Grammaire française Participe passé

Bonjour a tous,

Je m'interesse l'utilisation des articles "à" et "de" ?

Je vous donne qlq exapmples a cet egard:

1. Je veux apprendre de patiner.
2. Je veux apprendre à patiner.
3. Je voulias de te montrer...
4. Je voulais à te montrer...
5. J'ai qqch à dire
6. J'ai qqch de dire
7. T'es venu de m'indiquer
7. T'es venu à m'indiquer

J'ai ne comprend pas quand on s'utilise "à" et quand "de"?
Pour moi, ca c'est tout pareil, merci bien!

Réponses

  • à et de ne sont pas des articles, mais soit des prépositions introduisant un complément de nom ou des marqueurs d'infinitif utilisés avant un infinitif complément d'objet direct.
    Il n'y a aucune règle pour savoir lequel utiliser, parfois aucun n'est nécessaire et certains verbes admettent les deux constructions. Il n'y a donc pas d'autres solutions que d'appendre la construction correcte ou de consulter un dictionnaire.
    Tes phrases corrigées :
    2. Je veux apprendre à patiner.
    Je voulais te montrer...
    5. J'ai quelque chose à dire.
    Tu es venu m'indiquer.
  • JehanJehan Modérateur
    Attention : à et de ne sont pas des articles, mais des prépositions.
    Pour choisir, il faut apprendre l'usage, apprendre avec quelle préposition se construit chaque verbe.
    Il n'y a pas vraiment de règle.
    • Je veux apprendre à patiner.
    • Je voulais te montrer... (pas de préposition)
    • J'ai quelque chose à dire.
    • Tu es venu m'indiquer... (pas de préposition)


    Ah... Doublé par Anne345 ! :)
  • quelques examples avec "de" svp?

    je veux t'enseigner à parler francais ou je veux t'enseigner de parler francais
  • accepter de faire qch
    attendre de faire qch
    choisir de faire qch
    conseiller de faire qch
    continuer de faire qch
  • donc, je veux apprendre de patiner(faire qqch) ou ca c'est l'exception?

    c'est pas du tout facile a comprendre, quand t'es pas francais ;)
  • JehanJehan Modérateur
    Je veux t'enseigner à parler français.

    Nous t'avons indiqué plus haut :
    Je veux t'apprendre à patiner.
  • Je n'ai sans doute pas été claire : le choix de la préposition dépend du verbe conjugué, pas de l'infinitif qui le suit.
  • Bonsoir,

    Je peine pour bien différencier :

    Il n'est pas de moi.

    Il n'est pas à moi.

    Merci.

  • JehanJehan Modérateur

    Bonsoir.

    Il n'est pas de moi : marque l'origine ( Je n'en suis pas l'auteur, le créateur, le père, etc.).

    Il n'est pas à moi : marque la possession ( Je ne le possède pas, il ne m'appartient pas).

  • Bonjour Jehan,

    Quelque chose me hérisse dans l'emploi de "à". On entend parfois la sœur à ma copine" au lieu de "la sœur de ma copine". Copine est bien complément du nom sœur, introduit par de. La sœur à me semble tout à fait incorrect. Tu es bien d'accord ?

  • JehanJehan Modérateur
    28 mai modifié

    Oui, de nos jours, c'est incorrect quand le complément de nom est un nom.

    Mais cela n'a pas été toujours le cas. L'usage de à était courant au Moyen Âge. C'est devenu moins courant ensuite. Cela dit, Hugo écrit : C'est la faute à Voltaire, c'est la faute à Rousseau.

    Ce à demeure dans quelques expressions figées et plus ou moins familières comme de la barbe à papa, un fils à papa, la bête à bon Dieu, le toutou à sa mémère... Sans parler de la bande à Bonnot.

    Cela dit, en fonction d'attribut du sujet, c'est la norme. La maison de mes parents, mais Cette maison est à mes parents.

    C'est également la norme quand le complément d'un nom précédé de l'article indéfini est un pronom : Un ami de Pierre. Un ami à lui.

  • Jehan, merci pour ces explications.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.