Fiches méthode Bac de français 2021

2456789

Réponses

  • Gyaldem a écrit:
    je vais expliciter mon plan:
    Plan critique
    1-L'autobiographie sert à se préparer à la mort
    A-Se rapeler de bons moment est dire qu'on a été heureux et que l'on es pret à mourir
    B-se raconter afin de dépasser la mort ,imortalité(comme Chateaubriand)
    C-(je ne m'en souviens plus)

    2-L'autobiographie sert a conserver la saveur de la vie
    A-Se rememorer son enfance
    B-sous forme fragmenter ,se rapeler de ses sentiments
    C-En utilisant l'autodérision et d'autres formes prendre gout a la vie

    Conclusion
    Rapel des deux axes en nuancant et en montrant que l'autobiographie a des intérets multiples et qu'ils sont diffèrent en fonctions de l'auteur...

    En gros c'est sa que j'ai fait!

    J'espere que c'est pas un HS snyf
    J'aurais inversé I et II personnellement... En L, on attend de la consistance donc, sans vouloir soutenir le mythe débile du plan en trois parties, il aurait fallu approfondir. C'est peut-être ce que tu as fait dans tes sous-parties...

    Séb
  • Catwalk a écrit:
    Gyaldem a écrit:
    je vais expliciter mon plan:
    Plan critique
    1-L'autobiographie sert à se préparer à la mort
    A-Se rapeler de bons moment est dire qu'on a été heureux et que l'on es pret à mourir
    B-se raconter afin de dépasser la mort ,imortalité(comme Chateaubriand)
    C-(je ne m'en souviens plus)

    2-L'autobiographie sert a conserver la saveur de la vie
    A-Se rememorer son enfance
    B-sous forme fragmenter ,se rapeler de ses sentiments
    C-En utilisant l'autodérision et d'autres formes prendre gout a la vie

    Conclusion
    Rapel des deux axes en nuancant et en montrant que l'autobiographie a des intérets multiples et qu'ils sont diffèrent en fonctions de l'auteur...

    En gros c'est sa que j'ai fait!

    J'espere que c'est pas un HS snyf
    J'aurais inversé I et II personnellement... En L, on attend de la consistance donc, sans vouloir soutenir le mythe débile du plan en trois parties, il aurait fallu approfondir. C'est peut-être ce que tu as fait dans tes sous-parties...

    Séb
    ba oui j'ai appronfondie dans les sous partie quand même c'était juste pour donnée une vision du plan que je fait ,c'est pas exactement ça!
  • M29M29 Membre
    Moi aussi j'ai choisit la dissert mon plan c'était:

    I- L'écriture est une manière de conserver la saveur de la vie
    II- Ce qui permet de mieu se préparer à la mort

    vous en pensez quoi?
  • Catwalk a écrit:
    Du point de vue du prof, c'est, sans vouloir remuer le couteau dans la plaie je l'espère, un sujet assez simple, dans sa formulation comme dans ses attentes. Il s'appuie sur une citation de Cohen mais c'est un topos que l'on retrouve aussi chez Chateaubriand et d'autres auteurs...

    Ce sujet envisage grosso modo l'enjeu personnel de l'autobiographie...

    Je n'ai que parcouru en diagonale les plans que vous avez proposés... Me viennent à l'esprit plusieurs remarques: on pouvait faire un sort intéressant aux Contemplations comme "mémoires d'une âme", évoquer évidemment Chateaubriand, développer l'idée que l'autobiographie a une finalité (ce qui exclut a priori tout ce qui relève du témoignage immédiat, du style récits de guerre). Si finalité, quelle finalité? Préparer sa mort: pour soi? pour ceux qui restent? On est un peu sur le fil, là... La particularité des Mémoires (notamment plubliés à titre posthume) me semble très intéressante: l'idée de transcender la mort par la gloire de la postérité (je pense aux Mémoires de De Gaulle)...

