Fiches méthode Bac de français 2021

Bac de français 2014, séries S et ES - Dissertation
Objet d’étude : Écriture poétique et quête de sens, du Moyen Âge à nos jours
D’où provient, selon vous, l’émotion que l’on ressent à la lecture d’un texte poétique ?
Vous répondrez à cette question en vous fondant sur les textes du corpus ainsi que sur les textes et œuvres que vous avez étudiés et lus.

sujet_bac.png
«1345

Réponses

  • SlimySlimy Membre
    Qui a pris la dissert ? :D :D
  • VivienVivien Membre
    Moi j'ai pris dissertation
    Voilà mon plan :
    I. C'est avant tout l'auteur qui décide des émotions qu'il veut transmettre à travers les différentes fonctions de la poésie

    II. La sonorité du poème joue également un rôle important sur les émotions perçu par le lecteur

    III. Cependant l'expérience personnelle du lecteur peut accentuer les émotions que l'auteur veut transmettre.

    Vous en pensait quoi svp ?
  • @Vivien: A mon sens ton plan est très bien, à une exception près: Pourquoi, de façon plus générale, n'as-tu pas insisté sur les procédés employés par la poésie pour toucher le lecteur et uniquement sur les sonorités ?
  • moi mon plan c'été :

    I) La révolte (les émotions peuvent provenir de la révolte)

    1) contre une société indifférence face à la misère => "les effarés" Rimbaud
    2) contre une société indifférence face à la misère => "à tout les enfants" Prévert
    3) contre une injustice social => le joujou du pauvre, Baudelaire
    4) Contre un pouvoir tyrannique ,et arbitraire => "souvenir de la nuit du 4" Hugo

    II) La douleur

    1) instabilité de l'amour => "Et la mer et l'amour" Marbeuf
    2) La rupture amoureuse => "Le mie piegroni" MUSSET
    3) Peine lié à 'abandon par ses ami => "complainte" de rutebeuf
    4) Tristesse face à l’incompréhension des poètes => poète maudit=> L’albatros Baudelaire
    5) Peine face à la perte d'un être cher => "Demain dés l'aube" (cf Léopoldine fille morte)

    III) L'étonnement
    1) par sa forme il amuse => Académie médrano de cendras (Univers enfantin du cirque)+ Calligraphie appolinaire+ Acrostiche "Adieu" Poème à lou de appolinaire.
    2) Poème choquant par son contenue => Les fleurs du mal + "Le sonnet du trou du cul " de rimbaud (Tout 2 censuré)
    3) émerveillement par la beauté poétique => Le parnasse : Sully prud'homme "le vase brisé"
    4) étonnement par de nouveau support que le texte poétique utilise : la musique cf le slam => Grand Corp malade Engagé + Oximo puccino.

    C'est bon ou pas ?
  • Bonjour !

    J'ai fais ce plan, je ne sais pas vraiment ce que ça vaut ^^

    I: La poésie lyrique vecteur d'émotions
    A) Les sentiments positifs
    - L'amour -> Aragon Le Fou D'Elsa
    - Le bonheur -> De Rerum Natura Lucrèce
    B) Les sentiments négatifs
    - Les poètes maudits
    - Le poète souffre des mêmes mots que l'homme -> Ma Bohème, Rimbaud

    II : La poésie éveille les émotions et prône des valeurs
    A) La poésie engagée
    - La lutte politique -> Napoléon le Petit, Hugo
    - La poésie Résistante -> Liberté, Eluard / Il y en a qui prient, il y en a qui fuient, Tavernier. ( Lien 18 juin 2014/1940)
    B) Les autres thèmes de la poésie
    - l'omniprésence de la nature -> Claude Roy "L'inconnue)
    - Les thèmes sociaux -> Mélancholia, Hugo

    III : La rechercher grammaticale et esthétique au service de l'émotion
    A) Le jeu avec les mots
    - Associations d'idées, sonorités -> Voyelles, Rimbaud
    - Poèmes surréalistes -> " La Terre est bleue comme une orange", Eluard
    B) Le jeu avec la forme du poème
    - Les calligrammes -> Apollinaire
    - Les différentes polices d'écriture -> L'Académie Médrano Cendrars

