Grammaire française Participe passé

Bonjour à tous,

Je vous présente mes excuses au cas où cette question aurait déjà été posée dans les même termes, mais j'aimerais savoir si la concordance des temps est correctement appliquée dans la phrase suivante :

Ces lieux eussent été invivables si l’on ne trouvât seulement un brin d’herbe à piétiner entre deux troncs.

Je vous remercie par avance de l'attention que vous porterez à mon message.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour...

    Cette phrase est de toi ?
    En tout cas, toute question de concordance mise à part pour l'instant, j'ai du mal à la comprendre...
    Veut-on dire que les lieux auraient été invivables si l'on n'y avait même pas trouvé un brin d'herbe entre les troncs ?
  • Oui la phrase est de moi. J'ai voulu dire que s'il n'y avait pas eu d'herbe entre les arbres, alors la forêt aurait été invivable.

    Du coup, les temps et leur concordance sont-ils corrects ? Ou peut-être que je devrais corriger en :

    Ces lieux eussent été invivables si l’on n’eût trouvé seulement un brin d’herbe à piétiner entre deux troncs.
  • Je ne vois aucun plus-que-parfait du subjonctif dans ta phrase, mais plutôt, il me semble, un conditionnel passé deuxième forme, qui peut être aisément remplacé par le conditionnel passé première forme tel qu'exprimé dans la phrase de Jehan; lequel, soit dit en passant, t'a donné la bonne concordance (indicatif imparfait).
  • JehanJehan Modérateur
    Ces lieux eussent été invivables si l’on n’y eût trouvé quelque brin d’herbe à piétiner entre deux troncs.
  • Un conditionnel passé deuxième forme, d'accord.


    Ces lieux eussent été invivables si l'on n'y eût trouvé quelque brin d'herbe à piétiner entre deux troncs.

    Merci à tous les deux. ;)
  • JehanJehan Modérateur
    Scipione a écrit:
    Je ne vois aucun plus-que-parfait du subjonctif dans ta phrase
    Si, ce sont bien deux plus-que-parfaits du subjonctif, avec une valeur modale particulière (valeur de conditionnel passé). L'appellation "conditionnel passé 2e forme" est désuète.
  • Bien compliqué tout cela ! Pourquoi pas tout simplement :
    Ces lieux auraient été invivables si l’on n’y avait trouvé quelque brin d’herbe à piétiner entre deux troncs.

    Dans ce cas on a bien un temps conditionnel passé première forme + plus-que-parfait, non ?
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, bien sûr.
    J'avais moi-même transposé dès le départ :
    Veut-on dire que les lieux auraient été invivables si l'on n'y avait même pas trouvé un brin d'herbe entre les troncs ?
    Mais apparemment Southindies tenait à donner un petit cachet suranné à sa phrase...
    Et rien de tel pour ça que de garder ce bon vieux plus-que-parfait du subjonctif ! ;)
  • Le subjonctif a quatre temps, faisons-les vivre, comme en italien !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.