1789101113»

Réponses

  • Bonsoir,

    J'ai trouvé un article de Libération sur ce sujet, mais il date déjà !

    Je connaissais seulement Alexei Miller, ancien PDG de Gazprom et Roman Neustädter, un footballeur né en1988 qui joua aussi bien pour la sélection allemande que russe.

  • Simon UASimon UA Membre
    1 févr. modifié

    Dans un tout autre registre, je ne sais pas si quelqu'un a déjà entendu parler des "cosmonautes fantômes" soviétiques ?

    C'est le nom donné à ces cosmonautes soviétiques qui ont péri en mission et dont l'existence a été niée. L'agence spatiale soviétique, en effet, n'annonçait publiquement ses missions qu'en cas de réussite.

    Evidemment, c'est une légende urbaine, mais elle a été prise fort au sérieux par les historiens. 😉

    On trouve encore des photos de Ludmila Tokov, qui ne sont autre que celles de Valentina Terechkova, la première femme à être allée dans l'espace !

  • InnjoInnjo Membre

    J'avoue que je ne porte pas "Libé" dans mon coeur, et c'est pour plusieurs raisons. Et je n'ai pas vécu sous Staline, mais de mon temps :-)) on n'embêtait pas les Allemands. L'une de mes profs à l'université était Allemande, très appréciée d'ailleurs.

    Je ne sais rien sur ces cosmonautes, il me semble que ces histoires sont récentes, et je doute de leur véracité, mais je ne suis pas assez informée pour avoir un avis tranché.

  • Simon UASimon UA Membre
    2 févr. modifié

    Bonjour,

    Je n'apprécie pas non plus Libération. Mais on ne trouve pas beaucoup d'autres articles récents sur ce sujet, c'est délicat de savoir ce qu'il se passe. A moins qu'il ne se passe rien du tout… Il y avait aussi pas mal de Suisses en Russie (on appelait même "Suisse" les portiers d'hôtels, qu'ils soient réellement Suisses ou pas), ils doivent aussi avoir des descendants. Dans la littérature russe classique, on voit assez souvent des "Allemands" apparaître.

    Pour ces cosmonautes, c'est évidemment une légende urbaine, mais elle a la vie dure. Les Soviétiques ont cela dit eu plusieurs décès (comme aux Etats-Unis) dans leur programme spatial et certains ont effectivement été cachés. Valentin Bondarenko, mort quelques jours avant le vol de Yuri Gagarine, et dont le décès a été caché jusque dans les années 80, a probablement servi de "base" à cette légende urbaine.

    En fait, les Américains semblent avoir eu nettement plus de décès que les Soviétiques.

  • Bonsoir,

    On parlait des invasions mongoles en Russie, mais dans le dernier numéro de Guerre & Histoire, j'ai découvert qu'ils ont même été jusqu'en… Pologne ! A Liegnitz ils ont affronté le duc de Silésie, Henry II et l'ont battu en rase-campagne. Mais, faute d'engins de siège, ils n'arriveront pas à s'emparer de la ville.

    A noter que les Mongols ont utilisé des… gaz de combat. On ne sait pas trop en quoi ils consistaient, mais ça a fortement désorganisé les Polonais.

  • InnjoInnjo Membre

    Concernant les Suisses: oui, c'est l'une des hypothèses quant à l'étymologie du mot швейцар. En tout cas, ce mot est devenu réservé aux portiers, et un habitant suisse s'appelle швейцарец. En Russie et d'autant plus en URSS, il y a beaucoup de peuples divers et variés :-)

    Des gaz: on sait à peu près que le mélange en question était fabriqué à partir des plantes, sans savoir précisément lesquelles.

  • A propos des peuples "étrangers", il semblerait que beaucoup d'Allemands se soient retrouvés au Kazakhstan du temps de l'URSS.

    Et là, il y aurait encore beaucoup de descendants.

  • InnjoInnjo Membre

    Oui, c'est vrai. Par exemple, une fois on a eu dans notre classe deux garçons (frères) du cirque, leur mère était Allemande, et il parlaient souvent allemand entre eux - et, évidemment, leur russe était comme le nôtre :-) La famille était justement originaire du Kazakhstan.

  • Simon UASimon UA Membre
    9 févr. modifié

    Mais je pense que ce sont des descendants d'Allemands déportés par Staline au début de la Deuxième Guerre mondiale.

    Une Kazakhe que je connais m'a expliqué que lorsqu'elle habitait au Kazakhstan, il y avait tout un village d'Allemands non loin de chez elle.

    Mais aussi que les sous-sols du Kazakhstan, qui sont très riches, avaient aussi attiré beaucoup d'aventurier. Le grand-père de cette dame était ainsi… chercheur d'or !

    En Russie, il y a un raion national allemand d'Halbstadt, peuplé de descendants d'Allemands. Mais ils auraient perdu la langue de leurs ancêtres...

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.