Fiches méthode Bac de français 2021

1234568

Réponses

  • VanessVaness Membre
    « Les rives s’éloignent. Ma mort approche », écrit Albert Cohen. Selon vous, l’écriture autobiographique est-elle une manière de se préparer à la mort ou de conserver la saveur de la vie ?
    Vous répondrez en vous appuyant sur les textes du corpus et sur d’autres œuvres que vous avez lues ou étudiées.
    Il n'y a aucun sujet là-dessus et cela me concerne donc... :D

    quelqu'un aurait-il un plan à proposer ?

    personnellement, j'ai fait très classique :

    1/ l'écriture biographique permet de se préparer à sa propre mort
    a/afin de laisser une trace de soi sur terre
    b/d'un point de vu personnel, afin de ne pas oublier

    2/l'écriture biographique permet de conserver la saveur de la vie
    a/ne pas effacer tout ce qui a fait notre bonheur autrefois
    b/de communiquer aux autres son bonheur personnel

    3/les autres buts de l'écriture biographique
    a/se soulager/se libérer
    b/ se justifier vis-à-vis des autres

    vous en pensez quoi ? :|

    et sinon, questions incluse, j'ai rendu 9 pages, ça n'fait pas un peu beaucoup ? :(

    merciii ! :D
  • Ton plan me semble correct et complet. Après, tout dépend de la qualité de la problématique et de celle de ton expression.

    Bonne chance.
    Raphael.
  • Moi j'ai fais: I. Certes, l'autobiographie est une manière de se préparer a la mort
    II. Mias L'écriture est également une manière de conserver la saveur de la vie.
    Le devoir ressemblait à ça:
    - La préparation de la mort, j'ai centré sur la fuite du temps ex Queneau "les beaux jours s'en vont": les poemes sont d'inspiration autobiographique et les mauvais souvenirs, la nostalgie, les regrets, etc
    - Conserver la saveur de la vie: theme du carpediem "profite de la jeunesse" bon souvenir ex L'amant : scene de complicité inhabituelle entre la mere et sa fille + elle se sent aimé par le chinois, par son écriture, elle s'appuie sur des mots pour revivre son amour de jeunesse etc

    ensuite je me souviens plus mais cela vous semble t-il correct ?

    Merci de votre réponse
  • Ton plan me semble tout à fait correct aussi.
    Deux parties, c'est tout à fait suffisant. Je pense néanmoins qu'il était judicieux d'en faire une troisième dans laquelle tu aurais mis les autres fonctions de l'autobiographie (désolé, je ne retrouve plus le libellé précis du sujet donc je ne peux pas vous donner plus de détails :s)
  • Oui tu as raison pour la 3 eme parties mais durant toutes mes dissertations de l'année en ce qui concerne les plans dialectiques je n'ai jamais fait de 3 eme partie et cela ne m'a pas pénalisé puisque j'avais des notes largement assez bien donc j'espère que se sera pareil pour le BAC aussi
  • Oui, ne t'inquiète pas ! Je ne pense pas que tu seras pénalisé parce que tu n'as que deux parties : il vaut mieux avoir deux bonnes parties que trois parties dont la dernière nuit au devoir. Tu n'auras donc aucun point en moins.
    La troisième partie est optionnel dans ce sujet (selon moi) car le libellé du sujet ne soulève que deux aspects des fonctions de l'autobiographie. Toutefois, une troisième partie sur les autres buts de l'autobiographie est recevable (et rajoutera des points).
  • Voilà ce que j'ai fait ! Qu'en pensez-vous ?

