Grammaire française Participe passé

1356779

Réponses

  • Il me semble que la (relativement) nouvelle règle dit qu'on n'accorde pas laissé quand il est suivi d'un infinitif. Avant ça on aurait écrit laissée...

    A confirmer par les pros...!
  • Jérémy a écrit:
    Encore moi !
    J'aimerais avoir votre avis sur la phrase "elle s'était laissé caresser les cheveux".
    Bonsoir Jérémy,

    Amha, la formulation susmentionnée est la bonne, puisque ce n'est pas elle qui fait l'acte de caresser.

    Exemple de Hanse:
    - Elle s'est laissée mourir (l'action faite par elle-même)
    - Elle s'est laissé rejoindre (elle laisse quelqu'un la rejoindre)

    Cela dit, l'invariabilité est actuellement tolérée, même conseillée à ce qui me paraît. Le Conseil supérieur de la langue française propose de considérer "laissé" comme toujours invariable devant un infinitif." (Grevisse, § 916, Remarque). Au § 915, Exceptions 2°, le même Grevisse dit que le même Conseil "recommande l'invariabilité de ce participe [laissé]".

    La raison ? C'est que l'on considère la construction LAISSER + Inf comme étant semblable à FAIRE + Inf, où l'accord n'est jamais effectué: elle s'est fait enregistrer; ils s'étaient fait aider; etc.

    Aussi peut-on, avec ce verbe, oublier l'accord: elle s'est laissé(e) mourir; les enfants que nous avons laissé(s) partir;

    Résumé:
    - si le sujet fait l'action, on peut accorder (avant) ou non (aujourd'hui): elle s'était laissé(e) grandir :P
    - si le sujet ne fait pas l'action, on N'accorde PAS: elles se sont laissé interdire l'accès au cinéma.

    Mais méfiez-vous de moi. :)

    ip.
  • Bonjour,

    Si j'ai bien compris, le verbe Se rendre compte est essentiellement pronominal (car différent de rendre compte à quelqu'un par exemple) et peut donc s'accorder.

    De ce fait on dit : nous nous sommes rendus compte de notre erreur. C'est bien ça ?
  • EdyEdy Membre
    Il suffit d'observer que le COD "compte" est postposé pour conclure que le pp est invariable.
    SE = "à soi" (COI).

    * Elle s'est rendu compte.
    * Nous nous sommes rendu compte.

    * Ils se sont refusé ce plaisir.
  • Y a-t-il accord dans la phrase suivante, et pourquoi ?

    "Je (une fille) me suis acheté(e) une jupe"

    ET

    "Ma chienne s'était fait(e) griffée par un chat".

    C'est juste pour être sûr de ne pas écrire des bêtises.
  • Bonjour

    Mes réponses sont maladroites mais elles me permettent de réviser en même temps !:

    - je me suis acheté une jupe : pas d'accord car jupe est COD placé après, me est COI

    - fait griffer : griffer doit être à l'infinitif , et fait suivi d'un infinitif ne s'accorde jamais...
  • Bonjour,
    Dans le même genre, j'ai encore une petite hésitation, pouvez-vous me dire si la phrase est exacte ? "Et je me permets de vous poser une question que je n'avais jamais osé vous adresser auparavant"

    Merci.
  • Bonjour,
    Oui Jérémy, d'après moi, ta phrase est correcte.
    Par contre, Christineh, j'aimerais bien que tu détailles un peu. Je suis d'accord avec tes réponses, mais je comprend mal les explications. Quel est le rôle du COI dans un accord avec l'aux être ?
  • 1) Pour les verbes pronominaux, on examine le participe passé comme s'il était conjugué avec le verbe "avoir" (on cherche donc le COD).


    2) Pour les participes passés suivis d'un infinitif, on se demande "Qui fait l'action du verbe à l'infinitif ?"

    Exemples
    "La question que je n'ai jamais osé poser" ("Qui fait l'action de "poser" ? C'est je" et non pas "la question" = je ne fais pas l'accord).

    "Les oiseaux que j'ai entendus chanter" ("Qui fait l'action de "chanter" ? Ce sont les oiseaux = je fais l'accord).

    Cordialement,
  • Bou62300 a écrit:
    Quel est le rôle du COI dans un accord avec l'aux être ?
    Avec un COI on n'accorde jamais.
    - Elles se sont téléphonné (téléphoner à quelqu'un → SE: coi)
    - Ils se sont écrit (écrire à quelqu'un → SE: complément d'objet indirect)
    mais: la lettre qu'ils se sont écrite (écrire qqch à qqn → la lettre: cod → cod antéposé: accord)
    - Nous nous étions donné ces cadeaux (donner quelque chose à quelqu'un → NOUS: coi / ces cadeaux: cod → cod postposé: pas d'accord)
    mais: ces cadeaux que nous nous étions donnés (cod antéposé: accord)

    J'espère vous avoir aidé d'autant.

    ip.
  • Merci Isabo, mais dans les cas où pour le premier exemple, le "Je" serait féminin ?
  • Peu importe, Jérémy, que le "je" soit une fille. Ce pronom n'est pas le COD (il y accord avec le COD).
  • D'accord, par conséquent le C.O.D dans cette phrase est la proposition "vous poser une question" ? Et quelle est la fonction de "que" alors ?
    Merci.
  • vous poser une question que je n'avais jamais osé vous adresser auparavant
    je n'avais jamais osé vous adresser QUOI ? une question (auparavant)
    Que a pour antécédent question, donc que mis pour question est COD de "adresser" et pas de "avoir osé" Le COD de avoir osé est "(vous) adresser" -je n'avais jamais osé QUOI ? adresser -à vous- (et vous est compl d'attribution de "adresser" (j'ai adressé à qui : à vous. Bon OK Edy va dire que c'est un COI ;-)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.