La poésie touche-t-elle plus quand elle se fait chant de désespoir, cri de douleur ?

Bonjour à tous ! Je suis en classe de Seconde et j'ai eu une dissertation à faire sur le thème " La poésie touche-t-elle plus quand elle se fait chant de désespoir, cri de douleur ?" ce n'est que ma seconde dissertation dont la seconde portait sur l'indignation qui était un sujet beaucoup plus facile, à mon goût.
Au niveau du plan, je compte partir sur le type : Thèse, Antithèse, Arguments, Contre-Arguments. Il me sembe que c'est celui qui devrait convenir le plus.

Notre prof nous a donné cet extrait de La Nuit de Mai d'Alfred de Musset, sensé ( je pense car ce n'est pas explicitement écrit ) nous illustrer et nous aider à propos du sujet.
Le voici :

" Les plus désespérés sont les chants les plus beaux, Et j'en sais d'immortels sont de purs sanglots".

Cet extrait irait dans la Thèse qui pour moi serait que oui, la poésie touche plus lorsqu'elle est liée à la tristesse.

Donc, j'ai déjà effectué des recherches voici ce que j'en ai tiré :

La poésie touche plus quand elle se fait chant de désespoir, cri de douleur car elle atteint les lecteurs par la pitié et amène à la compassion.
Les lecteurs déjà peinés à la base sont encore plus touchés car ils arrivent très bien à se retransmettre dans cet univers triste et douloureux.
La tristesse amène à l'idée de sérieux comparée au rire qui détermine quelque chose de plus détendu.
Ne pas montrer de compassion ni de partage de sentiments évoque une attitude égoïste, attitude qui par la société est « mauvaise »
La mise en écrit de la tristesse est plus claire et explicite en poésie donc elle touche plus.
Tristesse souvent liée à l'amour = sentiment fort qui touche tout le monde.

Ce sont pour l'instant les seuls arguments que j'ai trouvé pour la thèse.
Puis j'ai fais des recherches de citation et j'ai trouvé celles-ci :

Victor Hugo, extrait de Odes et Ballades : «  La poésie, c'est tout ce qu'il y a d'intime dans tout » = La poésie touche car elle est intime, elle touche l'intimité donc l'être intérieur, Hugo est un auteur romantique donc la tristesse poétique touche.

Louis Aragon : extrait de Chronique du bel canto : «  La poésie est le miroir brouillé de notre société »

Victor Hugo extrait Préface des Contemplations : Quand je parle de moi, je arle de toi Lecteur ! »

Baudelaire : «  Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère »

Baudelaire : «  " Le ton le plus poétique de tous est le ton mélancolique "

Or, je n'ai pour l'instant rien trouvé pour l'anti-thèse... Donc j'aimerai vos avis sur déjà, ce que j'ai trouvé, puis vos idées pour la thèse et l'antithèse. Si vous connaissez des oeuvres, des citations, qui iraient dans le sens de la thèse ou de l'antithèse, je suis preneuse !

Voilà, merci beaucoup d'avance, et bonne année 2015 à tous ! :)

Réponses

  • Suggestion de structure ...

    La poésie lyrique peut toucher
    - elle exprime des sentiments, des émotions à partager
    - elle trouve le langage pour dire l'indicible
    - le JE du poète est un autre moi-même

    MAIS

    La poésie de combat aussi peut toucher
    - elle nous associe à d'autres combats (Résistance, négritude ...)
    - elle trouve des accents qui résonnent en nous
    - elle fait entendre la voix de poètes qui se font porte-voix

    L'important est aussi dans l'originalité du thème renouvelé, dans le jeu du langage, la vision singulière du monde ...
  • Bien le bonjour :)
    Alors voila actuellement en classe de 2nde , notre professeur de français nous a donné une question a argumenter la voici :La poésie lorsqu’elle est cri de douleur ou de désespoir touche encore plus le lecteur car elle acquiert une dimension universelle.
    :( ??? je ne sais absolument pas quoi argumenter votre aide sera la bienvenue !
    Merci de votre comprehension !
    Ps : on a etudié le crapaud de Corbière et les nuits de Musset .
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    D'abord ce n'est pas une question, mais une affirmation.
    Cette dernière examine deux aspects :
    - le cri de douleur ou de désespoir est ce qui touche le plus le lecteur de poésie : es-tu d’accord ? Ne peut-on être touché fortement par d'autres sujets comme l'amour, la contemplation du beau, le bonheur...?
    - c'est un chemin privilégié pour rencontrer les hommes : on pourrait retourner l'affirmation, ce qui nous touche le plus en poésie est ce qui nous paraît le plus humain et nous renvoie à la première partie,
    - si l'expression de la douleur ou du désespoir nous touche tant, pourquoi ? le lyrisme élégiaque tire sa force des effets attendus : apitoyer, faire son deuil, se rebeller, garder sa dignité, tenter de guérir...
    Mettre des mots sur nos maux est sans doute une fonction essentielle de la poésie surtout quand elle rajoute l'incantation.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.