Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour :)

Le BAC de Français approche à grands pas et je me pose toujours la question de choisir la dissertation.

Cependant, bien que je sache qu'il faille choisir le sujet qui nous inspire le plus j'aimerais choisir la dissertation car beaucoup de personnes (professeurs compris) disent que la dissertation est mieux notée que les autres épreuves.

Mais le gros problème c'est que je n'ai encore jamais eu l'occasion de faire une dissertation(Au BAC blanc j'ai eu 16.5 en choisissant le commentaire)

Donc pensez-vous qu'il est plus judicieux de bien travailler le commentaire ou alors essayer la dissertation au risque de rater?


Voilà, merci :)
«13456

Réponses

  • LaoshiLaoshi Membre
    Mais le gros problème c'est que je n'ai encore jamais eu l'occasion de faire une dissertation
    Eh bien, il est temps de s'y mettre. :)
  • TailysTailys Membre
    Je pense que ça ne veut pas dire grand-chose. J'avais choisi l'écriture d'invention l'an dernier parce que c'était l'exercice que j'appréhendais (et appréciais, aussi) le mieux (même si je suis bonne aussi en dissertation). Éclate totale pendant 3h, et j'ai eu 17. J'ai évité le commentaire qui est un exercice à risque (j'avais eu 9,5 à un devoir où je l'avais choisi), et la dissertation, lors du bac, m'avait paru très compliquée. Il faut surtout prendre l'exercice qui te paraît le plus simple, pour avoir la garantie de te faire gagner des points. Après, tout dépend des profs en ce qui concerne la notation. Il y en a qui peuvent très bien te descendre même si tu as choisi la dissertation.
  • LaoshiLaoshi Membre
    ...Les professeurs ne sont pas chargés de "descendre", mais d'apprécier un travail écrit.
  • Exact, et je pense qu'il vaut mieux un commentaire maîtrisé qu'une dissertation approximative.
    Si c'est un exercice que tu réussis bien, fonce! Lors de mon année de première, il y avait certaines personnes qui ont toujours pris le commentaire et ça a payé car ils le maîtrisaient parfaitement (je sais pas combien ils ont eu au bac, mais toujours plus de 17 aux bacs blancs).
    Tu peux bien entendu t'entraîner à la dissertation et tant mieux si tu y arrives, mais je te déconseille fortement de l'expérimenter le jour du bac.

    C'est peut-être vrai que certains correcteurs sont un peu plus indulgents face à une dissertation qu'à un commentaire mais de là à y voir une bonne note assurée, c'est peu être un peu exagéré. Une très bonne dissertation ne doit sans doute pas rapporter plus qu'un très bon commentaire, et une mauvaise dissertation peut également rapporter une mauvaise note. :/
  • SliferSlifer Membre
    Disons qu'à partir du moment où on a des facultés d'analyse (et après tant d'années à faire du français et de la littérature, il serait grand temps...) et qu'on sait un minimum broder autour des grandes idées qu'on a, le commentaire est l'exercice parfait - et le plus difficile. Même si le texte n'est pas très intéressant, ou qu'on n'aime pas l'auteur, repérer des figures de styles, des procédés, des implicites, c'est à la hauteur de n'importe quel élève qui a ne serait-ce qu'écouté.

    La dissertation... C'est plus coton. Très clairement, si elle est bien réussie, c'est l'exercice qui mènera le plus facilement au 20. Même avec un commentaire bien réussi, un correcteur réussira à dire "oui, mais, il manque telle virgule non analysée..." (je blague, évidemment, certains commentaires ont 20, ça m'est déjà arrivé : mais ma professeur de cette année dit qu'elle met toujours, au bac, plus de 20 en dissert qu'en commentaire... après, c'est peut-être parce que les excellents élèves prennent la dissertation ? c'est possible, ça aussi...).

    Le danger de la dissertation, c'est l'objet d'étude. Je pense qu'on a tous un objet d'étude qu'on maîtrise moins (je sais par exemple que je peux disserter sur la poésie, peut-être le roman, mais j'ai dû lire 4 pièces de théâtre dans ma vie et pour l'argumentation... ok, je vais me taire - bon et j'exclus ceux exclusifs aux L, sur lesquels je pleurerais si je devais disserter). Et puis, une question peut aussi sembler très compliquée (celle de l'année dernière, en L : "Pensez-
    vous que toute création littéraire soit, d’une certaine manière, une réécriture ?" ... ... ... ... merci, les gars, mais fallait vraiment pas), et même en ayant de la culture sur cet objet d'étude là, on peut très bien ne pas réussir la dissertation.

