Écriture d’invention - Si le poète était un animal, quel serait cet animal ?

Écriture d’invention : Et pour vous, si le poète était un animal, que serait cet animal ? Développez ce portrait allégorique. La comparaison animale adoptée ses fondera sur votre connaissance de la poésie et de son histoire. Vous ferez en sorte de justifier votre choix par le développement même de la comparaison et par l’évocation de situations concrètes, comme dans les textes du corpus, non par une évocation abstraite.

Bonjour/soir, je dois rendre un devoir maison sur le sujet d'un poème mais je n'y arrive pas le sujet est :

Réponses

  • Tu connais déjà les métaphores de l'albatros, du lombric, du crapaud, de l'araignée, du pélican ...

    Quel animal choisirais-tu pour le comparer au poète ?

    J'aurais choisi le hérisson ou le corbeau ( mal aimé et tellement intelligent ...)
  • BiggieBiggie Membre
    Je suis d'accord avec le choix du herisson ou du corbeau mais d'après toi comment devrais-je écrire ce poème ?
  • Bonjour,

    Si je peux apporter mon humble avis... Il me semble qu'il serait plus facile pour toi d'écrire au brouillon tout ce qui te fait penser à un poète, son / ses traits de caractère, ses relations avec les autres, avec l'art, sa manière de travailler, de concevoir la vie...

    Tu trouveras ensuite un animal et pourra développer des comparaisons, tisser par écrit des liens entre les deux portraits...

    Mais au final, évidemment, il semblera au lecteur qu'il n'y a qu'un portrait.

    Cordialement.
  • BiggieBiggie Membre
    Je te remercie de ton avis, mais je n'arrive pas a écrire un poème comme l'albatros de Baudelaire car je n'arrive pas a maitrisé les alexandrins, etc.. Donc notre professeur nous a conseillé de l'écrire en prose où elle sera plus laxiste. Comment dois-je procéder pour un poème en prose ?
  • JehanJehan Modérateur
    Eh bien, tu ne fais pas de vers... C'est plus simple ! :)
  • BiggieBiggie Membre
    N'oublions pas la consigne tout de même
  • JehanJehan Modérateur
    Eh bien, je ne l'ai pas oubliée.
  • BiggieBiggie Membre
    C'est vraiment difficile
  • JehanJehan Modérateur
    C'est vrai, mais c'est tout de même moins difficile que si tu devais forcément rédiger en vers...
    C'est ce que j'ai voulu dire.
    Et la méthode conseillée par Boulou99 reste valable pour un poème en prose.
    Commence par là.
  • Il est le mal-aimé. sa couleur noire est celle du souci ou celle du cafard. Il s'abat sur le champ en un vol lourd mais c'est qu'il porte le poids du monde et a vu tant de choses. Ce que l'on sait moins ou qu'on feint d'ignorer, c'est que son intelligence est exceptionnelle et, mais ne le répétez pas, il se souvient de tout : des visages, des épouvantails, des pièges, bref il sait qu'on le tient à l'œil allant même jusqu'à le trouver sinistre.
    Le poète, vois-tu, est comme le corbeau .../...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.