    J'ai à chaque fois insisté sur l'effet produit sur le lecteur

    Merci de me donner votre avis :)
  • VivienVivien Membre
    @apollo1 Merci de m'avoir répondu
    Lors de l'annonce de mon plan j'ai mis les sonorité mais lors de mon développement j'ai aussi traité des autre procédés.
    J'ai très peu développé la partie III pour manque de temps, cela risque de me couter beaucoup de points ? :/
  • Bonjour, Moi aussi j'ai fait à peut près le même plan que toi :

    Intro : Poésie vient du grec ''création''.. A l’origine toute création poétique était considéré comme poétique.
    Mais avec Aristote et sa poétique, la définition de la poésie à évolué et son champ d'application restreint.
    Historique : Vers de Ronsard, Prose de Francis Ponge et Calligramme d'Appolinaire.

    I- Le poète est celui qui nous fait ressentir des émotions
    1. Le lyrisme, l'expression d'un ''Moi'' => Identification ( Des vers à danser)
    2. Le lecteur et le confident du poète (J'ai cité le dernier quatrain de L'Albatros et Amitié fidèle - Boileau )
    3. Le poète nous fait réfléchir sur le monde dans lequel nous vivions (Liberté - Eluard)

    II- Cependant, il n'est pas le seul, puisque par sa forme particulière la poésie nous fait ressentir des émotions..
    1. Versification, rime, la poésie est synonyme de beauté (Des vers à danser - Louis Aragon)
    2. Récit court, bref, attire un large public (Cité l'anecdote de l'athénien qui s'est rendu compte que personne n'était attentif à son long récit, et que lorsqu'il commença à conter une fable, tout le peuple l'entouré)
    3. La fable = Poésie et critique, ça permet de nous divertir, de nous faire pleurer (Ex: Les animaux Malades de la Peste - La fontaine, avec la citation de La morale)

    J'ai conclu en résumant ce que j'ai dis dans mes parties et fait une ouverture : La télévision => a un meilleur pouvoir de nous faire ressentir des émotions grâce aux images qui sont absente dans un poème.

    Dites moi SVP qu'est que vous en pensez et ce que ça vaut à peut près.
  • polysyndete a écrit:
    moi mon plan c'été :

    I) La révolte (les émotions peuvent provenir de la révolte)

    1) contre une société indifférence face à la misère => "les effarés" Rimbaud
    2) contre une société indifférence face à la misère => "à tout les enfants" Prévert
    3) contre une injustice social => le joujou du pauvre, Baudelaire
    4) Contre un pouvoir tyrannique ,et arbitraire => "souvenir de la nuit du 4" Hugo

    II) La douleur

    1) instabilité de l'amour => "Et la mer et l'amour" Marbeuf
    2) La rupture amoureuse => "Le mie piegroni" MUSSET
    3) Peine lié à 'abandon par ses ami => "complainte" de rutebeuf
    4) Tristesse face à l’incompréhension des poètes => poète maudit=> L’albatros Baudelaire
    5) Peine face à la perte d'un être cher => "Demain dés l'aube" (cf Léopoldine fille morte)

    III) L'étonnement
    1) par sa forme il amuse => Académie médrano de cendras (Univers enfantin du cirque)+ Calligraphie appolinaire+ Acrostiche "Adieu" Poème à lou de appolinaire.
    2) Poème choquant par son contenue => Les fleurs du mal + "Le sonnet du trou du cul " de rimbaud (Tout 2 censuré)
    3) émerveillement par la beauté poétique => Le parnasse : Sully prud'homme "le vase brisé"
    4) étonnement par de nouveau support que le texte poétique utilise : la musique cf le slam => Grand Corp malade Engagé + Oximo puccino.

    C'est bon ou pas ?


    Pas mal...mais j'ai comme un doute concernant l'académisme des références dans le 4 du III^^

    Loulou22 : je trouve ton plan très bien.
  • DybouDybou Membre
    Salut à tous, j'espère que votre dissertation s'est bien passée!

