Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour à tous,

Je dois à la rentrée passer ma soutenance afin de valider mon M2: MAIS le mémoire que je vais produire (j'en suis encore à la prise de notes, je vais me jeter rapidement à l'eau et commencer à rédiger) sera... raté. :/
Peu approfondi, peut-être mal analysé, certaines parties sans intérêt, et sûrement mal agencées entre elles...
Vendu comme ça, c'est clair qu'il y a de quoi avoir peur.
J'aimerais donc savoir quelle est souvent la note minimale donnée pour un mémoire?
Je sais qu'il n'y a pas de règles mais peut-être y a-t-il tout de même une tendance (par exemple, peu de notes en dessous de 8/20?)?
Je précise que je suis en M2 PCL (et non recherche), que j'ai validé le capes en juin dernier, et que je commence à 18h à la rentrée. J'imagine que la fac souhaite plus qu'autre chose se "débarrasser" de moi, d'autant que j'ai potentiellement validé mon année, et qu'un 10/20 pour mon mémoire suffirait à la valider définitivement.
Qu'en pensez-vous? Les chances de décrocher un 10/20 avec un mauvais mémoire sont-elles minces?

Merci d'avance pour vos réponses/témoignages.
Mots clés :

Réponses

  • A vrai dire tout dépend de ton directeur de recherches et de ses attentes, puisqu'il est le seul souverain de ta notation.
    Cependant, il est vrai qu'il est rare d'observer des notes très faibles au mémoire, et que même pour des mémoires faibles et de mauvaises qualités, on met rarement en-dessous 8. Et dans ta situation, je pense que tu peux miser facilement sur un 10. Essaye de te donner au maximum, il te reste quelques semaines, et si tu bosses beaucoup, tu peux peut-être réussir à rédiger quelque chose de convenable.
  • AntoineParis a écrit:
    Essaye de te donner au maximum, il te reste quelques semaines, et si tu bosses beaucoup, tu peux peut-être réussir à rédiger quelque chose de convenable.
    Oui. Tu as largement le temps, si tu t'y donnes à fond. :)
  • ... et n'oublie pas que la forme et la soutenance jouent pour beaucoup, parfois pour la moitié de la note.
  • Les mémoires sont toujours très généreusement notés...(même en Sorbonne), donc pas trop d'inquiétudes à avoir. Il faut vraiment faire de la m**** pour avoir en dessous de 14 d'après ce que l'on m'a dit.
  • Je pense Spartacus que vous exagérez un peu... Les directeurs de recherches ne cherchent pas à casser leurs étudiants sur le mémoire mais les notes supérieures à 16 restent tout de même assez rares, et j'ai connu des notes inférieures à 14 pour des devoirs respectables.
  • ArtzArtz Membre
    Pour des devoirs, certes, mais pour des mémoires ?

    Dans un master recherche, une note inférieure à 15-16 suffit à décourager de poursuivre en thèse, donc il n'y a pas vraiment de sens à mettre moins, je pense.

    Je ne connais pas les notes de mémoire de beaucoup de gens donc, pour être honnête, je ne pourrais pas dire à quel point il est rare d'avoir au-dessus de 16 mais, de fait, je ne connais personne qui ait eu une note inférieure à 14...
  • Je voulais bien dire "mémoire" et non devoirs :-)
    Je pense qu'au contraire il faut noter les mémoires de façon honnête, sévère, et veiller à ne pas être trop généreux, de toute façon, il n'y a aura pas de places en recherches pour tout le monde plus tard.
  • ArtzArtz Membre
    Je suis absolument d'accord. Cela dit, je ne crois pas que ce soit ainsi que ça se passe maintenant.

    Mais oui, je pense que l'université souffre d'un manque de clarté : on ne sait pas vraiment ce que l'on peut espérer à partir de telle ou telle note.
  • Artz a écrit:
    Je ne connais pas les notes de mémoire de beaucoup de gens donc, pour être honnête, je ne pourrais pas dire à quel point il est rare d'avoir au-dessus de 16 mais, de fait, je ne connais personne qui ait eu une note inférieure à 14...

    Pareil.

    Je pense qu'une note en-dessous de 14 reste relativement exceptionnelle en mémoire...

    15/16 = "normal", pas exceptionnel mais honnête.

    Après 17...18...voire 19 (exceptionnel pour le coup) pour des travaux sérieux témoignant d'un véritable investissement et dans lesquels se voient des aptitudes pour la recherche et l'écriture.

    Je connais quelqu'un de Paris IV qui a eu 19 pour un travail sur Saint-Augustin avec un des profs qui note de la manière la plus rigoureuse et la plus sévère. Là c'est une valeur sûre.
  • J'ai raté le 19 pour un défaut idiot : les fautes de frappe et coquilles. Je crois que je m'en voudrais toute ma vie de ne pas m'être fait relire, mais c'est formateur pour le M2 au moins. Que cela serve de leçon à tout le monde !
  • Moi j'ai raté le 18 pour manque de contextualisation historique. L'un des membres du jury m'a dit que mon mémoire aurait été excellent s'il y avait eu cet aspect "inscription dans l'histoire de la pensée" qui était ressorti davantage et je trouve qu'il a raison avec le recul (j'ai eu 17).

    Après quand je vois que j'ai fait un travail de 130 pages alors que certains M2 ont rendu des mémoires de 50 pages...lol quoi. Enfin on ne va pas relancer le débat sur quantité/qualité...
  • Merci à tous pour vos réponses.

    Une dernière question; quand on passe la soutenance en septembre, l'été après l'année de M2, quelle est la date butoir pour la passer?
    Si mes renseignements sont bons, on peut justifier d'un M2 jusqu'au 30 septembre; sachant qu'en sortant de la soutenance, la note est fixée dans la foulée, je peux soutenir aux alentours du 25-26 septembre sans problème?
  • Je ne sais pas comment cela se passe dans les autres universités, mais à Paris IV, les étudiants ont jusqu'à la semaine qui précède la rentrée (l'année dernière la rentrée était le lundi 23 septembre et nous pouvions soutenir jusqu'au lundi 16 dernier délai).
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.