Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour,

On m'a donné comme exercice une dissertation sur la citation suivante extraite des Lettres Persanes de Montesquieu :
« Il y a certaines vérités qu'il ne suffit pas de persuader, mais qu'il faut encore faire sentir. Telles sont les vérités de morale. Peut-être qu'un morceau d'histoire touchera plus qu'une philosophie subtile. »
J'ai bien compris la citation mais je ne sais pas quel plan serait le plus adapté : analytique ou dialectique ?

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
  • tibotibo Membre
    Je détaille un peu plus mon problème : s'agit-il de développer la thèse de Montesquieu (plan analytique), ou bien d'adopter un plan dialectique (discuter des avantages du "morceau d'histoire" et de la "philosophie subtile") ?
  • JehanJehan Modérateur
    Si l'on ne t'a vraiment rien précisé de plus dans la consigne... Je pencherais plutôt pour un plan dialectique.
  • tibotibo Membre
    Merci.
    Mais je ne vois pas comment étayer l'antithèse avec des arguments crédibles.
  • Je pencherais également pour une démarche dialectique. Pour ton antithèse, elle est contenue dans les termes-mêmes du sujet : il te faut distinguer '' persuader '' de '' convaincre '', en remarquant qu'une vérité fondée sur la subjectivité et sur les sentiments ( comme le souligne la notion même de '' persuasion '' ) a un statut problématique : La vérité, qu'on peut définir comme une idée telle qu'elle peut être partagée par tous, ne doit-elle pas plutôt reposer sur la raison, faculté commune à tous les individus ? Cette problématique inclut bien évidemment le terme même de '' sentir ''. Dès lors, cette '' vérité '' dont parle Montesquieu ne sera-elle pas pernicieuse, s'affichant comme vraie aux yeux du lecteur ( en jouant sur ses émotions ) quand bien même elle ne le serait pas ?
  • tibotibo Membre
    J'ai rien compris à ce que tu as écrit.

    Bon, j'ai pas mal potassé dessus (trouver les références utiles) et voici l'introduction et la conclusion rédigées avec le plan détaillé. Pourriez-vous me donner quelques conseils pour améliorer ce plan s'il vous plaît ? Avant 7 heures du matin demain à cause du boulot.
    Traditionnellement, les vérités et les leçons trouvent leur lieu d’expression dans les genres « sérieux » comme la «philosophie subtile» qu'évoque Montesquieu. Pourtant, selon lui, l'instruction ne passe pas seulement par la raison mais nécessite aussi le recours au cas concret, à l'exemple et à l'imagination. « Il y a certaines vérités qu'il ne suffit pas de persuader, mais qu'il faut encore faire sentir. Telles sont les vérités de morale. Peut-être qu'un morceau d'histoire touchera plus qu'une philosophie subtile. » Lettres Persanes de Montesquieu. Le « morceau d'histoire », parlant, vivant et parfois divertissant, est là pour transmettre une vérité morale de façon plus efficace que ne pourrait le faire un discours. Quels sont alors les genres les plus pertinents pour instruire le lecteur, lui transmettre des « vérités de morale » ?
    Nous verrons d'abord que le discours organisé a toujours été vu comme le moyen d'argumentation privilégié, puis que les images et les exemples sont dotés d'une force persuasive, et enfin qu'il conviendrait d'examiner au préalable le public visé pour déterminer les moyens argumentatifs les plus adaptés.


    I. Convaincre par le biais de la « philosophie subtile »
    • Caractère abstrait de la réflexion. Idées générales.
      Philosophes des Lumières (Rousseau, Du Contrat Social, 1762) et du XXe siècle.
    • Caractère oratoire du discours.
      Bossuet, Oraisons Funèbres. Zola, J'accuse ! publié dans la « une » du journal l'Aurore 13 janvier 1898.
      Discours de Robert Badinter (1981).
    • Caractère polémique du discours.
      Voltaire, Femmes soyez soumises à vos maris, 1759. Discours politiques (XIXe et XXe siècles).

    II. Convaincre par le biais du « morceau d'histoire »
    • Caractère concret du récit. Apprendre par l'exemple.
      L'Étranger (1942) de Camus, Le Dernier Jour d'un condamné de Hugo : description poignante de
      la cruauté du supplice. Réalisme. Mémoires de Lacenaire (1836), célèbre criminel condamné à mort.
      Candide de Voltaire, Les Fables de La Fontaine.
    • Caractère pathétique du personnage. Point de vue subjectif qui permet au lecteur de s'identifier au personnage, empathie, partage d'émotions.
      Témoignages. Camus et Hugo à nouveau.
    • Efficacité de l'apologue raconté de façon alerte et divertissante
      Plaisir du public, La Fontaine.

    III. Prendre en compte le profil du public pour opérer un choix judicieux
    • Contexte particulier (domaine juridique, politique, social).
      Jaurès, débat à la Chambre des députés (1908). Plaidoirie
      de maître Sénard au procès de Flaubert (février 1857).
    • Public sélectionné : députés, philosophes, gens instruits.
    • Accessibilité à tous, art de vulgariser les idées (lecteurs de journaux).


    Ainsi, selon Montesquieu, la persuasion prime sur la raison pour dispenser des vérités morales. En effet, le ton et le caractère emphatique des discours prévalent sur la clarté de la raison. Toutefois, les arguments sont indispensables si l'on veut garantir l'universalité du message délivré. À l'heure actuelle, c'est de tout évidence le témoignage et le principe de l'empathie qui sont le plus souvent utilisés dans les argumentations de toute nature (presse télévisuelle notamment), au sein d'une société de l'immédiateté et de l'émotion collective.

    Edit : je remercie la personne qui a changé l'intitulé de mon message d'origine.
  • Lettre persane XI

    USBEK A MIRZA.

    A Ispahan.



    Tu renonces à ta raison pour essayer la mienne; tu descends jusqu'à me consulter; tu me crois capable de t'instruire. Mon cher Mirza, il y a une chose qui me flatte encore plus que la bonne opinion que tu as conçue de moi: c'est ton amitié, qui me la procure.
    Pour remplir ce que tu me prescris, je n'ai pas cru devoir employer des raisonnements fort abstraits. Il y a de certaines vérités qu'il ne suffit pas de persuader, mais qu'il faut encore faire sentir: telles sont les vérités de morales. Peut-être que ce morceau d'histoire te touchera plus qu'une philosophie subtile.
    Il y avait en Arabie un petit peuple, appelé Troglodyte

    Peut-être conviendrait-il de replacer cette citation dans la situation d'énonciation : double énonciation
    - USBEK A MIRZA.
    - Montesquieu à ses lecteurs

    L'histoire des Troglodytes est la réponse de Montesquieu : un récit pour instruire.
  • tibotibo Membre
    Trop tard mais ... je te remercie. Ton message sera profitable à d'autres. C'est en effet une idée intéressante. Je tacherais de le faire lors d'un prochain devoir si cela s'avère pertinent.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.