    Bien que les plans soient différents ils semblent vraiment judicieux, plein de bonnes idées.. etc. :D
    Je vous propose le mien pour comparer un peu:


    Intro: définition/etymologie de la poésie/ le Poète est un homme qui n'apporte rien de matériel mais est nécessaire à la société. Différent, il cherche par la poésie à éveiller des sentiments chez le lecteur. Citation du sujet/ définition de émotion/provenir : sentiments/origine etc. Problématique formulée: par quels moyens le poète parvient-il à éveiller les sentiments du lecteur? / annonce grandes parties

    Developpement:

    I/Le poète se livre: lyrisme et expression de sentiments proches ou communs au lecteur

    A) Expression de l'amour
    pour celui la je me suis pas foulé j'ai mis le corpus (textes B et C je crois)

    B) Expression de la souffrance
    Demain des l'aube de Hugo
    Appolinaire, La colombe poignardée et le jet d'eau

    C) Peur de la mort et fuite du temps
    Carpe diem: Mignonne allons voir si la rose de Ronsard et la réécriture de Queneau (si tu t'imagines)

    Une Charogne de Beaudelaire

    Transition: Certains poètes utilisent des images laides pour transmettre des sentiments forts, le poète utilise l'objet pour fasciner

    II/ Le poète fascine le lecteur: images, dégout et violence

    A) Transmettre une fascination
    Chevelure de Beaudelaire

    B)Utiliser la laideur pour fasciner
    Charogne de Beaudelaire (encore une fois)

    C) fasciner pour mieux surprendre
    Rimbaud, Le Mal
    Rimbaud, Le dormeur du val

    (considérations sur la métrique: le vers régulier et l'alexandrin dans le sonnet le fait progresser inexorablement vers sa chute)

    transition: la chute est un outil argumentatif important puisqu'elle peut surprendre le lecteur

    III/ transmettre des sentiments par une prise de parti pour ou contre une cause

    A) Transmettre l'émotion par l'opposition à une institution/personne (poesie engagée quoi)

    Tragiques d'Aggripa d'Aubigné
    Ultima Verba de Hugo

    B) Utiliser la satyre pour mieux transmettre son ressentiment

    Complainte rutebeuf, Rutebeuf
    Enterrement, Verlaine

    C) Rupture avec la métrique

    "J'ai brisé ce grand niais d'alexandrin" Hugo
    Verlaine "préfère l'impair"
    La rupture métrique permet de transmettre un message de rupture avec la société.

    Conclusion:
    -Reprise des grands axes pour répondre a la problématique
    -Ouvertures: -chanson à paroles qui reprennent la poésie (brassens/Ferré etc)
    -le slam (merci au dossier du Monde)


    Si vous avez des avis je suis preneur :)
    bonnes révisions pour l'oral si ce n'est pas déjà passé pour vous!
  • Bonjour, voici mon plan: :D

    I. Une atmosphère se dégage des textes poétiques
    I.1°) A travers la nature (paysage état d'âme... Demain, dès l'aube, Les Contemplations, Hugo + Crépuscule)
    I.2°) Évocation de croyances/idées abstraites (lecteur plongé dans un autre univers... Poèmes de Ronsard, Carpe Diem, danse macabre, visions du cycle de la vie)
    I.3°) Évocation de thèmes graves qui sensibilisent le lecteur (dénonciation de la guerre,.. L'Enfant, Les Orientales, Hugo + Élégies, Ronsard)


    II. Les poètes font appel à l'imagination du lecteur d'où une perception personnelle
    II.1°) Chaque poème est différent et est perçu différemment par le lecteur selon ses goûts/sensibilité/vécu (identification possible... les deux autres poèmes du corpus, perception du sentiment amoureux différente selon chacun d'où lecteur plus ou moins touché par un poème d'amour)
    II.2°) Utilisation d'images (personnifications, métaphores... La Mort du Loup, Les Destinées, Vigny + Nuit de décembre, Les Nuits, Musset)
    II.3°) L'originalité de certains liens donne au lecteur une nouvelle vision de ce qui l'entoure (Le Parti pris des choses, Ponge + Soleils couchants, Les Feuilles d'Automne, Hugo : donne vie à la nature)



    En introduction, j'ai parlé de l'histoire de la poésie et de l'inspiration des poètes.
    Qu'en pensez-vous, cela vaut une bonne note ? :)
  • Bonjours, moi aussi j’ai pris la dissertation ! J’ai voulu tenter le tout pour le tout mmdrr ! Mais je sais pas du tout si mon plan est juste, j’ai très peur du hors sujet : voilà en gros mon plan

    Ma problématique : On peut se demander pourquoi la lecture d’un poème, qui est un texte plutôt cours provoque chez le lecteur des émotions aussi profondes ?

