Fiches méthode Bac de français 2021

1235789

Réponses

  • Michel Leiris dans L'Âge d'homme avoue justement "se gratter la région anale lorsqu'il est seul" (la citation exacte étant :
    "Quelques gestes m'ont été ou me sont familiers : me flairer le dessus de la main; [...] ; quand je suis seul me gratter la région anale;etc")
  • Bon aller je vais mettre à mon tour mon plan détaillé pour le commentaire pour me rassurer et voir si je colle avec les autres...

    I/ Un voyage dans le temps

    A/ L'évocation de moments heureux

    -Caractérisé par Cohen comme "petites paix" , "petits bonheurs"
    - Une periode d'inscouciance.

    B/ Des thèmes et lieux variés

    - lexique du loisirs, de l'école, de la nourriture, du mobilier
    - Les 5 sens au service du souvenir

    C / La volonté de faire durer le souvenir : Albert Cohen ne veut pas qu'il s'arrête.

    - jusxtaposition, énumération des souvenirs.
    - Phrases nominales : plus fortes, vont à l'essentiel...(j'étais pas sur mais bon fallait justifier...)
    - Verbes à l'imparfait : exprime la durée.

    II/ Le regret ( en gros)

    A/ Le regret de ses moments

    - rappel du I, C
    - Interjection Ô : souvenirs vénérés mais aussi Prière ...
    - Exaltation du souvenir de la mère... justification du titre ?

    B/ La consience que tout est fini : Distinction passé / Présent

    - Répétition du mot "petit" ( il ne l'ai plus) et "passé" + emploi de l'imparfait
    /s'oppose à :

    - Emploi du présent et du futur : dernières phrases...

    C/ La particularité de la dernière phrase.

    Fonctionne comme une métaphore... ( et là envolé un peu tiré par les cheveux...) : Cohen place l'homme sur un bâteau. les rives sont l'enfance, la sécurité et plus on avance vers le large, plus c'est dangereux et plus on approche de la mort. L'énumération pourrait être les vagues....
    ( qu'est-ce que je suis pas allé chercher moi !!!)

    Bref j'ai déja repéré quelques erreurs chez moi : je n'ai pas cités assez d'exemples je pense et je n'ai pas parler du changement de ton des deux dernière phrase par rapport au deux premières. De plus on pouvait sans doute inclure dans une partie la taille des phrases en rapport avec l'expression des sentiments :
    Bonheur = phrase longue
    Regret, desespoir = phrase courte...

    Mais bon sinon vous en pensez quoi ?
  • ah!!!! je suis rassurée de trouver enfin un candidat(e) qui a parlé des 5 sens, je commencais serieusement à douter!!
    Sinon, je trouve ton commentaire tres riche stylistiquement et il me semble tout à fait cohérent....bne continuation à toi!!!!
  • merci latietoulousaine. Moi aussi je pensais me gourer vec les 5 sens surtout que j'ai galéréer pour tous les retrouver mais bon en même temps ça me semblait evident que dans une telle énumération il y ai l'évocation des 5 sens même si c'était pas toujours explicite.
  • Salut les littéraires !

    Vos plans de dissert' sont pas mal du tout! Perso, je manquais de références vraiment ciblées sur le sujet donc... j'ai pris le commentaire !

    I- Cohen répond au topos du genre autobiographique à travers une écriture originale où il met en lumière une enfance heureuse.

    A-Cohen choisit une écriture surprenante pr évoquer ses souvenirs
    (longues accumulations =>liste de souvenirs, paraît spontanée, comme écrit au fur et à mesure d'où des associations de termes surprenants...les pluriels =>bcp de souvenirs,...)

    B-Une enfance heureuse
    (jeux sur la longueur des accumulations et humour "idiotement récitées"- un enfant joueur, heureux, épanoui => champs lexicaux des jeux d'enfants, l'école,...etc...)

    C'est bien d'une enfance heureuse joyeuse dont Cohen témoigne mais qui revêt également une dimension lyrique

    A-Il renvoie une image de douceur
    (une mère attentionnée qu'il admire. sensation gustative douces/sucrées. Le lyrisme avec les apostrophes. Beaucoup de délicatesse et de subtilité dans les mots...)

