Bonjour, je viens d'écrire ce poème, mon frère dit qu'il est ridicule, qu'en pensez vous? Merci?


Sous la brise, Géraldine,
Incandescente ondine
Aux postures félines,

Sur la grève byzantine,
Sur d' exotiques salines,
Touchante, domine.

Et ces lèvres sanguines,
Enflamment, illuminent,
Les astres d'origines.
«13

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Et pourquoi ton frère le trouve-t-il ridicule ?

    Cela dit, la recherche systématique de rimes en "ine" te conduit parfois à des choix un peu étranges.
    Que veux-tu exprimer, par exemple, avec "grèves byzantines" ou "astres d'origines" ?
    Quoique la poésie ne soit pas obligée d'être claire...

    Au fait, était-ce pour un devoir (avec consigne) ou simplement pour le plaisir de jouer avec les mots ?
  • Il y a plusieurs manières de n'être pas clair...
    Ici, comme le dit Jehan, la recherche de la monorime te conduit à faire des choix de mots artificiels.
    D'autre part, as-tu voulu donner le même nombre de syllabes aux vers ? Si oui, il faut corriger.
    A part cela, le début sonne un peu comme une chanson de Gainsbourg... Mais dès la strophe 2, rien ne va plus.
  • Ce n'est pas ridicule - au pire artificiel. Bravo ++
  • Bonjour, je viens d'écrire ce poème, mon frère dit qu'il est ridicule, qu'en pensez vous? Merci?
    Ouah! Ton frère n'a pas tort. Il est ridicule ton poème.
  • Vous êtes prié(e) de ne pas vous exprimer ainsi, merci.
  • Non, ce n'est pas pour un devoirs, j'ai choisi de l'écrire en monorime car je trouvais ça un peu originale...

    Concernant le nombre de syllabe, oui, je pensais l'avoir écris en hexasyllabe. "sur-la-grèv'-by-zan-tine" et "Sur-d'e-xo-tiqu'-sa-llines' ne peuvent pas compter pour 6 syllabes?
    Pourriez vous aussi me dire pourquoi dés la deuxième strophe rien ne va plus? Sur le plan du sens? Ou bien des mots utilisés?
    (Quand à Gainsbourg, je trouve ces premières chansons pas mal du tout...)

    Je vais essayer de faire moins artificiel, merci pour vos remarques à tous.
    Mais bon, c'est le premiers poème que j'essaie d'écrire et j'ai un peu de mal... Ca m'a déja pris beaucoup de temps pour écrire ça, mais je compte bien persévérer! Aussi, je suis preneur de tout vos conseils!

    quant au ridicule, j'en ai assez peur... Pourrais tu me dire, Gwynplaine, en quoi est-il ridicule?
  • Je ne voulais pas être méchant (comme ton frère).
    Ce sont les rimes en ine que je trouvais drôles. Du style :
    Fleurine, c'est ma copine, Amandine se dandine.
    Ne tiens pas compte. Je n'y connais rien. Écris ce que tu as envie d'écrire. De toute façon, ne dit-on pas que le poète est inspiré ?
  • arthurbaudry a écrit:
    Non, ce n'est pas pour un devoirs, j'ai choisi de l'écrire en monorime car je trouvais ça un peu originale...

    Concernant le nombre de syllabe, oui, je pensais l'avoir écris en hexasyllabe. "sur-la-grèv'-by-zan-tine" et "Sur-d'e-xo-tiqu'-sa-llines' ne peuvent pas compter pour 6 syllabes?

    Si, mais dans la versification classique, ces e doivent compter vu qu'ils se trouvent devant une consonne.
    Ou alors, il faut écrire : "Sur d'exotiqu' salines", etc... Mais ces licences sont réservées à un type de poésie auquel n'appartient pas ton texte.


    Pourriez vous aussi me dire pourquoi dés la deuxième strophe rien ne va plus? Sur le plan du sens? Ou bien des mots utilisés?

