Questions sur les épreuves orales du Capes de lettres modernes

Bonjour à tous et à toutes !!!

Bon je suis admissible au CAPES de lettres modernes et je m'angoisse pour les oraux (je commence seulement à les préparer parce que je ne m'attendais vraiment pas à être admissible).
J'aurais des questions relatives notamment à l'épreuve de latin : comment ça se présente, est ce qu'on a des photocopies sur lesquelles on peut gribouiller où est ce qu'on a les bouquins... Sévérité du jury ? et en didactique ? quelles questions ?

surtout si vous en avez déjà passé, merci de m'indiquer les petits détails (je connais les temps de préparation, de passage, etc mais ce sont les réalités matérielles qui m'intéressent !!!)
«134567

Réponses

  • Pas de panique. J'ai eu le CAPES il y a 5 ans. Je suis arrivée un jour plus tôt afin d'assister à des oraux. C'est rassurant et décomplexant. Tu peux t'inscrire à tous les types d'épreuves. Je ne sais rien pour le latin. En revanche, pour la didactique les sujets et les questions sont extrêmement vastes : il faut lire les rapports de jury tu peux les trouver sur internet sur le site de l'éducation nationale. Il faut te décontracter, l'oral est avant tout une épreuve de gestion du stress. Il faut être sûr de soi sans paraître arrogant. L'attitude du jury est aussi très importante et là c'est la loterie alors pas de panique inutile.
  • TchouTchou Membre
    D'autres gens que toi et la personne qui prépare pendant que tu passes peuvent assister à tes oraux ? L'angoisse....
  • Il faut t'habituer au public si tu veux être prof : les élèves sont souvent bien plus intransigeant qu'un jury de concours! De toutes façons, la communication avec une éventuelle personne qui assisterait à ton oral est interdite donc pas de remarque désobligeante. De plus, il me semble (mais je m'avance peut-être un peu) que tu peux refuser la présence d'un observateur. Ce n'est pas très déstabilisant car tu penses à bien autre chose à ce moment là... A toi de faire ton choix.

    Personne ne prépare avec toi pendant ton passage, rien à voir avec les examens que tu as déjà passer. Pour résumer, une vingtaine de candidats préparent des sujets différents en même temps dans une grande salle. Au signal, tout le monde part à la queue le leu vers de grands couloirs où l'on te place devant la porte de ton jury. Un examinateur vient te chercher...tu exposes..tu sors et tu attends qu'ils décident d'une note en dessous de laquelle ils ne descendront plus puis ils te rappellent. Voilà, ça à l'air très militaire et très encadré comme ça et ça l'est. Si tu as d'autres questions n'hésite pas. Le fait de savoir à quoi s'attendre aide parfois à moins angoisser.
  • TchouTchou Membre
    c'est vraiment gentil de m'expliquer comment ça se passe !!! c'est vrai que je suis très angoissée par les détails techniques et trivaiaux. Est ce que quand tu as passé ton CAPES, il y avait une question de grammaire après le commentaire de textes ?
  • Oui, là encore pas de panique. La question de grammaire n'est exposée qu' après que la note plancher est fixée, donc ça n'est que du bonus (jusqu'à 3 points si je me souviens bien). Elle t'est donnée avec le sujet : ne passe pas trop de temps à nla préparer! Ensuite, on peut te demander des précisions sur ce que tu as dit ; a priori, il y a toujours un spécialiste de la grammaire dans le jury.
    Moi, j'avais eu a commenter deux vers de Boileau, sans autre précision alors j'avais axé mon exposé sur la définition de la phrase (je te passe les détails). Un examinateur m'a ensuite demandé la fonction d'un adjectifs, j'ai récité mon cours...Voilà le travail!
  • Bonjour
    Bon, ta panique est tout à fait normale. J'ai peu de choses à rajouter sur les passages... mais moi, j'ai eu droit au latin!!
    Je vais te parler franchement. J'ai eu mon capes en 2003 et après l'épreuve de latin, j'avais très peu d'espoir ( première épreuve que je passais).Tu dois arriver très vite dans la salle de préparation et te jeter sur un gaffio car il n'y en a pas un par candidat. Ca c'est le stress...Après, surtout gère bien ton temps parce que ça passe très vite. Ne bâcle pas ton commentaire, c'est ce qui va t'aider à augmenter ta note. Je suis personnellement tombée sur une peau de vache qui m'a dit que ma version était nulle. Ensuite, j'ai planté le commentaire parce que je pleurais. Je pensais que c'était un monstre, mais c'était pour m'intimider. Le jury est parfois vache, mais la notation est juste. Tu as le droit de gribouiller sur le texte, c'est une photocopie. Lors de l'entertien, ils vont te poser des questions très simples pour approfondir ta version. POur l'épreuve d'explication de texte, n'hésite pas à être naturelle et à faire un peu d'humour, le jury en a marre des têtes de déterrés et ils sont plus cléments avec un candidat qui sait quelles sont ses qualités et ses difficultés. Pour la didactique: lis bien le sujet ( moi, je ne l'ai pas lu), analyse tous les textes car les questions sont très pointues et littéraires...rien à voir avec la didactique à proprement parlée. Problématise bien, ne pars pas dans tous les sens et reste calme. Il se peut que le jury oublie la question de vie scolaire, dans ce cas, rappelle leur, c'est toujours de spoints gagnés. Si les épreuves se passent à Tour, ne prends pas de chaussures à talon ( il faut beaucoup marcher entre le lycée et l'internat) et choisis des fringues dans lesquelles tu seras à l'aise. Bon courage et surtout no stress!
  • Bonsoir!