    I. Le poète fait part de ses sentiments personnel

    -Il s’inspire de sa vie, de ses épreuves pour crée
    -Il fait part de ses états dame d’âme
    -Le poète et celui qui transmet aux Hommes (un sorte de voyant qui comprend et qui fait le lien entre le spirituel, la continence ect et le met sous forme d’écrit pour les Hommes)

    II. La structure du texte est aussi importante pour l’expression des émotions

    -Les différents registres
    -les rythmes
    - les figures de style

    III. Le lecteur joue aussi un rôle importent, il s’approprie le poème

    -Il peut s’identifier au poète ou à ses sentiments
    -Il peut faire sa propre interprétation du poème

    Voila:/ vous en penser quoi ?
  • Il n'est pas vaniteux de dire que beaucoup de membres de ce forum m'attendent au tournant.
    Alors, descendant du bus, le stress monte mais je parviens à le repousser en trouvant la salle. Les surveillants sont rassurants par leur bienveillance. Dans le bus, je pressentais la poésie, étrangement.
    J'entre dans la salle en mode blédard, ne voyant personne de mon lycée à l'intérieur. Malgré un reste de stress, je parviens à écrire dans l'en-tête " Concours : Agrégation de physique-chimie / Option : chimie ". Il m'était en effet hors de question de réussir l'agrégation de lettres modernes, pfff ! ni même de larguer ces tapettes de grammaire : j'avais ma dignité !
    Tentant de deviner le sujet, retourné, je dis à ma voisine qui avait une bonne tête " C'est le théâtre ! " Celle-ci me répond " Ah ouais, j'ai vu la rétrospection, genre une bâche qui tombe sur la scène... " Je me contente d'hocher la tête, ne comprenant pas.
    Voici 8 heures.
    Quelle ne fut pas ma surprise - agréable - en découvrant la poésie ! Même Hugo a répondu à l'appel de ce cher De Gaulle en ce jour-ci ! Je suis également soulagé de voir trois et non quatre poèmes, je suis posey.
    La question toute simple ne me pose pas de problème. Hélas, j'ai oublié mon fiole Erlenmeyer ! Hop, je sors posey le verre à shot de la veille ! Et je mis un une dose de " 1/ Lieux propices " et un soupçon de " 2/ Temps qui passe, hantise de l'amour " (cf. https://www.etudes-litteraires.com/forum/post346236.html#p346236)
    Par la suite, je lis le sujet de dissertation. " Comment = plan thématique ", mmmm, pas très posey tout ça. " l’émotion que l’on ressent à la lecture d’un texte poétique ? " Dangereusement simple sujet...
    Alors, je commence avec difficulté un plan et la suite vient assez naturellement. Puis, intro, posey, conclu, posey. Mais voilà, il n'est que dix heures ! Alors je peaufine le brouillon de la dissertation et la question corpus. Je refais mes lettres, étant donné que mon écriture est particulièrement urtiquante.
    Je m'aperçois que je n'ai pas compris le sujet comme vous.

    P'tite phrase posey de Reverdy que m'a filée Cyril le webmestre. Merci à lui.

    I L'émotion vient du thème
    - Cela dépend de son universalité.
    - Actualité.
    - Caractère novateur.

    II L'émotion vient ensuite de la forme.
    - Musicalité (j'en profite pour citer un vers de Verlaine et le décortique, vers étudié en 3ème ; merci Freeze de m'avoir refilé la technique).
    - Rythme (non, ce n'est pas la même chose).
    - Agencement.

    III L'émotion a pour origine l'essence-même de la poésie.
    - S'inscrit dans les mémoires : Orphée + Fonction du poète selon Hugo
    - Revêt un caractère divin : idem.

    Ouverture posey sur l'hermétisme de Mallarmé.