    B-Cohen souffre du temps qui passe inexorablement
    (métaphre des rives qui s'éloignent, nostalgie de l'enfance heureuse dont il est loin, rythme ternaire dans les apostrophes [quasi-plaintif]...)



    Bon, j'ai mis les idées dont je me souviens donc pour la formulation c'est du "à peu près".

    Pour BellaS22, il s'agit de l'extrait "ô mon passé, ma petite enfance, ô chambrette... à Les rives s'éloignent. Ma mort approche"
  • moi c'est pas pour dire mais j'ai l'impression que tous les plans lu se tiennent que se soit en disserte ou en commentaire. Chacun apporte un point de vue différent et complète l'autre. Dommage que le bac ne soit pas par équipe lol ;)
  • A oui! Je pense que c'est tout à fait correct de mentionner les 5 sens! Et Tiphanie, je sais pas si c'est trop interprêter ou pas mais j'ai mis que après les longues accumulations (passé heureux), les 2 phrases qui ses raccuorcissent à la fin donnent l'impression que le temps le rapprape et qu'il se rapproche encore un peu plus de la mort...

    Mais peut être que je suis allée trop loin! Je sais pas...
  • non je pense que c'est bien vu Camelia. Moi les deux phrases étaient tellement courtes par rapport aux deux autres, que j'ai mis qu'il n'y avait que deux phrases au total !!!
    Alala les fautes débiles...

    Il parait qu'ils seront strict sur l'orthographe...et moi qui suis pas terrible... ( enfin d'après mes parents, plus de 10 fautes sur 8 pages c'est nul)
  • Catwalk a écrit:
    Chloé90 a écrit:
    Je n'ai pas fait de plan au brouillon
    Ton prof ne t'a pas dit que c'était pourtant plutôt conseillé, surtout en L? Que c'est hasardeux en un jour aussi capital pour l'obtention du Bac...

    Séb
    J'ai dù entendre "surtout en L" cinquante fois cette année. Que ce soit en S, en Es ou en L le brouillon est toujours utile sauf qu'on ne travaille pas tous de la même manière. Crois moi je m'en sors très bien que ce soit avec ou sans :)
  • Merci Tiphanie! :D Oui, en général l'orthographe coûte chèr...
    Il me semble que pour 10fautes => -4points (sachant que l'on ne peut pas en enlever plus que 4 en tout je crois...) Du moins, c'est comme ça que ça marchait avec ma prof !
    Qui confirme ? ...
  • Bonjour à tous,

    Elève de première L, j'ai choisi de traiter la dissertation. La question était :

    "Les rives s'éloignent. Ma mort approche", écrit Albert Cohen. Selon vous, l'écriture autobiographique est-elle une manière de se préparer à la mort ou de conserver la saveur de la vie?

    Je doute sur le "OU" de la question. Oppose t-il manière de se préparer à la mort et converver la saveur de la vie comme je le pense ou alors fallait-il aborder les deux enjeux en même temps. J'ai analysé l'opposition entre "mort" et "vie" et j'ai donc traité en thèse la manière de se préparer à la mort (que j'ai reformulé) et en antithèse conserver la saveur de la vie.

    I> Thèse :
    - Volonté de faire un bilan (cf Albert Cohen dans "Le livre de ma mère")
    - // de laisser une trace (cf Chateaubriand dans Mémoires d'outre tombe)
    - Contrer la fuite du temps (cf Simone de Beauvoir dans "Mémoires d'une jeune fille rangée")

    II> Antithèse :
    - Apprécier la vie (cf Colette dans "Sido")
    - Comprendre l'homme qu'on est devenu (cf Grégoire Bouillier dans "Rapport sur moi")
    - Faire un bilan de la motié de la vie pour ressortir nos défauts, nos erreurs qu'on va pouvoir réparer dans la seconde moitié de notre vie(cf Leiris)

    III> Synthèse :
    - L'autobiographie et les mémoires peuvent se croiser.

    Si quelqu'un pouvait juste me dire si j'ai fait un hors sujet, si je me suis trompée dans la compréhension et l'analyse de la question.
    Merci d'avance.
  • moins 4 points pour 10 fautes ! oula c'est un fou ton prof ! remarque c'est sur que tu relis attentivement là...je pense qu'ils sont moins sévère au bac ou alors je commence ma note sur 16 au lieu de 20.
  • Chloé90 a écrit:
    Catwalk a écrit:
    Chloé90 a écrit:
    Je n'ai pas fait de plan au brouillon
    Ton prof ne t'a pas dit que c'était pourtant plutôt conseillé, surtout en L? Que c'est hasardeux en un jour aussi capital pour l'obtention du Bac...

