Méthode commentaire Méthode dissertation

Stendhal : un roman, c’est un miroir qu’on promène le long d’un chemin

1356789

Réponses

  • bonjour oui tu m'as aidez merci mais pour le fameux dépassement que faire quoi mettre? je dois parler des journaux par exemple?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Méticuleuse,

    Si tu as retenu un plan du type
    1 - un roman est un miroir : réalisme, naturalisme
    2 - un roman est une invention : science-fiction, utopie...

    Le dépassement pourrait consister à démontrer que même dans 2 il existe des bribes de réalité, non dans la description exacte d'une société ou de lieux, mais dans la psychologie des personnages, dans leurs comportements, ou dans les allusions à une situation réelle dénoncée.
    Dans tous las cas, la reproduction de la réalité est impossible. L'auteur, par ses choix, nous donne au mieux une interprétation de la réalité, une vérité subjective.
  • Un roman, c'est un miroir qu'on promène le long d'un chemin.
    Ce qui était 'vrai' en 1831 (juste après 1830) ne l'est peut-être plus (après 1968).
  • Bonsoir, j'ai aussi une dissertation à rendre sur le sujet suivant :

    Stendhal a écrit: "une roman, c'est un miroir qu'on promène le long d'un chemin", mais aussi: "toute oeuvre d'art est un beau mensonge". Dans quelle mesure ce paradoxe s'applique-t-il aux romans, naturalistes ou non, que vous avez lus ?

    Donc je voulais avoir quelques idées afin de rendre un bon travail car je suis plutôt mauvais en français et notamment en dissertation.

    Merci d'avance.
  • Bonjour a tous, je suis en seconde et j'ai ma première dissertation a faire sur la citation de Stendhal: "un roman, c'est un miroir que l'on promène le long d'une grande route".
    Ma thèse étant: Le roman est bien la reflet de la réalité et mon antithése: Le roman est le résultat d'un regard porté sur la réalité.
    J'ai fait le plan de ma thèse avec mes arguments etc. Mais je n'arrive pas à faire un plan pour mon antithèse j'ai quelques pistes: il y a le style de l'écrivain (aucune idée de comment le formuler) et le point de vue utilisé c'est tout alors svp aidez moi!!!
  • Les chemins ne sont pas tous droits;
    Les miroirs ne sont pas tous parfaitement plats.
    La réflexion n'a jamais la même puissance lumineuse que l'objet devant la glace.
  • MinimoyMinimoy Membre
    Bonjour !

    aloors voila, je suis en 2nd & j'ai une disert a rendre. le probleme c'est que je ne suis pas sure de mon plan !

    Le sujet : "Pouvez vous dire comme Stendhal "le roman est un miroir que l'on promene le long d'un chemin" ?"

    Ma problématique : Le roman a-t-il pour seule fonction, comme le dit Stendhal de refléter la réalité ?...

    Mon plan : I- Comme Stendhal, nous pouvons dire que le roman peut refléter la réalité
    a) l'intéret du réalisme
    b) le cadre spatio temporelle (contexte historique précis)
    c) fait divers ou personnage inspirés du réel

    II-...Mais il serait pertinent de se demander si le roman n'a pas d'autre objectif que celui de retranscrir la réalité.
    a) le romantisme (écriture pour s'échapper du quotidien)
    b) le fait de se divertir
    c) ?

    Voila ! jespere que vous pourrez m'aiguiller !
    Merci d'avance!
  • Bonjour. J'ai une dissertation à faire, assez commune pour les 1ere mais dans tout les forums je n'ai rien trouvé de concret pourtant vous etes beaucoup à avoir déjà fait cette dissertation. J'aurais besoin de votre aide car j'ai mon plan mais je bloque pour le developpement ( 1 argument = 1 exemple ) et je dois avoir 3 arguments par partie donc 3 exemples par parties.
    J'ai un corpus comportant :
    - Diderot Jacques le Fataliste et son maitre ( 1871 ) - jamais étudié
    - Flaubert, Madame Bovary ( 1857 ) - étudié
    - Zola l'assomoir ( 1877 ) - lu et étudié
    - Sarraute, Le planétarium ( 1959 ) - jamais étudié
    Et une oeuvre integrale : Pierre et Jean Maupassant - lu mais pas étudié.