    Pas de panique pour le CAPES! Comme dirait un de mes amis " Ce n'est qu'un mauvais moment à trépasser" (quel humour, hein?)

    J'ajoute mon grain de sel:

    -tu ne peux pas refuser que quelqu'un assiste à tes oraux. Ça m'est arrivé pour le latin, justement et aussi bizarre que ça puisse paraître, tu finis par oublier cette personne, puisqu'elle est assise derrière toi au fond de la salle et que tu ne la vois donc pas. Cette personne est de toute façon tenue au silence pendant l'épreuve. Rien ne t'empêche de papoter un peu avec à la sortie si tu tiens encore sur tes jambes, tu verras que ça relativise les choses, tu te rends compte que finalement, tu as dit moins de bêtises que tu pensais.

    -le jury de latin est celui qui m'a paru le plus humain. Dis-toi bien qu'ils entendent des horreurs toute la journée tout simplement parce qu'il faut choisir une langue et que le latin est souvent pris par défaut par les candidats qui ne se voient pas faire un commentaire en anglais ou autre. C'est bête à dire, mais en latin, tu parles français et c'est la seule raison qui pousse certains à choisir cette langue ancienne! En conséquence, si tu arrives à traduire le texte, même s'il y a un petit blanc (et de toute façon, le jury reviendra sur ce flottement et tu pourras te rattraper) et si tu ne fais pas de contresens énoooorme et que ton commentaire tient la route, ça devrait aller.

    Bon courage et surtout...crois en toi!
  • Question pratique concernant les oraux du capes de lettres à Tours: comment avez-vous fait pour vous loger? Merci pour vos réponse car cela m'angoisse...
  • J'avais choisi l'option "campus universitaire".

    Avantages:
    -Très calme, très sympathique (on se croirait au milieu d'une forêt)
    -Pas cher du tout (quelque chose comme 30 euros les 3 nuits, je crois...)
    -Il y a les restos U, un leclerc un peu plus loin

    Inconvénients:
    -Campus labyrinthique (j'ai mis 1/4h à trouver leur bâtiment Accueil mais je n'étais pas descendue au bon arrêt de bus, c'est peut-être ça et ensuite, j'ai mis 1/2h à trouver le bâtiment dans lequel se trouvait ma chambre, j'imagine que la fatigue et le stress ont joué...
    -Loin du centre (et pour cause, tu es à la limite avec Joué-les-Tours!), donc trajet en bus obligatoire (sachant que tu dois encore marcher 10 minutes entre l'arrêt et le lycée Paul-Louis Courier parce que les bus n'accèdent pas à ces petites rues) et si jamais tu es convoquée tôt le matin (6h10, par exemple...), ça risque de te coûter cher en taxi!

    En espérant que ça t'ait aidé(e)
  • bonjour!

    je vais compléter ce que disent les autres par mes propres souvenirs ...
    Il y a 5 ans, quand je suis allée à Tours passer les oraux, ce qui m'a le plus impressionnée, c'est le choix des sujets : je m'attendais à tirer un sujet au sort, comme choisir un bout de papier et l'ouvrir. Cela s'est déroulé tout autrement : on nous a proposé de grands cartons, avec des livres enveloppés dans des enveloppes. Impossible de voir les titres !
    Je suis tombée sur un salon de Diderot. Et l'examen s'est plutôt bien passé.

