Quelle alternative à la prépa A/L ?

Bonjour,
je suis actuellement en terminale S mais très intéressée par les matières littéraires. Mes moyennes en langues en terminale sont bonnes (1ère et 3ème en classement); en revanche l'histoire est autour de la moyenne et la philo entre 13 et 9.75 :( .
Mes bulletins de première moyens surtout en histoire-géo.
Ma question est que je ne pense pas être prise en hypokhâgne à Lyon et que je ne veux pas partir ailleurs.
Y-a-t-il d'autres alternatives à la prépa?
La fac mène-t-elle aux mêmes débouchés et si oui quelles licences choisir,
Après un an de fac peut-on réessayer d'entrer en hypokhâgne même si son dossier a été refusé l'année d'avant?
est-ce la seule voie pour passer les concours des BEL et l'ENS?
Merci pour toutes vos réponses :)

Réponses

  • jihemjihem Membre
    Bonjour,

    Il est possible d'entrer sur dossier à l'ENS si tu es excellente à la fac.
    Ton profil correspond plutôt à une BL.
    Une prépa à Lyon, ne sert à rien : tous les admis à 95% viennent de Paris : Louis le Grand, Henri IV, Ginette, Lakanal etc. ... et la plupart des élèves issus de ces classes là n'auront pas le concours. Bref, beaucoup d'efforts, peu de chance de succès, et pas de meilleurs débouchés : l'ENS menant aux concours d'enseignement avec 10 années d'obligation de travail pour l'éducation nationale.
    Bref, cesse de regretter.
    Il vaut donc mieux aller à l'Université puis tenter le concours pour une école de commerce à Lyon.
    Vraiment, ne regrette rien. Cela n'en vaut pas la peine.
  • Merci pour cette réponse mais je ne vise pas obligatoirement, l'ENS mais plutôt les concours de la BEL.
    Pour information, il existe à Lyon, bien que ville de province :rolleyes: ), d'excellentes prépa (hélas pour moi car du coup la sélection est grande :( ), comme le parc ou Edouard Herriot .
    Pour la prépa B/L, mon niveau en maths est trop faible :(
    Concernant la fac il existe tellement de licences que je m'y perd un peu, et en plus quelle fac Lyon 2 ou Lyon 3?
    En fait, ce qui m'intéresse ce sont les différentes voies et débouchés qui pourraient me permettre d'obtenir des concours similaires à ceux que l'on tente en étant en prépa.
    Pour finir, est-ce que la prépa au lycée Juliette Récamier est très séléctive; cela me semble une alternative entre A/L et B/L mais je n'en suis pas sûre.
    En bref, sii quelqu'un pouvait m'éclairer sur tout cela m'aiderait beaucoup pour mes choix sur apb. Merci d'avance.
  • ZwizwiZwizwi Membre
    Le meilleur moyen d'être sûre de ne pas être prise en prépa sur Lyon, c'est encore de ne pas postuler ; demande-les, c'est déjà ça.

    Ensuite il faut tout de même démentir ce qui t'a été dit sur les résultats aux concours, non évidemment 95% des admis ne viennent pas des prépas parisiennes. C'est une majorité c'est sur, encore plus à Ulm qu'à Lyon, mais tu as tes chances n'importe où.

    Tout dépend de quelles écoles de la BEL tu parles ensuite. Pour les ENS, tu peux rentrer sur dossier et y être auditrice ; cependant intégrer de cette façon sans être passé par une prépa, pour toutes les matières qui y sont étudiées, reste relativement rare. Ensuite, la plupart des écoles recrutent à bac +3, que ce soit par le système des AST en écoles de commerce ou un concours spécifique pour les IEP ou les écoles de journalisme par exemple. L'éventuel choix d'une licence dépend de ce que tu viserais.

    J'ajouterais tout de même, à titre personnel, que si tu vises des concours, passer par une classe prépa est un plus incontestable (afin d'éviter un éventuel tollé, je n'ai pas dit une nécessité). Si c'est ce que tu vises, il est sans doute dommage de ne pas considérer l'éventualité de candidater dans une hypokhâgne moins sélective, de la région par exemple. Pour un dossier de S, les résultats de français de 1ère sont particulièrement instructifs, sont-ils bons ?
  • en français en première en français mes moyennes étaient 11.4; 13.9 puis 14.2 avec un classement de 18ème à 6 ème et aux eaf 12 à l'oral et 13 à l'écrit :(
    Pour les concours les IEP m'intéresseraient mais surtout les métiers du livre ou l'école du louvre peut être. Pour le moment c'est un peu flou; c'est pour cela que je voulais intégrer une prépa, pour voir ce qui me plaisait
    Changer de région ne me conviendrait pas pour le moment; je pense que je ne réussirai pas en prépa loin de chez moi pour le moment; dans 2 ans pourquoi pas :)
  • Une prépa à Lyon, ne sert à rien : tous les admis à 95% viennent de Paris : Louis le Grand, Henri IV, Ginette, Lakanal etc. ... et la plupart des élèves issus de ces classes là n'auront pas le concours. Bref, beaucoup d'efforts, peu de chance de succès, et pas de meilleurs débouchés : l'ENS menant aux concours d'enseignement avec 10 années d'obligation de travail pour l'éducation nationale.

