1235713

Réponses

  • Je connais très mal cette région (juste qu'il y a eu la guerre URSS-Finlande dans cette région je crois) mais j'ai fait quelques recherches et j'ai trouvé de chouettes endroits.

    J'adore ces coins paumés. Je trouve ça beau cette nature.

    Là je cherche davantage d'infos sur les peuples asiatiques russes. Il y en a pas mal : Iakoutes, Inuits, Ainous... Mais d'après ce que je sais ils ne sont pas toujours bien vus par les Russes "blancs".

    Il y a Sergei Choigou qui est de Touva, à la frontière avec la Mongolie.
  • Oui, la guerre, toujours la guerre. L'Allemagne nazie a carrément ravagé la Laponie et la Carélie ; certains villages ont proprement disparu (salement en fait).
    J'aime me balader dans le Parc Urho Kekkonen, il y a des ours et des loups, mais ce n'est pas le plus grand danger, quatre menaces pèsent sur toi si tu y vas :
    - geler sur place en hiver (la région est formellement déconseillée sauf en motoneige sur les pistes prévues, mais il faut évidemment savoir où l'on va).
    - en été, t'égarer si tu quittes les chemins (enfin, ce qui tient lieu de chemin),
    - connaître une mort affreuse si tu t'es engagé dans une tourbière,
    - être dévoré par les moustiques ; certaines années, tu ne peux même pas ouvrir la bouche sans en avaler une vingtaine. Si tu ne t'es pas mis un produit spécial, "[ton] corps n'est qu'une plaie" (Racine).
  • Ça explique que ces régions soient restées peu peuplées et qu'il n'y ait pas de grandes villes dans le secteurs alors. Je n'avais pensé à ça. En Russie ours et loups ne sont pas menacés comme chez nous ?

    Comme endroit pittoresque il y a aussi Tunguska, ou une gigantesque météorite se serait écrasée.

    -->
    http://www-th.bo.infn.it/tunguska/09-cheko-30june08.jpg

    Sinon je ne sais pas si vous avez entendu parler de Bourane, la navette spatiale soviétique, pas très connue. Ici on peut voir l'une des dernières au Kazakhstan, abandonnée dans un gigantesque complexe. Il y a plein de bâtiments comme ça sur le territoire ex-soviétique.

    -->
    http://uk.businessinsider.com/photos-of-russian-abandoned-space-shuttles-by-ralph-mirebs-2015-6?r=US&IR=T

    Bonjour,

    Est-ce que vous savez si le journal Krasnaya Zvezda existe aussi en édition papier ?

    Je ne trouve rien sur le site :
    http://www.redstar.ru/

    Un tout grand merci !
  • Ну вот ответ : ;)

    Газета печатается в Москве (на полиграфической базе АО «Красная звезда») а также в 3 городах России (Санкт-Петербург, Симферополь и Хабаровск)
  • J'ai vu l'onglet О газете (je connais la terminaison en "e" pour un locatif mais je ne connaissais pas le préposition "o") mais je n'arrive pas à comprendre beaucoup plus dans le site. Par contre j'ai vu le bulletin d'abonnement (encore un emprunt).

    Ah voilà une "une" récente !
    http://gazzzeta.com/shop/products/images_big/product_32974.jpg

    Maintenant que j'y pense ça doit pas être évident pour distribuer un journal, magazine sur le territoire russe en faisant en sorte qu'on puisse le trouver aussi bien à Moscou qu'à Iakoutsk !
  • Le texte que je t'ai posté veut dire que le journal est imprimé à Moscou, à Saint-Pétersbourg, Simféropol et Khabarovsk (dans la région que tu affectionnes !)
  • J'avais compris pour imprimé (après passage par le dictionnaire), mais c'est l'aspect logistique pour diffuser un journal dans toute la Russie qui m'impressionne. Ça ne doit pas être évident de livrer tout le monde en même temps.

    :|
  • Non, cela ne me semble pas étonnant, avec les moyens modernes...

    Tiens, un tout petit exercice si tu as le temps. Écris le nombre trois en toutes lettres dans la phrase :
    Газета печатается в Москве а также в 3 городах России.
  • ...Khabarovsk (dans la région que tu affectionnes !)
    Tous les goûts sont dans la nature. :D
    Vivre à Khabarosk, le rêve !!!
    Il y a longtemps que je n'y ai pas mis les pieds, cela s'est peut-être arrangé...
  • Ca donnerait ceci, non ? Avec город qui passe au génitif pluriel. Comme au nomninatif singulier il finit par une consonne il prend я à la fin.

    Газета печатается в Москве а также в tri городя России.

    @ gabiana

    Khabarovsk ça a l'air sympa. :)

    -->
    https://airrussia.us/wp-content/uploads/2014/07/Blog_khabarovsk%20russia.jpg

    De superbes bâtiments, une belle zone naturelle. J'aime beaucoup.
  • Non : Газета печатается в Москве а также в трëх городах России
    - Tu n'es pas au nominatif ici, mais au prépositionnel (ou locatif). En ce cas, toute l'expression se met au prépositionnel.
    - Le génitif singulier de город est города, le génitif pluriel est городов (attention à l'accent).

    Санкт-Петербург, Симферополь и Хабаровск - три города России.
    Saint-Pétersbourg, Simféropol et Khabarovsk sont trois villes de Russie.

    Москва, Санкт-Петербург, Симферополь, Хабаровск и Новгород - пять городов России.
    Moscou, Saint-Pétersbourg, Simféropol, Khabarovsk et Novgorod sont cinq villes de Russie.

    Зимой, я гуляю в этих трëх городах.
    L'hiver, je me promène dans ces trois villes.

