Bonjour,

J'ouvre ce fil de discussion pour ne pas encombrer celui sur l'apprentissage du russe.

On pourra y discuter de la culture et de la l'histoire de la Russie.

Premièrement, est-ce que vous savez pourquoi il y a des petits Kremlin dans de nombreuses villes russes (Kazan, Nijni-Novgorod...) ?

Un tout grand merci !
«13456717

Réponses

  • Parce que le mot signifie "forteresse" ; s'il désigne le monument d'une ville particulière, il acquiert le statut de nom propre, à l'instar du plus prestigieux, le (Московсий) Кремль.
  • Ce n'est pas nécessairement un lieu de pouvoir alors, c'était peut-être juste un bâtiment militaire (la place forte de la ville) ?

    Au fait dans Anna Karénine il y a plein de personnages nobles (comtes, barons, princesses...) et je voulais savoir s'il y avait encore des nobles en Russie aujourd'hui et s'ils ont encore un certain pouvoir (comme certaines familles en France par exemple).
  • Bien sûr, c'est un peu l'équivalent de nos châteaux-forts, mais conçus différemment.
    Des nobles, il n'en existe plus beaucoup vu les vicissitudes de l'Histoire. Beaucoup de familles ont émigré définitivement afin d'échapper à la terreur rouge. A la chute de l'URSS, on a assisté à une petite résurgence de la noblesse, mais il y a eu des usurpations de noms et de titres, aisément falsifiables. La noblesse ne joue plus aucun rôle dans l'État moderne, même plus un rôle de prestige.
  • Et puis avec l'émigration post-1917 dont parle Jacques, il y avait peut-être même plus de nobles russes ailleurs en Europe qu'en URSS ; beaucoup d'aristocrates ont fui pour l'Europe de l'Est, la France...
  • Et ça existe des personnes favorables au retour d'un tsar ? Comme les royalistes en France ?

    Sinon j'ai trouvé ce site incroyable qui recense les choses qui ne peuvent se passer qu'en Russie !
    http://englishrussia.com/
  • Mais il y a déjà un tsar à la tête de la Russie...
  • FiodorFiodor Membre
    Un Tsar en Russie :D :D :D
  • Salut !

    Il y a ce site, qui s'intéresse à tous les mystères hérités de l'Union soviétique (villes fermées, expériences technologiques...).

    Avec notamment la fameuse fréquence UVB76 :
    http://villesfermees.hypotheses.org/217

    Salut !

    Dites, vous savez si le souvenir de la Guerre d'Afghanistan est encore fort en Russie ?

    Et est-ce qu'à l'époque on en parlait beaucoup ?

    Un grand merci !
  • Non, à l'époque, c'était un sujet tabou, surtout à mesure que le conflit contre les "féodaux" s'enlisait... De nos jours, l'orgueil national a jeté une chape de plomb sur ce "Viet-Nam" soviétique.
  • Ok, merci ! :)

    J'ai déjà lu des livres sur l'aspect tactiques et militaires du conflit mais je me demandais pour le côté social, l'impact sur la société.

    Je pense aussi que l'armée était traversée par les soubresauts de la société civile soviétique.
  • Cette guerre a toujours été très impopulaire : l'enjeu de la guerre - même présenté avantageusement par les autorités - demeurait trouble et même suspect, et les familles qui avaient un disparu étaient totalement abandonnées à leur détresse.
  • Salut !

    Déterrage de sujet mais ça en vaut la peine, pour signaler la sortie d'un beau film : Classe à part.
    Lena est une adolescente brillante, pressée de retourner sur les bancs de l’école après des années de déscolarisation. Elle rejoint une classe adaptée aux élèves atteints de troubles physiques ou mentaux. La jeune fille s’intègre à la vie de l’école, mais le bonheur qu’elle affiche avec Anton, l’un de ses camarades de classe, n’est pas du goût de tout le monde. Ni sans conséquences. Adaptation du roman Corrections Class de Ekaterina Murashova

    Premiere.fr

    Bande annonce :
    https://www.youtube.com/watch?v=dqJPEZMQGVU

    J'attends sa sortie en DVD ! :)

    Salut !

    Je sais que l'homosexualité était théoriquement illégale dans la Russie soviétique mais est-ce que concrètement des gens allaient vraiment en prison pour ça ? Ou alors comme dans certains pays c'était un facteur de discrimination (à l'emploi par exemple, dans la vie de tous les jours...) mais pénalement pas poursuivi ?

    Un grand merci !
  • L'homosexualité - avérée ou non - était férocement réprimée en URSS. Elle était en effet assimilée à une maladie mentale qui empêchait l'individu d'avancer dignement dans la voie du Socialisme. On la "soignait" dans des "hôpitaux" très spéciaux ou des camps de rééducation. En cas de récidive, c'était le "9 grammes" assuré un matin à l'aube.
    Inutile de dire que les homosexuels ne s'affichaient pas...
  • Ah je ne pensais pas que c'était à ce point... :/

    Je vais faire des recherches sur le sujet. C'est un peu méconnu j'ai l'impression.

    Salut !

    J'ai trouvé ceci qui raconte l'histoire des homosexuels en Union soviétique puis en Russie :

    -->
    http://www.cestcommeca.net/homosexualite-histoire-russie.php

    -->
    http://www.regard-est.com/home/breve_contenu.php?id=218&PHPSESSID=abc2799b91ea837a799639d026b69922
  • Dans le second article apparaît bien ce que je disais de la politisation du "crime homosexuel". Toutes les fautes, toutes les "déviances" étaient ainsi traitées sous l'angle politique, ce qui permettait de les condamner aisément.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.