    L'invention... C'est trop subjectif pour que je te dise quelque chose. J'ai déjà eu des copies corrigées à 19 et à 12 par deux profs différents (vraiment, hein, je précise). Forcément : le style plaît, ou ne plaît pas. On a tous ici un auteur classique qu'on n'aime pas forcément, pourtant, il/elle reste un(e) [très] grand(e) de la Littérature... :)

    Je pense que chacun a son sujet prédominant : et pourtant, ce sujet favori peut aussi être le pire sujet pour l'élève. Je sais que " j'excelle " si je puis dire en Invention, et pourtant mes écrits sont parfois trop éloignés d'un sujet. J'ai choisi 8 fois l'invention cette année, et si j'ai souvent eu des 17/18/19/20, j'ai aussi un 12 et un 10, et pas à cause de la question sur le corpus, non, à laquelle j'ai presque toujours 3,5 ou 4.

    Il ne faut pas se fermer une porte, je pense. Se dire "je prendrais tel sujet", c'est la pire erreur possible. Même si c'est la dissertation. Elle peut être infaisable (pour toi, pas pour tous les élèves bien sûr)... Et se dire "je vais prendre le commentaire" et regretter lorsqu'on tombe sur un texte compliqué à analyser (ex : les yeux d'Elsa de Louis Aragon - ce poème est une tuerie à la fois tant il est très beau et tant il est supra compliqué, pour moi en tout cas) alors que la dissertation, qu'on n'ose pas faire, est simple, ça mène à des gros regrets. Je pense que la poésie reste, malgré tout, l'objet d'étude pour lequel la dissertation est le plus simple : un poème, c'est jamais très grand. On peut avoir une très vaste culture générale en poésie, faire trois fois la même dissert avec toujours des exemples différents, et aussi ne pas réussir à faire une seule dissert sur le roman (lire un roman, par contre, ça demande un peu de temps... surtout si on n'est pas fan des classiques - coucou moi).
  • LaoshiLaoshi Membre
    Un petit avis qui vaut ce qu'il vaut, juste en passant...

    Le sujet d'invention s'adresse plutôt à ceux qui ont de l'imagination.
    La dissertation réclame un minimum de culture.
    Lorsque l'on n'a ni l'un ni l'autre, comme cela est mon cas, le commentaire de texte vient à propos.
    On ne part pas de rien. On a au moins un objet sous les yeux.
    Cela étant, encore faut-il maîtriser l'outil langagier. C'est finalement le plus important, pour réussir un devoir de français.
  • Lorsque l'on n'a ni l'un ni l'autre, comme cela est mon cas, le commentaire de texte vient à propos.

