J'aimerais connaître votre avis sur le produit très en vogue actuellement la fameuse liseuse :) Alors, pour ou contre ?

Moi je suis partagée. J'aime la liseuse pour son côté pratique et l'accès aux livres directement et aussi le fait que ce sont moins d'arbres de coupés. Mais j'aime moins le côté gadget, je préfère avoir le livre dans mes mains, pouvoir tourner les pages et sentir le papier sous mes doigts.
«1

Réponses

  • Je n'ai jamais essayé la liseuse numérique.
    Je pense que c'est un gain de place lorsque tu voyages beaucoup. Les livres pèsent dans la valise. ;)
  • J'ai acheté un(e) Kindle Paperwhite (Amazon) récemment. J'en suis très content.

    Je m'en sers principalement pour stocker mes cours dessus, l'écran à encre électronique faisant moins mal aux yeux que l'écran d'ordinateur.
    Par ailleurs, j'ai lu grâce à elle certains classiques libres de droit (j'ai découvert Racine, notamment).

    Et c'est effectivement très pratique : léger, pouvant stocker plusieurs dizaines (centaines!) de livres ou de fichiers PDF, assez peu cher.
  • Moi je pense acheter d'ici peu la Kobo de la Fnac qui a l'air tout aussi bien :)

    Même si il est vrai que je suis contre la dématérialisation des livres, avoir une liseuse est vraiment pratique quand on part en déplacement etc... Je n'abandonne pas pour autant le format papier ! :P
  • Uppermost a écrit:
    Moi je pense acheter d'ici peu la Kobo de la Fnac qui a l'air tout aussi bien :)

    Qui est très bien ! :) (j'ai la Kobo Aura HD)
    Un très bon complément au livre papier.
  • C'est de la sottise :

    - si tu la perds, tu perds tout.
    - tu peux avoir plusieurs livres dedans mais on en lit qu'un seul à la fois.
    - ça doit tuer les yeux.
    - certains veulent ressembler à des livres avec le bruit des pages, une animation etc. Autant en prendre un vrai.
    - la littérature perd de son charme faut l'avouer sur écran...
    - on parle souvent du côté pratique... Si on part en voyage "touristique" il y a autre chose à faire je crois, mais si c'est pour lire, un petit sac en plus n'est pas bien grave, vu généralement le barda que les gens emportent. Si c'est pour affaires, à moins de ne faire que ça, on ne finit pas un livre en 2/3 jours... Sauf s'il est petit, dans ce cas on peut en prendre deux vu la taille.
    - A votre avis pourquoi on a inventé le livre de poche ?...

    Je suis réactionnaire c'est vrai pour cette question là. Si le livre papier n'existe plus, je ne lirais plus... Bon ça m'étonnerait y'en a plein des réac dans la littérature. Au pire y'a les livre d'occasions.
  • J'ai vraiment changé d'avis sur les liseuses. Aujourd'hui, je ne sors jamais sans elle, je vis avec elle mais je continue toujours à lire des livres papiers. J'ai une kobo et j'étais la première dans ma famille à avoir une liseuse. Ma mère, pour son anniversaire, sera la troisième dans la famille (sur quatre).
    Le gros plus de la liseuse, c'est qu'on peut lire des livres que l'on aurait pas forcément acheter plein pot (oui, les livres sont moins chers).

    Donc, pour répondre à EndOfTheNight :
    - si tu la perds, tu perds tout. -> il suffit d'avoir les epub, pdf, .. sur l'ordi et ça ne prend presque pas de place
    - tu peux avoir plusieurs livres dedans mais on en lit qu'un seul à la fois. -> personnellement non, car je lis en fonction de mon humeur et je sais que je ne suis pas la seule
    - ça doit tuer les yeux. -> non, car l'écran est différent des ordis, tablettes, ... et est fait pour ne pas abimer les yeux
    - certains veulent ressembler à des livres avec le bruit des pages, une animation etc. Autant en prendre un vrai. -> ça j'avoue, je trouve ça bizarre ...
    - la littérature perd de son charme faut l'avouer sur écran... -> ça, c'est personnel, car je trouve que ça offre vraiment une vision différente et très intéressante de la littérature
    - on parle souvent du côté pratique... Si on part en voyage "touristique" il y a autre chose à faire je crois, mais si c'est pour lire, un petit sac en plus n'est pas bien grave, vu généralement le barda que les gens emportent. Si c'est pour affaires, à moins de ne faire que ça, on ne finit pas un livre en 2/3 jours... Sauf s'il est petit, dans ce cas on peut en prendre deux vu la taille. -> pendant l'avion, un moment de calme, ...
    - A votre avis pourquoi on a inventé le livre de poche ?... -> ça pèse quand même ... Après effectivement, je me suis tournée vers une liseuse aussi car j'ai d'énormes problèmes de dos, et que je ne sortais pas sans souvent deux livres car comme je l'ai dit, je lis en fonction de mon humeur.

