Méthode commentaire Méthode dissertation

1235789

Réponses

  • bonjour, j ai une dissertationà faire, le sujet est :
    dans le rouge et le noir stendhal affirme que "le roman est un miroir que l'on promène au bord de la route" vous commenterez ce point de vue

    je n arrive pas à trouver la problématique et le plan, pour linstant, j ai fait celui-ci:
    I) leroman est le reflet de la réalité
    1) romancier=fidèle copiste de la réalité
    2) confiance entre lecteur et auteur carhistoire vraisemblable et possible

    II) le roman est une invention
    1) personnages empruntés à la réalité mais"modifiés"
    2) enchainement de faits réels mais inventés

    III) le roman est un mélange de fiction et de réalité
    1) l auteur confont le vrai et le faux pour rendre le récit plus prenant et interressant
    2) le but delauteur est de fairepasser unmessage donc transforme quelques peu la réalité


    Voila j'espère que vous pourrezm'aider
    merci.
  • PutakliPutakli Membre
    Si la difficulté est de faire surgir une problématique, on peut se dire que:
    1 - Le roman est déjà un produit qui a été conçu par un auteur qui l'a destiné à un lecteur, mais que ce lecteur, même s'il lit le premier roman venu, a en tête une certaine idée de ce qu'il va y trouver. On peut donc prévoir des malentendus quand ce qu'a fait l'auteur ne correspond à ce qu'attendait le lecteur.
    2 - On passe alors à un deuxième stade si on cherche à arranger les choses en apportant des explications pour dissiper ou limiter ce malentendu, avant ou après la lecture, soit que l'auteur explique au lecteur ce qu'il a voulu faire, soit que le lecteur explique à l'auteur ce qu'il aurait voulu qu'il fasse, comme fait le critique.
    3 - On peut encore passer à un troisième stade où intervient un troisième personnage qui n'est ni le lecteur ni l'auteur, et qui essaye de faire le lien entre l'un et l'autre. C'est l'éditeur, mais aussi le prof.

    Si on considère tout cela, ce qui est difficile n'est pas de trouver les problèmes mais de les résoudre. Et quand on dit qu'on ne trouve pas de problématique, on s'abuse, car en réalité, ce qu'on ne trouve pas, c'est la solution qui permettrait de dire que le roman est ceci ou cela et que tout le monde soit d'accord. Il est beaucoup plus simple de s'imaginer successivement dans la peau de chaque personnage et d'examiner les malentendus entre ceux-ci. Il ne s'agit plus alors de trouver une problématique, mais de choisir celle ou celles qu'on va développer.
  • cochecoche Membre
    bonjour, je dois faire une dissertation c'est ma première et je n'est aucune idée.
    Sujet: Stendhal écrit: "un roman est un miroir qu'on promène sur un long chemin".
    Pensez-vous que la littérature se doit de copier la réalité?
    Ce devoir est a faire pour mardi si vous pouviez m'aider sa m'arrangerais. Merci.
  • deltadelta Membre
    Bonjour,
    ce n'est pas dans mes habitudes de demander de l'aide mais en commencant a rediger ma dissertation sur ce sujet, j'ai eu un moment d'angoisse en songeant aux 2 copies doubles a rédiger, sans hors sujet et en évitant d'être superficielle...
    ceci est donc ma premiere dissertation,jusqu'ici nous n'avons fait que des plans et posé des arguments.
    Le sujet :
    Stendhal, dans le Rouge et le Noir, dit que "le roman, c'est un miroir qu'on promène le long d'un chemin". Selon vous, le roman a t il pour unique but de rendre compte de la réalité ?
    Mon plan;
    I) Le roman réaliste, representation de la réalité
    1)personnages
    (caracteres, sentiments, reactions...)
    2)cadre
    (situation politique, lieux...)
    3)intrigue
    (deroulement de l'histoire)

    II) Mais cette representation est plus profonde qu'un simple reflet
    1) réalisme pour mieux s'integrer au roman
    2) le miroir, orienté par l'auteur (les themes du realisme)
    3) realisme pour toucher les lecteurs

    Problematique:
    simple representation du réel ou moyen de voir plus loin ?

    J'ai trouvé pas mal de citations (zola, balzac en I) Maupassant en II), entre autres)
    J'ai des exemples en tete,
    Mais la nette impression que la problematique cloche
    Et que mon plan ne contient pas tout

    Voila, je vous demande donc en dernier recours, de me suggerer seulement une problematique et de commenter mon plan;

    Merci bien :)
  • deltadelta Membre
    J'ai déjà regardé ce post avant de poster... Je cherchais juste une réponse plus ... personnelle.
  • polo17polo17 Membre
    Bonjour,
    J'ai une dissertation à faire en français dans laquelle je dois m'appuyer sur le roman Pauline de Dumas pour argumenter ces deux citations de Stendhal:
    -"Le roman, c'est un miroir que l'on promène le long du chemin"
    -"Toute oeuvre d'art est un beau mensonge"

    Je ne sais pas trop par quel bout m'y prendre ni le plan que je dois établir, je suppose qu'il ne faut pas que ma dissertation soit scindée en deux parties distinctes se contredisant. Cependant, les citations de Dumas sont plutôt contradictoires si l'on part du principe que le miroir reflète la réalité et non ce que nous avons envie d'y voir...