    Statistiquement faux, il existe d'autres très bons lycées de province qui envoient un certain nombre d'élèves à l'ENS, que ce soit à Lyon voire à Strasbourg. Je ne nie pas, par contre, que la plupart des normaliens sortent de grands lycées parisiens. :)

    Quant à l'ENS, c'est encore une fois une belle énormité, si elle mène aux concours de l'enseignement il existe un nombre non négligeable de passerelles vers d'autres filières (ne serait-ce que l'ENA !), des master avec sciences po ou des écoles de commerce... Et les années peuvent être rachetées. :)
  • SPQRSPQR Membre
    Une prépa à Lyon ne sert à rien... Ce qu'il faut pas entendre quand même! Comment peut-on sortir une ânerie pareille?
    Les prépas lyonnaises envoient chaque année des élèves à l'ENS, tout comme d'autres villes de province (Toulouse, Marseille, Bordeaux, Montpellier, Lille et j'en passe). Dans ma classe de 30 élèves (Ulm) il y a eu trois admis à l'ENS, et j'étais pourtant en prépa à Montpellier. Il faut arrêter de délirer et de diffuser des informations fausses.
  • LaoshiLaoshi Membre
    Et vive la province ! :P
  • oui, oui vive la province :) mais cela ne répond pas franchement à mes questions :rolleyes: Un peu hors sujet tout cela pour des littéraires! :P
    Plus sérieusement ceux qui souhaitaient présenter khâgne avaient mis quoi comme terreau vœu au cas où...
  • LaoshiLaoshi Membre
    De fait il n'est pas facile de répondre à ta question. Tu as envie d'aller en hypokhâgne. Tu ne souhaites pas changer de région. Il faut donc demander les classes préparatoires de ta ville.
    Si tu es refusée, prévois d'aller en faculté.
  • gabiana>
    c'est ce que j'ai prévu mais concernant la faculté, je ne sais pas quelle licence choisir; philosophie, double licence lettres-italien...sur apb, en notant lettres langues, il y en a 135!
    Le but en fait est de choisir une licence qui offre le plus de débouchés :)
  • jihemjihem Membre
    Tu peux choisir tout ce qui te tente.

    Et pourquoi pas du droit ?

    Il y a des double cursus philo-droit. Bons débouchés en perspective.

    double cursus histoire de l'art-droit

    Lettres modernes appliquées (édition, audiovisuel)

    Sciences politiques

    Histoire-géographie
  • en fait, je crois que mon dilemme est que j'aime beaucoup les matières enseignées en hypokhâgne à savoir langues, histoire-géo, français et philo. Je cherche donc un cursus à la fac qui ait un peu ces mêmes matières. Est-ce que cela existe?
    Autre question, que gagne-t-on à faire une prépa, mis à part une plus grande culture, ouverture d'esprit...ce qui n'est déjà pas mal ;) par rapport à la fac, sachant que les métiers de l'enseignement, à part à la fac ou en prépa ne m'intéressent pas forcément.
    Merci pour vos réponses ou témoignages concernant votre parcours.
  • SPQRSPQR Membre
    Pour revenir brièvement à ce qui a été dit plus haut, l'intérêt d'un forum c'est que tout le monde peut consulter les fils et trouver des infos, c'est pourquoi on ne répond pas toujours exactement/uniquement au message de l'auteur du sujet. Et justement, en faisant une petite recherche dans le forum tu devrais trouver des informations sur les débouchés, les avantages et inconvénients de la prépa, bref de nombreux témoignages, car ça a été abordé mille fois.
  • Mari-ph, je t'ai répondu sur un autre sujet mais je vais rajouter quelques réponses ici puisque tu parles des hypos lyonnaises. Donc, si ton objectif est la BEL et les écoles de commerce, je te conseille d'aller à Herriot et non pas chez les maristes. Ici, c'est surtout SURTOUT ENS et il n'y a pas de préparation à la BEL hormis quelques cours avec les ECE le samedi matin en khâgne. Suivant ta LV2 (puisque tu aimes ça) tu n'en feras qu'une heure si c'est de l'allemand, 2 si c'est de l'espagnol, pas de cours d'italien et l'heure de LV2 saute en khâgne. 4h de latin et 4h de géo obligatoires. Pas de khâgne langues vivantes, ni de Ulm.

    Que gagne-t-on en prépa? De la rigueur. Ou plutôt un sentiment d'obligation d'être rigoureux devrais-je dire. Du vocabulaire puisqu'il n'y a pas de place pour l'approximation. Une connaissance plus importante de la langue française ou plutôt la connaissance de ta propre méconnaissance de la langue (à méditer, mais on se rend vite compte que l'on ne sait pas parler français en prépa). Une connaissance -faible je te l'accorde- des sciences humaines grâce à l'épreuve d'ASH. En prépa tu apprends aussi à relativiser et parfois à choisir ta voie. Beaucoup de gens sortent chaque année de l'hypo en ayant trouvé leur voie... puisque tu aimes bcp de matières, cela pourrait p-e t'aider à finir par en choisir une.

    Puisque tu veux rester à Lyon, il y a un double cursus lettres modernes/llce à Lyon 3 qui a l'air pas mal en cas de refus de la part des deux prépas que tu nommes. Sans sélection selon les langues choisies.

    Si tu as d'autres questions, en particulier pour Ste-Marie, contacte moi par e-mail plus que par message privé :)
    Bon courage
  • BreezyBreezy Membre
    mari-ph a écrit:
    en fait, je crois que mon dilemme est que j'aime beaucoup les matières enseignées en hypokhâgne à savoir langues, histoire-géo, français et philo. Je cherche donc un cursus à la fac qui ait un peu ces mêmes matières. Est-ce que cela existe?

    Une licence Humanités peut-être ? Je crois que c'est Histoire/Philo/Littérature mais renseigne-toi quand même.
    Sinon, une double licence peut être un bon compromis : la charge de travail est parfois assez lourde par contre.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.