    Bref, suis-je la seule fan de la liseuse dans ce forum ? Sachant que comme je l'ai déjà dit, j'ai trouvé un très bon compromis et je lis du livre papier et du livre électronique.
  • J'avoue être un peu réac à ce sujet ; pour moi, le livre représente bien sûr une histoire, mais aussi un objet que j'aime posséder, dont j'aime le contact, l'odeur parfois pour les vieux livres.

    En ce qui concerne les voyages, je suis assez d'accord avec ce qui a été dit précédemment : un livre de poche peut parfaitement suffire, et pèse relativement peu dans les bagages. Si l'on part pour quelque semaines, il suffit d'en prendre un ou deux volumineux (ex. : Les frères Karamazov ou Diadorim).

    Cela dit, ceci est un choix personnel et je ne condamne nullement le choix de personnes qui se tourneraient vers la liseuse. Ma seule crainte, à terme, est la disparition du livre papier, en tout cas sous sa forme encore accessible telle qu'on l'a aujourd'hui.
  • J'attends toujours de voir quelqu'un lire Belle du Seigneur, La Guerre et la paix, Les Thibault, Mémoires d'outre-tombe, À la recherche du temps perdu ou La Comédie humaine sur une « liseuse » numérique. :D

    Quant à Érec et Énide, Le Roman de Renard, La Légende dorée, Le livre du Graal ou Tristan et Iseult sur un écran et dans le texte... :lol:
  • Moi pour La Comédie humaine, plus facile à lire en voyage sur la liseuse que de trimballer les douze volumes de La Pléiade, puisque je ne la lis pas dans l'ordre, et que les notes ne m'intéressent pas dans cette lecture.
  • Quelqu'un qui lit intégralement La Comédie humaine - même sur tablette :D - mérite au moins le respect des amateurs de littérature.
  • Je suis loin encore de la fin... :)
  • C'est au début pour les classiques -libre de droit à présent- que j'ai acheté ma liseuse. Et c'est grâce à elle que j'ai lu Proust (quel écrivain, mais quel écrivain !)
  • Est-ce vrai ... ?
    J'entendais sur une radio que ces lecteurs étaient "pistés" sur leurs goûts, leur capacité à finir ou non la lecture de l'ouvrage ...

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/nouveau-monde/comment-les-liseuses-numeriques-surveillent-nos-lectures_1771285.html
  • Bien entendu que c'est vrai.
    C'est systématique et, à ce jour, une des seules raisons pour lesquelles l'internet est "libre" ou gratuit : les sites marchands sont le moteur de l'internet, les utilisateurs en sont le carburant.

    C'est d'ailleurs touchant de voir des jeunes internautes croire que l'internet c'est du participatif, du collaboratif, de la liberté : rien n'est plus éloigné de la liberté que ce que nous écrivons sur internet. Le monde entier connaît le contenu de nos connexions, l'heure, la date, le lieu, l'adresse IP de la machine et les relations qui existent entre nos différentes interventions.

    Les fichiers adresses sont vendus, et revendus à l'infini. Les comportements de consommation sont enregistrés, analysés, transmis, recoupés...

    Deux consolations toutefois :
    - les interventions sur un forum comme celui-ci présentent pour l'instant un intérêt très limité pour les marchands - comme celles qui étaient à l'origine de l'internet (le partage du savoir et les applications universitaires),
    - pour l'instant, nous n'en sommes qu'aux balbutiements de l'exploitation commerciale, mais elle n'est - dans nos pays occidentaux - que commerciale; on imagine aisément l'utilisation de tout ça par un régime autoritaire...
  • Pour les liseuses numériques, j'ignorais ... je reste donc à la version papier. Je prends, j'interromps, je reprends ... et personne ne porte de jugement sur mes démarches. :)
  • J'étais assez séduit par le concept (en complément bien sûr des livres papiers), notamment pour les classiques libres de droit.