    A vue de nez, je vois plutôt un plan thématique avec une problématique bien calée, plan qui rpogresse du plus basique au plus complexe pour flirter au final avec le métaphysique (on parle de la mort, quand même)

    Séb
    Certes, peut-etre que sur ce sujet, on pouvait fair un plan thématique mais le plan dialectique était plus approprié enfin je pense
  • M29 a écrit:
    Moi aussi j'ai choisit la dissert mon plan c'était:

    I- L'écriture est une manière de conserver la saveur de la vie
    II- Ce qui permet de mieu se préparer à la mort

    vous en pensez quoi?
    Il faudrait développer car, là, c'est impossible de se prononcer...
  • marly1101 a écrit:
    Catwalk a écrit:
    Du point de vue du prof, c'est, sans vouloir remuer le couteau dans la plaie je l'espère, un sujet assez simple, dans sa formulation comme dans ses attentes. Il s'appuie sur une citation de Cohen mais c'est un topos que l'on retrouve aussi chez Chateaubriand et d'autres auteurs...

    Ce sujet envisage grosso modo l'enjeu personnel de l'autobiographie...

    Je n'ai que parcouru en diagonale les plans que vous avez proposés... Me viennent à l'esprit plusieurs remarques: on pouvait faire un sort intéressant aux Contemplations comme "mémoires d'une âme", évoquer évidemment Chateaubriand, développer l'idée que l'autobiographie a une finalité (ce qui exclut a priori tout ce qui relève du témoignage immédiat, du style récits de guerre). Si finalité, quelle finalité? Préparer sa mort: pour soi? pour ceux qui restent? On est un peu sur le fil, là... La particularité des Mémoires (notamment plubliés à titre posthume) me semble très intéressante: l'idée de transcender la mort par la gloire de la postérité (je pense aux Mémoires de De Gaulle)...

    A vue de nez, je vois plutôt un plan thématique avec une problématique bien calée, plan qui rpogresse du plus basique au plus complexe pour flirter au final avec le métaphysique (on parle de la mort, quand même)

    Séb
    Certes, peut-etre que sur ce sujet, on pouvait fair un plan thématique mais le plan dialectique était plus approprié enfin je pense
    Exact mais le plan thématique a dû en brider quelques-uns qui se seront contentés de reprendre les deux pans suggérés par le sujet sans approfondir ou explorer d'autres facettes du sujet... D'où l'intérêt, à mon avis, d'un plan thématique pour s'affranchir de la seule limite stricte de l'énoncé...

    Séb
  • Eh ben vous avez été sacrément inspiré!!
    Moi j'ai pris le commentaire comme d'habitude et j'étais content parce que j'avais travailler Cohen dans l'année. Par contre mon plan m'a pas l'air terrible comparé aux vôtres! :(

    Alors ça doit donner un truc du genre :

    I- L'auteur raconte son enfance de façon méliorative (g pas dit ça comme ça parce que là c pas top mais je ne m'en souviens plus!)

    1.1- L'atmosphère heureuse de l'enfance est perceptible (encore pas la même phrase!)
    1.2- Le lecteur ressent le lyrisme de l'auteur
    1.3- L'auteur pose un regard sacré sur l'enfance

    II- Cependant, le bonheur de l'enfance n'est plus d'actualité

    2.1- Le lyrisme de l'auteur se transforme en mélancolie
    2.2- L'auteur fait preuve de fatalité face à la mort (registre tragique/rupture du texte...)
    2.3- L'écriture autobio apparaît ici comme un outil thérapeutique

    Voilà et j'ai ouvert sur La Place d'Annie Ernaux... :/
  • Oui mais c'était une question qui allait avec le plan critique ,si on regarde la question de la dissertation c'est vraiment un plan critique!
    "Selon vous "Indique que c'est de notre pensée qu'on doit argumenter...
  • Gyaldem a écrit:
    Oui mais c'était une question qui allait avec le plan critique ,si on regarde la question de la dissertation c'est vraiment un plan critique!
    "Selon vous "Indique que c'est de notre pensée qu'on doit argumenter...
    Par définition, la dissert' est un travail d'argumentation: plan dialectique et plan thématique servent indifféremment cet objectif...

    Séb
  • Catwalk a écrit:
    Gyaldem a écrit:
    Oui mais c'était une question qui allait avec le plan critique ,si on regarde la question de la dissertation c'est vraiment un plan critique!
    "Selon vous "Indique que c'est de notre pensée qu'on doit argumenter...
    Par définition, la dissert' est un travail d'argumentation: plan dialectique et plan thématique servent indifféremment cet objectif...

