Bonjour à tous,
Étudiant seule le grec ancien depuis environ un an, me basant sur un manuel acheté en librairie et sur des cours gratuits en ligne, j'avance doucement dans l'apprentissage de cette langue.
Cependant, dès les premières leçons, j'ai eu beaucoup de mal avec les accents et les esprits que je ne parviens pas à assimiler.
Serait-il possible d'avoir un peu de lumière?
Pendant trop de temps j'ai voulu mettre de côté ce point obscur mais plus j'avance, plus je me perds, et seule je ne parviens pas à m'en sortir.
Merci de votre aide!

Réponses

  • À notre niveau, les accents ne sont pas comptés comme des fautes et on peut passer outre - même s'il est apprécié que l'on fasse l'effort de les mettre. La raison est l'incroyable compléxité des lois qui les régissent ... Tu as dû t'en apercevoir. (en général, pour un verbe, l'accent se place sur l'antépénultième syllabe, c'est-à-dire l'avant-avant-dernière)

    Par contre, les esprits sont considérés comme partie intégrante de l'orthographe du mot, et eux sont comptés comme une faute si tu te trompes ou les oublies. Un esprit est symbolisé par un petit signe, toujours sur la première lettre du mot s'il commence par une voyelle ou un rhô. À part lors des crases (contraction de deux mots en un) où le deuxième mot, s'il a un esprit, le garde.

    Les esprits rudes signifient une aspiration de la lettre et son dirigés vers la droite. Comme un c. Si le rhô en prend un - je ne sais plus si c'est toujours le cas - il est obligatoirement rude. Pour les dérivés français, le mot prend un "h" (hydro, eau, par ex.)

    Les esprits doux sont dirigés dans l'autre sens, vers la gauche, et ne signifient rien de particulier ... Un mot dérivé en français ne prend donc pas de "h" (je ne trouve pas d'exemple, imémdiatement).


    Par contre, si tu apprends les relatifs ou le verbe être, apprend en même temps les accents et les syllabes. Ca sera seulement grâce à eux que tu pourras les identifier.


    En esperant t'avoir un petit peu éclairée :D
  • Jacquemort a écrit:
    Si le rhô en prend un - je ne sais plus si c'est toujours le cas - il est obligatoirement rude.
    C'est toujours le cas, évidemment, puisque le grec ancien n'a plus évoulé depuis des siècles (et même des millénaires) :)
    En fait, le rhô esprit rude a donné tous les mots en rh- : rhéteur et rhéthorique, mais aussi rhapsodie, rhizome, le radical rhino-, plus une quantité de mots savants (rhabdomyolyse p. ex.)
  • rhabdomyolyse ! c'est beau comme une rhapsodie...
  • Merci de vos réponses... en effet, tout devient beaucoup plus clair avec un peu d'explications...
    Merci, vraiment!!
  • pierrot11 a écrit:
    C'est toujours le cas, évidemment, puisque le grec ancien n'a plus évoulé depuis des siècles (et même des millénaires) :)
    Mon "plus" marquait le fait que je l'avais su, mais ça s'est échappé, non pas une certaine évolution du grec ancien :)
    Merci de la précision !

    Et le grec ancien a quand même évolué ... pour donner le grec moderne.

    Mais je vois ce que tu veux dire :)

    Sythiliah, heureux de t'avoir aidé
  • Bonsoir à tous,



    Je remets ce sujet à l'ordre du jour ... J'étudie le grec via la FAD de mon université et j'en suis aux esprits (étonnant!). J'ai assimilé et compris la différence entre esprit doux et esprit rude, mais je ne parviens pas à les placer.

    Je ne comprends pas comment suis-je censée savoir les placer. Mise à part l'esprit rude à noter sur le rho, le υ et la deuxième voyelle d'une diphtongue en début de mots, je ne comprends pas. Mon problème se tourne donc vers les esprits doux ... enfin je crois!
    Y a t-il une règle pour les placer ? Faut-il que je les place "au feeling" comme si je scandais le mot ? Faut-il que je cherche le mot dans le dictionnaire qui m'indiquera l'accentuation ?

    En espérant avoir été claire ...


    Bonne soirée!
  • c'est étonnant, j'ai poser une question similaire il y a quelques jours ! :) https://www.etudes-litteraires.com/forum/topic21130-traduction-du-francais-au-grec-ancien-p13.html
    On m'a dit, que l'esprit rude se place quand dans le mot il y a un H au début en français, ( en plus du rho et u effectivement ) et l'esprit doux se place donc sur les autres voyelles initiales quand il n'y a pas de H en français !

    Voilà, j'espère que ça t'aidera ! :)
  • Oui étonnant, d'ailleurs j'ai cherché les sujets mais je ne suis pas tombée sur le tien! Pour en revenir aux esprits, ils ne se placent donc qu'en début de mot? Pour résumer, si le mot commence par rho ou par "u' c'est un esprit rude et toutes les autres voyelles (ou diphtongue) c'est un esprit doux? Du coup, si le mot commence par delta (par exemple), il n'y a pas d'esprit?

    Je ne sais toujours pas si j'ai compris ... J'ai un exercice à rendre dont la consigne est "accentuer" et les mots donnés ne commencent ni par rho ou "u", ni par une voyelle. Donc, il ne s'agit que de placer ces accents aux règles particulièrement complexes alors ...


    Merci de ta réponse en tout cas! :)
  • Attention, ce que tu formules n'est pas exact, il peut y avoir un esprit rude sur une voyelle autre que υ. Vois les exemples ci-dessous.
    Un esprit affecte tous les mots commençant par une voyelle, par une diphtongue et par la consonne ρ. Il se présente sous deux formes :
    - l'esprit doux « ᾿ » : absence d'aspiration
    - l'esprit rude « ῾ » : aspiration forte (cfr mots français d'origine grecque commençant par h : hypocrite venant de ὑποκριτής).

    L'esprit, doux ou rude, se place au-dessus de la minuscule, et devant la majuscule. Si le mot commence par une diphtongue, l'esprit se place sur la seconde voyelle. Les initiales υ et ρ sont toujours affectées d'un esprit rude.

    Quelques exemples (traduction en italiques ; dérivés français entre guillemets) :
    ἀγαθός, bon, « Agathe »
    εἰρήνη, paix, « irénique »
    Ἰταλία, Italie
    Αἴγυπτος, Égypte

    ὁμολογεῖν, reconnaître, « homologuer »
    εὑρίσκειν, trouver, « heuristique »
    Ἑρμῆς, Hermès, « hermétique »
    αἷμα, sang, « hématome »

    ὕδωρ, eau, « hydrater »
    ὑποκριτής, acteur, « hypocrite »
    ῥήτωρ, orateur, « rhétorique »
    ῥαψῳδία, récitation, « rhapsodie »
    http://bcs.fltr.ucl.ac.be/GraGre/01.Intro.htm#010

    On ne peut pas deviner la nature de l'esprit sauf si le mot grec a un dérivé en français où l'esprit rude se traduit par un h.
    Dans les exercices, il s'agit effectivement de placer l'accent, pas l'esprit.
  • En gros mieux vaut vérifier dans un dictionnaire non ?
  • ... et les apprendre avec le vocabulaire.
  • Et attention, car parfois (quoique rarement) le français ne translittère pas l'esprit rude (variante euristique par exemple...)
  • A l'intérieur des mots, certains éditeurs scrupuleux notent également un esprit doux et un esprit rude sur un rhô géminé - -ῤῥ-, cf. français diarrhée, logorrhée.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.