Peut-on avoir 0 à l’oral de français ?

Je voulais savoir si on pouvait avoir 0 a un oral du bac de français et dans quel cas on peut avoir 0 :(
Merci
«1

Réponses

  • Quand on arrive sans descriptif, sans papier ni stylo, et que l'on refuse de préparer le texte imposé par l'examinateur et que l'on n'ouvre pas la bouche.
    La collègue qui a eu affaire à ce personnage a donc mis zéro et a dû rédiger un rapport justificatif.



    Si vous restez muet comme une carpe vingt minutes montre en main, vous aurez zéro. sinon, vous arriverez bien à en dire pour cinq ou six points.
  • Même si on fait une introduction et une conclusion ?
    L'élève n'a pas eu de justification de sa note.
  • La candidat dont je vous parle n'avait fait ni introduction ni conclusion, il n'avait RIEN fait.
    Si vous n'avez rien à dire, vous ne pouvez pas faire d'introduction, si vous n'avez rien dit, vous ne pouvez pas faire de conclusion.
    Si un de vos amis a eu zéro alors qu'il avait fait un exposé, c'est sans doute que son exposé était hors sujet, tel cet autre candidat qui récita textuellement l'explication d'un autre texte que celui choisi par l'examinateur.
  • Mettre zéro à un candidat est extrêmement rare. Cela entraîne la rédaction d'un rapport, et les examinateurs préfèrent mettre 2 pour éviter d'avoir à le faire, même si le candidat s'est monté nul.
    Quand un élève a zéro, il y a une bonne raison, et en principe, il doit connaître lui-même cette raison
  • L'élève en question c'est moi. Lors de mon oral blanc, j'ai fait une crise d'angoisse, j'ai néanmoins présenté un introduction ainsi qu'une conclusion. Le professeur n'a pas voulu me faire passer la suite de l'oral (entretient).
    J'ai été très surprise d'apprendre ma note même si je me doutais bien qu'elle serait très basse.
    La seule raison que le professeur m’aie donnée est que le fait de pleurer est un comportement inadéquat et est sanctionné par un 0
    trouvez-vous cela normal ?
  • Je ne comprends pas. Tu as fait une introduction et une conclusion, mais pas de développement ?

    Ben, normalement, si tu as "préparé" le bon texte, tu devrais au moins avoir 2 ou 3 points... Mais bon, si ce que tu pensais être une intro / conclusion n'en était pas une, le professeur te l'a fait remarqué... à sa manière.

    Si cela est vraiment dû au stress, je compatis. Ne t'inquiète pas trop non plus, un 0 en français n'est pas éliminatoire au bac, les maths comptent entre 3.5 et 4.5 fois plus, la physique et l'SVT 3 fois plus (pour des élèves de S)...

    Courage ! :)
    Cordialement.
  • Et puis c'était à l'oral blanc c'est différent. Même si c'est sévère, ça n'a pas les mêmes conséquences.
  • Assurément.
    Mais tout de même.
    Je n'ai jamais mis zéro, sauf à une copie entièrement blanche.
    Enfin, on n'était pas là, lors de cet oral.
    Comment s'est traduite la crise de panique ? Par une crise de nerfs, des insultes au professeur, des coups ?
    Je vois mal comment on peut infliger un zéro à un élève qui panique. :/
    Il faudrait bien plutôt discuter avec lui, et l'entretien eût été dans ce cas plus indiqué.
  • Surtout qu'il y a de quoi faire appréhender encore plus le vrai oral et donc risquer que ça tourne mal "inutilement", de ne pas mettre l'élève dans de bonnes conditions :rolleyes: pédagogie un peu bizarre quand même....
  • Très bizarre, oui. :/
  • Une chose m'étonnait : que la note soit connue immédiatement après l'épreuve (la bien nommée épreuve). C'est naturel dans le cas d'un oral blanc.
    Cela dit, le fameux zéro n'est-il pas plutôt Ø : ensemble vide ? Pas de travail, pas de note... Opération blanche.

    Et puis, faire une conclusion quand on n'a pas fait d'exposé... N'est-ce pas un peu se moquer du monde ?
  • Moi, je dis : On ne nous dit pas tout...
  • On nous manipule : la question formulée habilement semblait porter sur la possibilité théorique du zéro alors qu'il s'agit en fait de nous faire déjuger un collègue... un collègue dont nous n'avons pas la version.
    Je sors les grands mots : malhonnêteté intellectuelle.
    Désolée, je n'entre pas dans ce jeu-là.
  • Il est dit dans les textes que l'examinateur doit aider le candidat qui tourne court, non le laisser pleurer...
  • Je trouve extrêmement déplaisant d'être ainsi mise en position d'arbitre dans une affaire dont nous ignorons les tenants et les aboutissants.
    S'il y a lieu à réclamation, que cette réclamation ne se fait-elle dans l'enceinte du lycée ?
    Je me refuse à prononcer un jugement sur un collègue dont je n'ai pas entendu la version.

    La jeune personne se montre à nous sous un jour défavorable : manipulatrice et faiseuse d'histoires.

    Oui, les instructions demandent d'être bienveillants envers les candidats stressés. Elles disent aussi que l'examinateur est souverain juge de ses appréciations.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.