    Mon Plan se présente en 3 axes :

    1 -Le roman, reflet de la réalité.
    2 -L'écriture reste un moyen pour l'auteur de s'échapper de la réalité.
    3 -Le roman est contamment en évolution, entre vérité et imagnination.




    Pourriez vous m'aider à trouver 3 arguments et 3 exemples par axe svp car je n'y arrive pas je trouve des exemples pour l'axe 1 mais pas d'argument et pour les axes 2 et 3 je bloque completement.

    merci d'avance.
  • Bonjour

    Cette discussion semble correspondre à peu près a mon sujet avec ces citations.

    Je suis en première S et ma professeur de Français nous a donné un sujet type Bac pour vendredi. J'ai un corpus de quatre incipit :

    - La Princesse de Clèves, de Madame de Lafayette
    - Germinal, d'Emile Zola
    - Du côté de chez Swann, de Marcel Proust
    - L'Etranger, d'Albert Camus.

    J'ai donc une question préalable et une dissertation.
    Je préfère passer le plus de temps possible sur ma dissertation qui compte quand même sur 16points...

    Le sujet donné est : Stendhal a écrit : "un roman, c'est un miroir qu'on promène le long du chemin" (le Rouge et le Noir, I, XIII) mais aussi "Toute oeuvre est un beau mensonge". Dans quelle mesure ce paradoxe s'applique-t-il aux textes du corpus et aux romans de votre connaissance?

    J'ai étudié le Père Goriot de Balzac en cours, et je suis en train de lire l'Etranger d'Albert Camus. J'ai commencé par analyser le contexte littéraire de chaque oeuvre mais j'ai du mal a comprendre le sens des citations et à l'associer avec chacun des textes du corpus.

    Je dois également trouver un plan mais cela m'est difficile étant donné que je ne comprend pas mon sujet :/ Je souhaiterai juste avoir quelques explications ainsi que quelques idées afin que je puisse enfin commencé l'écriture d'un plan et la rédaction de ma dissertation.

    J'espère que vous pourrez m'aider sans trop de difficultés, merci d'avance.
  • Bonjour Neuca,

    Tu inscris ton message à la cinquième page de ce sujet, as-tu lu la discussion ? Il serait étonnant qu'elle ne comprenne aucune information te permettant de démarrer...

    Muriel
  • ah désolé je n'osais pas ouvrir une nouvelle discussion.
    Je pense que c'est ce que je vais faire car je n'ai pas trouvé d'autres discussions parlant de ces citations. Merci Bonjour

    Je suis en première S et ma professeur de Français nous a donné un sujet type Bac pour vendredi. J'ai un corpus de quatre incipit :

    - La Princesse de Clèves, de Madame de Lafayette
    - Germinal, d'Emile Zola
    - Du côté de chez Swann, de Marcel Proust
    - L'Etranger, d'Albert Camus.

    J'ai donc une question préalable et une dissertation.
    Je préfère passer le plus de temps possible sur ma dissertation qui compte quand même sur 16points...

    Le sujet donné est : Stendhal a écrit : "un roman, c'est un miroir qu'on promène le long du chemin" (le Rouge et le Noir, I, XIII) mais aussi "Toute oeuvre est un beau mensonge". Dans quelle mesure ce paradoxe s'applique-t-il aux textes du corpus et aux romans de votre connaissance?

    J'ai étudié le Père Goriot de Balzac en cours, et je suis en train de lire l'Etranger d'Albert Camus. J'ai commencé par analyser le contexte littéraire de chaque oeuvre mais j'ai du mal a comprendre le sens des citations et à l'associer avec chacun des textes du corpus.

    Je dois également trouver un plan mais cela m'est difficile étant donné que je ne comprend pas mon sujet. Pour l'instant mon plan se résume à :

    I. "Un roman, c'est un miroir que l'on promène le long du chemin"
    II. "Toute oeuvre d'art est un beau mensonge"

    C'est un peu bref, un peu court, et pas du tout développé...
    Ma professeur de Français m'a dit que ces citations cachent des figures de style mais je ne trouve pas lesquelles.

