Toutes les inscriptions lapidaires latines sont gravées en majuscules. Les Latins n'écrivaient-ils jamais en minuscules ? Si tel est le cas, quand les minuscules sont-elles apparues ?
«1

Réponses

  • Quelle page intéressante ! Merci pour ce lien.
  • Ce qu'on appelle la minuscule est une écriture développée au temps de la Renaissance carolingienne (IXème siècle) ; c'est d'ailleurs pourquoi on l'appelle la "minuscule caroline" (sans jeu de mots).
    Les romains écrivaient en capitales, que ce soit dans les inscriptions lapidaires ou dans les volumina littéraires (cf la célèbre mosaïque représentant Virgile tenant un volumen où sont écrits - en majuscules - quelques mots du début de l'Énéide).
    Parallèlement à cette capitale, lente à tracer, on a conservé des documents administratifs ou des "brouillons" en cursive, écriture du reste très difficile - sinon impossible à déchiffrer. Une cursive plus soignée a été qualifié de "cursive minuscule", je crois, sans pour autant concurrencer la capitale, comme au IXème siècle.
    Quoi qu'il en soit, c'est bien la capitale qui domine dans l'écriture antique et dans les manuscrits du haut Moyen-Age, avec son dérivé, la superbe onciale carrée ou ronde, d'une lisibilité remarquable, mais très consommatrice de papyrus.
  • La page proposée par Anne est illustrée d'images représentant des tablettes romaines ou des papyrus romains. Ces images sont légendées "cursives romaines".

    S'agit-il alors de petites capitales plutôt que de minuscules (un peu comme nos C/c , I/i , O/o , S/s , U/u) ?
  • LaoshiLaoshi Membre
    Cette cursive latine est aussi illisible que celle de certains de nos médecins. :)
  • C'est pareil pour les Grecs, ils n'écrivaient qu'en majuscules ?
  • Le lien donné par Anne (très intéressant au demeurant) ne donne pas exactement la réponse à la première question.
    Je comprends de la réponse de Jacques que l'écriture était majuscule (sur les tablettes gravées) jusque vers l'an Mille.
    Mais alors quelle écriture était utilisée sur les parchemins antérieurs à cette date ? S'agissait-il des cursives mentionnées sur le document proposé par Anne - les fameuses cursives qui semblent « illisibles » ?
  • Non, je l'ai dit : la capitale et l'onciale (carrée ou ronde), dérivée de la capitale.
    Et la renaissance caroline ne date pas de l'an mille, mais du "règne" de Charlemagne.
  • Ici http://www.lib.umich.edu/reading/ des exemples de papyrus dont certains en cursives latine et grecque.
  • Tous ces documents ne sont pas en cursive, il serait bon de le signaler.
  • Ambiguïté corrigée. Merci.
  • Oui, pardon, j'avais parlé d'un millénaire pour simplifier (grossière erreur ! :D ) : je situe quand-même encore assez bien Charlemagne, et je comprends que cela puisse heurter un médiéviste que de le faire voyager dans le temps de deux siècles. ;)
    Cela dit, je suis de plus en plus affolé quand j'entends que, pour beaucoup de jeunes, le moyen âge est une période totalement indéfinie se situant dans le meilleur des cas avant la révolution, dans le pire avant la seconde guerre mondiale, et commençant plus ou moins avec l'apparition de l'homme du Terre, parfois après les gaulois et les égyptiens - mais pas toujours. :/
  • Eh oui, il s'est écoulé autant de temps entre la mort de Charlemagne et la bataille d'Azincourt qu'entre cette bataille et notre époque. Mais ce n'était pas le même temps...
  • Excusez, je reviens à ma question de tout à l'heure : les grecs anciens disposaient-ils d'une écriture minuscule ?
    Sinon, d'où viennent ceux qu'on étudie au lycée en grec ou dans les matières scientifiques, surtout après le bac.
  • Elève Hippocampe, vous ne suivez pas ! :rolleyes:
    Le quatrième document du lien que j'ai donné au message 10 est un document en minuscules du 3ème siècle avant J.C.
    Pour les évolutions de l'alphabet, vois Histoire de l'alphabet grec sur Wikipédia.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.