    Séb
    J'ai dù entendre "surtout en L" cinquante fois cette année. Que ce soit en S, en Es ou en L le brouillon est toujours utile sauf qu'on ne travaille pas tous de la même manière. Crois moi je m'en sors très bien que ce soit avec ou sans :)
    Dont acte... Comme on dit, il faut toujours des exceptions...
  • Attendons Les Resultats Premiere L ,on Se Fait Mal Pour Rien!!!
    Oublier Pas L'oral!!!!!
  • vous pasez quand l'oral ? moi c'est le 18
  • Pour l'orthographe, il n'existe pas de règles spécifiques... En fait, lorsque l'on récupère notre paquet de copies, on a quelques pistes qui nous sont données quant à la manière d'évaluer...

    C'est clair que, "surtout en L" n'est-ce pas? on est en droit d'attendre un travail soigné et orthographié dans les règles...

    Séb
  • Les plans que j'ai lus au long des dix pages ont l'air pas mal :D
    Moi j'ai aussi pris la dissert.. (vieille habitude)
    J'en étais plutôt contente mais à voir les plans ici qui ont l'air mieux que les miens je doute beaucoup.

    I. L'écriture biographique permet de se préparer à la mort
    a. Faire le bilan de sa vie, et savoir si les buts ont été accomplis ou non pour mourir "en paix (ex : dernier chapitre de Vie de Henry Brulard de Stendhal)
    b. Laisser une trace de soi pour ne pas tomber dans l'oubli, notamment pour les très très vielles autobio.. (ex : Les Confessions de St Augustin)
    c. Laisser la trace d'une époque ; le but des mémoires, pour que l'autobiographe qui est attachée à une époque, ne voit pas les actes qui s'y sont poussés tomber dans l'oubli (ex : Mémoires de St Simon)

    II. L'écriture autobiographique permet de conserver la saveur de sa vie
    a. Se remémorer les souvenirs heureux et y prendre du plaisir (les Journaux intimes en général, et l'extrait de Cohen)
    b. Se purifier de ses souvenirs douloureux, afin de garder la saveur la vie de façon réaliste avec les bons et les mauvais souvenirs, mais sans avoir de remords sur les mauvais (L'enfant de Vallès)
    c. pas eu le temps :(

    III. Synthèse :/
    a. Les deux fontions de l'autobiographie présentées(conserver la saveur de savie et se préparer à la mort) ne sont pas indissociables (présentation des difficultés communes de l'écriture de l'autobio pour ces deux fonctions.. ex : les Tropismes de Sarraute)
    b. L'autobiographie a d'autres fonctions que celles-ci, comme l'esthétisme dans les autobio romancées (ex : La promesse de l'aube de Gary)
    c. D'autres genres littéraires ont ces mêmes fonctions (ex : l'Impromptu de Musset, qui définit la manière d'écrire la poésie comme on pourrait écrire une autobiographie)

    En conclusion.. la littérature est un art riche qui permet bcp de choses à l'écrivain.. et plus particulièrement l'autobiographie

    Bref, plus je repense à ce sujet, moins je suis confiante.. (alors que je l'étais au début !)
  • Ouais, un peu sévère la notation mais c'est pas plus mal... on est au taquet ! Moi je passe le 21 à l'oral!
  • moi aussi le 21 à 13h30.
    S'il vous plait professeurs ne soyez pas trop méchants pour les fautes d'étourderies !!! ( les 3/4 de mes fautes...lol)

    Une question : est-ce que c'est le professeurs de notre académie qui corrigent les copies ?
  • tiphanie2829 a écrit:
    Une question : est-ce que c'est le professeurs de notre académie qui corrigent les copies ?
    Oui.

    Par ailleurs, je ne sais pas si c'est une règle mais j'ai pu constater à plusieurs reprises comme examinateur que, sur un ensemble d'élèves, un prof corrige la moitié des copies et fait passer l'autre à l'oral et inversement pour un autre professeur, ce qui évite une certaine dissémination...

    Séb
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.