Grammaire française Participe passé

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai un petit souci. Mon fils de 12 ans vient de me montrer sa dictée corrigée. La prof de collège a barré et sévèrement noté ce qu'elle considère être 3 fautes. De mon côté, il me semble que la phrase est juste.

Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez et s'il y a une règle bien définie. :rolleyes:
La phrase disait : Il n'y a ni chandelier(s), ni chaise(s), ni assiette(s).

Mon fils a mis le pluriel partout considérant que ces mots sont souvent au pluriel dans une pièce (à la différence de : " ni d'eau, ni de pain etc.

Merci pour vos lumières.

Réponses

  • lamaneurlamaneur Modérateur
    La chose est discutable. Il est certain qu'on peut très bien nier un pluriel quand on a de bonnes raisons de le faire :
    966686ImageJPEG293172pixels.jpg
    Mais là, il faudrait avoir un peu plus de contexte. Si l'on décrit la cellule d'un prisonnier, il me semble que le singulier s'impose : Il n'y a ni chandelier, ni chaise, ni assiette. Si c'est une ancienne salle de restaurant, on s'attend au pluriel. Entre les deux, c'est selon !
    Dans tous les cas, c'est donc un peu discutable et compter une faute pour ça me paraît bien sévère.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Dans un cas comme celui-ci, le pluriel est effectivement de mise quand les choses sont censées être "plusieurs" en cas de présence, comme dans l'expression bien connue Ni fleurs, ni couronnes.
    Pour ce qui est de cette phrase précise, comme vient de dire Lamaneur, il manque le contexte pour trancher.
    Et même si le contexte ici faisait pencher en faveur du singulier, compter une faute entière pour chaque mot au pluriel me semble à moi aussi bien sévère...
  • Voici ce qu'écrit le site espacefrançais : http://www.espacefrancais.com/questions-de-francais/#Fautil-le-singulier-ou-le-pluriel-

    Dans l'exemple, il est évident que elle le sujet, sauf si elle est unijambiste, porte nécessairement deux bottes quand elle les met.

    Dans notre cas, que l'endroit soit une cellule de prison, une cuisine ou un quelque autre lieu, à la question s'il y en avait la pluralité de chaque objet reste hypothétique. Il y a peut-être plusieurs chaises et assiettes mais un seul chandelier. Ne convient-il pas alors, faute de certitude, de mettre le singulier par défaut pour tous les objets.
  • Merci pour vos réponses. La prof a fait un nouveau cours (suite aux nombreuses fautes) et leur a dit qu’après "pas" ou "ni", il n'y avait jamais de S... Là je ne suis pas d'accord.
  • Et vous avez raison. Voir lien post précédent.
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, vous avez bien raison de n'être pas d'accord.

    La prof écrirait-elle "Il n'a pas de cheveu"
    ou "Le serpent n'a ni patte ni aile" ?
  • [hors sujet et débat]
    Petite pensée pour vous en faisant une lecture analytique:
    Il ne comprend ni leurs soucis ni leurs joies, et moins encore les propos bizarres qu'ils tiennent parfois

    (Magnus, Sylvie Germain, Fragment 3)
  • Voici un excellent récapitulatif sur les négations, en tout cas pour moi : http://www.patenotte.name/Middlebury/Middlebury3201/Grammaire/Les_negations.html

    J'y découvre, chose que j'ignorais, la raison de la suppression du déterminant (article indéfini et partitif) dans la phrase négative telle que celle qui nous occupe.

    De plus, l'exemple donné pour ni ... ni est excellent (Aucun restaurateur ne propose sur sa carte un seul escargot ou une seule huître.) qui montre la négation de cette phrase avec l'article défini et l'article indéfini.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.