    Летом, я гуляю в этих пяти городах.
    L'été, je me promène dans ces cinq villes.
  • Le génitif de город est города

    Mais c'est au masculin ça, non ? Au pluriel ça prend я.
    Tu n'es pas au nominatif ici, mais au prépositionnel (ou locatif).

    Mais dans ma grammaire j'ai, texto "trois exige que le nombre qui le suit soit au génitif. A la différence de un et deux, ces numéraux ne changent pas quel que soit le genre et le nombre qui les suit."

    Pour un et deux ça donnerait ceci alors :
    Два Машины

    Encore un grand merci pour votre aide en tout cas.
  • Je t'ai mis des exemples, mais tu as écrit entre temps.
    Non, две машины. (le mot est féminin !)
    Ta grammaire dit à juste titre que seuls "un" et "deux" varient en genre, cela ne veut pas dire qu'ils ne se déclinent pas.
  • Salut !

    J'ai vu un reportage sur les chats de l'Ermitage ! A la base ces félins avaient pour but de protéger le palais des rongeurs.

    Je l'ai en DVD, le voici sur internet :
    https://www.youtube.com/watch?v=UnzoY4r3cOg

    :)
  • Super ! Merci du partage. :)
  • Salut !

    J'ai trouvé un journal télévisé d'époque sur la mort de Leonid Brejnev.
    https://www.youtube.com/watch?v=0rglcFl0EJQ

    Avec des interventions d'expert de l'époque.

    Ça me fait bizarre de voir ça. Se plonger dans une époque que je n'ai pas connue.
  • Je regrette quand même de ne pas l'avoir connue cette époque. C'était hyper intéressant (plus que l'époque actuelle) avec l'existence de l'Union soviétique.

    Salut !

    J'ai lu le roman Racailles de Vladimir Kozlov, qui raconte le quotidien de l'auteur dans les années 80 dans une ville industrielle d'Union soviétique (en Biélorussie je pense) et je suis assez étonné par ce qui est décrit. Je n'ai pas d'origines slaves et c'est une époque où je n'étais pas né mais je suis vraiment surpris par l'ambiance assez bizarre.

    - La ville semble être remplie d'alcooliques et de désœuvrés ;
    - Les "héros" de l'histoire comme une bonne partie des personnages semblent être obnubilés par le sexe. Ce sont des adolescents vous me direz mais ça me semble d'une part assez "cru" mais le rapport et l'image que les hommes semblent avoir des femmes est très vulgaire (j'ai toujours pensé que la femme était bien considérée en URSS) ;
    - Le système éducatif semble y être peu performant d'une façon générale (maintenant c'est peut-être spécifique à cette ville) ;
    - Apparemment il y a une "ségrégation" entre gens de la ville et "kolkoziens" ou habitants de villes industrielles ;
    - Beaucoup aussi de petite délinquance et criminalité (très fréquentes bagarres et agressions violentes, vandalisme...). Je croyais ça plutôt rare en Union soviétique
    - On parle à un moment d'inculper un personnage de "parasitisme" et je voulais savoir si ce chef d’inculpation existait vraiment.

    Voilà, c'était pour savoir si c'était spécifique à l'ensemble de l'Union soviétique ou juste au quartier où habitait l'auteur.

    Un tout grand merci !
  • Oui, bien sûr, c'est l'envers du décor ! La délinquance existait dans les pays de l'Est tout comme dans les pays occidentaux, mais elle était soigneusement dissimulée. Dans les années 80 d'autre part, l'économie commence à aller mal du fait de l'immobilisme des pouvoirs centraux et de la volonté du PCUS de garder les rênes du pouvoir quelles qu'en dussent être les conséquences. On sait que Gorbatchov aura toutes les peines du monde à introduire une dose d'économie de "marché" dans des cadres politico-économiques inchangés au départ (l'URSS n'est pas la Chine !). Dès les années 80, l'URSS voit sa puissance technique et économique définitivement dépassée par celles des USA et de l'Europe et des villes se trouvent sinistrées, d'où le "chômage" (qui n'existe normalement pas), la pauvreté, la délinquance par absence de perspectives, perte des repères...
    Le système éducatif, très magistral, avait une efficacité variable suivant les lieux, c'est comme partout : l'URSS est si vaste ! Il ne faut pas croire non plus que les classes n'existaient pas : théoriquement, le communisme les avait abolies, mais elles survivaient bel et bien : les modes de vie, l'éducation, les signes extérieurs de "richesse" étaient loin d'être uniformes, même si l'écart des salaires (1 à 4 en moyenne) était plus faible que dans nos pays. Quant aux cadres du parti, c'était carrément des privilégiés qui avaient tout intérêt à l'immobilisme ; on a même pu parler de "mafia" pour certains, notamment dans les républiques de l'Asie.
    Non, ce n'était pas un bon régime. Il a du reste proprement implosé.
  • Désolé du retard !

    Un grand merci pour ces explications. Est-ce que vous avez eu la possibilité d'aller en URSS à cette époque ? Et si oui quelle était l'attitude des gens par rapport à leur quotidien ?

    Sinon, il y a quelques semaines ma professeur m'a parlé de ceci, qui a beaucoup fait jaser en Russie :
    https://www.youtube.com/watch?v=8MAbAUR8koQ

    Le désormais fameux денег нет.

    Salut !

    Les élections ont eu lieu en Russie et quelques députés sont assez surprenants.
    http://fr.metrotime.be/2016/09/20/must-read/les-nouveaux-visages-surprenants-du-parlement-russe/

    Un ancien garde du corps de Poutine, un oligarque ayant des liens avec la mafia, un promoteur de loi anti-homosexuel(le)s...

    Des profils moins monotones que par chez nous.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.