Grammaire française Participe passé

Bonjour,

Quand on pose une série de question à la suite comme ici :
"Fait-il froid en Belgique, avez-vous de la neige ?"
peut-on ne mettre qu'un point d'interrogation à la fin de la liste des questions ou faut-il en mettre un à la fin de chaque question ou peut-on faire comme on le sent ?
La grammaire est-elle précise à ce sujet ?

Merci et joyeux Noël à tous.

H

Réponses

  • Le point d'interrogation se place en fin de phrase.
    Fait-il froid en Belgique, avez-vous de la neige ? ⇔ une phrase composée de deux propositions juxtaposées.
    Fait-il froid en Belgique ? Avez-vous de la neige ? ⇔ deux phrases.

    Donc, c'est au choix, mais la seconde version est plus naturelle.
  • Merci Anne,

    Mais il me semble avoir appris il y a quelques années que le "?" ne mettait pas obligatoirement un terme à une phrase (idem pour le "!"). Et que donc on peut écrire :
    "Fait-il froid en Belgique ? avez-vous de la neige ?"
    sans majuscule après le premier "?".
  • C'est ce que fait le Larousse en ligne
    Point d'interrogation, signe de ponctuation ( ?) que l'on place à la fin de toute phrase d'interrogation directe ; problème dont la solution est incertaine : L'emploi dans l'entreprise sera-t-il maintenu ? c'est un point d'interrogation.
    Mais moi, on m'a appris qu'une phrase commençait par une majuscule, comme indiqué ailleurs :
    Utiliser les signes de ponctuation forte
    (...)
    • Le point d'interrogation signale l'intonation interrogative. Il est suivi d'une majuscule.
    Ex. : Où ai-je mis mes lunettes ? Je crains de les avoir perdues.
  • J'ai appris (à l'école) comme toi qu'après un point d'interrogation une nouvelle phrase commençait, donc avec une majuscule. Mais tout le monde pense-t-il ainsi ?
    Je n'ai pas fait d'études littéraires et mes cours de grammaire se sont terminés en classe de troisième. Dans ma vie d'adulte, comme je m'intéresse au français, je me suis rendu compte que mes cours de grammaire de l'école étaient incomplets et simplifiaient certaines choses. Je ne critique pas mes profs, ils n'avaient pas le temps de tout expliquer.
    Alors je me demande s'il est vrai qu'un point d'interrogation termine obligatoirement une phrase car j'ai lu le contraire un jour mais je ne sais plus où.

    D'ailleurs, ce que tu cites du Larousse :
    "Point d'interrogation, signe de ponctuation ( ?) que l'on place à la fin de toute phrase d'interrogation directe ; problème dont la solution est incertaine : L'emploi dans l'entreprise sera-t-il maintenu ? c'est un point d'interrogation."
    est bizarre : pas de majuscule après le "?" alors que le texte dit justement que le "?" termine une phrase.
    Est-ce une coquille du Larousse ? Sinon on pourrait logiquement se demander si une phrase doit obligatoirement commencer par une majuscule...
  • C'est la définition de phrase qui prête à discussion dans les cours de grammaire !

    Riegel, avec la même définition du point d'interrogation que Larousse, précise seulement que
    Quand la phrase interrogative est suivie d'une incise (spécifiant le discours rapporté), le point d'interrogation se place ) la fin de la phrase interrogative : « Vous savez jouer ? demanda le monsieur d'une voix en pâte d'amande. Oh ! Voulez-vous m'expliquer ? Je ne comprends pas. » (Sartre)
    .
  • Anne345 a écrit:
    C'est la définition de phrase qui prête à discussion dans les cours de grammaire !

    Alors le problème est vaste !
  • Bonsoir,


    Problème du point d'interrogation et des interrogations successives.

    1. Quand plusieurs phrases interrogatives appelant une réponse différente se suivent, elles portent chacune un ?

    Ex. : "Habiter une chambre, qu'est-ce que c'est ? Habiter un lieu, est-ce se l'approprier ? Qu'est-ce que s'approprier un lieu ? A partir de quand un lieu devient-il vraiment vôtre ?" [Et ainsi de suite.] (G. Perec, Espèces d'espaces.)

    2. Si elles posent la même question ou si un choix est offert, seule la première prend une majuscule, et un ? unique clôt l'énumération.
    Ex. : "Vous voulez inaugurer une statue, créer une Loge ou décorer un peintre mort ?" (L.-P. Fargue.) Quand viendrez-vous ? ce soir ? demain ? ou plus tard ?" (Il ne s'agit pas de questions différentes, car une seule réponse est attendue ; comp. avec : "Quand viendrez-vous ? Vous viendrez seule ?).

    3. (A titre informatif.) Il arrive que les questions en cascade portent chacune leur ? mais suivi d'une minuscule ; il s'agit de "rapprocher" les questions et de les agglutiner dans le même pb à résoudre. Ex. : "Il n'y a de réel que les sentiments et les passions. - Quelle bêtise je vous dis là ? Et la douleur ? et la mort ? et les sots ? et les imbéciles ?... et mille autres trop réelles réalités ?..." (H. Berlioz.)

    Sources : Jacques Drillon, Traité de la ponctuation française, Gallimard. R. Jacquenod, La ponctuation maîtrisée.
  • Roméo31 a écrit:
    ...
    2. Si elles posent la même question ou si un choix est offert, seule la première prend une majuscule, et un ? unique clôt l'énumération.
    Quand viendrez-vous ? ce soir ? demain ? ou plus tard ?"

    Ben alors je ne comprends pas pourquoi il y a plusieurs points d'interrogation.
  • Personnellement, j'écrirais plutôt :
    Quand viendrez-vous : ce soir, demain, plus tard ?
  • Il suffit d'utiliser un "deux points d'interrogation".

    Joyeux Noël à tous.

    Je vous souhaite de ne pas être devant votre écran en ce moment.
  • Hippocampe a écrit:
    Roméo31 a écrit:
    ...
    2. Si elles posent la même question ou si un choix est offert, seule la première prend une majuscule, et un ? unique clôt l'énumération.
    Quand viendrez-vous ? ce soir ? demain ? ou plus tard ?"

    Ben alors je ne comprends pas pourquoi il y a plusieurs points d'interrogation.


    Bonjour,

    Il faut lire : "Quand viendrez-vous ? ce soir, demain ou plus tard ?" Excusez-moi!

    (La solution préconisée par Spalding est également bonne.)

    Joyeux Noël!
  • Alors je pige, merci.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.