    Je ne vous donne pas les exemples, cela vous fera travailler les méninges et reposera les miens. Je suis mécontent de la fin car il me restait très peu de temps pour la faire (j'avais pourtant pris la précaution d'1h15 de rédaction) et mes stylos plumes me boudaient. J'ai donc écrit rapidement au stylo quatre couleurs, sauf la conclusion où j'ai forcé le stylo à marcher de nouveau.
    La question m'apportera de quoi compenser - ou presque - les erreurs dans ma dissertion et elle et l'introduction et la conclusion font bonnes premières et dernière impressions.

    Les S (de mon lycée mais pas seulement) se sont plaints d'être tombés sur la poésie. Quelle froideur, ils n'ont décidément aucune sensibilité.

    J'espère a minima 14. En dessous, je serais déçu.
  • SlimySlimy Membre
    Moi aussi j'ai pris la dissert'! Vos plans sont vraiment pas mal :)

    Voici le mien, ce ne sont que les mots clés de mon brouillon :

    I. La poésie célèbre le monde et touche ainsi le lecteur...
    > Célébration de l'amour
    > Célébration de la vie
    > Utilise l'imaginaire
    > Utilise les moments clés de notre existence
    > Multiplicité des formes/registres

    II. ...Mais la poésie parvient aussi grâce à toutes ses autres fonctions à émouvoir le lecteur
    > Par l'admiration (du talent du poète)
    > Par l'apprentissage (cela peut plaire)
    > Par l'engagement (révolte, haine, colère)
    > Par son graphisme
    > Par sa perfection

    III. Elle est tout simplement l'évocation sublime de l'art pour l'art
    > La poésie, expression universelle, présente partout dans le monde
    > Les limites de cet art
  • ComateenComateen Modérateur
    Prosopopée : je n'aurais pas dissocié le fond de la forme, personnellement.
  • C'est ce que je me suis dit à un moment mais cette dissociation, quoique le commentaire l'interdise, la dissertation thématique la tolère, notamment en poésie. Je me rappelle d'ailleurs un corrigé d'annales dont les deux premières parties étaient consacrées, l'une aux registres, l'autre à la forme ou aux figures, quelque chose par là.

    En deuxième partie, j'ai lié forme et émotion du thème. Ainsi, l'agencement histoire et morale de la fable provoque de façon ordonnée des émotions que cherche à susciter La Fontaine.
  • Bonjour tout le monde!
    J'ai lu vos plans, et je trouve beaucoup de bons éléments de réponse. Mon plan de dissertation est le suivant, et j'ai peur qu'il ne réponde que partiellement à la question. J'ai écrit à peu près 7 pages, bien que mon écriture soit relativement grosse...

    Introduction: "Ah! Insensé qui croit que je ne suis pas toi" de Hugo.
    I - Le poète transmet ses sentiments au lecteur
    a) Le poète peut exprimer ses sentiments (le lyrisme, les poètes maudits)
    b) Une universalité dans l'expression du sentiment (le lecteur s'identifie au poète avec des thèmes compréhensibles)
    c) Une poésie qui interpelle (poésie engagée, la réalité qui émeut, l'effet de chute et la confusion des émotions)
    II - Une sensibilité littéraire
    a) Une curiosité et la volonté d'une originalité (une poésie partout, les calligrammes, les Oulipiens)
    b) Un échappatoire au réel par le pouvoir des mots (sonorités, images, un voyage vers une idée)
    c) Une poésie frappante (un texte peut particulièrement émouvoir et marque le lien qui s'est tissé entre l'auteur et le lecteur, une réflexion initiée par un beau texte : cette sous-partie était assez subjective...)
    Conclusion: le poète et l'acteur sont tous deux responsables dans l'émotion qui survient à la lecture du texte. Ouverture sur le slam, et donc sur la vertu cathartique d'une poésie qui se "modernise" et qui passionne toujours.
  • Ok, les gars, j'ai fait un truc vraiment très diffèrent de toutes les corrections que j'ai vu jusqu'à présent, je crois que je suis partie un peu loin, m'enfin:

    Dans mon intro, je reprends la citation de Baudelaire "La poésie n'a d'autre but qu'elle même", je me demande alors qu'elle est son but, et si c'est celui d'émouvoir, d'où provient l'émotion, puis je me demande s'il n'y a pas d'autres but(s?), etc etc

