Ponctuation d'une phrase

Bonsoir et qui sait peut-être à une prochaine fois

Dans cette phrase orale, mon copain magicien voit un point d'interrogation derrière et qui sait. Je lui dis non.
Quelle ponctuation conviendrait à l'ensemble de cette phrase qui en est dépourvue ?

Et ma propre question, est-elle une interrogation directe ou indirecte avec son qui en est dépourvue final ?
«1

Réponses

  • Bonsoir, et qui sait peut-être à une prochaine fois ?

    Dans cette phrase, il s'agit bel et bien d'une interrogation indirecte.
    Le qui exige une interrogation directe. A titre d'exemple :

    Qui peut m'aider ?
    Qui sait réparer cet ordinateur ?
  • L'expression "Qui sait ?" a perdu son sens réellement interrogatif pour prendre celui de ce n'est pas impossible, peut-être.
    Comme proposition incidente je la placerais entre virgules :
    Bonsoir et, qui sait, peut-être à une prochaine fois.
  • JehanJehan Modérateur
    Hayakilnet, je ne comprends pas ta réponse.
    Tu commences par affirmer qu'il s'agit ici d'une interrogation indirecte (je ne vois pas pourquoi, d'ailleurs) puis tu dis que qui exige une interrogation directe (alors ce qui n'est pas toujours le cas).
    C'est contradictoire...
  • La réponse d'Anne me convient d'autant mieux qu'elle me donne raison sur le point d'interrogation. Je n'accepterai donc aucun démenti. ;)
    J'avais proposé au magicien deux possibilités : Bonsoir, et qui sait... peut-être à une prochaine fois ou Bonsoir, et qui sait, peut-être à une prochaine fois.
    Sont-elles bien raisonnables ?

    hayakilnet, cela fait égoïstement plaisir de ne pas se sentir seul dans cette pataugeoire. Direct, indirect c'est la grande brasse.

    Et pour ma seconde question ?
    Quelle ponctuation conviendrait à l'ensemble de cette phrase qui en est dépourvue ?

    Et ma propre question, est-elle une interrogation directe ou indirecte avec son qui en est dépourvue final ?
  • Dans ta seconde proposition, la première virgule devrait être déplacée d’un cran vers la droite, après le "et".
    Bonsoir, et qui sait, peut-être à une prochaine fois.

    Pour ta phrase interrogative, je mettrais, éventuellement, une virgule après «phrase»

    EDIT :
    Ta phrase n’est pas dépourvue de ponctuation puisqu’elle contient, à juste titre, un point d’interrogation. :)

    EDIT 2 :
    Ne conviendrait-il pas de regrouper tous les messages qui traitent des formes interrogatives directes ou indirectes, dans un même fil ?
    Nous sommes plusieurs à avoir besoin d’éclaircissements dans ce domaine.
  • J'ai donné la ponctuation avec les deux virgules.
    Bonsoir et, qui sait, peut-être à une prochaine fois.

    Ajouter des points de suspension revient à marquer une pause plus longue dans le discours que celle de la simple virgule. Mais, me semble-t-il, ils n'excluent pas l'obligation de la virgule.
    Bonsoir et, qui sait..., peut-être à une prochaine fois.

    Il n'y a pas d'interrogation dans cette phrase.
  • Je crois que nous ne parlons pas de la même phrase, Anne.
  • @ Ricardo

    C'est vrai que la première virgule, comme l'indiquait Anne dans sa première intervention, est mieux après le et. Mais elle ne me semble pas fautive après, si l'on considère que Bonsoir, peut-être à une prochaine fois. reste, me semble-t-il une phrase correcte.

    Pour le regroupement, il y a une rubrique ponctuation que j'avais proposé d'ajouter à la liste figée des questions de tête. Cela n'a pas été retenu.

    Ma propre phrase malgré le qui en est dépourvue. est donc une interrogation directe ?
  • paulang a écrit:
    Ma propre phrase malgré le qui en est dépourvue. est donc une interrogation directe ?
    Pour moi, oui.
  • On peut aussi écrire (me semble-t-il :D )

    Bonsoir et, qui sait ? peut-être à une prochaine fois.

    (cas fréquent dans la littérature du point d'interrogation en milieu de phrase, suivi d'une minuscule)
  • JehanJehan Modérateur
    Je confirme...
  • En somme, tout est permis.
  • Mon copain magicien veut écrire dans son manuel de magie la phrase suivante :
    Voilà un jeu de cartes que je vais diviser en trois paquets : deux, d'un même nombre de cartes et un, plus important.
    ou
    Voilà un jeu de cartes que je vais diviser en trois paquets : deux, d'un même nombre de cartes ; et un, plus important.

    Quelle est la meilleure ponctuation si tant est qu'il y en ait une de correcte ?
  • JehanJehan Modérateur
    La version avec le point-virgule me semble préférable.

    Je tique un peu sur "d'un même nombre de cartes".
    Plutôt "comportant le même nombre de cartes" ou "de grosseur identique".
    Mais ce que j'en dis...

    Peut-être aussi "un autre" ou "un troisième", au lieu de "un" tout court.
  • Merci. je transmettrais. je lui avais déjà dit que deux, de ne me semblait pas très heureux.
    Qui a pris l'initiative de supprimer les dernières interventions de la discussion leur/leurs et surtout pour quelle raison ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.