    1. En en parlant avec mon entourage, j'ai vite saisi un premier problème : la plupart des personnes possédant une liseuse étaient ravies de pouvoir télécharger gratuitement des livres... pas du tout libres de droit ! En effet, tout comme on peut aujourd'hui obtenir un film gratuitement avant même sa sortie en France en quelques minutes, on peut télécharger gratuitement un livre qui vient de sortir en le piratant, et ce très facilement.

    Difficile de copier un livre entier. En revanche, le "download" est enfantin.
    D'accord, mais il n'y aura alors plus beaucoup d'écrivains dans quelques années...

    2. Problème de plantage : Difficile de faire planter un livre papier. Je vois mal l'encre disparaître d'un coup, une page s'envoler... Or les liseuses plantent. Et ça m'énerverait beaucoup, mais alors beaucoup, d'être forcé d'interrompre ma lecture à cause d'un "freeze" nécessitant une réinitialisation (et ainsi perdre tous mes livres, sauf connexion internet, que je n'ai pas forcément tout le temps, notamment en voyage). Qui dit électronique dit problème. C'est physique, statistique, mathématique. Qui n'a jamais eu de problème avec son ordinateur, son téléphone ? J'ai personnellement besoin de lire sereinement, que la lecture soit un moyen de me ressourcer, de m'évader, ce qui est impossible si un coin de mon esprit espère à chaque seconde que la liseuse ne va pas lâcher...

    3. Au sujet des lecteurs pistés sur leurs goûts : d'un côté cela peut dévoiler d'une certaine façon notre vie personnelle, tout comme les cookies internet, mais par rapport aux liseuses, je trouve le concept intéressant. Pas besoin de passer des heures à lire des résumés sur la librairie en ligne, et on est moins déçu que lorsque l'on choisit par hasard. Pour moi, c'est un aspect plutôt positif, qui remplace en quelque sorte le dialogue avec le libraire "j'ai bien aimé untel untel untel, que me conseilleriez-vous ?", même si la machine demeure (et j'espère demeurera) bien moins compétente que le professionnel du livre.


    Voilà, pour moi c'est mi-figue mi-raisin ; d'un côté je trouve le concept attractif ; de l'autre les problèmes collatéraux sont trop importants, au niveau des plantages éventuels mais surtout au niveau du piratage et de l'avenir de la littérature. Si le cinéma peut encore aujourd'hui vivre des projections en salles malgré le vol numérique incommensurable, l'écriture risque de battre de l'aile si les livres deviennent gratuits - et la rémunération des auteurs nulle.
  • floreale a écrit:
    Pour les liseuses numériques, j'ignorais ... je reste donc à la version papier. Je prends, j'interromps, je reprends ... et personne ne porte de jugement sur mes démarches. :)

    Après, on peut aussi (essayer de) trouver du positif. :)

    En premier lieu, si l'on souhaite rester totalement indépendant, anonyme et libre dans le choix de ses lectures, la liseuse n'assure pas que l'on est coupé du reste du monde.

    Cependant, à l'instar du libraire de quartier (que je préfère pour le côté humain), les sites marchands ne feront que te suggérer des lectures en lien avec ce que tu as déjà lu - du style : « Vous avez aimé ça, donc vous aimerez peut-être ceci ou cela. »

    À titre personnel, je suis moins gêné par les suggestions littéraires que par les autres; c'est pourquoi je ne me désinscris pas des alertes mails envoyées par des éditeurs (je trouve que ça contrebalance un peu le flot des publicités toxiques en tous genres).
  • Moi je ne saurais pas en utiliser. Impossible de lire longuement sur un écran, je ne trouve pas ça agréable.
  • Bonsoir,


    Personnellement j'ai essayé ça a un côté pratique, mais je préfère le papier! je conserve toutefois ma liseuse pour des articles assez longs, des cours et autres.
    Honnêtement, j'ai peur de ces choses là, on ne possède plus rien avec elles, une vulgaire machine, vulnérable au demeurant, qui conserve toutes ces connaissances dans sa mémoire et nous rend plus ou moins esclave de ses moyens (achat, stockage, contrôles des données,fichage,etc.).. sincèrement non.
    Les vrais lecteurs ont un rapport très particulier avec le livre; le parfum, les notes, les déchirures, les souvenirs qui y sont enfouis dans des tournures,des larmes parfois,etc.
    Je ne pense pas changer d'avis dessus, je garde mes codex et mon silence au coin d'un feu.

    Bien à vous mon cher.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.