    Séb
    ok!!!!mais en tout cas pour ma part le plan critique était le plus adapter!Voila,maitenant qi vous avez fait pas fait les bon axes c'est pas graves ,si l'intro et la conclusion sont bonnes vous avez au moins la moyenne d'après ma prof !
  • Bonjour les littéraires!!!
    Vous me faites peur avec vos plans de disserte je n'ai pas du tout fait comme vous. Maintenant j'ai peur davoir fait du hors-sujet.

    ma problématique c'est : Quelles sont les fonctions d'une autobiographie?

    Puisque le sujet nous demande si l'écriture autobiographique est soit 1ère vocation se préparer à la mort ou soit 2ème vocation : conserver la saveur de la vie.

    je vous expose mon plan :

    I) une écriture autobiographique permet de se préparer à la mort

    A- laisser une trace de son passage sur Terre avant sa mort
    j'ai cité Les Essais de Montaigne son oeuvre était destiné à ses parents et à ses proches + Les confessions de Rousseau (oeuvre posthume)

    B- se justifier avant sa mort pour mourrir en paix : Confessions de Rousseau ( se justifier de l'abondon de ses enfants) + confessions de st Augustin (se justifier devant Dieu de ses péchés)

    C- travail sur soi avant sa mort, mieux se connaitre : Socrate "connais-toi toi-même" se libérer de sa souffrance Lambeaux, de Juliet donc fonction cathartique se libérer avant de mourrir + Albert Cohen pour dire à quel point il aimait sa mère défunte et qu'il souffre

    II)l'écriture autobiographique constitue un bon moyen de conserver la saveur de sa vie


    A. écrire pour chercher un réconfort pour tenir le coup : Anne Franck et son journal bien qu'il n'y ait pas de réelle rétrospection + Lambeaux de Juliet, qui a mis 20 ans avant de pouvoir écrire et donc qui cherche dans l'écriture un moyen de réconfort

    B. se remémorer des souvenirs joyeux pour égayer sa vie : Colette Les vrilles de la vigne, un souvenir de 1er janvier + Simonde de Beauvoir enfance heureuse plaisir des sens : fascinée par la nouriture suptile

    C. pour conserver la saveur de sa vie: possible recours à une valorisation personelle : flatter son égo. Rousseau Les confessions l'épisode de la pomme pour dire à quel point il est courageux puisqu'il se compare à Hercule + Chateaubriand Les mémoires d'Outre Tombe lorsqu'il évoque sa naissance en plein milieu d'une tempête, en
    automne, au bord de la mer en gros pour souligner qu'il était destiné à être romantique d'où ces topoi récurents (la tempête, la mer, l'automne)


    Voilà, j'aimerai bien avoir vos avis :D Merci tout le monde! et maintenant y'a plus qu'à attendre les résultats!

    ... J'espère que nos très vénérés correcteurs ne seront pas trop sévères car beaucoup l'épreuve d'enseignement scientifique fut une horreur.
  • Marie21 a écrit:
    Bonjour les littéraires!!!
    Vous me faites peur avec vos plans de disserte je n'ai pas du tout fait comme vous. Maintenant j'ai peur davoir fait du hors-sujet.

    ma problématique c'est : Quelles sont les fonctions d'une autobiographie?

    Puisque le sujet nous demande si l'écriture autobiographique est soit 1ère vocation se préparer à la mort ou soit 2ème vocation : conserver la saveur de la vie.

    je vous expose mon plan :

    I) une écriture autobiographique permet de se préparer à la mort

    A- laisser une trace de son passage sur Terre avant sa mort
    j'ai cité Les Essais de Montaigne son oeuvre était destiné à ses parents et à ses proches + Les confessions de Rousseau (oeuvre posthume)

    B- se justifier avant sa mort pour mourrir en paix : Confessions de Rousseau ( se justifier de l'abondon de ses enfants) + confessions de st Augustin (se justifier devant Dieu de ses péchés)

    C- travail sur soi avant sa mort, mieux se connaitre : Socrate "connais-toi toi-même" se libérer de sa souffrance Lambeaux, de Juliet donc fonction cathartique se libérer avant de mourrir + Albert Cohen pour dire à quel point il aimait sa mère défunte et qu'il souffre

    II)l'écriture autobiographique constitue un bon moyen de conserver la saveur de sa vie