    I- Les origines de l'émotion des textes poétiques


    a) La poésie, travail du langage

    - Rimbaud, "Le Dormeur Du Val" -> travail des allitérations afin de exprimer dureté

    - Verlaine, "Colloque Sentimental" -> travail des réponses entre les spectres suggérant la fin de leur amour

    - Mallarmé, "Apparition" -> le travail que cherche à réaliser les auteurs du Parnasse, la recherche de l'esthétisme, source d'émotion

    b) Le lyrisme
    Le lyrisme à l'origine d'une projection de lecteur en poète

    - Nerval, "El Desdichado" -> dark poète mélancolique

    - Hugo, "Demain, dès l'aube" -> perte d'un être proche, état second

    - Rimbaud, "Aube" -> réveil merveilleux au milieu de la nature

    c) L'universalité des thèmes poétiques parlant à chaque homme
    La poésie aborde des thèmes nous parlant tous tel que l'amour, la mélancolie ou la mort

    - Villon, "Ballade des Dames du temps jadis" , "Ballade des pendus"

    - Aragon, "Vers à danser"

    d) Le mysticisme de la poésie, source d'émotion
    J'ai entre autre, parlé du mythe d'Orphée ainsi que de la place du poète dans la Bible

    - Baudelaire, "L'albatros"

    - De Vigny, "Moïse"

    - Hugo, "Fonction du poète"

    e) La transcendance du temps par la poésie, source d'émotion

    J'ai fait un parallèle entre des dramaturges ancien tel que Euripyde et des auteurs plus modernes tel que Brassens

    - Monologue du choeur, Antigone, Anouilh "Voilà, maintenant, le ressort est bandé .." stipulant également la réécriture de la pièce originel écrite par Sophocle

    Puis, dans un second temps, j'ai élargie la question et me suis demandée si la poésie n'avait pas un aspect autre que celui d'émouvoir:

    II- La poésie, des fins plus profondes

    a) Dénoncer

    - D'aubigné, Les Tragiques, "Ouy, mais ainsi qu'on voit en la guerre civile" dénonçant massacres entre catholiques et protestant

    - Voltaire et son fight contre l'Optimisme à travers "Poème sur le désastre de Lisbonne"

    - Hugo, "Melancholia" et sa lutte contre le travail des enfants

    b) S'engager

    - Eluard "Liberté" face à l'occupation nazi

    - Prévert "Rappel-toi Barbara" et son esprit antimilitariste

    c) La poésie pour transmettre ses idées, sa philosophie

    -Sur ce, je fait péter Lucrèce et son oeuvre De la Nature pronnant la philosophie d'Épicure

    - Je continue sur l'idée de l'instant présent avec Ronsard, "Mignonne allons voir si la Rose..."

    - ( Je ne sais plus si je l'ai noté mais il est sur mon plans ) Hugo, "Chanson" contre Napoléon III paru dans Les Châtiments, rédigé lors de son exil

    d) La poésie n'est pas écrite pour le lecteur, c'est avant tout un défouloir pour les poètes

    - J'aborde la Beat Generation, je fais une allusion freudienne (c'est là que je me suis dis que je déconnais sec) à "Bluebird" de Bukowski et à Howl de Ginsberg

    - Je parle également de ce cher Lautréamont et de son Chant du Maldoror

    e) La poésie, prise de conscience chez le lecteur, le poète prophète

    -Je reprends l'histoire du poème de Bukowski qui m'a beaucoup fait réfléchir lors de sa découverte

    - Baudelaire, "Charogne" et l'idée du Memento Mori


    En conclusion, j'aborde l'idée que la poésie, ainsi que le texte poétique a plusieurs corde à son arc mais qu'à chaque lecture de poème en sort différent, etc etc..


    On m'a dit que je planais x61251710282 quand j'ai lu ce plan à certaines personne, mon plan n'est pas réellement dialectique mais place tout de même des limites et s'en va au-delà, je pris pour avoir un correcteur clément.
  • Me00Me00 Membre
    Coucou !

    Moi aussi, j'ai pris la dissert' ! J'ai un peu beugué sur la 3 ème partie mais j'espère que ça ira...

    I/ La poésie émeut par...