    - Parce que ton poème ayant un sens facilement accessible au départ, on se demande ce que viennent faire les grèves de Byzance, les salines exotiques... On est face à des évocations hétéroclites et immanquablement, on pense que les mots en -ine ne sont là que pour assurer la rime.
    - "touchante" est beaucoup trop faible après les images précédentes.
    - Dans la dernière strophe, les "lèvres sanguines" peuvent convenir, mais ça sent un peu le cliché. D'autre part, "illumine les astres" est peut-être une idée originale (contrepied du précieux "font pâlir les astres"), mais dit ainsi, cela semble paradoxal : on croit à une fausse image.
    - Quant à l'expression "astre d'origines ", elle n'est pas heureuse : "astres originels" serait préférable, mais il y a la rime...

    (Quand à Gainsbourg, je trouve ces premières chansons pas mal du tout...)

    Mais ce n'était pas une critique !

    Je vais essayer de faire moins artificiel, merci pour vos remarques à tous.
    Mais bon, c'est le premiers poème que j'essaie d'écrire et j'ai un peu de mal... Ca m'a déja pris beaucoup de temps pour écrire ça, mais je compte bien persévérer! Aussi, je suis preneur de tout vos conseils!

    Essaie de donner une cohérence à ton poème en exploitant le thème de l'eau dont tu as le premier élément dans "ondine" . Tu pourrais garder "salines", tu as évidemment "marine" ; les lèvres peuvent être "purpurines" (la pourpre est issue d'un coquillage), etc...

    Dans le style de Gainsbourg :

    (Musique rythmée, paroles presque murmurées)

    O ma belle assassine,
    Incandescente ondine,
    Verse-moi tes toxines
    Dans le cœur, Géraldine !


    Par contre, en musique comme en poésie, les vraies difficultés commencent à partir de là... :D
  • Merci pour ta réponse; je l'ai réécris en utilisant le thème de l'eau, ça me parait effectivement m'apporter bien plus de cohérence. Merci aussi pour le "purpurine"

    Mais j'ai encore quelques hésitations. Voila ce que ça donne:


    Sur les eaux, Géraldine,
    Incandescente ondine
    Aux postures félines, [Peut-être intervertir le premiers et le troisième vers?]

    Chaque houle dessine,
    Les récifs enlumine,
    De couleurs cristallines. [/De couleurs byzantines.]

    Ses lèvres purpurines
    Les esquifs fascinent,
    Les Tritons hallucinent;

    Et, de feu, sa rétine [/Et, de feux, ses rétines/ Et, sa vifs/claire/poli rétine]
    Enflamme et illumine
    Les astres d'opaline. [/Les astres, qui s'inclinent.]

    Elle bouffe des sardines
    Et sur elle, elle urine.
    :D

    J'hésite surtout entre "cristalline" et "byzantine" (le premiers renvoi un peu à "opaline", le second un peu à "purpurine")
    Et aussi entre "Les astres d'opaline." / "Les astres, qui s'inclinent", et entre "Et, de feu, sa rétine" / "Et, de feux ses rétines" / "Et se sa vifs rétine" / "Et sa claire rétine"

    Pour la ponctuation, j'ai souvent des problèmes (notamment avec les virgules), est-elle bien mise ici?

    Concernant les vers, j'espère qu'ils sont maintenant en hexasyllabes.

    Qu'en pensez vous? Est-ce toujours trop artificiel ou trop peu cohérent? Quel défauts ou problèmes trouver vous?
  • JehanJehan Modérateur
    Entre autres, les inversions (compléments placés avant les verbes) paraissent assez artificielles et nuisent un peu à la clarté.

    Les récifs enlumine

    De couleurs cristallines.


    Ses lèvres purpurines
    Les esquifs fascinent
    (seulement 5 syllabes)
    Les Tritons hallucinent;
  • Il y a du progrès, mais je trouve les inversions très artificielles. Essaie de faire des sujets de tes COD.
    cristallines est mieux que byzantines
    C'est ton frère qui t'a suggéré les vers rayés :D ?
  • Bon, je crois que j'ai eu une sacrément mauvaise idée de choisir cette infernale monorime, en 6 pieds en plus, je me retrouve complètement bloqué!

    j'ai trouvé:
    Sa bague de platine
    D'un éclaire, fulmine,
    Toutes mers enlumine

    Mais ça me parait bien mauvais...

    Je pense plutôt raccourcir comme cela:

    Sur les eaux, Géraldine,
    Incandescente ondine
    Aux postures félines,
    Chaque houle dessine,
    De couleurs cristallines.

