Fiches méthode Bac de français 2020

2

Réponses

  • LillyLilly Membre
    Bonjour,
    J'ai un devoir à faire sur la poésie moderne et je ne m'en sors pas
    Je parcours votre discussion
    Quels conseils pourriez vous me donner?
    Voici mon sujet exact :
    "Qu'est ce que la modernité en poésie ?"


    J'ai pensé à plusieurs axes
    Orienter le devoir pour une comparaison entre la poésie classique et la poésie moderne :
    La transformation de la forme et du fond pourrait éventuellement constituer 2 parties mais cela me semble un peu léger

    Parler du franchissement des règles de la poésie classique
  • Baudelaire est considéré comme le premier poète de la modernité ; je t'invite à regarder la discuss sur "rêve parisien"
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Lilly ,

    La modernité en poésie commence avec Baudelaire
    Tu pourrais regarder dans trois directions :
    - renouvellement des sujets poétiques
    - renouvellement des ambitions poétiques
    - et surtout renouvellement des formes.
  • Oui mais renouvellement des formes après Baudelaire (chez Rimbaud) puis les surréalistes avec le vers dit " blanc" Le vers libre lui a été inventé par la poète Marie Krysinska
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Dans mon esprit le renouvellement des formes visait surtout la prose poétique dont Baudelaire n'est d'ailleurs pas l'inventeur puisqu'on la fait remonter à Aloysius Bertrand et son Gaspard de la nuit.
  • Bien sûr Jean-Luc ! je n'ai pensé qu'au renouvellement du vers, décidemment j'ai des trous de mémoire en ce moment. J'ai du être contrariée par un évenement récent :(
    Mais la prose poétique a été (et reste) une forme importante de l'écriture poétique. Aujourd'hui il devient difficile de trouver une frontière précise entre prose et poésie.
    Eh bien ainsi notre jeune amie aura plus de pistes à suivre, entre Rimbaud, l'octosyllabe repris et désarticulé par Aragon (à la suite d'Apollinaire) l'alexandrin boîteux de Francis Jammes ou si souple et naturel de Paul Éluard ; et les proses poétiques actuelles...
  • LillyLilly Membre
    Merci pour ces conseils qui m'ont été bien utiles
    J'ai rendu mon devoir. Dès que je le récupère je fais passer mon plan pour que vous en ayez un aperçu :)
  • A La fin du XVIII siècle Louis Sébastien Mercier le polygraphe s'écriait :
    "Tombez ,tombez murailles qui séparezles genres ! Que le poete porte une vue libre dans une vaste campagne et ne sente plus son genie resseré dans ces cloisons ou l'art est circonscrit ou atténué"
    Partagez vous son souhait Voila j'ai deja bosser sur le sujet et voici quelques idees je n'ai pas encore defini un plan
    les genres ont tendance a limiter la poesie
    le genre ne rend pas compte pleinement du poeme
    est ce que la poesie peut parler de tout
    poesie traditionnelle :les regles propre du poeme
    les sujets traites les barrieres a respecter ce qui n'est aps acceptable en poesie


    poesie moderne ; ce qu' apporter la modernite
    les nouveaux sujet
    renouvellement des sujets poétiques
    - renouvellement des ambitions poétiques
    - renouvellement des formes. je suis entrain de debrouissailler le sujet de maaniere a formuler une problematique et delimiter un plan

    j'aimerais avoir eu un eu d'aide sur le sujet merci
  • BauerBauer Membre
    Bonjour à tous, j'ai un sujet de dissertation à rendre dans 2 semaines, le voici :

    "Donc le poète est vraiment voleur de feu" déclare Rimbaud dans sa lettre à Paul Demeny. En quoi, à votre avis, Rimbaud ou le poète en général, est-il "voleur de feu"?

    j'aimerai comprendre ce que signifie "voleur de feu"...d'après moi, c'est en lien avec le mythe prométhéen...

    Merci de me répondre au préalable
  • Oui, et Rimbaud a aussi écrit l'Alchimie du verbe ; celui qui cherche l'or des mots.
  • BauerBauer Membre
    j'aimerai qu'on m'éclaire un peu mieux merci d'avance !
  • MurielMuriel Membre
    Bonjour Bauer,

    Lis cette partie de la fiche de Jean-Luc : La valeur essentielle de la poésie, ici.

