Grammaire française Participe passé

1356761

Réponses

  • Merci Isabo, mais dans les cas où pour le premier exemple, le "Je" serait féminin ?
  • Peu importe, Jérémy, que le "je" soit une fille. Ce pronom n'est pas le COD (il y accord avec le COD).
  • D'accord, par conséquent le C.O.D dans cette phrase est la proposition "vous poser une question" ? Et quelle est la fonction de "que" alors ?
    Merci.
  • vous poser une question que je n'avais jamais osé vous adresser auparavant
    je n'avais jamais osé vous adresser QUOI ? une question (auparavant)
    Que a pour antécédent question, donc que mis pour question est COD de "adresser" et pas de "avoir osé" Le COD de avoir osé est "(vous) adresser" -je n'avais jamais osé QUOI ? adresser -à vous- (et vous est compl d'attribution de "adresser" (j'ai adressé à qui : à vous. Bon OK Edy va dire que c'est un COI ;-)
  • Une question que (COD) je n'avais jamais osé vous (COS) adresser.
    → Je n'avais jamais osé [vous adresser (cette) question].
    = Adresser cette question (COD) à vous (COS).
  • Ah oui pardon, faut que je m'y fasse au complément d'objet second ;-)
    En fait quels sont les bons vieux compléments qui ont disparu ?
  • Bonsoir, Léah !

    Je pense que seul le complément d'attribution (qui était inconnu en Belgique) a disparu.

    Mais on continue à parler de complément :
    1 du nom,
    2 de l'adjectif,
    3 du verbe : COD, COI/COS, CC, complément d'agent,
    4 du pronom,
    5 de l'adverbe.
    On oppose toujours la construction directe et la construction indirecte.
    Et, bien entendu, l'attribut du sujet et du COD sont bien vivants.

    Ce qui est nouveau, ce sont les oppositions suivantes :
    1 complément essentiel et complément circonstanciel,
    2 complément essentiel et complément facultatif,
    3 complément de verbe et complément de phrase.

    Je me suis reporté à la Grammaire Le Robert et Nathan, en usage dans les écoles.

    Cordialement vôtre,
    Edy
  • Edy, quand a-t-il donc disparu?
    C'est assez récent, je suppose, car je l'ai appris à l'école, mais il est vrai que je ne suis pas tout jeune.
  • Je rectifie : quand je l'ai qualifié de disparu, c'est en pensant à toutes les grammaires qui tiraient sur lui à boulets rouges.
    Mais je suis mal placé pour savoir et dire si, dans les faits, on l'enseigne encore dans les écoles de France.
    Désolé !
    Cordialement,
    Edy
  • Bonjour,

    J'ai lu récemment "elles se sont succédé" que je suppose juste (je
    fais dans ce cas plus confiance au journal qu'à moi).

    Le raisonnement que j'avais personnellement fait : être, donc on accorde.
    Le pronominal ne doit rien changer. féminin pluriel, donc "elles se sont
    succédées".

    Les deux m'ont finalement l'air bizarre.

    Quelqu'un pourrait-il m'éclairer à ce sujet.

    Merci,

    Jean
  • Il me semble qu'avec être on accorde toujours. Mais avec ces pronominaux va-t-en être sûr !
    Le mieux en cas de doute est de mettre un PP qui ne finisse pas en É ainsi on entend bien s'il y a E ou pas Exemple Elles se sont assisES
  • Succéder est un verbe pronominal réfléchi.
    Il faut donc analyser la fonction de SE.
    C'est un COI : ° elles ont succédé A elles.
    Donc invariabilité : Elles se sont succédé.

    Elles se sont assises.
    Parce que SE est un COD : ° elles ont assis elles.
  • Oups merci Edy de ces précieuses précisions ! J'ai oublié de faire l'analyse grammaticale sur cet exemple ;-)
  • Je rajoute cette phrase pour m'en souvenir :
    "Ils se furent serré la main"

    Tout de même, peut-on l'analyser ? Merci ;)
  • La main est COD placé après le p. passé- > pas d'accord

    par contre : ils se furent serrés : là il y a accord
  • C'est le verbe pronominal "se serrer" (la pince) au passé antérieur Ils ont serré quoi ? la main à qui ? à "se" mis pour ils
  • Merci, de même que je remets cette phrase qu'il me semble avoir déjà placée : "Elle était allée s'asseoir"
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Jérémy,

    L'accord est correct, mais ce n'est pas un verbe pronominal, seul s'asseoir est pronominal réfléchi.
  • Merci Jean-Luc ; j'ai quelques "ondulations" avec les verbes "s'entendre" et "s'accorder" :
    ils se sont entendu et ils se sont accordé ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.