    I- L'écriture autobiographique est un moyen de préparer sa mort

    A) Illusion référentielle (et biographique)
    les mots ne peuvent traduire avec autant de justesse et de vérité les événements vécus
    => faillite de l'entreprise de l'écriture autobiographique
    Le souvenir écrit représente une version apocryphe de la situation réellement vécue (substrats psychiques, altération...)
    le souvenir oublié, difficile à extraire de sa mémoire, atteste d'une avance vers la mort
    autobiographie = se souvenir pour ne pas oublier
    => "remémoration rêveuse" (Jacques et Eliane Lecarme, L'autobiographie)
    exemples divers
    Journal du voleur de Genet => "préface"
    Le livre de ma mère de Cohen => exemple donné dans le corpus

    B) trace de soi, immortalité "littéraire"
    => "les paroles s'envolent, les écrits restent" (adage)
    Georges Sand => Victor Hugo à son enterrement: "Je pleurs une morte, je salue une immortelle"
    Chateaubriand "J'ai toujours supposé que j'écrivais assis dans mon cercueil" (Préface testamentaire)
    (+ discussion sur son envie d'immortaliser un héros mythique : use du narcissisme et du mensonge => voir travaux de Julien Green "narcissisme intellectuel" et "narcissisme corporel" et Lecarme "l'irrésistible décadence qui ferait tomber l'être humain du rôle de Prométhée à celui de Narcisse")

    II-... conserver la saveur de la vie

    A) transsubstantiation du je en mots
    => je narrant je narré + valeur cathartique de l'écriture
    pouvoir incantatoire du passé
    "grâce" à l'écriture autobiographique à valeur cathartique, l'autobiographe tend à revivre des événements pourtant révolus. En ce sens, l'écriture autobiographique confère à l'écrivain une remémoration active, qui transcende l'instant présent afin de dialoguer avec son passé
    => présent fixé par le passé et passé fixé par le présent => "perlaboration narrative" Freud et Ricoeur (+ "ipséité" dans Soi même comme un autre de Paul Ricoeur)
    ex. Simone de Beauvoir => exemple donné dans le corpus
    Colette => exemple donné dans le corpus
    N Sarraute => dialogue entre l'auteur et sa conscience

    B)Emancipation subjective
    => Foucault "souci de soi"
    émancipation permet un repli sur soi = introspection, écriture introspective et rétrospective
    "Connais toi toi-même" (frontispice du temple de delphes)
    étudier la genèse de sa personnalité
    ce repli sur soi permet une meilleure connaissance de soi, et donc une assise plus élargie sur un présent qui dominait, et que maintenant nous dominons
    ex. Rousseau => fessée de Mme Lambercier explique son désir pour madame de Warens (plus âgée)
    Saint Augustin => ego sum qui sum (Je suis qui je suis, je suis ce que je suis)
    se place face à Dieu, tel Moïse sur l'Horeb (se connaître pour accéder à la rédemption

    C)Construction identitaire
    Selon Foucault, ce "souci de soi" représente un acte de construction identitaire à fonction d'émancipation subjective.
    tri des idées (éluder inepties... )
    donner une forme à sa vie / créer un personnage mythique, un héros
    ex. Rousseau
    Chateaubriand
  • Victor, j'hallucine devant ton plan tellement il semble bien construit et rédigé ! à mon avis toi, tu n'as pas trop de soucis à te faie pour ta note :)

    Raphael, merciii :D mais j'me permets d'y revenir : 8 pages pour une dissert, ça n'fait pas un peu trop ? il n'y a pas de points en moins pour quelqu'un qui aurait "trop écrit" comme dans mon cas ? :(

    et sinon, je me permets de recopier mon introduction parce qu'après l'avoir relue relue et relue, j'ai tendance à penser qu'elle est un peu hors sujet :( :( :(

    "Albert Coher écrit dans "Le livre de ma mère": "les rives s'éloignent, ma mort approche". De tout temps, les grands parents ayant la chance de connaitre leurs petits enfants ont pour tradition de léguer à ces derniers "l'héritage de leur vie". En effet, qui n'a pas eu droit aux anecdotes comiques d'une grand mère un peu trop nostalgique, ou aux évocations glauques d'un grd-père ayant combattu en Algérie ou ailleurs...? Certes, se remémorer des souvenirs, ça n'est pas l'écriture biographique, mais toute évocation du passé n'est pas faite au hasard...si Cohen voit l'arrivée de sa propre mort dans le fait de consacrer un livre entier aux souvenirs qu'il a de sa mère, n'est-il pas possible de voir dans l'écriture biographique, un moyen de conserver la saleur de la vie, de pas oublier d'agréables souvenirs qui auraient tristement eu tendance à s'effacer au fil du temps... ? C'est ce que nous verrons ......... "etc etc...

    vous en pensez quoi ? :|
  • On ne peut pas enlever des points pour copie trop longue, tant que ce n'est pas hors sujet
  • Whaou !

