Grammaire française Participe passé

bonsoir à tous, pouvez vous m'aider pour faire une lettre mail à mon encadreur, dans laquelle, je le demande de fixer un rendez vous ce mercredi et merci :)
«134

Réponses

  • Bonjour à tous,

    Je ne suis pas francophone et j'aimerai rédiger un mail à mon employeur mais je ne sais pas très bien formuler les phrases,
    Voila mon histoire, il y a presque deux mois une de mes connaissances m'a trouvé un emploi (sachant que je suis au chômage) dans une société étrangère où il connait que l'employeur qui venait juste de créer sa filiale dans notre pays ,donc j'ai rencontré le directeur et on a discuté de l'activité de la société et de la nature du poste qu'il m'offre et on s'est mis d'accord ,mais depuis ce temps je n'ai pas eu de réponse sur de sa part.et j'ai absolument besoin de travailler
    Ce que je veux maintenant c'est de lui envoyer un mail et lui demander si sa proposition et notre accord tient toujours et quand est ce qu'il commence son activité dans mon pays, et est ce que je dois l'attendre où bien aller chercher ailleurs .

    Merci de m'aider
  • Allez chercher ailleurs : ce type n'est pas sérieux.
  • Bonjour, Manon

    Essayez de rédiger ce mail vous-même. Je le corrigerai ensuite. Si c'est trop personnel, vous pouvez m'envoyer un message privé (MP) par ma boite du forum.

    Spalding ;)
  • Merci Spalding pour votre réponse
    Voici ce que j'ai pu rédiger
    (Bonjour Mr…………….,
    J'espère que vous allez bien
    Depuis notre dernière rencontre je n'ai pas eu de réponse concernant le poste que vous m'avez proposé, J'aimerai savoir si tout se déroule bien et quand est ce que vous commencez votre activité.
    Combien de temps dois je attendre encore, J'ai absolument besoin de travailler
    Cordialement )
  • J'ai fait ce que j'ai pu, Manon. Sinon, il vaut peut-être mieux préciser la nature de cet emploi, si le directeur l'a oublié. Et il faudra aussi indiquer vos coordonnées complètes à la fin de votre mail : nom, adresse, téléphone...

    Est-ce que ce mail (courriel) vous satisfait ? Sinon, dites-moi ce que vous pensez modifier ou rajouter... ;)

    Monsieur le Directeur,


    Je me permets d'attirer votre attention sur l'emploi que vous aviez eu l'amabilité de me proposer dans votre société, voici presque deux mois. Je l'avais accepté avec reconnaissance, mais je n'ai plus eu de nouvelles depuis.

    Pourriez-vous me dire si vous maintenez votre offre ? Quand pourrais-je alors commencer mon activité dans votre société ? Je ne vous cache pas que j'ai un besoin urgent de travailler.

    En espérant une réponse aussi rapide que possible, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées.

    (signature)
  • Merci infiniment Spalding ça m'a beaucoup aidé :)
  • Manon, il n'y a pas de quoi remercier. Non seulement Spalding vous fait faire une faute de langue ( En espérant une réponse aussi rapide que possible, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées. alors qu'il faudrait écrire : en espérant [...] je vous prie...) mais il n'attire pas votre attention sur un point évident à mes yeux : vous avez déjà eu votre réponse, il est inutile d'insister.
    Si ce monsieur était sérieux, il vous aurait déjà embauchée, au pire, il vous aurait courtoisement avisée qu'il ne retenait pas votre candidature. Son silence est éloquent, il est parti avec armes et bagages et vous n'aurez plus de nouvelles. Vous échappez ainsi au pire : il aurait pu vous faire travailler un mois et disparaitre sans vous payer, mésaventure arrivée à une personne de mon entourage.
    Quoi qu'il en soit, ne vous abaissez surtout pas à supplier, cherchez autre chose.
  • On ne peut pas dire que la faute soit vraiment évidente ! "Veuillez agréer" peut être assimilé à "Je vous prie d'agréer", surtout avec "mes salutations".

    Et ce n'est pas à Delia de juger si Manon doit ou non relancer ce monsieur, lui donner aussi des conseils non sollicités. Je suppose qu'elle est assez grande pour savoir ce qu'elle doit faire ! :cool:
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Si, le manquement aux règles de la grammaire moderne normative est évident, à mon avis, mais c'est très répandu.
    On a déjà dû en parler à propos des anacoluthes.
    Pour le second point, je suis plutôt de votre avis et le futur employeur veut peut-être tester la détermination de ses futurs employés. Ceux qui ne prennent pas la peine d'insister ne lui paraissent pas devoir être retenus. Le monde de l'entreprise privée n'est pas celui de l'administration.
    Spalding, pensez-vous que Manon soit de sexe masculin à cause de l'accord dans le message 7 ?
  • JehanJehan Modérateur
    On ne peut pas dire que la faute soit vraiment évidente ! "Veuillez agréer" peut être assimilé à "Je vous prie d'agréer", surtout avec "mes salutations".
    Mais justement, il n'est pas écrit : "Je vous prie d'agréer", qui aurait été correct.
    Le sujet de la phrase doit être le même que l'agent virtuel du gérondif En espérant.
  • Bonjour à tous,
    Je vous remercie tous pour vos réponses et pour l'intérêt que vous avez porté à mon sujet, pour Spalding je dois sans doute le remercier puisqu'il s'est donné la peine pour me répondre même s'il y a des fautes grammaticales mais j'en suis très reconnaissante ;) .
    Bonne journée à tous
  • Jehan a écrit :

    Mais justement, il n'est pas écrit : "Je vous prie d'agréer", qui aurait été correct.
    Le sujet de la phrase doit être le même que l'agent virtuel du gérondif En espérant.