    1) sa musicalité : je veux peindre la France une mère affligée

    2) son pouvoir d'évocation (images) : "l'inconnue" de Claude Roy

    3) sa structure peut fasciner le lecteur: calligrammes (la colombe poignardée par un jet d'eau)

    II/ Mais le lyrisme du poète peut y être pour beaucoup

    1) Le lecteur peut compatir à sa peine : El Desdischado de Nerval

    2) Il peut également partager un moment de plaisir : L'invitation au voyage de Baudelaire

    3) Il peut se sentir concerné par les propos du poète, universalité de la poésie : Demain dès l'aube de Hugo

    III/ L'émotion, une notion complexe

    1) Si le poème est compliqué, le lecteur peut ne pas ressentir d'émotion

    2) Si le poème le surprend, il peut être gêné (l'évocation du laid en poésie) : Vénus Anadyomène

    3) Dans l'art pour l'art, le poète peut simplement être admiratif : Théophile Gautier


    ????
  • Restefond Je trouve que nos deux plans se ressemblent un peu :) Personnellement les émotions sont un sujet qui m'attire et j'ai suivi mon intuition, prions que ce soit la bonne!
  • Honnêtement, Le Chene, tu me rassures. Mon plan traite aussi des buts de cette émotion et ceux à qui j'ai pu lire le plan m'ont également dit que cela pourrait faire hors-sujet. Enfin, je me permet de partager:

    Intro: Blabla sur la poésie et sa quête de sensibilité chez le lecteur.... Le critique littéraire pose un constat: la poésie ne nous laisse pas indifférent
    → Comment le poète parvint-il à éveiller nos sentiments profonds?

    I) Les émotions ressenties par le lecteur

    1) Une musicalité exceptionnelle

    Avant même de nous émouvoir, un texte doit nous plaire pour attirer ainsi notre attention. Blabla sur les sonorités et la recherche de la beauté avec Théôphile Gauthier son recueil Emaux et Camées et sur le Clair de Lune de Verlaine qui a ensuite inspiré Debussy par sa musicalité.

    2) La recherche des sentiments universels
    L'amour, notamment. Pour les citations, je ne me suis pas embêtée, j'ai choisi les textes du corpus et j'ai rajouté "La courbe de tes yeux" d'Eluard.


    II)... Sont le reflet des propres sentiments du poète qui exprime ainsi son ressenti

    1) La poésie lyrique

    Expression pure du ressenti:
    Les Regrets de Dubellay abec "Heureux qui comme Ulysse" qui traduit sa nostalgie et son mal du pays.
    et le très traditionnel "Demain dès l'Aube" de Victor Hugo concernant le deuil et la souffrance d'un être cher.

    2) L'"engagement" du poète

    Porte aussi ses convictions:
    "Poème sur le désastre de Lisbonne" pour Voltaire (que j'ai mélangé avec Verlaine, T.T) et "Strophes pour se souvenir" d'Aragon

    → Création d'un lien particulier entre le lecteur et le poète permettant le partage des sentiments (blabla d'allumé là-dessus)

    III) Cet effet sert alors les ambitions du poète

    1) Inscrire son oeuvre dans l'histoire

    Ronsard a choqué par son poème "petit nombril que mon penser adore" → On s'en souvient lorsqu'on l'a lut, car il nous a marqué par son érotisme. (Oui, j'ai mis ça dans ma copie :'] )
    Le recueil des Châtiments d'Hugo et notamment le poème "Souvenir de la nuit du 4 Décembre" ont influencé l'Histoire, faisant presque oublié les mérites de Napoléon III (Indignation face à un enfant matyr du despote → petite réflexion sur les Magnitudino Parvis, chers à Victor Hugo o/

    2) Amener son lecteur vers une vision du monde meilleur

    Les fables de la Fontaine: éduquer son lecteur.
    Hugo: le poète fait office d'autorité, Ultima Verba: La voix qui dit non.

    Conclusion: Le lien crée par l'émotion ressentie blablabla → sert les buts du poète. Ouverture sur la citation de V. Hugo "La poésie réveille le peuple" et si tel est la mission des poète.

    Je ne sais pas si c'est vraiment clair, j'expliquerai si nécessaire. :S
    J'ai l'impression que mon plan tire vers le Hors-sujet mais bon...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.