    Victor67, je trouve que ton plan est vraiment très bien ! Il y a juste deux parties, mais elles sont vraiment cohérentes et logiques. Juste un petit défaut dans ta première partie : ton A), je l'aurais plutôt mis en B) et inversement (mais ce n'est que du détail). Le reste me semble parfait, avec des idées structurées et des exemples pertinents ! En tout cas, sache qu'à ton âge, en 1ère L, j'aurais été incapable de rendre un devoir tel que celui là ! Félicitations !!!

    Ensuite, Vaness, 8 pages ce n'est rien !!! C'est tout à fait satisfaisant, mais ce n'est pas trop long ! En général, une dissertation fait 7-8 pages donc pas de soucis sur ce point.
  • Pourtant, Raphaël, ma note à l'écrit de Français n'est pas bien élevée... ( j'obtiens pitoyablement un 12 ! )
    Mes références et mes arguments ne semblaient sûrement pas de bon aloi selon mon correcteur, ou le non recours à une troisième partie lui paraissait de mauvais augure.

    Je voudrais simplement poser une question : puis-je demander à ce que ma copie soit réévaluée ? (Mon professeur m'a certifié qu'il était possible de recourir à une réévaluation : il a donné un exemple lui-même d'une fille qui avait eu 11 et qui finalement a eu 15 après réévaluation...)
  • InaIna Membre
    Sans vouloir paraître désagréable Victor , je pense que 12 est une note correcte.
    Ton plan est certes très pertinent; mais selon moi tu as peut être fait parfois un peu "compliqué" : je ne sais pas par exemple si l'illusion référentielle à un rapport direct avec le sujet de la dissertation.
    Ensuite les profs ont tendance à pénaliser ceux qui ont font "trop".
    D'où probablement ta note qui reste cependant tout à fait honorable.

    Mais dans le doute, en effet, fais toi réévaluer...
  • Merci pour ta réponse, Ina.

    En effet, 12 n'est pas une mauvaise note, mais vu les commentaires de mes amis, d'un professeur de français sur ma copie, qui estimaient que celle-ci valait entre 16 et 18, le 12 me chagrine quelque peu.

    Quant au caractère "compliqué" de mon devoir, il semblerait bien étrange qu'un professeur pénalise un élève parce que celui-ci à essayer d'approfondir les arguments et les exemples, en expliquant, par exemple, pourquoi l'écriture autobiographique est-elle source d'un rajeunissement => écriture cathartique blablabla...

    "Faire trop " : serait-ce un défaut ?! Je trouve abherrant qu'on dévalorise le travail d'une personne parce qu'il veut nommer les choses, approfondir, et parce que transparaît dans son devoir une soif de connaissance et une envie d'apprendre justifiée par une analyse profonde et des exemples recherchés !!!!!...

    Ce n'est que mon humble avis, je ne souhaite rentrer dans une polémique, mais reste et restera immuable
  • InaIna Membre
    Voici ce que j'ai trouvé sur le net: (plan établit par un prof de français)
    - recours pour recouvrer le goût de la vie : soit que les ennuis présents soient plus légers par le souvenir d'une enfance heureuse, soit au contraire que d'écrire une enfance malheureuse permette de se soulager sa mémoire et de faciliter l'oubli au quotidien (exorcisation du souvenir malheureux pour le dépasser)

    - se préparer à la mort : faire un bilan, synthétiser les phases de son existence en quelques pages pour avoir sur elle une vision d'ensemble

