Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour.
Je suis en 1ère L et j'ai un commentaire à faire sur ''Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire" de Charles Baudelaire. J'ai trouvé une problématique et des axes et je voudrais savoir si je ne serai pas HS.
Problématique: Comment l'auteur fait ressentir sa vision pessimiste de l'amour ?
Plan:
I. Un éloge de la femme
II. Un amour non réciproque
Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire,
Que diras-tu, mon cœur, cœur autrefois flétri,
À la très-belle, à la très-bonne, à la très-chère,
Dont le regard divin t’a soudain refleuri ?

— Nous mettrons notre orgueil à chanter ses louanges :
Rien ne vaut la douceur de son autorité ;
Sa chair spirituelle a le parfum des Anges,
Et son œil nous revêt d’un habit de clarté.

Que ce soit dans la nuit et dans la solitude,
Que ce soit dans la rue et dans la multitude,
Son fantôme dans l’air danse comme un flambeau.

Parfois il parle et dit : « Je suis belle, et j’ordonne
Que pour l’amour de moi vous n’aimiez que le Beau ;
Je suis l’Ange gardien, la Muse et la Madone. »

Réponses

  • AmmyAmmy Membre
    J'ai peur que tu ne sois pas tout à fait dans le vrai. Tu devrais tout d'abord te documenter sur Baudelaire et les 3 femmes qui l'ont inspiré. Tu devrais lire aussi des poèmes comme "la beauté" et de manière générale il me semble qu'il faut connaître l'oeuvre pour commenter correctement ce poème. Justement ce poème est loin d'être parmi les plus pessimistes.
  • Suggestion pour approcher ce sonnet :

    Poème paru sans signature en 1855, inspiré par Madame Sabatier.
    Influence pétrarquiste
    Sonnet mystique (allure de cantique biblique)(sorte de litanie à la Vierge)
    Madame Sabatier

    I. Une femme désincarnée
    II. Un amour mystique et idéalisé
  • DeliaDelia Membre
    Iterum, derechef et da capo :
    ceci
    Comment l'auteur fait ressentir sa vision pessimiste de l'amour ?
    n'est PAS une problématique. Ici, de plus, 'est un contre-sens.
  • Merci beauCoup pour vos conseils.
    Et si pour problématique je prend : Comment Baudelaire évoque-t-il la femme à travers ce sonnet ?
    Qu'en pensez-vous ?
  • DeliaDelia Membre
    Comment Baudelaire évoque la femme à travers ce sonnet ?

    Ce n'est toujours pas une problématique, mais une question passe-partout qui peut servir à tout commentaire de tout sonnet sur le thème de l'amour. Une problématique met en évidence un problème. Cherchez une contradiction.
  • D'accord merci. En gros faut que je voie en quoi il a une approche différente de l'amour aux autres ?
  • Ne vois-tu pas une contradiction (message de Delia) entre l'amour "normal" et celui exprimé ici (message de floreale) ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Recherche la contradiction évoquée par Delia à partir de l'expression paradoxale "chair spirituelle".
    Baudelaire évoque un amour sublimé. La femme est aussi une image de la poésie, du moins celle qui appelle à quitter le spleen pour s'élever vers le monde de l'Idéal.
  • Bonjour!

    j'essaye de comprendre le poème de Baudelaire qu'on peut trouver à cette adresse :

    http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/que_diras_tu_ce_soir_pauvre_ame_solitaire.html


    notamment la dernière phrase me semble obscure.
    Pourriez vous svp me donner une interprétation ?

    par ailleurs, dans la langue française, dire d'une femme qu'elle est très bonne, qu'est ce que cela signifie ? bonne au sens figuré?

    vous en remerciant vivement

    sleininono
  • Ce sonnet se situe dans la section Spleen et idéal.
    "A la très belle, à la très bonne, à la très chère ..."
    Rythme ternaire avec gradation. Sorte de litanie. dans le texte primitif, les épithètes avaient des majuscules comme si elles s'adressaient à une personne vénérée.
    "Bonne" dans le sens de généreuse, indulgente, compatissante.

    "Je suis l'Ange gardien, la Muse, et la Madone."
    Ange gardien : protecteur
    Muse : protectrice, inspiratrice
    Madone : sens religieux, évocation de la Vierge.
    Par vous, Marie, je serai fort et grand. Comme Pétrarque, j’immortaliserai ma Laure. Soyez mon Ange gardien, ma Muse et ma Madone, et conduisez-moi dans la route du Beau.

    Un billet à Mme Sabatier
  • "Bonne" dans le sens de généreuse, indulgente, compatissante.
    Bonne dans le sens moral du terme, le sens de toujours pour parler d'une personne et pas de nourriture, bonne, non dans le sens vulgaire à connotation sexuelle et révoltante de l' expression qui fait mâle, que l'on trouve dans la bouche des gros bourrins et de la racaille.
    Non mais !?
  • Merci pour cette réponse efficace :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.