Grammaire française Participe passé

Bonsoir,
Je vous écris de Trivandrum, une petite ville qui se trouve au sud de l'Inde. J'étudie le français il y a quelques temps et j'aimerais bien vous poser une question qui peut-être semblerait anodine. Voici ma question: pourquoi la lettre 'h' est toujours suivie d'une voyelle? Par exemple, 'hôtel', 'haut', 'hibou' etc. Même c'est le cas en anglais.
Cela serait gentil de m'éclairer sur cette question.
Merci d'avance.

Réponses

  • Bonjour,
    La lettre h, qu'elle soit muette ou aspirée, ne représente aucun son en français.
    Je te renvoie à des explications plus précises :

    http://cdigital.dgb.uanl.mx/la/1080045126_C/1080045126_T1/1080045126_08.pdf
    (Grammaire des Grammaires ou Analyse Raisonnée des meilleurs traités sur la langue française par Ch. P. Girault-Duvivier)
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Bonjour Chumki,
    La lettre h est généralement suivie d'une voyelle.
    Mais elle peut, dans certains mots, être une lettre finale, comme dans les interjections oh, eh, ah, ou comme dans certains noms étrangers importés en français comme le schah (d'Iran).
  • Je vois avec plaisir que les Indiens n'apprennent pas seulement l'anglais comme langue étrangère. Et vous avez déjà un excellent niveau en français, Chumki, d'après votre message.

    Tous mes encouragements pour vos études ! Et venez souvent nous voir sur ce forum ! :) :) :)
  • Bonjour,

    Rappelons tout de même à notre ami que cela est vrai uniquement pour les mots commençant par la lettre "h". Précision non apportée dans sa question même si ces exemples peuvent le laisser penser.

    Si ce n'est le cas, on trouve des mots tels que : asynchrone, christianisme, chrome, chromatique ....

    Nota : le dictionnaire Larousse a introduit des mots tirés de l'informatique tels que HTML, HTTP sans point entre les lettres.

    Cordialement,
    Paul
  • JehanJehan Modérateur
    Rappelons tout de même à notre ami que cela est vrai uniquement pour les mots commençant par la lettre "h".
    Pas seulement; le h seul peut très bien être situé au milieu du mot : cahot, bahut, cohue, bohème, cahier, déhanché, cohérent, etc.

    Il convient évidemment de ne pas considérer les sigles, ni les mots dans lesquels h fait partie d'un digramme notant un son particulier (ch, ph).
  • Spalding a écrit:
    Je vois avec plaisir que les Indiens n'apprennent pas seulement l'anglais comme langue étrangère. Et vous avez déjà un excellent niveau en français, Chumki, d'après votre message.

    Tous mes encouragements pour vos études ! Et venez souvent nous voir sur ce forum ! :) :) :)
    Pareil pour moi. La langue française n'est pas facile à apprendre, mais ça fait très plaisir de voir qu'aux quatre coins du globe, elle continue à être pratiquée. Bon courage pour vos études.
  • French, German and Chinese, in that order, are the most popular languages that Delhi wants to learn,
    The Times of India, 6 janvier 2014
    L'anglais n'est évidemment pas considéré comme une langue étrangère, puisque c'est encore une des langues officielles de l'Inde. Il y aurait même 11 millions d'Indiens dont c'est la langue maternelle.
  • La situation linguistique en Inde est assez complexe. Les langues indo-européennes dominent au nord : hindi, bengali... Au sud, ce sont les langues dravidiennes : malayalam, tamoul... Il existe par ailleurs un vocabulaire commun important entre toutes ces langues, due à la culture hindoue.

    La constitution indienne fait du hindi la langue officielle. Elle n'est parlée comme langue maternelle que par le quart des Indiens, mais comprise par la moitié (surtout au nord).

    L'anglais n'est pas une langue officielle, mais auxiliaire d'après la constitution indienne. Elle sert en fait surtout aux relations entre le gouvernement central et les Dravidiens, au sud de l'Inde. Ceux-ci sont très fiers de leurs langues (malayalam, tamoul...) et n'acceptent pas de communiquer en hindi, seulement en anglais (langue neutre).

    Très peu d'Indiens ont l'anglais comme langue maternelle (pas plus de 1 %), mais ceux qui le parlent assez bien sont beaucoup plus nombreux. Ce sont essentiellement les Indiens ayant fait des études universitaires.