    Gabiana, qui pourrait te croire ? Pas moi en tout cas ... :) :)
  • LaoshiLaoshi Membre
    Tu es libre de tes opinions, chère Floréale. C'est pourtant vrai.
  • SliferSlifer Membre
    N'es-tu pas professeur, Gabiana ? (j'hésite encore entre le vouvoiement et le tutoiement, aussi, n'y fais pas attention)
  • LaoshiLaoshi Membre
    Tu peux me tutoyer. Pour moi, le tutoiement n'exclut pas le respect mutuel.
  • Je trouve que certains sujets sont plus simples à traiter en fonction de l'objet d'étude ... Par exemple, je préfère commenter un poème qu'un extrait de théâtre. A l'inverse j'adore disserter sur le théâtre, mais moins sur la poésie. Quant au roman, les deux me conviennent. Cependant, je ne suis pas d'accord par rapport à l'invention. L'imagination n'est pas la clef car l'invention est une dissertation déguisée et non rédaction. L'imagination est un + mais il faut une certaine culture générale pour réussir ce sujet :)
  • LaoshiLaoshi Membre
    Assurément, la culture est un plus en toute occasion.
  • Il est vraiment difficile de dire à l'avance ce que tu peux choisir à l'écrit du bac.
    Entraîne-toi sur les trois exercices (commentaire, dissertation, invention) pour te préparer à toute éventualité le jour J. Prends bien le temps de choisir, réfléchis quelques minutes, demande toi ce qui te convient le mieux, ne te précipite pas et surtout ne change pas d'avis au bout d'une ou deux heures d'épreuve, comme font certains, et là, c'est te planter un couteau dans le pied...
    Je pense pour ma part que si tes commentaires sont généralement bons, tu pourras t'orienter sur n'importe quel texte, du moment que tu en comprends toutes les clés, les finesses, les enjeux, si ton commentaire retranscrit bien ce que veut dire le texte et que tu arrives à l'expliquer avec des procédés (sans en faire des tartines non plus), tu réussiras à tout les coups. Si le texte ne te plaît pas, prends à ce moment-là la dissertation, si tu as une bonne culture littéraire et que tu connais toutes tes notions un minimum, tu pourras répondre au sujet facilement, sachant que ce sont, pour chaque notion, les mêmes sujets à quelques mots prennent qui reviennent chaque année: rien de bien nouveau sous le soleil :lol:
    Pour l'invention, je trouve que c'est l'exercice le plus "château branlant" du bac de français. Je ne trouve pas que ce soit un mauvais exercice, au contraire, mais je trouve qu'il faut une finesse dans l'écriture et des vraies capacités d'invention, de créativité, d'originalité, que beaucoup n'ont pas. Il faut déjà savoir écrire sans fautes et bien, et peu savent le faire. D'autres préfèreront la dissertation car elle offre une liberté dans l'écriture, du moment que tu montres ta culture littéraire et que ton style est suffisant, tu y arriveras.
    Pour finir, ma prof de seconde disait que l'invention était souvent dépréciée par des correcteurs du bac, certains auraient avoué que c'était le refuge pour les mauvais élèves... Cela dit ce n'est pas faux non plus, pour le commentaire et la dissertation, qui sont deux exercices très techniques, les élèves "moyens" vont vite faire l'impasse pour prendre l'invention et écrire ce qu'ils pourront, espérant plaire au jury et avoir une note en n'ayant rien appris de l'année. D'autres feront l'inverse et vont choisir l'invention car ils ont de vraies capacités et des qualités d'écriture.
    En tout cas, réfléchis bien, pour ma part au bac de français j'ai eu la fâcheuse expérience de me précipiter sur le commentaire parce que c'était à mon humble avis ce que je savais faire le mieux (alors qu'en fait je sais beaucoup mieux disserter que commenter...), et j'ai eu 09/20 parce que mon commentaire s'est révélé en grande partie hors-sujet. Le texte portait sur l'humanisme et j'avais compris le texte de manière complètement opposée, je n'avais pas décelé l'ironie d'un personnage. En plus la dissertation me plaisait vraiment, et j'aurais eu, en la choisissant, sans me vanter, bien plus que la moyenne... Seulement j'ai été trop bête pour sauter sur le commentaire pour rester sur mes acquis et assurer le coup, et j'ai fait tout l'inverse...
    Bref, ça ne m'a pas empêché d'avoir mon bac avec une très bonne moyenne, et pourtant j'étais en L, n'oublie pas qu'il y a aussi l'oral et que cela compte aussi ;)
    Et aussi les matières terminales, qui comptent bien plus que ce ridicule coefficient 3 de l'écrit du bac L dédié au français...
    J'espère t'avoir aidé un petit peu par ce loooooong message.
  • Château branlant, c'est peu de le dire.
    Méfiance sur le sujet d'invention, ça a l'air enfantin à première vue mais sans une grosse analyse des termes ça devient vite un carnage, et souvent les notes sont médiocres ou moyennes (cela dépend de ce que l'on vise)
    Il faut jeter un coup d’œil à celui de métropole de l'année dernière, nous sommes énormément à avoir pris l'invention et les notes ont été trèèèès moyennes (et c'est une observation faite dans mon lycée considéré comme bon, mais aussi dans les lycées du département)
    Pour moi aussi la valeur sûre est le commentaire. Le maîtriser est indispensable et te sauvera d'une dissertation compliquée ou d'un sujet d'invention à première vue simple qui cache en fait de grosses attentes (que tu découvriras après avoir bien analysé) ou simplement qui ne t'inspire pas.

    Ah et, chacun son truc mais je conseille de faire la question après l'épreuve au choix. Souvent on arrive abattu déjà après la question, et sur quoi on jette son dévolu? Le sujet d'invention qui ne demandera pas trop de travail, vu qu'il a l'air simple ! Et là, c'est le drame. Mais ce n'est qu'un avis personnel.
  • Merci beaucoup pour vos nombreuses réponses, j'ai bien réfléchi et je vais m’entraîner à la dissertation, on ne sait jamais si le sujet de commentaire ne me plait pas et parce que selon vous l'invention est assez périlleuse !

    Merci et si vous avez d'autres conseils n'hésitez pas ! :p

    PS: J'ai peut-être oublié de dire que je suis en S dans mon premier message !
  • TailysTailys Membre
    Ma prof de français nous disait en effet que le sujet d'invention est très loin d'être le sujet le plus facile au bac...
    Cependant il n'est pas forcément le refuge des mauvais élèves et des flemmards (je trouve ça limite méprisant qu'on pense ça d'un sujet qui requiert un gros travail d'imagination et du style). La meilleure de la classe l'avait pris aussi, et elle s'en est sortie avec 18 (parce qu'en effet, elle avait le style qui correspondait aux attentes du correcteur).
    Je sais que je pourrais paraître méprisante, ce qui n'est pas vraiment mon intention, mais je ne comprends toujours pas pourquoi le sujet d'invention de l'an dernier était si compliqué à comprendre. L'erreur que les gens font, le plus souvent, c'est de ne pas lire la consigne en entier, et donc de l'interpréter de travers.

