Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour a tous :)
J'ai un écrit d'invention a faire mais je suis un peu perdu. Je voudrais obtenir un peu d'aide svp
" Vous décidez de faire mieux connaitre la poésie a vos camarades du lycée le genre de la poésie. Vous écrivez pour le journal du lycée un article qui prendra la défense de ce genre littéraire, en vous appuyant sur des exemples précis"
Je n'ai pas vraiment d'idée précise pour ce sujet. Si vous pouvez me donner quelques idées se serait sympas :)

Réponses

  • La forme de ton écrit d'invention sera un article de presse.
    (Eventuellement le titre du journal)Un titre + Le corps de l'article.

    Suggestions ... pour démarrer ...

    Au secours Rimbaud, ils sont devenus fous ...

    Il faut défendre la poésie parce que la poésie est menacée. Notre société toute préoccupée de profit a survalorisé des mots trompeurs : argent, primes, actions, placements, places financières. Le poète plus que jamais est comme l'Albatros de Baudelaire, bien maladroit dans une société où "ses ailes de géant l'empêchent de marcher". Mais qu'on se comprenne bien. Loin de moi l'idée de parler exclusivement des fleurs et des oiseaux ou de prétendre qu'amour rime avec toujours. La poésie, c'est bien autre chose ...

    Voici quelques idées en vrac.
    La poésie est sensibilité et émotion.
    La poésie est plaisir esthétique.
    La poésie est musique avec ses sons et ses rythmes.
    La poésie est dans le jeu des mots.
    La poésie est regard neuf sur le monde.
    La poésie est imagination et images.
    La poésie est dans les choses et dans les êtres.
  • Merci :) par contre pour les exemples précis je sais pas trop quoi mettre :/
  • Tu ne peux rédiger cet article que si tu es convaincu(e) et les exemples doivent être pris dans tes lectures, tes connaissances (pas les miennes ... :) )
    A ces conditions tu seras crédible. Ajoutons que le style alerte est de mise pour un article de presse.
    Tiens bien compte de la situation d'énonciation.
    Un lycéen s'adresse à d'autres lycéens.
    le poème du vicaire ( André Frédérique)

    On avait dit au vicaire tout à fait par hasard « Vous devriez faire de la poésie » et le vicaire avait composé un poème, entre autres, dont les deux premiers vers étaient :
    « J'aime la bonne soupe
    Le soir après les vêpres »
    Il la montra au curé qui lui dit : « Pour la première fois, ce n'est pas mal cette histoire de soupe ; mais ça ne rime pas et ça n'a pas de rythme. A mon avis, si vous n'alliez pas si souvent à la ligne, ça serait de la prose ».
    Et le vicaire concéda qu'il pourrait introduire quelque coupe. « Une coupe de vin ça n'est pas déplacé dans un bon repas et ça rime avec soupe. C'est ennuyeux pour les vêpres, dit-il, je ne vois que cèpes, mais il manque un « r ». Est-ce permis? Ou alors lèpres, mais comment introduire ce mot dans un morceau si joyeux? »
    « Voyez-vous, fit le curé, c'est là la difficulté de la poésie. »
    Et le vicaire haussant les épaules conclut « c'est un genre faux », et n'en écrivit plus jamais d'autre.
  • D'accord ! merci beaucoup :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.