    Je vous remercie de vos réponses.
  • L'introduction que je ferai pour cette dissertation:

    Le Roman est une fiction qui met en scène des personnages. → Définition du roman.
    Ici Stendhal redéfini le roman de cette façon: "Le roman: c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin" → Citation
    Dans cette assertion, miroir et chemin sont des métaphores qui désignent le reflet de la réalité sur le parcourt d'une vie → Analyse de la citation
    Avant le XIXe siècle, le roman était pure fiction; cette nouvelle définition est en parallèle avec le mouvement réaliste qui nait à cet époque avec notament Zola, Balzac ou encore Maupassant. → Introduction à la problèmatique
    Mais le roman réaliste reflète-t-il vraiment la réalité? → Problèmatique
    A travers leurs observations minutieuses de la société, de la prise en compte des détails et de leurs étude des classes sociales, les écrivains réalistes retranscrivent la réalité. Cependant, leur argumentation n'es pas toujours objective, beaucoup de métaphores apparaissent et certaines classes sociales ne sont pas toujours prises en compte. → Annonce du plan

    ...Peut-être un peu longue?
    et je n'ai pas lu Pierre et Jean
  • Ça doit être un des dix sujets de dissert les plus donnés... Les profs ont tellement peu d'imagination!

    Et le plus drôle est que la phrase n'est PAS de Stendhal!
  • De qui est-ce alors? La citation est mise en exergue dans le Rouge et le Noir...
  • NENE Membre
    Oui, mais il me semble qu'il est dit dans le rouge et le noir que cette phrase est citée d'un autre auteur!
  • Bonsoir,

    Elle est inspirée de Saint-Réal, voir cette discussion.

    Muriel
  • 76man76man Membre
    Jean-Luc Picard a écrit:
    Ça doit être un des dix sujets de dissert les plus donnés... Les profs ont tellement peu d'imagination!
    C'est drôle, je m'aperçois que je dois être l'un des seuls à y avoir échappé. Ouf... Mais comme vous le dites, cette citation revient chaque année, et on a parfois l'impression que les profs ont un corpus bien spécifié dont il ne faut pas s'éloigner - ce qui n'est pas le cas, heureusement!!
  • Camille13 a écrit:
    j'ai choisit comme problématique :il s’agit maintenant de savoir si sa citation s’applique dans l’œuvre de Maupassant lui aussi auteur réaliste Pierre et Jean présumée comme étant la retranscription exacte de la vie, et donc de savoir si elle l’est véritablement
    et je ne sais pas si elle est appropriée ou si je pars dans un hors sujet complet
    Ta problématique est trop longue et incompréhensible: Reformule-la ou change-la.

    En ce qui concerne le hors-sujet je pense que tu ne dois pas te demander si Pierre et Jean est une retranscription exacte de la vie, pose-toi la question sur le roman réaliste en général.

    Par exemple: Maupassant démontre-t-il, à travers Pierre et Jean, que le roman réaliste est une retranscription de la réalité?
  • @Montaigne
    Je pense que Camille13 a rendu sa dissertation depuis longtemps. ;)


    Moi aussi j'ai échappé à ce sujet de dissertation... Les anthologies poétiques ont l'air à la mode aussi, je me demande bien pourquoi...
  • 76man76man Membre
    Polo a écrit:
    Les anthologies poétiques ont l'air à la mode aussi, je me demande bien pourquoi...
    Sans doute parce que c'est plus simple pour tout le monde; moins difficile et long pour les élèves - et pour les profs surtout!!
  • Bon, sinon, à part ça... On m'aide pour l'argumentation et la conclusion? C'est pour vous faire réfléchir un peu -peut-être aussi parce que j'ai la flemme de faire ça tout seul, et pour les génération futures, l'avenir de notre pays =D. Mon corpus à moi porte plutôt sur:
    Zola, les Rougon-Macquart, La Bête humaine, les carnets d'enquêtes, Balzac avec son étude scientifique de l'aristocratie et de la bourgeoisie dans Illusions perdues.

    J'avais pensé:
    -pour les arguments qui accordent avec ma problématique- à l'observation minutieuse des écrivainsCarnets d'enquête de Zola, à la prise en charge des détails→ Descriptions longues et chiantes, à l'étude des classes sociales→ Balzac, Illusions perdues

    -pour les arguments qui nuancent ma problématique- à l'objectivité qui n'est pas souvent de la partie→ l'avis exprimé de Balzac dans Illusions perdues, aux métaphores qui pullulent dans les descriptions→ pas d'exemple. A certaines classes sociales qui ne sont pas prise en compte→ dans les écrits de Balzac (dans Illusion perdues: la classe ouvrière).

    Met tout ça en vrac dans le Forum littéraire et ça ressort rédigé!!
  • Bonjour.

    J'espère que votre message se voulait ironique...
    Mais avant d'envisager l'argumentation, peut-être serait-il intéressant de retravailler votre problématique !