    A. écrire pour chercher un réconfort pour tenir le coup : Anne Franck et son journal bien qu'il n'y ait pas de réelle rétrospection + Lambeaux de Juliet, qui a mis 20 ans avant de pouvoir écrire et donc qui cherche dans l'écriture un moyen de réconfort

    B. se remémorer des souvenirs joyeux pour égayer sa vie : Colette Les vrilles de la vigne, un souvenir de 1er janvier + Simonde de Beauvoir enfance heureuse plaisir des sens : fascinée par la nouriture suptile

    C. pour conserver la saveur de sa vie: possible recours à une valorisation personelle : flatter son égo. Rousseau Les confessions l'épisode de la pomme pour dire à quel point il est courageux puisqu'il se compare à Hercule + Chateaubriand Les mémoires d'Outre Tombe lorsqu'il évoque sa naissance en plein milieu d'une tempête, en
    automne, au bord de la mer en gros pour souligner qu'il était destiné à être romantique d'où ces topoi récurents (la tempête, la mer, l'automne)


    Voilà, j'aimerai bien avoir vos avis :D Merci tout le monde! et maintenant y'a plus qu'à attendre les résultats!

    ... J'espère que nos très vénérés correcteurs ne seront pas trop sévères car beaucoup l'épreuve d'enseignement scientifique fut une horreur.
    Une vraie horreur, tu peux le dire surtout la question avec la couleur des cheveux : mon dieu quelle est l'imbécile qui a eu l'idée de poser une question pareil !
  • Oui... c'est le cas de le dire. On avait de ces calculs ................ même pas droit à la calculette... j'étais écoeurée...
  • marly1101 a écrit:
    Marie21 a écrit:
    Bonjour les littéraires!!!
    Vous me faites peur avec vos plans de disserte je n'ai pas du tout fait comme vous. Maintenant j'ai peur davoir fait du hors-sujet.

    ma problématique c'est : Quelles sont les fonctions d'une autobiographie?

    Puisque le sujet nous demande si l'écriture autobiographique est soit 1ère vocation se préparer à la mort ou soit 2ème vocation : conserver la saveur de la vie.

    je vous expose mon plan :

    I) une écriture autobiographique permet de se préparer à la mort

    A- laisser une trace de son passage sur Terre avant sa mort
    j'ai cité Les Essais de Montaigne son oeuvre était destiné à ses parents et à ses proches + Les confessions de Rousseau (oeuvre posthume)

    B- se justifier avant sa mort pour mourrir en paix : Confessions de Rousseau ( se justifier de l'abondon de ses enfants) + confessions de st Augustin (se justifier devant Dieu de ses péchés)

    C- travail sur soi avant sa mort, mieux se connaitre : Socrate "connais-toi toi-même" se libérer de sa souffrance Lambeaux, de Juliet donc fonction cathartique se libérer avant de mourrir + Albert Cohen pour dire à quel point il aimait sa mère défunte et qu'il souffre

    II)l'écriture autobiographique constitue un bon moyen de conserver la saveur de sa vie


    A. écrire pour chercher un réconfort pour tenir le coup : Anne Franck et son journal bien qu'il n'y ait pas de réelle rétrospection + Lambeaux de Juliet, qui a mis 20 ans avant de pouvoir écrire et donc qui cherche dans l'écriture un moyen de réconfort

    B. se remémorer des souvenirs joyeux pour égayer sa vie : Colette Les vrilles de la vigne, un souvenir de 1er janvier + Simonde de Beauvoir enfance heureuse plaisir des sens : fascinée par la nouriture suptile

    C. pour conserver la saveur de sa vie: possible recours à une valorisation personelle : flatter son égo. Rousseau Les confessions l'épisode de la pomme pour dire à quel point il est courageux puisqu'il se compare à Hercule + Chateaubriand Les mémoires d'Outre Tombe lorsqu'il évoque sa naissance en plein milieu d'une tempête, en
    automne, au bord de la mer en gros pour souligner qu'il était destiné à être romantique d'où ces topoi récurents (la tempête, la mer, l'automne)


    Voilà, j'aimerai bien avoir vos avis :D Merci tout le monde! et maintenant y'a plus qu'à attendre les résultats!