    Si vous voulez travailler en Inde dans un domaine très orienté vers l'international (banque, import-export...), l'anglais pourra suffire. Mais pour être immergé dans la société, il faudra apprendre la langue locale. Et celle-ci ne sera pas forcément le hindi ! ;)

    Pour plus de détails, reportez-vous à cet excellent site sur les langues parlées sur la planète : http://www.axl.cefan.ulaval.ca/index.html - Cliquez sur Asie, puis sur Inde.
  • Bonjour,
    Oh, je vous aime :) je suis tellement ravie de trouver vos commentaires :) et je vous remercie de votre encouragement. Je parle quatre langues mais le français est mon 'jardin secret'. Bravo à vous pour créer cet espace excellent pour apprendre la langue francaise.
  • Merci, Chumki, et à bientôt ! :)

    Je t'embrasse, à distance malheureusement ! ;)
  • JehanJehan Modérateur
    Spalding a écrit:
    L'anglais n'est pas une langue officielle, mais auxiliaire d'après la constitution indienne.
    L'un n'exclut pas l'autre. Auxiliaire, sans doute, mais il semble bien que ce soit l'une des 23 langues officielles de l'Inde.
    Dans le lien (très intéressant d'ailleurs) que tu as donné, je ne trouve pas où il est dit que ce n'est pas une des langues officielles...
  • Voici les passages qui me semblent intéressants :

    Constitution indienne de 1950 (article 343)


    1) La langue officielle de l'Union est le hindi écrit en dévanagari. Les chiffres indiens utilisés aux fins officielles de l'Union doivent être selon la forme internationale.

    2) Nonobstant la disposition du paragraphe 1, pendant une période de quinze ans, à compter de la date de promulgation de la présente Constitution, l'anglais doit continuer d'être utilisé aux fins officielles de l'Union pour lesquelles il était déjà utilisé immédiatement avant la promulgation.

    Loi fédérale 19 promulguée en 1963 (article 3)


    1) Malgré l'expiration de la période de quinze ans à partir de l'application de la Constitution, la langue anglaise, à ce jour désigné, peut continuer à être employée en plus du hindi :

    (a) Pour toutes les fins officielles de l'Union pour lesquelles l'anglais a été employé immédiatement avant ce jour.

    (b) Pour la conduite des affaires du Parlement.

    À la condition que la langue anglaise soit employée à des fins de communication entre l'Union et un État qui n'a pas adopté le hindi comme langue officielle.


    Autrement dit, la Constitution de 1950 prévoyait que le hindi était la langue officielle de l'Union fédérale, pas forcément de chacun des États fédérés (libre de choisir sa langue officielle). Mais il était prévu une période transitoire de 15 ans, durant laquelle l'anglais possédait également une valeur officielle. Sous-entendu : le hindi devait alors remplacer complètement l'anglais.

    En fait, il s'est révélé impossible d'éliminer complètement l'anglais, en raison notamment de l'opposition des États au sud de l'Inde (dravidiens), n'acceptant pas la suprématie du hindi sur leurs langues officielles. La loi de 1963 admet donc que l'anglais puisse continuer à être utilisé dans les rapports entre l'Union fédérale et un État fédéré n'ayant pas le hindi comme langue officielle.

    Autrement dit, l'anglais est une langue officielle de l'Union indienne, au sens où il fait l'objet d'une loi admettant son utilisation officielle (1963). Mais il ne possède pas un statut égal à celui du hindi, seule langue officielle mentionnée par la Constitution de 1950. L'anglais peut être considéré comme une langue auxiliaire (béquille). Elle est utilisée dans un deuxième temps, quand le hindi suscite trop d'oppositions locales. Astucieux, non ? ;)
  • On notera d'ailleurs la présence du français à Pondichéry en tant que langue officielle. Content de voir que la Compagnie française des Indes Orientales a laissé des traces. :)
  • Embu a écrit:
    On notera d'ailleurs la présence du français à Pondichéry en tant que langue officielle. Content de voir que la Compagnie française des Indes Orientales a laissé des traces. :)

    Bonsoir,
    A Pondichéry, on parle tamoul mais des traces de l'héritage français sont encore présentes.
    Ma langue maternelle est bengali mais j'habite dans le sud et ici on parle malayalam. Moi, je ne parle pas bien cette langue, donc, je communique en anglais. Vous avez raison, la situation linguistique est complexe en Inde.
    A propos du français, il faut dire que l'engouement pour cette belle langue augmente en Inde et chaque année plus de dix mille étudiants passent les examens de DELF/DALF au sein des Alliances françaises( il y en a treize dans le pays).
    Je vous remercie encore une fois pour tous ces éclaircissements sur ma lettre favorite.
    Belle soirée à vous! :)
  • Voici l'article précis sur les langues à Pondichéry :
    http://www.axl.cefan.ulaval.ca/EtatsNsouverains/inde-pondicherry.htm

    Merci pour tes précisions, Chumki ! Félicitations encore pour ton excellent français, et au plaisir de te revoir bientôt ! :)
  • @Chumki
    Comme l'a dit Spalding, merci pour ces précisions, je ne savais pas. :) J'avais toutefois cru comprendre qu'il y avait 28 établissements de l'AF en Inde (je m'étais inspiré de cette carte). Bonne soirée !
  • Bonjour,
    @Embu,il y a treize Alliances Françaises en Inde mais on a aussi les annexes différentes liées à chaque Alliance.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.