    - illusion de l'immortalité : consigner permet de laisser une trace, un témoignage, écrire sur soi permet aussi de mieux se comprendre voire peut aider à s'apprécier.
  • Vaness, si tu viens sur le forum, n'oublie pas de nous donner ton résultat.
  • Cher Victor67,
    Tu peux évidemment demander une réévaluation de ta copie surtout si tes notes de l'année te semblent bien supérieures à celle que tu as obtenue. J'ai relus ton plan avec attention. Je ne doute pas du fait que tu t'exprimes avec justesse et correction. Sur le fond, I. A semble hors sujet :/: l'idée est juste mais je ne comprends pas en quoi elle défend ta thèse (peut-être que le correcteur non plus). Le reste est très pertinent, les exemples sont variés et, semble-t-il bien maitrisés. En revanche, ton argumentation ne dépasse pas l'affirmation proposée dans le sujet. L'autobiographie n'est pas seulement une préparation à la mort ou une manière de conserver la vie. Elle a bien d'autres buts et cela n'apparait pas dans ton devoir.
    D'autre part - et ne vois je t'en prie aucune malice dans ma remarque - tu emploies un vocabulaire extrêmement précis certes mais bien complexe pour exprimer des idées simples. De plus tu dépasses parfois le cadre littéraire et artistique (II, A) : c'est autorisé, mais il ne faut pas que cela constitue une partie trop importante du devoi. Tu as raison de vouloir "nommer les choses, approfondir" mais il n'est pas nécesaire pour cela de "jargonner". Si ton devoir foisonne de termes abscons comme ton plan semble le montrer, cela a pu le rendre peu clair, lourd et donc desservir tes idées.
    Sans le devoir sous les yeux, il m'est difficile d'être plus précise. Peut-être est-ce d'ailleurs très artificiel et dangereux de commenter un plan. J'espère que tu nous tiendras au courant si tu fais effectivement une demande de réévaluation. :)
  • Je suis d'accord avec cabotine, sans ta copie sur les yeux, il est très difficile de donner un avis sur ton devoir (le style, la manière d'enchaîner tes idées par des transitions, nous ne l'avons pas ici).
    Cependant, je trouve que, même si 12 est une note honorable (je le répète j'ai eu 9 à l'écrit du BAC de français et 18 au BAC de littérature), je trouve la correction un peu dure. Ton plan tient parfaitement la route, d'autant plus que tu n'es qu'un élève de 1ere L et non pas en Terminale ou en FAC.

    En ce qui concerne la réévaluation, je ne sais pas si c'est vraiment nécessaire. Tu peux le faire, c'est un DROIT que tu as, mais je n'en vois pas une réelle utilité. Par contre, ce qui serait intéressant, c'est de demander une photocopie de ton devoir, pour que tu puisses voir ce qui n'a pas fonctionné, peut-être nous le taper pour qu'on puisse le juger. Et de cette façon, tu pourras voir ce qui t'as été reproché et te perfectionner !
  • ben moi,j'ai fais cette chose de memoire:
    1 l'autobiographie pour se preprer à la mort
    a faire un bilan
    ex: claude sarrute dans memoired'une j rangée qui se pose la question d'ecrire pour se prparer à sa mort dans sa preface
    ex: w ou le souvenr d'enfance de perec
    b laisser un temoignage
    ex:chateaubriand dans memoire d'outre tombe
    ex: w ou le souvenr d'enfance de perec
    on peut aussi connaître la vie de grandds auteurs comme rousseau
    c le livre est eternelle, pas l'auteur, lisser une trace de soi
    ex: montaigne écrit pour ses proche en priorité

    2 l'autobiograhie our le present
    a pour se rappeler
    ex: simone de beauvoir qui se rappele de son enfance dans l'extrait du corpus
    ex: Rousseau, epsode du peigne
    b psychnalyse(ecrire pour soie, écrire pour l'autre)
    ex rousseau "je suis la propre matiere de mon livre", lecteur vit les même experience que le lecteurs extrait d'albert cohen
    c pour la gloire
    ex: rousseau dans ses confessions montre un bon cote de lui même sage et vertueux

    bon, je ne sais pas, je trouve mon plan pas terrible, c'est m'a plus mauvaise dissert, j'ai trop peur pour ma note...
  • claude sarrute dans memoire d'une j rangée
    Euh........ j'espère que t'as pas écrit ça, car l'auteur c'est de Beauvoir
  • non, je pense po c'est de tete et j'avais le corpus devant les yeux
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.