Victor Hugo, Les Pauvres Gens

A quoi reconnaît-on que ce texte est extrait d’un poème ?
Relève ce qui te permet de situer la scène dans le temps et dans l’espace (le lieu). Il est nuit
Quels sont les autres lieux évoqués par l’auteur ?
Qui est absent dans cette famille ?
Peux-tu deviner ce qu’il fait et où il se trouve ?
L’auteur décrit le lieu d’une manière objective ou donne-t-il son impression ? Qu’est-ce que tu ressens à la lecture du texte : de la tristesse, de la joie, de l’inquiétude ?
Il est nuit. La cabane est pauvre, mais bien close.
Le logis est plein d’ombre, et l’on sent quelque chose
Qui rayonne à travers ce crépuscule obscur.
Des filets de pêcheur sont accrochés au mur.
Au fond, dans l’encoignure où quelque humble vaisselle
Aux planches d’un bahut vaguement étincelle,
On distingue un grand lit aux longs rideaux tombants.
Tout près, un matelas s’étend sur de vieux bancs,
Et cinq petits enfants, nid d’âmes, y sommeillent.
La haute cheminée où quelques flammes veillent
Rougit le plafond sombre, et, le front sur le lit,
Une femme à genoux prie, et songe, et pâlit.
C’est la mère. Elle est seule. Et dehors, blanc d’écume,
Au ciel, aux vents, aux rocs, à la nuit, à la brume,
Le sinistre Océan jette son noir sanglot.
«1

Réponses

  • C'est la disposition en vers qui montre qu'il s'agit d'un poème. Chaque ligne correspond à un vers de 12 syllabes appelé "alexandrin". Tu remarqueras les rimes.
  • JehanJehan Modérateur
    Pour "le temps", tu as répondu "Il est nuit", c'est bon...
    Et quel est le lieu décrit dans presque tout l'extrait ?
    Et le lieu évoqué à la fin ?
  • Le mot "nuit" apparaît deux fois : au début et à la fin.

    Il est nuit / A la nuit
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, le temps a été trouvé...
    On demande aussi les lieux.
    Redha, pourrais-tu proposer une petite réponse ?
  • le lieu c'est la cabane
  • Et dehors ...

    Complète ta réponse.
  • Et dehors c'est la mère, le ciel, le vents et la nuit,
  • JehanJehan Modérateur
    Mais "C'est la mère", cela veut dire "C'est la maman des enfants".
    Et elle n'est pas dehors !
    Oui, dehors, il fait nuit, il y a du vent, et il y a aussi le ciel.
    Rien d'autre d'important ?
  • Relis bien ton texte ...
    Et dehors, blanc d’écume,
    Au ciel, aux vents, aux rocs, à la nuit, à la brume,
    Le sinistre Océan jette son noir sanglot.
  • Lis aussi la suite, tiens, cela pourra peut-être t'inspirer.
    L'homme est en mer. Depuis l'enfance matelot,
    Il livre au hasard sombre une rude bataille.
    Pluie ou bourrasque, il faut qu'il sorte, il faut qu'il aille,
    Car les petits enfants ont faim. Il part le soir
    Quand l'eau profonde monte aux marches du musoir.
    Il gouverne à lui seul sa barque à quatre voiles.
    La femme est au logis, cousant les vieilles toiles,
    Remmaillant les filets, préparant l'hameçon,
    Surveillant l'âtre où bout la soupe de poisson,
    Puis priant Dieu sitôt que les cinq enfants dorment.
    Lui, seul, battu des flots qui toujours se reforment,
    l s'en va dans l'abîme et s'en va dans la nuit.
    Dur labeur ! tout est noir, tout est froid ; rien ne luit.
    Dans les brisants, parmi les lames en démence,
    L'endroit bon à la pêche, et, sur la mer immense,
    Le lieu mobile, obscur, capricieux, changeant,
    Où se plaît le poisson aux nageoires d'argent,
    Ce n'est qu'un point ; c'est grand deux fois comme la chambre.
    Or, la nuit, dans l'ondée et la brume, en décembre,
    Pour rencontrer ce point sur le désert mouvant,
    Comme il faut calculer la marée et le vent !
    Comme il faut combiner sûrement les manoeuvres !
    Les flots le long du bord glissent, vertes couleuvres ;
    Le gouffre roule et tord ses plis démesurés,
    Et fait râler d'horreur les agrès effarés.
    Lui, songe à sa Jeannie au sein des mers glacées,
    Et Jeannie en pleurant l'appelle ; et leurs pensées
    Se croisent dans la nuit, divins oiseaux du coeur.
  • maintenant je comprends un peu
  • JehanJehan Modérateur
    Et as-tu compris quel est le lieu dont on parle, à la fin de l'extrait que tu dois étudier ?

    Pour la question suivante... La mère est dans la cabane, les enfants sont dans la cabane...
    Alors, qui est absent ?
    Où se trouve-t-il et que fait-il ?
  • Bonjour

    je suis nouveau sur votre forum c'est en faisant des recherches que j'ai trouver ce super site et j'aimerais demandé votre aide car je suis en seconde et on vient tout juste de commencé les commentaires littéraires

    le texte a étudier et les pauvres gens de la légende des siècles " pêcheur "

    voila ce que la prof nous demande
    1 un homme au combat
    a) la solitude
    b) nature déchainé

    2 le genre pathétique
    a) la solitude de la femme
    b) une famille a nourrir

    surement ca va vous semblez facile a faire mais vue mes multi dysle j'ai du mal donc voila ce que j'ai fais et merci d'avance pour l'aide que vous pouvez m'apporter



