Baudelaire, Les Fleurs du mal - Thèmes principaux du recueil

Bonjour à tous,

J'ai un devoir maison de Français à rendre pour Lundi prochain, mais je n'arrive pas à répondre à une seconde partie d'une question :

La question : " Voici quelques-un des thèmes principaux du recueil : Spleen, sang, fuite du tps, femme, parfum, exotisme) "

A. Choisissez l'un des thèmes et trouver deux titres. --> J'ai choisis la femme, et j'ai trouvé "a une passante" et "la chevelure"
B. Quelle vision Baudelaire propose-t-il de ce thème. --> c'est cette question que je n'arrive pas.

Pouvez-vous m'aider?

Merci d'avance.

Réponses

  • A une passante

    La rue assourdissante autour de moi hurlait.
    Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
    Une femme passa, d'une main fastueuse
    Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

    Agile et noble, avec sa jambe de statue.
    Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
    Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan,
    La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

    Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
    Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
    Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

    Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être !
    Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
    Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais !

    Image de la femme inaccessible, d'une beauté froide de statue. Elle est duale : objet de culte et de haine.
    La chevelure

    Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !
    Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
    Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
    Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
    Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

    La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
    Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
    Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
    Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
    Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.

    J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
    Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;
    Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !
    Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
    De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts :

    Un port retentissant où mon âme peut boire
    A grands flots le parfum, le son et la couleur ;
    Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire,
    Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
    D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.

    Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
    Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
    Et mon esprit subtil que le roulis caresse
    Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
    Infinis bercements du loisir embaumé !

    Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
    Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond ;
    Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
    Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
    De l'huile de coco, du musc et du goudron.

    Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde
    Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
    Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
    N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
    Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?

    Elle est aussi l'inspiratrice, la médiatrice qui permet au poète des voyages par les images et les parfums. Ici c'est la chevelure qui est valorisée et source d'exotisme.
  • fdmbfdmb Membre
    Bonjour,

    Si j'ai bien compris votre réponse @floreale je peux répondre à la question b comme cela : ?

    " La vision de Baudelaire proposée par le thème de la femme sont des personnes inaccessibles qui a deux fonctions : être un objet de culte et de haine, en effet la femme (qui occupe une majeure partie du recueil et plus particulièrement dans la section "spleen et idéal" ) causes de nombreux maux qui détruisent le poète comme dans le poème "La destruction" "

    Merci
  • " La vision de Baudelaire proposée par le thème de la femme sont des personnes inaccessibles qui a deux fonctions : être un objet de culte et de haine, en effet la femme (qui occupe une majeure partie du recueil et plus particulièrement dans la section "spleen et idéal" ) causes de nombreux maux qui détruisent le poète comme dans le poème "La destruction" "

    Ce que tu proposes est très confus tant en ce qui concerne le sens qu'en ce qui concerne la syntaxe.

    Tu as choisi deux poèmes sur le thème de la femme "A une passante" et "La chevelure".
    Dois-tu présenter la vision de la femme qui correspond à ces deux poèmes ou bien la vision de la femme dans tout le recueil : les Fleurs du mal. Ce n'est pas clair.
  • fdmbfdmb Membre
    Dois-tu présenter la vision de la femme qui correspond à ces deux poèmes ou bien la vision de la femme dans tout le recueil : les Fleurs du mal.

    Je pense devoirs parler du thème de la femme dans le recueil puisque le DM porte sur Les Fleurs du Mal

    Dans ce cas, comment je peux trouver des éléments de réponses dans les deux poème ?
    (Je n'ai jamais été doué pour trouver des choses dans en texte :| )

    Merci
  • Pour les deux poèmes, je t'ai donné la réponse. Tu ne les as pas lues ?

    Si tu veux aborder le thème de la femme dans tout le recueil, il faut d'abord lister tous les poèmes qui abordent ce thème et très vite, tu verras apparaître des dominantes :

    La femme à la nature duale
    La femme, une fleur du mal
    La femme , indispensable médiatrice

    mais tu peux aborder le thème autrement :
    la mère, la servante Mariette, la Dame inaccessible, la mendiante, la maîtresse, l'amante voluptueuse
    la sœur confidente, les vieilles ...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.