    Pour le logement, j'avais choisi la cité universitaire. C'était pas mal, plutôt calme. Et pratique ! Le resto U attenant est convenable aussi. Le tout permet d'avoir l'esprit tranquille : je ne me voyais pas, étant convoquée à 6h3O ou 7 heures du mat avoir à commander un taxi. La petite balade dans le parc pour se rendre au centre d'examen permet de se réveiller...et de voir des écureuils (j'avais été convoquée en deuxième place pour l'analyse de texte, c'était tôt !). Je me souviens avoir dormi peu, mais bien. Donc inutile d'aller dans un hôtel de centre ville plutôt cher : le résultat sera le même vue l'excitation nerveuse avant l'épreuve.
    Pour les oraux prévoit effectivement des vêtements souples, pas de talons hauts (comme disait un de mes profs : "pas de tongs et pas d'orteils dénudés sauf s'ils sont vernis, et encore, pas trop rouge le vernis ! on est pas au music hall!"), un haut que tu puisses enlever et enfiler facilement (gilet). Et un parapluie. J'ai passé les oraux parmi les derniers candidats, vers le 7 juillet. Dans ma région natale, pas un brin de pluie (le Gard), mais à Tours, c'est tout autre chose.

    Et pour finir, je suis partie des oraux en me disant "ben, c'était pas mal, mais je ne pense pas que ça suffira". Je pensais m'être bien trompée en didactique (les portes sont fines, les couloirs parfois mal surveillés et on entend beaucoup de choses pendant les entretiens si on prête l'oreille), j'avais baragouiné ce que je pouvais en espagnol, Diderot m'avait plu, mais j'avais l'impression d'être restée un peu trop superficielle...
    Et au final, c'était bon ! c'était la première fois que je passais le CAPES et autant te dire que c'est un vrai bonheur après...
    Surtout, comporte-toi comme si tu étais déjà "une prof" : sois sérieuse, mais souriante ; ordonnée mais réactive aux questions. Et surtout ne te laisse pas démonter : dans les jurys il y a toujours celui qui écoute attentivement et en souriant, celui qui écoute en hochant la tête d'un air désapprobateur, et celui qui...n'écoute pas. C'est le jeu ! Mais en fait, il écoute...même s'il est en train de lire attentivement Le Monde

    Allez, j'ai écrit une tartine, j'arrête : profite, profite, profite, prends du plaisir à y aller, c'est l'essentiel !!
    bonne chance dans tes révisions !

    laurence
  • Idem pour la cité U. très bonne surprise. En plus, j'étais avec des copines qui passaient en même temps que moi donc on a pu réviser sans se prendre la tête. Bon courage
  • A qui faut-il s'adresser pour avoir un chambre à la cité U de Tours? Je n'arrive pas à avoir des informations...
  • J'ai moi aussi quelques questions à vous poser:
    - les oraux du capes de lettres se déroulent toujours à Tours?
    - on reçoit la convocation combien de jours avant les épreuves?
    - peut-on avoir des épreuves le week end? certains disent que des candidats sont passés aux oraux le samedi et le dimanche...
  • No panic!

    -On reçoit les infos pour la cité U avec la convocation
    -Sauf changement, je crois que c'est toujours à Tours, lycée paul-Louis-Courier (une rumeur a pourtant circulé disant que ce serait peut-être à Strasbourg car le grand chef n'est plus le même)
    -je ne sais plus pour ma part quand on reçoit la convocation
    - Le samedi, peut-être, mais j'avoue que je n'en sais rien, le dimanche, ça me paraît étrange. Les jurys ont besoin de repos, ils sont composés d'êtres humains, sisi!
  • Pour les jours de passage c'est samedi ET dimanche inclus ! (enfin il y a 5 ans, c'était comme ça)
    Je m'en souviens d'autant plus que j'étais convoquée un 7 juillet qui était un samedi et que j'étais invitée à un mariage où je n'ai pu aller !
    Et j'ai passé des oraux le dimanche et le lundi.
    C'est non stop !
    Il y a beaucoup de candidats à faire passer, donc rentabilisation au maximum !

    Quant aux convocations, je me souviens que certains les avaient reçues moins d'une semaine avant leur oral, pour les premiers. Ce qui avait été un peu court pour certains d'un point de vue de l'organisation.
    Par contre, cela m'avait laissé trois semaines pour me préparer puisque je suis passée dans les derniers. Ce qui est bien et pas bien en même temps : j'ai eu un peu plus de temps pour faire des oraux blancs, mais mes amis étaient tous passés et je stressais d'être la dernière, tout le monde était en vacances sauf moi, bref, du stress jusqu'au bout...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.