    ... J'espère que nos très vénérés correcteurs ne seront pas trop sévères car beaucoup l'épreuve d'enseignement scientifique fut une horreur.
    Une vraie horreur, tu peux le dire surtout la question avec la couleur des cheveux : mon dieu quelle est l'imbécile qui a eu l'idée de poser une question pareil !
    Pire qu'une horreur c'était la mort!!!D'ailleurs j'ai l'impressions qu'ils se sont trompés ils ont mis des questions de SVT 0 LA PLACE de la Phisique du programme de seconde!
  • c'est étrange je me suis posée la même question!
    Dis moi t'en penses quoi de mon plan?
  • Cetet question sur les roux ... j'ai eu un fou-rire tout seule :lol:
  • Merci, vous me rassurez en me disant que l'on ne peut pas être pénalisé uniquement pour le nombre de pages... reste à espérer que ce que j'ai fait ne soit pas une "confiture indigeste"...

    Le plan que j'ai fait est assez classique :

    I.L'autobiographie pour se préparer à la mort

    1)"faire le point" sur sa vie avant de mourir et inscrire son nom dans l'histoire (littéraire notamment): Chateaubriand et ses mémoires d'outre tombe

    2) Dire ce que la vie ne nous a pas permis
    Albert Cohen hommage à sa mère et "poésie" de l'amour

    3) Se disculper devant la société pour attirer la bienveillance : Rousseau

    II.Conserver la saveur de la vie

    1) le souvenir d'enfance : un moment privilégié la découverte primitive, sensitive du monde : l'émerveillement qui laisse des souvenirs impérissables : Simone de Beauvoir mis en parallèle aux tropismes de Sarraute

    2) Revivre ses instants de bonheur avant la mort : Cohen : refuge apaisant et rassurant du souvenir de la mère

    3)réinventer sa vie pour mieux l'aimer : Proust "la vraie vie c'est la littérature " et La Recherche du temps perdu être en droit de recréer une vie plus intéressante, plus passionnante pour affronter la sienne et donc l'aimer davantage

    III.Réflexion sur la mort, recul sur la vie et pour mieux l'apprécier "carpe diem"


    1)Penser à la mort pour aimer la vie, vivre chaque instant pleinement "que philosopher c'est apprendre à "mourir", Montaigne un épicurien

    2)se trouver avant de se perdre : la quête identitaire : l'écriture comme nécessité : Perec W ou le souvenir d'enfance, la littérature se fait psychanalyse pour découvrir qui l'on est s'accepter et vivre en accord avec soi avant la mort

    3)L'écriture, une refuge : le journal d'Anne Franck : écrire en tant de guerre, une source d'espoir et un moyen de "sur"vivre.

    Dans ma conclusion j'ai soulevé le problème du risque de sacrifier la vie réelle au profit de la littérature.

    Si certains ont pris la peine d'arriver jusqu'au bout, je les en remercie :P, en tapant mon plan je me rends compte que je suis peut être allée un peu au delà des limites .. je ne sais que penser ?
  • Franchement je sais pas... Y a eu tellement de plans que voila..
    mais les idées restent les mêmes dans le fond!

    A- laisser une trace de son passage sur Terre avant sa mort
    j'ai cité Les Essais de Montaigne son oeuvre était destiné à ses parents et à ses proches + Les confessions de Rousseau (oeuvre posthume)



    j'ai mis ces notions dans ma dissertation plus j'ai rajouter les sentiments le souvenir ....

    B. se remémorer des souvenirs joyeux pour égayer sa vie : Colette Les vrilles de la vigne, un souvenir de 1er janvier + Simonde de Beauvoir enfance heureuse plaisir des sens : fascinée par la nouriture suptile

    C. pour conserver la saveur de sa vie

    j'ai à peu près mis les mêmes notions ,ensuite tu vois je peut rien te dire parce que je suis pas prof,mais l'intro et la conclusion conte aussi donc voila.....
  • Ma prof de chimie, une rousse, a halluciné sur la question! y'a de quoi! Elle n'a aucune carence en fer. Comparé aux autres sujets des années précédentes qui étaient très simple, on n'a vraiment pas eu de chance :S
  • Marie21 a écrit:
    Ma prof de chimie, une rousse, a halluciné sur la question! y'a de quoi! Elle n'a aucune carence en fer. Comparé aux autres sujets des années précédentes qui étaient très simple, on n'a vraiment pas eu de chance :S
    Oui c'est sur ,mon prof de SVT ne sait même pas c'est quoi la réponse hors que lui aussi est roux....
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.