    Victor hugo par cet extrait recueilli de son oeuvre la légende des siècles écrite en 1855 et par son genre pathétique et Epic rend hommage aux marins-pêcheurs à travers le héros présenté dans ce poème qui lutte contre les hostilités de la nature pour sa survies et celle sa familles, ce poème nous détails les conditions de vie du pécheur et de sa grande famille avant de mettre en scène ce brave père face à une mer sombre et agitée

    a) afin de comprendre la dure vie que mène le pêcheur Victor hugo insiste sur sa solitude pendant son travaille ;"il gouverne à lui seul" et a effectuer des taches difficile car il na personne pour l'aider vers 6 -11 "lui, seule, battu des flots" cette solitude attristent encore plus quant on sait et on mesure la brutalité de son quotidien


    b) l'écrivain cherche aussi à émouvoir, après le récit de la solitude du marin il nous explique le quotidien difficile que vit le pêcheur, il relate les mauvaises conditions dans lesquels le marin doit travailler pour subvenir aux besoins de sa famille un dur combat que mène ce héros comme le veut l'écrivain face à un adversaire survolté, une mer déchainée dans une obscurité complète plusieurs métaphores sont utilisées pour insister sur la force de cette nature exaltée à l'image du vers (5-24) qui détails la hauteur impressionnante que peuvent atteindre les vagues; ces dernières qui sont comparées à des lames (vers 14) ou aux serpents des mers (couleuvres vers 23) et la mer à un désert mobile pour accentuer l'aspect dangereux qui entoure le pêcheur pendant son travaille
    Victor hugo additionne à cela l'obscurité des nuits et la température froide( vers 2,4, 12,13, 16,19et28) voire glaciale (mer glacée vers 26) ainsi le vent violent (vers3) qui peut faire chavirer sa barque à tout moment le poète nous prouve encore une fois la bravoure et l’héroïsme de ce marin

    2 l'écrivain cherche à provoquer la compassion voire même de la pitié en décrivant la réalité de cette famille nombreuse composée de 5 enfants(vers 10) en bas âge (vers4) et leur mère

    a) le poète revient sur la solitude mais cette fois elle concerne la femme et nous explique qu'elle est seule à effectuer des corvées de son quotidien (vers7 au 10) sans aucune aide et malgré la présence de ses enfants le (vers 10) en dit long sur cette solitude qui est présente même dans la prière qu'elle effectue a l'abri du regard de ses enfants

    b)l'image pathétique que Victor hugo présente de cette famille est une fois de plus un moyen de toucher le lecteur tout d'abord en présentant les 5 enfants en bas âge dans l'état de famine (vers 4) ce qui nous donne une idée claire de la misère dans laquelle ils vivent malgré le travail de leur père qui ne doit pas rapporter grand-chose et que leur seule nourriture possible et qu'ils peuvent avoir c'est celle pécher en mer par ce marin ( soupe de poisson) . puis le (vers 7) avec les vieilles toiles que la femme essaye de coudre par manque d'argent pour acheter des neufs puis la douleur que vie Jeannie entre pensées pour son mari, larmes(vers27)et prière(vers10) pour implorer Dieu à leur venir en aide l'écrivaient nous a exposé toute la misère que vit cette famille
  • Il aurait été utile de mettre l'extrait à l'écran ou ses références (premier vers et dernier).

    Est-ce cet extrait ?
    L’homme est en mer. Depuis l’enfance matelot,
    Il livre au hasard sombre une rude bataille.
    Pluie ou bourrasque, il faut qu’il sorte, il faut qu’il aille,
    Car les petits enfants ont faim. Il part le soir
    Quand l’eau profonde monte aux marches du musoir.
    Il gouverne à lui seul sa barque à quatre voiles.
    La femme est au logis, cousant les vieilles toiles,
    Remmaillant les filets, préparant l’hameçon,
    Surveillant l’âtre où bout la soupe de poisson,
    Puis priant Dieu sitôt que les cinq enfants dorment.
    Lui, seul, battu des flots qui toujours se reforment,
    Il s’en va dans l’abîme et s’en va dans la nuit.
    Dur labeur ! tout est noir, tout est froid ; rien ne luit.
    Dans les brisants, parmi les lames en démence,
    L’endroit bon à la pêche, et, sur la mer immense,
    Le lieu mobile, obscur, capricieux, changeant,
    Où se plaît le poisson aux nageoires d’argent,
    Ce n’est qu’un point ; c’est grand deux fois comme la chambre.
    Or, la nuit, dans l’ondée et la brume, en décembre,
    Pour rencontrer ce point sur le désert mouvant,
    Comme il faut calculer la marée et le vent !
    Comme il faut combiner sûrement les manoeuvres !
    Les flots le long du bord glissent, vertes couleuvres ;
    Le gouffre roule et tord ses plis démesurés,
    Et fait râler d’horreur les agrès effarés.
    Lui, songe à sa Jeannie au sein des mers glacées,
    Et Jeannie en pleurant l’appelle ; et leurs pensées
    Se croisent dans la nuit, divins oiseaux du coeur.

    Il te faut formuler une problématique à laquelle ton devoir va répondre.

    Dramatisation du métier de pêcheur ou de la condition humaine ?

    I. Une rude bataille
    contre les éléments
    contre la misère
    contre le désespoir

    II. Une dimension épique
    le pêcheur seul et grandi
    l'homme et Dieu
    la lutte pour la vie
  • ah oui j'ai oublié le texte merci de l'avoir rajouté

    la prof nous a demander que ce que j'ai noté car c'est notre premier commentaire on est pour la plus part un peu perdu mais je vais voir ce que je peux faire
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.