Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour à tous!
je suis nouvelle sur ce site.
J'a une dissertation pour vendredi et franchement j'ai du mal à trouver des idées.

le sujet c'est: pensez vous que la souffrance du poète est necessaire (pour écrire ses poèmes).

Nous avons étudié les fleurs du mal de Baudelaire, Le nuit de Mai de Musset...

Aidez moi rapidement svp!

merci d'avance
Mots clés :
«13

Réponses

  • nosilanosila Membre
    J'ai oublier de préciser que j'ai une petite idée pour le plan

    Intro

    1) oui la souffrance est parfois necessaire:developpementt+exemples

    2) Non la souffrance n'est pas toujours necessaire car il existe des poèmes heureux: developpement + exemples

    conclusion

    Est ce que vous pensez que ca va?
    donnez moi quelques idées svp!

    merci
  • En 1 avec les Fleurs du mal tu as déjà de quoi développer !
  • thaisthais Membre
    Salut,

    Je pense que le plan est bon.
    Je suis du même avis:pour un poète ce n´est pas systématiquement la souffrance qui le pousse á écrire.
    La poésie élégiaque, les poèmes qui parlent d´un amour heureux, qui chantent la vie, naissent du bonheur
    que peut éprouver un poète. Mais il me semble que Baudelaire pense que le poète est voué á la souffrance. De plus A.Vigny essaie de prouver dans "Moise" et dans "Stello" que le poète est l´éternel incompris. Je crois que ce sont les "poètes maudits" ( Rimbaud, Verlaine, Baudelaire,...) qui ont cultivé cette image du "poète qui écrit sa souffrance", mais je ne suis pas sûre.
  • que ferai tu de VILLON dans la balalde des pendus...?
  • Thais tu as écrit
    La poésie élégiaque, les poèmes qui parlent d´un amour heureux, qui chantent la vie, naissent du bonheur
    que peut éprouver un poète.
    Attention ! l'élégie est un genre destiné à célébrer les malheurs, le deuil, l'amour perdu
  • thaisthais Membre
    Je me corrige Léah, tu as raison. J´aurais dû écrire : "Éloge amoureux".
  • Bonjour,

    Comme exemple, je peux te proposer L'albatros de Baudelaire.
    D'aprés ce poéme, le poète n'est pas fait pour vivre dans la société des hommes.

    Bonne chance ;)
  • peeweepeewee Membre
    il me semble qu'un plan en deux parties n'est pas satisfaisant : il est toujours dangereux de faire une partie "oui" et une partie "non"; il faut essayer de rester dans la nuance.

    1 - la souffrance, moteur pour écrire
    Ex: Hugo et Les Contemplations (la mort de sa fille l'empêche d'écrire pendant trois ans, puis finalement l'écriture reprend : il faut dire la souffrance)
    - la souffrance comme motif poétique : un thème de prédilection (amours malheureux, déception...)

    2 - la souffrance comme création d'une écriture poétique
    (les procédés poétiques pour dire la souffrance)

    3 - L'écriture poétique permet de passer de la souffrance physique et morale au bonheur de la création ; le poème comme palliatif, comme refuge contre la douleur...

    voilà quelque sidées, il faudrait que je retourne voir un peu les fleurs du mal pour voir si ça peut s'appliquer...
  • nosilanosila Membre
    Tout d'abord merci à tous pour vos réponses!!

    Ah je pensais qu'un plan en deux partie suffirait..

    pour le grand 1 j'ai pris comme exemple: L'albatros de C.Baudelaire, La nuit de mai d'Alfred Musset, Je suis sale les poux me rongent de Lautréamont, Le lac de Lamartine, et les poèmes de Victor Hugo dédiés à sa fille qui est décédée.

    pour le grand 2 j'ai pris comme exemple: La maison du berger d'Alfred de Vigny, Le booz endormie de Victor Hugo, Je t'aime de Paul Eluard.

    Suis-je sur la bonne voie?

    Et pewee pour votre grand 2 à vous, quels exemples me donneriez vous?

    Merci!!
  • Puisque tu connais Éluard, étoffe ta seconde partie avec au moins un autre de ses poèmes d'amour (le Phénix peut-être, ou Dominique aujourd'hui présente)
  • bonjour je suis en première S et j'ai une dissertation a faire en français sur : "pensez vous qu'il faille souffrir pour être poète ?"
    mon plan c'est
    I) la souffrance est parfois nécessaire
    II) mais elle ne l'est pas toujours
    j'ai rédigé ma première partie mais j'ai beaucoup de mal pour la deuxième : je voulais parler de l'éloge amoureuse et de l'amour de la nature mais je ne trouve pas quoi dire exactement. je voulais aussi parler des chansons et des comptines mais est que c'est considéré comme de la poésie ?
    si vous pouviez m'aider sa serais vraiment bien !
  • bonjour ! j'ai un sujet similaire et je me demande si on peut mettre dans la partie sur la souffrance n'est pas necessaire l'exemple de chansons ou de comptines, est ce vraiment considéré comme de la poésie ? je voulé savoir aussi ce que c'est exactement les éloges amoureux ?
    merci
  • nosilanosila Membre
    Le professeur nous a rendu nos dissertation et j'ai eu 14! il m'a dit que j'avais fait un bon travail!

    merci à tous pour vos conseils ;)
  • EleoEleo Membre
    Bonjour à tous !