    Je souhaiterai juste avoir quelques explications ainsi que quelques idées afin que je puisse enfin commencé l'écriture d'un plan et la rédaction de ma dissertation.

    J'espère que vous pourrez m'aider sans trop de difficultés, merci d'avance.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Neuca,

    Lis la discussion qui précède comme te le conseille Muriel.
    Au sujet de la deuxième citation, "toute œuvre d'art est un beau mensonge", elle semble s'opposer à la première.

    Il te faut donc dépasser l'opposition apparente.
    Si le roman s'inspire de la vie réelle (la métaphore du "miroir"), il est aussi invention, fiction (le "mensonge"). Le dépassement est dévoilé par le terme "beau" : l'auteur garde le choix du chemin emprunté et des images retenues en fonction de son projet artistique.

    Une oeuvre d'art n'est donc jamais une plate photographie de la réalité.
  • Merci beaucoup =) et bonne continuation à vous ! c'est encore moi
    notre prof nous a accordé un délais supplémentaire. J'ai commencé à rédiger les 2 axes de ma disserte mais je bloque totalement pour l'introduction...
    Je ne sais pas par où commencer. Est ce que je dois présenter Stendhal? Je n'ai vraiment aucune idées sur ce dont je dois parler. Je sais que l'introduction doit donner envie au lecteur de pousuivre sa lecture mais je suis un peu perdue... Auriez-vous des idées?
    Merci beaucoup
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Neuca,

    Regarde la fiche de méthode concernant la dissertation ici.
    Et les conseils pour l'introduction là.

    La situation du sujet n'amène pas à Stendhal, mais au roman, et plus particulièrement au roman entre réalité et fiction.

    Une proposition de situation : tu peux présenter le XIXe siècle comme l'époque où le roman prend son essor et son ampleur. Ce genre considéré comme mineur jusqu'alors séduit les lecteurs parce qu'il véhicule la magie du récit. Il séduit les auteurs parce qu'il est une forme commode pour des projets très divers... Stendhal, un des romanciers les plus fameux de ce siècle d'or a pu le définir...
  • neuca40 a écrit:
    Bonjour

    Cette discussion semble correspondre à peu près a mon sujet avec ces citations.

    Je suis en première S et ma professeur de Français nous a donné un sujet type Bac pour vendredi. J'ai un corpus de quatre incipit :

    - La Princesse de Clèves, de Madame de Lafayette
    - Germinal, d'Emile Zola
    - Du côté de chez Swann, de Marcel Proust
    - L'Etranger, d'Albert Camus.

    J'ai donc une question préalable et une dissertation.
    Je préfère passer le plus de temps possible sur ma dissertation qui compte quand même sur 16points...

    Le sujet donné est : Stendhal a écrit : "un roman, c'est un miroir qu'on promène le long du chemin" (le Rouge et le Noir, I, XIII) mais aussi "Toute oeuvre est un beau mensonge". Dans quelle mesure ce paradoxe s'applique-t-il aux textes du corpus et aux romans de votre connaissance?

    J'ai étudié le Père Goriot de Balzac en cours, et je suis en train de lire l'Etranger d'Albert Camus. J'ai commencé par analyser le contexte littéraire de chaque oeuvre mais j'ai du mal a comprendre le sens des citations et à l'associer avec chacun des textes du corpus.

    Je dois également trouver un plan mais cela m'est difficile étant donné que je ne comprend pas mon sujet :/ Je souhaiterai juste avoir quelques explications ainsi que quelques idées afin que je puisse enfin commencé l'écriture d'un plan et la rédaction de ma dissertation.

    J'espère que vous pourrez m'aider sans trop de difficultés, merci d'avance.
    Comme il a été dit précédemment, réfléchis au courant réalisme/naturalisme (qui a ses limites), pourquoi d'après toi tous les romans ne sont pas comme ça? Le Nouveau Roman révolue ces idées (le fait que le roman doit "reproduire" le réel etc), prend exemple sur des romans de Duras par exemple ou encore de Sarraute, au fond le roman doit rendre compte de la vérité, de la réalité mais pas réalité de tous les jours, une réalité plus psychologique, philosophique en s'éloignant parfois totalement d'une réalité de "tous les jours", d'une certaine vraisemblance.

