Michel Houellebecq, Véronique

Bonjour à vous,

Je dois commenter le poème Véronique, de Michel Houellebecq pour mon cours de Français de 1ère. J'ai déjà commencé à faire le repérage, mais il s'avère que cette poésie me semble assez dur à commenter, et je n'arrive donc pas à trouver le plan. Par conséquent j'ai besoin d'aide pour compléter mon repérage et pour trouver mes parties et sous-parties afin de donner un sens à ce commentaire.

Voici le poème :
La maison était rose avec des volets bleus
Je voyais dans la nuit les traits de ton visage
L’aurore s’approchait, j’étais un peu nerveux,
La lune se glissait dans un lac de nuages

Et tes mains dessinaient un espace invisible
Où je pouvais bouger et déployer mon corps
Et je marchais vers toi, proche et inaccessible,
Comme un agonisant qui rampe vers la mort.

Soudain tout a changé dans une explosion blanche,
Le soleil s’est levé sur un nouveau royaume ;
Il faisait presque chaud et nous étions dimanche,
Dans l’air ambiant montaient les harmonies d’un psaume.

Je lisais une étrange affection dans tes yeux
Et j’étais très heureux dans ma petite niche ;
C’était un rêve tendre et vraiment lumineux,
Tu étais ma maîtresse et j’étais ton caniche.

En vous remerciant par avance,

The Student.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Puisqu'il s'agit de "compléter ton repérage", qu'as-tu déjà repéré ?
  • Le titre du recueil peut être questionné : la Poursuite du bonheur.

    Un poème en quatre quatrains d'alexandrins ... Une relation en rose et bleu ... L'éternité de l'enfance ...
    Quelle femme ?
    Quelle attente ?
    Quel lien, quel type de relation (niche, caniche ...) ?
  • Bonjour,

    J'ai un commentaire à faire sur le poème Véronique de Michel Houellebecq, je l'ai donc étudié, j'ai fais le repérage et trouvé deux axes et donc une problématique (Comment l'auteur met-il en avant sa vision apologétique de la femme et sa conception particulière de l'amour ?) mais je bloque pour trouver mes deux sous-parties.

    PS : J'ai déjà consulté les fiches de méthodologie.

    Merci d'avance !
  • J'ai trouvé deux axes et donc une problématique (Comment l'auteur met-il en avant sa vision apologétique de la femme et sa conception particulière de l'amour ?)

    Vous avez trouvé deux axes (qui n'en sont qu'un la vision de la femme et la conception de l'amour, ce n'est pas très différent...) mais ces deux axes ne sont nullement problématiques : ils se renforcent au lieu de s'opposer ou de se contredire.
    Creusez la chute : est-ce un véritable caniche qui s'exprime, est-ce un homme métamorphosé en caniche par sa passion ? Comment le comprenez-vous ? Faut-il vraiment la comprendre ?
  • Je vais donc essayer de trouver de meilleurs axes. Cependant les seuls éléments qui me semblent particuliers dans ce poème sont : la façon dont la femme est introduite, et le type de relation. Je dois donc construire mon commentaire à partir de ces deux axes, c'est bien ca ?
  • Bonjour tout le monde,

    Je fais aussi une anthologie sur ce thème avec ce poème sauf que je n'ai pas la date. Est ce que quelqu'un l'aurait s'il vous plait ?

    Merci :)
  • LaoshiLaoshi Membre
    Extension du domaine de la lutte est un roman de Michel Houellebecq sorti en 1994 aux Éditions Maurice Nadeau.
  • N' est-ce pas le recueil La Poursuite du bonheur ?
  • LaoshiLaoshi Membre
    Oui. 1991.
    Désolée.
  • Avez-vous un poème sur le thème du rêve écrit dans les années 2000 s'il vous plait ?
  • « NOUS AVONS RÊVÉ de nous saisir

    de notre destin et ce rêve s’est achevé

    contre le mur d’un cimetière nous avons rêvé

    d’une étoile rouge à l’Est qui s’est transformée

    en mur et s’est effondrée nous avons rêvé

    de châteaux en Espagne et ce fut une fosse

    commune où furent balancés des corps par milliers nous avons rêvé

    d’une longue marche et cette marche s’est échouée sur un barrage

    hydraulique maintenant

    nous avons appris à estimer nos semblables et nous édifions

    des demeures de sang et d’os et immortels

    de tant de morts nous projetons

    de la joie au-devant

    de nous-mêmes. »

    Christophe Manon né en 1971
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.