    Sa lèvres purpurine
    Les Tritons hallucine;
    Et, de feu, sa rétine
    Enflamme et illumine
    Les astres d'opaline.

    C'est pas géniale, mais est-ce mieux qu'avant? Parce que là, les rimes en -ine commence à me faire mal au crane...

    Pour les vers soulignés, non, mon frère n'aurais jamais fait si beau, ni rester autant dans le registre de la mer et des liquides. Je comptais finir en apothéose avec Elle adore les aubergines / Ca parfume sa cyprine. Qu'en pense tu?
  • Mais tu "casses" tout le poème avec ces derniers vers !
  • Mais non, je plaisante! Je ne suis pas complètement débile, je vais pas rajouter ça! :D
  • Alors joyeux Noël avec Géraldine :D !
  • Merci, joyeux noël à toi aussi!

    J'écris un nouveau poème je dois le poster ici ou ouvrir un nouveau sujet?

    Autre question, Rythmes antiques compte comme 4 ou 5 syllabes?
  • En fin de vers : 4 syllabes
    Autrement : 5.
  • JehanJehan Modérateur
    Et tu peux poster ton nouveau poème ici, dans la même discussion...
  • Lorsqu'au hasard j'allais
    Sur la terre des ligures
    Vers d'impérieux palais
    Prendre les augures
    Le vol de l'oiseau d'or
    Présagea la Beauté
    Et en un songe alors
    Elle m'apparut bottée

    Si son corps en mesur' Si ses jambes en mesur'
    Enjambe les temps c'est Parcourent les temps c'est
    Pour se mouvoir sur
    Des rythmes antiques et
    C'est un chef d'oeuvre quand
    Des tibia les anches (le tibia est un instrument romains dont les anches produisent le son)
    Dictent le mouvement
    De ses blanches hanches.


    Je me suis inspiré d'initial BB de Gainsbourg mais je sais pas si je suis vraiment rester dans le même style...
    Je vais essayé de rajouter une troisième partie par la suite.
    Lesquelles des premiers vers de la seconde strophe vont le mieux?
    Comment le trouvez vous? Merci pour vos critiques et remarque!
  • Il n'a rien de ridicule, ton poème.
    Les rimes forcées peuvent être vues comme des plages humoristiques intercalées entre d'autres pages qui le sont moins. En particulier quand un vers tarabiscoté montre que tu t'astreins envers et contre tous les moqueurs à bien faire tes rimes.
    Certaines chansons sont faites comme ça.
    Les poésies ne sont pas obligatoirement tristes.

    (En revanche, ton frère est peut-être un peu... conformiste. Si tu t'éclates en écrivant ce genre de choses, continue, quand tu auras bien la mécanique dans les doigts, tu écriras peut-être un très joli texte.)

    Personnellement, quand j'écris un truc triste, j'aime bien y mettre de la drôlerie.

    Je suis allé aux fraises
    Je suis rev'nu d'Pontoise
    J'ai filé à l'anglaise
    Avec une tonkinoise
    Si j'ai roulé ma bosse
    Je connais l'univers
    J'ai même roulé carrosse
    Et j'ai roulé les R
    Et je dis non, non, non, non, non
    Oui je dis non, non, non, non, non, non, non, non, non

    Tout ça n'vaut pas
    Un clair de lune a Maubeuge
    Tout ça n'vaut pas
    Le doux soleil de Tourcoing (Coin-coin ! oh je vous en prie)
    Tout ça n'vaut pas

    Une croisière sur la Meuse
    Tout ça n'vaut pas des vacances au Kremlin-Bicêtre

    J'ai fait toutes les bêtises qu'on peut imaginer
    J'en ai fait à ma guise et aussi à Cambrai
    Je connais toutes les Mers, la Mer Rouge, la Mer Noire,
    La Mer-diterranée, la Mer de Charles Trenet
    (dans le version de Claude François : la mère d'Elvis Presley)
    Et je dis non, non, non, non, non
    Oui je dis non, non, non, non, non, non, non, non, non

    Tout ça n'vaut pas
    Un clair de lune a Maubeuge
    Tout ça n'vaut pas
    Le doux soleil de Roubaix (coin-coing ! vous êtes ridicule !)
    Tout ça n'vaut pas
    Une croisière sur la Meuse
    Tout ça n'vaut pas faire du sport au Kremlin biceps
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.