    N'hésite pas à m'envoyer un message si tu bloques sur quelque chose.
  • Merci beaucoup pour tous vos conseils =D
    j'ai trouvé mon intro j'ai fais une premiere partie sur "le roman c'est un miroir que l'on promene le long du chemin" j'ai utilisé des exemples d'auteurs du XIX comme Maupassant et ma professeur ma dit que je n'étais pas obligé d'utiliser tous les textes du corpus mais que l'on pouvait en prendre un et se servir de romans et d'auteurs que j'ai déja étudié. J'ai donc parlé de Zola car c'est le seul auteur du XIX de mon corpus c'était donc plus facile.
    Il me reste ma deuxieme partie sur "Tout oeuvre d'art est un beau mensonge" j'ai expliqué la citation et j'ai encore a trouvé d'autres auteurs et oeuvres. Savez-vous lequel des textes de mon corpus pourrait correspondre à cette citation?
    Encore merci =)
  • Je pense que l'Etranger pourrait correspondre...
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Neuca,

    Sans les textes, il est difficile de te répondre.
    Essaie de regarder la Préface de Pierre et Jean de Maupassant.

    Lis cette discussion ici.
  • Bonjour à tous,

    Je m'adresse à vous car je suis bloqué sur un sujet de Dissertation. Je ne comprend pas du tout le sujet. Pourriez-vous m'aider ?
    Le corpus sont les Incipit de :
    "La princesse de Clèves" Madame de Lafayette
    "Germinal" Zola
    "Du côté de chez Swann" Marcel Proust
    " L'Etranger" Camus.

    Voici le sujet :

    " Stendhal a écrit : "Un roman, c'est un miroir qu'on promène le long du chemin"mais aussi "Toute oeuvre d'art est un beau mensonge"
    . Dans quelle mesure ce paradoxe s'applique-t-il aux textes du corpus et aux romans de votre connaissances ? "

    J'ai fait des recherches sur les citations données mais je ne comprend pas de quel paradoxe on veut parler.
    Pouvez-vous me donner une piste ?

    Merci
  • " Stendhal a écrit : "Un roman, c'est un miroir qu'on promène le long du chemin"mais aussi "Toute oeuvre d'art est un beau mensonge"
    . Dans quelle mesure ce paradoxe s'applique-t-il aux textes du corpus et aux romans de votre connaissances ? "

    Je vais t'aider pour le paradoxe; quand Stendhal a ecrit "Un roman, c'est un miroir qu'on promène le long du chemin", il a voulut dire qu'un roman est le reflet de la realite, c'est-a-dire que l'auteur se base plus ou moins sur ses experiences vecues afin de rediger son roman.

    Mais par contre quand il dit "Toute oeuvre d'art est un beau mensonge", il veut dire qu'une oeuvre d'art, dont les romans, n'est pas une realite mais une oeuvre concue pour etre appreciee par le public ("beau mensonge")

    Donc Stendhal en quelque sorte se contredit puisque d'abord il dit qu'un roman est base sur la realite puis il affirme qu'il provient de l'imagination de l'auteur, que c'est un "mensonge".

    Tu devras donc faire 2 parties qui developpent chacune de ces citations, et conclure sur le fait qu'un roman est une combinaison des 2

    Et si tu as etudie un amour de Swann en classe tu pourras comparer la vie de l'auteur et du protagoniste (Swann) qui ont des points en commun (1ere partie): ils ont tous deux mene une vie mondaine, Proust s'est rappele a partir d'une biscotte trempee dans du lait de la maison du grand-pere maternel a Auteuil, Swann s'est rappele a partir d'une madeleine trempee dans le the de Combray et de la maison de sa tante Leonie.
    (Proust se base donc sur ses experiences vecues pour ecrire → "miroir")

    mais par contre (pour la 2e partie), le pere de Proust est medecin alors que celui de Swann est directeur aux affaires etrangeres, Proust est homosexuel alors que Swann est hetero, Proust a un frere alors que Swann n'en a pas...
    (Proust se base sur son imagination pour ecrire → "mensonge")
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.