Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour à toutes et à tous,

Est-il possible d'obtenir des équivalences en droit après hypokhâgne/khâgne ?

Merci d'avance de vos réponses
Mots clés :
«1

Réponses

  • En dehors de partenariat spécifique, ce n'est pas habituel.

    Voir par ex. ici :
    http://www.lyceejoffre.net/cpge/blog/2012/06/27/les-cpge-et-la-faculte-de-droit-sciences-politiques-um1/

    La L2 aménagée permet de remonter le niveau en droit après l'HK.
  • Si tu ne suis pas l'enseignement de cette discipline en classe préparatoire, je ne vois pas comment l'équivalence peut se justifier.
  • HugoOHugoO Membre
    Jusqu'à cette année, les gens qui intégraient Ulm pouvaient s'inscrire directement en L3 de droit à Nanterre, en vertu d'un accord avec Paris X. Les réformes qui s'annoncent sur la réorganisation de la scolarité à Ulm mettent cependant cet accord en (grand) péril.
  • Titania91Titania91 Modérateur
    gabiana a écrit:
    Si tu ne suis pas l'enseignement de cette discipline en classe préparatoire, je ne vois pas comment l'équivalence peut se justifier.

    Parce qu'il ne s'agit pas d'équivalence mais de crédits universitaires. Dans l'absolu ces crédits peuvent être attribués et reportés sur une autre discipline.
  • De crédits ?
    Soit ! Cela marche aussi pour les mathématiques et la physique ?
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Les cas sont sans doute très rares mais j'en ai connu un qui, après un bac S avec félicitations du jury a khûbé sa khâgne de philo a pu s'inscrire directement en 2ème année de maths.
    Dans l'absolu c'est possible pour n'importe quelle discipline.
  • Merci pour l'information.
    Cela étant, s'inscrire en deuxième année de fac, à Bac + 3, il faut avoir du temps...ou s'être bien trompé sur son orientation. Mieux vaut tard que jamais. :)
  • Heureusement que la loi l'interdit pour la médecine !
  • ArtzArtz Membre
    Finalement, je connais beaucoup de gens qui ont "perdu" une année. Je pense que c'est le cas de la plupart des étudiants.

    Anne345, vous êtes sûre ? Je crois que des équivalences existent dans les grandes écoles -au moins Sciences Po et ENS-... Mais je peux me tromper.
  • Arrêté du 26 juillet 2010 relatif aux modalités d’admission en deuxième année des études médicales, etc.,
    ... les candidats justifiant de la validation d'au moins deux années d'études ou de 120 crédits européens dans la filière choisie à l'issue de la première année des études médicales ou à l'issue de la première année commune aux études de santé et qui regrettent ce choix peuvent être autorisés à se réorienter dans la filière à laquelle ils pouvaient initialement prétendre, à l'issue des épreuves de classement de fin de première année.
    C'est le droit au remords.
    Arrêté du 26 juillet 2010 relatif aux modalités d'admission directe en troisième année des études médicales, etc.
    Les candidats doivent, au plus tard au 1er octobre de l'année considérée :
    ― soit être titulaires de l'un des diplômes suivants :
    ― diplôme d'Etat de docteur en médecine ;
    ― diplôme d'Etat de docteur en pharmacie ;
    ― diplôme d'Etat de docteur en chirurgie dentaire ;
    ― diplôme d'Etat de sage-femme ;
    ― diplôme d'Etat de docteur vétérinaire ;
    ― doctorat ;
    ― soit être titulaires d'un titre d'ingénieur diplômé ;
    ― soit être anciens élèves de l'une des écoles normales supérieures ; toutefois, les élèves de ces écoles peuvent demander à s'inscrire s'ils ont accompli deux années d'études et validé une première année de master ;
    ― soit appartenir au corps des enseignants-chercheurs de l'enseignement supérieur et exercer leurs activités d'enseignement dans une unité de formation et de recherche de médecine, de pharmacie ou d'odontologie.
    J'ose espérer que les normaliens lettreux n'oseraient pas déposer un dossier de demande de validation, ou seraient rejetés !
  • HugoOHugoO Membre
    Des élèves de médecine peuvent rejoindre l'ENS en qualité d'élèves-fonctionnaires, il y a trois postes par an (http://www.ens.fr/admission/concours-sciences/second-concours/). De même, il y a souvent un ou deux normaliens par an qui intègrent le cursus de médecine en 2e année (je crois). Et pas que des scientifiques, Anne… Ils osent! ;)

    Mise à jour : il semblerait que ce soit vers la 3e année, selon ce forum : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=19&t=34649
  • J'ose espérer que les normaliens lettreux n'oseraient pas déposer un dossier de demande de validation, ou seraient rejetés !
    J'ose l'espérer aussi. Ou le piston fonctionne encore à fond.
  • J'avoue ne pas bien comprendre la teneur de cet arrêté: Il porte sur la possibilité d'admettre directement en 3ème année d'études médicales, des étudiants déjà titulaires d'un diplôme d'Etat en médecine, pharmacie, chirurgie dentaire, vétérinaire, entre autres...?
    Une partie du texte manquerait-elle?
  • J'ai évidemment tronqué la nature des études à reprendre. L'arrêté complet est là : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022758967
  • Merci à tous ...

    PS: Il n'y a pas que les sciences dans la vie (et encore moins que la médecine ...)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.