    Même si je ne risque pas de faire la faute car je sépare toujours la formule de politesse de tout autres considérations, j'aimerais bien comprendre pourquoi "veuillez..." est fautif avec le gérondif ?

    Mes lectures sur le Net depuis votre intervention ne m'ont pas éclairé.
  • JehanJehan Modérateur
    Parce que "Veuillez agréer" n'a pas pour sujet le Je qui espère, mais le vous auquel il s'adresse.

    Tandis que "Je vous prie d'agréer" a bien pour sujet le je qui espère.
  • Vous avez l'esprit mal tourné ! Il faut juger selon le contexte. La personne en question n'arrête pas de parler d'elle-même jusqu'à la phrase considérée : "En espérant une réponse aussi rapide que possible, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées." On se doute bien alors que le référent du gérondif se trouve avant lui. Personne ne remarquera quoi que ce soit !

    Je signale par ailleurs des phrases couramment acceptées, dans lesquelles le gérondif ne renvoie pas au sujet, bien qu'il soit placé après : "L'appétit vient en mangeant", "Le problème s'éclaircira en dormant", etc. Ce n'est pas l'appétit qui mange, ni le problème qui dort, me semble-t-il ! Tout le monde s'en doute bien, et personne ne jugera que ces phrases sont incorrectes ! :cool:
  • Sans oublier la célèbre phrase de Commynes :
    Le boulet tua le trompette en apportant la viande.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Spalding a écrit:
    Vous avez l'esprit mal tourné ! Il faut juger selon le contexte.
    Avez-vous remarqué comme les fautes qu'on commet soi-même paraissent moins graves et plus excusables que celles des autres ? ;)
  • lamaneur a écrit:
    Avez-vous remarqué comme les fautes qu'on commet soi-même paraissent moins graves et plus excusables que celles des autres ? ;)

    Je pense avoir montré que la "faute" était en l'occurrence pour le moins discutable ! Sinon, je tournerais votre phrase plutôt ainsi : Avez-vous remarqué combien les fautes commises par soi-même paraissent moins graves et plus excusables que celles des autres ? ;)
  • Spalding a écrit:
    "En espérant une réponse aussi rapide que possible, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées."

    En toute rigueur cette phrase veut dire :
    Pendant que vous espérez une réponse aussi rapide que possible, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées.

    Bien sûr on voit bien ce que tu veux dire et c'est une anacoluthe répandue mais ce n'est pas une raison pour la répandre encore plus.

    Sur le fond, il me semble maladroit de dire "aussi rapide que possible". Ce n'est pas une façon de s'adresser à un chef si l'on n'a pas d'intimité avec lui. Alors si l'on s'adresse à une personne dont on espère seulement qu'elle deviendra son chef...

    De plus, les grosses formules de politesse ne passent pas très bien dans les mails.
  • Les anacoluthes sont tout à fait admises en français. Et comme je l'ai dit (message 15), celle-ci est bien inoffensive à côté de phrases couramment acceptées avec le gérondif : "L'appétit vient en mangeant", "Le problème s'éclaircira en discutant", etc.

    Hippocampe a écrit:
    Sur le fond, il me semble maladroit de dire "aussi rapide que possible". De plus, les grosses formules de politesse ne passent pas très bien dans les mails.

    En quoi est-ce maladroit ? Comme ce monsieur n'a pas donné suite à sa proposition depuis deux mois, on est en droit d'attendre qu'il ne fasse pas encore poireauter deux mois supplémentaires ! Je rappelle l'urgence de la situation pour Manon. Sinon, je ne vois pas pourquoi on se dispenserait de formules de politesse dans les courriels (mails) ! La formulation "veuillez agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées" est très correcte, sans être pour autant obséquieuse ! :cool:
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Spalding a écrit:
    Sinon, je tournerais votre phrase plutôt ainsi : Avez-vous remarqué combien les fautes commises par soi-même paraissent moins graves et plus excusables que celles des autres ? ;)
    Je ne sais pas si votre clin d’œil est censé indiquer une faute, mais sachez qu'il n'y en a pas. L'emploi de comme dans cette circonstance est tout à fait légitime et, à mon sens, plus élégant que celui de "combien", très matériel et paysan ! ;)
    Cf. le TLFi :
    809729Capture.png
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.