Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour,

Matière / Classe: dernière année de bac

Énoncé de l'exercice: Dissertation sur la citation suivante: "Parce qu'un monde sans littérature serait un monde sans désirs, sans idéal, sans insolence, un monde d'automates privés de ce qui fait que l'être humain le soit vraiment: la capacité de sortir de soi-même pour devenir un autre et des autres, modelés dans l'argile de nos rêves." de Mario Vargas Llosa.

Je comprends que l'auteur veut dire que sans la littérature, on serait dans un monde désenchanté, où l'homme n'en serait plus un car il ne serait plus en mesure de rêver. La littérature permet de rêver, de s'échapper de la monotonie de nos vies et d'embellir le monde.

J'avais pensé à un axe du genre : La littérature est-il le seul moyen d'embellir la réalité ?
J'ai vraiment peur d'être hors-sujet. Qu'en pensez-vous ?

Où suis-je bloqué: Il faut que je trouve un axe et un plan pour ma dissertation

Mes questions: Quel axe choisir ? Qu'Est-ce qu'il s'agit de questionner ? Et quel plan feriez-vous (dans les grandes lignes) ?

Je remercie d'avance les gens qui seront prêts à m'aider !

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Ce sujet cherche à définir la littérature .
    Elle serait révolte, connaissance, désir.
    Peut-être que tu pourrais envisager une problématique comme "la fonction de la littérature est-elle de changer notre vision du monde ?"
  • ou bien :
    La littérature est-elle utile ou inutile ?

    "La littérature est parfaitement inutile : sa seule utilité est qu'elle aide à vivre".
    Claude Roy, Défense de la littérature CH. 11 L'utile inutile
  • Quel serait le plan selon Vous ?

    1- la littérature en tant que moyen de s'échapper à nos vies, moyen de rêver
    2- ?
    3- ?

    Et pour la problématique il s'agira, si j'ai bien compris, de questionner la définition de la littérature ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Le plan n"est qu'une réponse à la problématique.
    Oui ou Non
    Mais
    Dépassement
  • D'accord, mais je ne sais pas trop quoi mettre dans le paragraphe "non"

    La fonction de la littérature est-elle d'embellir notre réalité ? (Est-ce que cette problématique irait ?)

    1- oui, elle nous fait rêver, prendre la place des héros de romans, ...
    2- non, parler du réalisme ?
    3- synthèse

    J'ai vraiment besoin de votre aide

    En attendant votre réponse, mes meilleures salutations

    Bonjour,

    Une idée pour mon second paragraphe ?
    Je suis désolé je ne trouve vraiment pas...
  • Bonsoir,

    Peut-être peux tu parler en deuxième partie du fait que la littérature se présente également comme dénonciatrice des vices du monde ?

    Tu pourrais donc caser le réalisme, et puis le comique de mœurs au theatre, ou encore les utopies de Thomas Moore et Voltaire.

    Simple suggestion.

    Cordialement.
  • Bonjour,
    merci pour votre aide.
    Mais je me pose la question si en fait je ne suis pas en train de m'égarer...

    La citation sur laquelle je dois faire ma dissertation : "Parce qu'un monde sans littérature serait un monde sans désirs, sans idéal, sans insolence, un monde d'automates privés de ce qui fait que l'être humain le soit vraiment: la capacité de sortir de soi-même pour devenir un autre et des autres, modelés dans l'argile de nos rêves."

    Au premier abord, j'aurais dit :
    1- en quoi un monde sans littérature serait comme le dit l'auteur. Donc, j'expliquerais ici en quoi la littérature permet une évasion, une rêverie.
    2- Mais est-ce qu'un monde sans littérature serait vraiment ainsi ? N'existe-t-il pas d'autres moyens ? -> cinéma, peinture, sculpture, ... Les autres Arts en fait.
    3-synthèse et conclusion.

    Mais par contre je ne trouve pas de problématique pour ce plan ... Qu'auriez-vous mis ?
    Est-ce que la dissertation devrait tourner autour de cela ?
  • attention à ne pas tirer une généralité d'une citation précise.
    en clair, la citation parle de l'insolence, de l'idéal, de la nature même de l'homme.
    les problématiques et les plans proposés à mon avis s'éloignent trop du sujet.
    il est question du rapport de la littérature avec l'homme.
    on ne parle pas de l'utilité de la littérature en général et pas que du rêve non plus (attention à ne pas réduire le sujet).

    dernier piège de ton plan Lafontain, c'est le fait que tu mettes ta synthèse dans ta troisième partie... les plans dialectiques ne sont pas super bien vus des correcteurs. ta troisième partie doit apporter un autre élément de réponse au sujet.

    petit conseil pour éviter de sortir du sujet, reprends à chaque partie (voire sous partie) des mots du sujet. vérifie que chaque paragraphe répond bien au sujet et s'y rattache vraiment.

    autre chose, les mots sur lesquels je ferais bien attention sont "devenir un autre et des autres "; "un monde d'automates" ton plan élude cette partie du sujet...

    bon courage pour ce devoir! (c'est en quelle matière? )
  • on ne parle pas de l'utilité de la littérature

    Et pourtant ...