    « Le roman est un miroir qui se promène sur une grande route », Stendhal.
    « Le roman c'est un miroir qu'on promène sur un chemin », Saint-Réal.

    Mais le roman réaliste reflète-t-il vraiment la réalité ?

    Vous avez mal axé votre travail. Selon vous, il fallait que l'étude porte sur la légitimité de l'appellation « roman réaliste ». Pourtant, ni Stendhal, ni Saint-Réal n'évoquent le roman réaliste, tous deux parlent du Roman -avec une lettre capitale, si vous préférez !
    Le but de cette dissertation est d'esquisser une définition critique du roman en général. La question n'est pas de savoir si oui ou non le roman réaliste est fidèle à la réalité, mais plutôt de se demander si le roman est un « miroir qui se promène sur une grande route. »

    Finalement, la problématique doit amener un débat portant sur cette esquisse de définition ! Peut-on réduire le roman à un simple reflet de la réalité ? D'ailleurs, la consigne est « discutez », ou « pensez-vous que », d'où la nécessité de créer un débat autour de la relation entre Roman et Réalité ! Cette formulation doit immédiatement vous amener vers la piste d'un plan dialectique...

    En ce qui concerne la problématique, j'aurais plutôt vu quelque chose du genre : Le roman doit-il nécessairement refléter la réalité ? Représenter le réel est-il inhérent à la définition du roman ?

    D'où une structure qui se présente ainsi :

    I- Certes, ...
    II- Néanmoins, ...
    ( III- Finalement, ... )

    Vous pourrez ainsi pondre un travail beaucoup plus élargi, qui se concentre sur la définition du roman, qui tend à dépasser les limites du réel ! C'est une rédaction qui doit mettre en jeu toutes vos connaissances littéraires, utilisez les mouvements littéraires -particulièrement pertinents ici-, des oeuvres judicieusement choisies, des conceptions particulières du roman (Je pense à Julien Gracq qui, dans ses Lettrines, affirme que le monde romanesque est « un monde qui n'est pas celui de la vie, il lui ressemble seulement, dans la mesure à la fois très importante et très incomplète où une cloche ressemble à un chaudron »), etc.

    Repensez votre plan, on en reparle après ;) !
    Bon courage !

    Cordialement.

    P.-S. « Met tout ça en vrac dans le Forum littéraire et ça ressort rédigé ! »
    Comme quoi... On ne sait jamais à quoi s'attendre
  • Merci d'avoir répondu,

    Le but de cette dissertation est d'esquisser une définition critique du roman en général. La question n'est pas de savoir si oui ou non le roman réaliste est fidèle à la réalité, mais plutôt de se demander si le roman est un « miroir qui se promène sur une grande route. »

    Mais mon corpus comportant exclusivement des textes réaliste du XIXe, je ne sais comment élargir le débat sur le Roman en général -à travers le réalisme- de plus, je ne suis pas sûr de devoir le faire.

    Mais j'ai suivis vos conseils et je propose donc autre chose, comme introduction, comme problématique:

    Rompant avec une pratique de la fiction pure, la modernité du Roman -avec une capitale, s'il vous plait- au XIXe consiste à donner à lire la réalité. C'est, bien sur, l'objectif des réalistes de Balzac à Flaubert en passant par Stendhal. Tout le monde connait cette phrase célèbre mise en exergue dans le Rouge et le noir de Stendhal: "le Roman; c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin." Selon Stendhal le genre romanesque serai donc le reflet de la réalité. Mais ce reflet est-il vraiment fidèle? Si le Roman du XIXe s'offre comme outil d'investigation du réel, il n'en demeure pas moins un art de l'illusion.


    Voila pour l'introduction... Si vous avez des conseils ou des modifications à apporter.

    P.-S. Bien sur que mon message se voulais ironique, que diantre!
  • Mais mon corpus comportant exclusivement des textes réaliste du XIXe, je ne sais comment élargir le débat sur le Roman en général -à travers le réalisme- de plus, je ne suis pas sûr de devoir le faire.
    C'est tout à fait logique au contraire. On vous donne des extraits de roman réaliste puis l'on vous demande si le roman est nécessairement ancré dans cette optique de réalité.

    « Selon Stendhal le genre romanesque serait donc le reflet de la réalité. Mais ce reflet est-il vraiment fidèle ? », « Mais le roman réaliste reflète-t-il vraiment la réalité? »

    Vous voyez une grande différence, vous ;) ? Vous restreignez la rédaction sur la capacité ou non du roman à refléter la réalité. Pourriez-vous nous donner la consigne qui vous a été proposée dans son intégralité (citation + ce qui suit). Ca sera plus facile de vous expliquer ce que j'entends à travers « le but de cette dissertation est d'esquisser une définition critique du roman en général. »

    Cordialement.

    P.-S.
    Dans le travail de la dissertation, il ne faut jamais réduire son analyse au corpus ! S'y appuyer, certes, mais l'élargir avec des connaissances extérieures. D'où éviter de ne parler que du XIXe, de ne citer que les romans proposés dans ledit groupement de texte, etc.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.