    Dans tous les cas, je misais moi-même soit sur la dissertation, soit sur l'invention le jour du bac, vu que le commentaire n'était pour moi pas une valeur sûre (le risque d'être hors-sujet est plus prédominant qu'on ne le pense, notamment).

    C'est une bonne idée de traiter la question après le plus gros de l'épreuve, déjà parce que c'est ce qui rapporte le plus de points et qu'il vaut mieux réserver son énergie pour cette partie. Enfin, sauf si, comme moi, traiter les sujets dans le désordre a tendance à te perturber...
  • Je ne sais pas ce qu'il en était pour les L, si jamais tu t'adressais a moi je parlais du sujet des ES-S. :)
  • TailysTailys Membre
    Ah, certes, mais j'avais aussi entendu parler du sujet des ES-S par une camarade de classe (et vrai qu'il était loin d'être inspirant, celui-là). Cependant, je pense que peu importe la filière, l'idée qu'on se fait du travail d'invention est la même.
  • EmbuEmbu Membre
    Tout est subjectif, on ne peut pas définir un sujet de choix par excellence.

    Dans mon cas, le sujet de dissertation serait le pire sujet à prendre, parce que la première fois que j'ai essayé (c'était à un bac blanc), j'ai pleuré tellement je savais pas comment m'y prendre (mais là ça n'engage que moi), du coup, j'ai dû me rabattre vers le commentaire à une heure avant la fin de l'épreuve - et encore -, j'ai eu la moyenne.

    Le commentaire est vraiment ce qu'il y a de plus basique. Dans ma classe il a tout le temps été privilégié durant l'année, non seulement par les élèves mais également par la prof, qui nous a fait découvrir la dissertation et l'invention à la fin du deuxième trimestre.

    Le sujet d'invention, c'est vraiment pour ceux qui ont des talents d'écriture et qui aiment écrire. Si vous vous êtes déjà amusé à écrire une histoire lorsque vous étiez petit, alors c'est que vous avez le profil (quand je parle d'une histoire c'est pas un truc d'une page non plus hein, qu'on soit bien d'accord).

    Et puis, quand on choisit un sujet de français, c'est un sujet qui doit nous plaire aussi. Dans mon cas, je choisirai sûrement l'invention car j'aime écrire, et je me sens à l'aise. Pour la majorité des élèves, l'épreuve de français est une souffrance. Mais je pense que c'est plus dû à un manque de culture que par désintérêt volontaire. Choisissez ce dans quoi vous vous sentez le plus à l'aise (je dis ça et pourtant je n'ai pas encore passé mon bac). Le fait de se sentir à l'aise le jour d'un examen fait gagner en confiance, et c'est plutôt une bonne chose !
  • HamoushHamoush Membre
    Durant la seconde et la première, tes professeurs t’apprennent à savoir réaliser les trois sujets: sujet d'invention (le plus dur), la dissertation (le plus apprécié) et le commentaire (le plus utilisé donc il faut être performant). Durant l'épreuve du bac, tu ne dois pas choisir à l'avance une épreuve, tu la choisiras devant ta copie car c'est les questions du sujet qui doivent te permettre de choisir. Tu ne réalises pas un sujet parce que tu sais le faire, tu choisis un sujet parce qu'il t'inspire.
    Si tu choisis le commentaire, saches qu'il est le sujet le plus choisis, les correcteurs le voient donc plus souvent et parfois ils retrouvent les mêmes axes et développements, ainsi, ils deviennent vite "ennuyés" et ont tendance à noter plus sévèrement, voilà pourquoi il faut vraiment se débrouiller avec.
    Si tu choisis le sujet d'invention, saches qu'il est de loin le sujet le plus difficile, en effet, celui-ci mélange à la fois dissertation et imagination, ce qui fait une double épreuve en une. Les correcteurs notent bien si le sujet est respecté. Il ne faut pas se perdre dans son imagination et ne pas s'éloigner du sujet !
    Attention, un hors sujet est fatal au sujet d'invention !
    La dissertation, est le sujet le plus apprécié avec l'invention s'ils sont bien réalisés. La dissertation mêle cours de l'année, connaissance, recherches et cultures faites en classes et cultures personnelles, soient l'idéal d'une épreuve. D'autant plus qu'il est une sorte de commentaire ouvert, commentaire car il est structuré de même et ouvert de par les cultures impliquées.
    Voilà, en espérant t'avoir aidé.
    ( Le moment présent, lui seul est important... )
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.