    Je suis en 1er ES et je révise pour le bac de français que je vais bientôt passer. Du coup je choisis quelques sujets et essaie de faire un plan detaillé.
    J'ai décidé de faire le plan de ce sujet "La soufrance est-elle necessaire au poète pour écrire ses poémes ?" et en reprenant certaines de vos idées, j'ai trouvé un plan sur lequel j'aimerai avoir votre avis.

    Voici mon plan :

    1) La souffrance est parfois necessaire pour la poésie
    a) Certaines caractéristiques
    - l'élegie → permet de célébrer les malheurs, le deuil, l'amour perdu
    - la souffrance, la tristesse : théme récurrent
    - utilisation du lyrisme pour exprimer ses sentiments
    - les sonorités
    b) Dans cette sous-partie je voulais parler de Beaudelaire qui dit que le poéte est voué a la souffrance, et des poètes qui évoque l'incomprehension, mais je ne sais pas trop comment l'exposer, et surtout je ne sais pas trop comment je pourrai y developper...

    - ex pour cette premiere partie → C.Beaudelaire "L'albatros" Les fleurs du mal ; T.Gautier "Le pin des Landes" Espana ; G.Apollinaire "Tristesse d'une étoile" Calligrammes

    2) Mais la poésie porte aussi un regard heureux et constructif sur le monde
    a) Ces caractéristiques
    - travail sur les mots pour en faire resortir la beauté
    - utilisation parfois du comique
    - le lyrisme n'est pas utiliser que pour exprimer la souffrance
    - thémes récurrent de l'amour, de la nature, de la joie de vivre
    - les sonorités
    b) Dans cette sous-partie je voulais parler des poésie qui était mise en chanson pour les enfants par exemple, et de certains poémes qui permettent au lecteur une reflexion sur le monde, mais je ne sais pas très bien si ça irait avec la problématique... je pourrais aussi parler des poémes qui "sorte de l'ordinaire" et qui parle de chose auquelle on ne s'attends pas comme dans "Le pain" de F.Ponge (Le parti pris des choses).

    - ex pour cette seconde partie → Malherbe "Beaux et grands batiments..." ; certains poèmes de J.Prevert dont "Il faut passer le temps" Histoires (pour le coté comique) ; F.Ponge "Le pain" Le parti pris des choses ; J.de la Fontaine "La cour du lion" Fables (pour le regard sur le monde)


    Voila, qu'est ce que vous en pensez ? Pensez vous que ma partie 2b rentre dans le sujet ? Pouriez vous me donner quelques idées a rajouter dans ma partie 1b ?

    Merci d'avance !

    Elèo
  • Plan classique en deux parties, thèse:antithèse
    Tu pêches un peu par le manque d'exemples dans la seconde partie
    Perso j'aurais développé un 3) : écrire sa souffrance peut être un bonheur (celui de la création)
  • araara Membre
    ton plan est bon


    oui, puis non


    car c'est vrai, la souffrance du poète peut être requise, mais pas que ça, tu as des tas de poètes sur le bonheur, j'ia en tête l'invitaiton au voyage de Baudelaire, constantinople d'anna de noailles, ô bouteille de rabelais, la chevelure de baudelaire, du nerval aussi, avec verlaine, apolinnaire... etc
  • Je fais le même sujet et j'aimerai un peu d'aide sur le 3 - L'écriture poétique permet de passer de la souffrance physique et morale au bonheur de la création ; le poème comme palliatif, comme refuge contre la douleur...
    Quels textes utilises-tu? et quelles idées?
    merci:)
  • bonjour, j'ai un sujet de disssertation à rendre pour lundi je dois juste faire le plan et les sous-parties mais j'ai peur que mon plan soit faux. J'ai besoin d'aide!!!

    le sujet est : Le poete par son travail est-il condamné à la douleur et la souffrance?
    le problème déjà c'est que souffrance et douleur sont des termes assez proches.
    je pensais le reformuler en disant : La profession du poète le condamne-t-il à un mal-être permanent.

    Pour mon plan je pensais à un plan en deux parties
    I. le poète est condamné à souffrir
    II. Il ne faut pas généraliser
    enfin ce n'est qu'un plan provisoire pour les sous parties je croiq ue j'ai besoin d'aide!!

    merci d'avance!
  • Le poete par son travail est-il condamné à la douleur et la souffrance?

    Tu as zappé le mot “travail” !
  • Bonjour tout le monde!

    Je viens de m'inscrire sur ce site et j'espère que quelqu'un pourra m'aider!

    Alors voila je suis en 1er S et j'ai une dissertation à rendre lundi 10 mars.
    Le sujet est : "Et je porte en moi cette ardente souffrance" écrit Apollinaire dans son poème "Tristesse d'une étoile".Pensez-vous que la souffrance est nécessaire au poète pour écrire? Vous développerez votre point de vue en vous appuyant sur les poèmes que vous connaissez.
    Alors j'aimerais savoir ce que vous pensez de mon plan car je ne suis pas trop sur qu'il soit bon.

    I- certes la souffrance peut parfois être un moteur pour écrire

    A) Traduire son mal-être

    B)Se libérer de sa douleur

    II- Cependant,d'autres sentiments peuvent pousser le poète à écrire

    A) le sentiment de révolte qui encourage le poète à dénoncer les travers de la société

    B)L'amour..je sais pas trop


    En fait le problème c'est qu'il y a énormément de sources d'inspirations donc je peux pas tout mettre. Je sais pas comment faire, peut-être que ma deuxième partie ne vas pas !
    Est-ce qu'il faudrait mieux que je mette:

    II- Cependant, la souffrance n'est pas nécessaire car la poésie porte aussi un regard heureux sur le monde ?

    Merci de m'aider, ce serait super simpa
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.