    Muriel
  • Bonjour,

    J'ai une écriture d'invention à rédiger pour la semaine prochaine dont le sujet est " Pensez-vous que dans notre monde moderne il y ait encore une place pour la poésie?", cependant ce sujet me semble être une dissertation et non un sujet d'invention. Mon professeur m'ayant assuré que cela était une écriture d'invention j'ai des difficultés à rédiger ...
    Pouvez vous m'aidez s'il vous plaît en m'orientant par exemple sur un sujet semblable à celui-ci.
  • dou dzdou dz Membre
    bonjour, j'ai un sujet de dissertation sur la modernité poétique, il y a un corpus de 3 poemes :
    Une charogne de Baudelaire
    Le morceau de viande de Ponge
    et les Chants II de Ducasse. :rolleyes:

    voici les liens des poemes en version numérique : http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/une_charogne.html

    Le morceau de viande:
    Chaque morceau de viande est une sorte d'usine, moulins et pressoirs à sang.
    Tubulures , hauts fourneaux, cuves y voisinent avec les marteaux-pilons, les coussins de graisse.
    La vapeur y jaillit, bouillante. Des feux sombres ou clairs rougeoient.
    des ruisseaux à ciel ouvert charrient des scories avec le fiel.
    Et tout cela refroidit lentement à la nuit, à la mort.
    Aussitôt, sinon la rouille, du moins d'autres réactions chimiques se produisent, qui dégagent des odeurs pestilentielles
    (F.PONGE, Le parti pris des choses)

    chant II: http://www.maldoror.org/chants/chant2.txt chant 2 strophe 9

    au fait pour la question c'était: pensez vous que la poésie puisse tout dire sans choisir ni exclure, que toute chose puisse devenir l'objet d'un poème?
    je pense à ce plan:
    I- fonctions de la poésie et modernité poétique depuis le XIXe siècle
    II- toute chose ordinaire est en soit un objet d'admiration
    III- la beauté de la laideur poétique
    je propose en introduction: Il est difficile d'énoncer de façon univoque et concise ce qu'est la modernité. Nous pouvons cependant dire de façon très générale qu'il s'agit d'un mouvement d'émancipation héritier des Lumières et qui a remplacé les anciennes formes (mythiques ou religieuses) de légitimation par un primat accordé à la raison autonomisée en vue d'un progrès scientifique et social. R. Rochlitz écrit : "est moderne, ce qui, du point de vue des différentes logiques (vérité, efficacité, justice, qualité esthétique, etc.), se défend sur la seule base de raisons ou d'arguments, sans être appuyé sur une tradition ou une sensibilité qui seraient soustraites à l'interrogation. [1] "
    Cela dit, la modernité est un concept extrêmement complexe qui traverse plusieurs disciplines en se redéfinissant à chaque fois. Ainsi, on peut schématiquement caractériser une certaine modernité économique par la révolution industrielle et le taylorisme, la modernité philosophique par la rationalité du discours argumentatif, la modernité architecturale par le fonctionnalisme (contre le décoratif) et la modernité artistique par l'abstraction. Lorsque l'on parle de conception moderne ou postmoderne, il faut veiller à préciser à quel domaine s'attache l'adjectif en question. On peut, en effet, être moderne en politique et postmoderne en art. En effet, la poésie traite de divers sujets et emploie de divers objets quotidiens nous pouvons donc nous intérésser à cette question: est ce que la poésie peut inclure toute chose sans rien négliger ou exclure?
  • Le libellé ne comporte à aucun moment le terme de '' moderne '', et tu fondes l'essentiel de ton introduction sur la distinction entre plusieurs concepts, en mélangeant les disciplines. La modernité poétique n'a absolument rien à voir avec les lumières, ni même avec le concept de modernité lorsque celui-ci est appliqué à l'économie.

    Il faudrait revenir à des choses plus simples, plus essentielles, et qui du coup sont dans le sujet. Se demander si tout peut être objet poétique, c'est se demander si n'importe quel sujet - par exemple la laideur - peut faire l'objet d'un poème, alors que la poésie s'est longtemps contentée de certains thèmes bien précis ( l'amour, la beauté, etc. )
    Le problème sous-jacent est de montrer que la poésie peut métamorphoser ( ou non ? ) n'importe quel objet laid en un objet poétique par des constructions langagières.

    Edit : je nuance ma position, puisque tu as quand même précisé que le concept s'appliquait différemment en fonction des disciplines. Mais il est en revanche strictement inutile d'en évoquer d'autres ( disciplines ) - même si c'est tentant de faire un parallèle avec tes cours de SES.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.