    Un monde SANS ...

    Un monde AVEC ...

    Utile à vivre et à rêver ...
  • "Parce qu'un monde sans littérature serait un monde sans désirs, sans idéal, sans insolence, un monde d'automates privés de ce qui fait que l'être humain le soit vraiment: la capacité de sortir de soi-même pour devenir un autre et des autres, modelés dans l'argile de nos rêves." de Mario Vargas Llosa.

    Est-ce que la lttérature correspond à la vision qu'en donne ici Mario Vargas Lliosa ?
    - Est-ce qu'elle génère désir et idéal ? Ici chercher des exemples, et dans toute la littérature ( Poésie, théâtre roman). C'est bien ce qui fait la difficulté de ce sujet. Il est bien vaste.
    - Est-ce qu'elle génère l'insolence, entraîne à porter un regard critique, révolté, moqueur sur ce qui nous entoure sur les choses et les êtres ? (Ici voir la littérature (encore une fois, poésie théâtre, roman) qui fait la satire des moeurs, des comportements, des gouvernements, des abus et vices de toutes sortes, la littérature engagée)
    - Est-ce qu'elle fait de nous des êtres humains en nous ouvrant l'esprit ?
    Elle dévoile dans toute la force du terme. Elle montre nues, sous une lumière qui secoue la torpeur les choses surprenantes qui nous environnent et que nos sens enregistraient machinalement. écrit Cocteau à propos de la poésie. Cela est-il vrai de la littérature en général ? et de quelle littérature ?

    Est-ce à dire par ailleurs que des êtres n'ayant aucune connaissance de la littérature, en plus d'être ignares ne sont pas humains ?
    Qu'ils n'ont ni désir, ni idéal ? qu'ils n'ont pas d'humanité ?
    Que ce sont des automates dénués de bon sens ?
    Je ne peux m'empêcher de penser à Montaigne et se reporter à ce qu'il dit dans les chapitres Des coches et Des cannibales., au voyage de Bougainville, à Rousseau, à Levi-Strauss...
    Mais peut-être suis-je hors-sujet ?

    Si l'on prend la littérature au sens large de tout ce qui est publié, il me semble que la vison de Vargas Llosa est bien idéalisée.
    Qui n'aurait jamais lu n'est pas forcément un monstre sanguinaire ou un robot, malgré les idées reçues.
    Enfin, on peut se poser la question.
    Bien sûr les régimes totalitaires brûlent les livres, mais pas n'importe lesquels. Ils ne conservent que ce qui est suffisant pour endoctriner.
    La littérature n'est pas, je crois, ce qui donne un coeur à l'homme.
  • utilité me paraît dans l'absolu un peu réducteur pour un sujet de ce type... mais oui je vois le sens dans lequel vous utilisez le mot utilité!
    effectivement la citation évoque la différence entre un monde sans et un monde avec la littérature et donc le rôle de la littérature dans le monde et ses conséquences dans la vie des hommes.
  • Bonjour,
    Merci à tous pour vos nombreux messages !
    J'ai retravaillé mon plan et aurais voulu connaître vos avis.

    - La littérature en tant que moyen de "désir" et d'"idéal" (évasion et rêverie)

    - La littérature générant "insolence", révolte, regard critique, moqueur (ancrée dans la réalité)
    => ces 2 éléments font de nous des êtres humains et non des "automates" (capacité à rêver mais aussi a réfléchir sur la vie, la réalité). ILs nourrissent notre esprit, notre cœur. Ici je ne sais pas si je dois l'ancrer au paragraphe précédant ou en faire un nouveau... ?

    -Sans littérature irions nous vraiment vers un monde désenchanté rempli de robots, machines dénués d'humanité ? Non, pas forcément il existe d'autres moyens (cinéma, sculpture, peinture, ... ) qui peuvent remplir les mêmes fonctions que la littérature.

    Voilà mon plan, n'hésitez pas à faire des remarques si vous en avez !
    Je vous remercie d'avance
  • moi je dis que c'est pas mal comme plan... mais bon je ne suis pas non plus la crack des cracks en littérature!
    par contre je ferais gaffe à ne pas me recouper dans la 1ère et la 2 ème partie ; et aussi à bien amener la transition vers la troisième partie.
    bonne chance!
  • Comme mchartes, je crains l'absence de progression dans le raisonnement entre les première et deuxième parties proposées.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.