Grammaire française Participe passé

Chers profs,

Je vous ai sans doute déjà posé cette question mais je ne me souviens jamais de la réponse car j'ai toujours un doute lorsque je dois écrire mes phrases. Que dois-je écrire:

C'étaient / C'était (?) les seules choses qui valaient la peine de se battre.

Un grand merci à vous et bonne soirée.

Voir aussi

«1

Réponses

  • L'un et l'autre se dit ou se disent ... mais j'ai une préférence pour le pluriel.
  • coucou , il s'agit de c'étaient , bien sûr , puisque les seules choses sont au féminin pluriel , c'est-à-dire la troisième personne du pluriel si on remplace les seules choses par un pronom personnel ce seral "elles" , donc c'étaient prend "ent" en raison du genre du sujet .

    a+
  • Doit-on écrire :

    "C'étaient à des légions de guerriers qu'ils devaient faire face"

    ou :

    "C'était à des légions de guerriers qu'ils devaient faire face" ,

    Merci.
  • Selon moi : C'était à des légions...

    C'est, suivi d'une préposition, reste au singulier même devant un nom au pluriel.
  • Oui, j'ai également mis au singulier, mais après coup j'ai eu un doute...
  • C'était = Cela était... :)
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, et pourtant...
    C'étaient des soldats = Cela était des soldats.
  • Bon cas à vérifier dans mon "Le bon usage" ce soir...
    C'étaient = Ce (ceux) (eux) étaient, possiblement.
  • JehanJehan Modérateur
    Très probablement pas...
    Car on écrit "Ce seraient des soldats", pas "Ceux seraient".
  • En effet, «c'» est plutôt «ce» que «cela».
  • JehanJehan Modérateur
    C'est seulement ta proposition "ceux" que j'ai contestée.
  • Je sais; j'ai corrigé... :)
  • mdmaxmdmax Membre
    Bonjour,

    laquelle de ces 2 phrases est grammaticalement juste :

    1. Le reste, c'était des camions.
    2. Le reste, c'étaient des camions.

    Je penche pour la 1. mais je suis en plein débat avec un ami particulièrement érudit qui tente de me persuader de l'exactitude de l'autre solution. (Et j'aimerais lui décrocher un crochet grammatical du droit).

    D'avance Merci!

    Max
  • En toute logique, on devrait préférer la deuxième solution, "C'étaient", de la même manière que "C'est" (Ce + est) devient "Ce sont" devant un sujet pluriel.

    Cela dit je crois bien, et un autre membre pourra sans doute vous le confirmer, que les deux tournures sont acceptées, même par les grammairiens reconnus.

    "C'est Paul et Raymond qui..." ou "Ce sont Paul et Raymond qui..."
    "C'était Paul et Raymond qui..." ou "C'étaient Paul et Raymond qui..."
  • mdmaxmdmax Membre
    Arf... En fait je ne suis pas totalement convaincu. Car la question intrinsèque serait plutôt : "était" s'accorde avec "camions" ou "le reste" (prendre en considération la présence du c').

    Merci!
  • "Était" n'a aucune raison de s'accorder avec "Le reste".

    Son sujet apparent est le pronom "c' " ("ce"). Son sujet réel est "des camions", qui est pluriel.

    Avec cette tournure, il est normal que le verbe s'accorde avec son sujet réel. Mais comme dit précédemment, l'usage accepte l'accord avec le sujet apparent "ce" également.

    Passez la phrase au présent et la réponse sera toute trouvée :

    "Le reste, c'est des camions" ou "Le reste, ce sont des camions" ?
  • JehanJehan Modérateur
    Effectivement, je ne pense pas qu'il faille prendre ici en compte l'élément "le reste" pour privilégier le singulier.
    Le présentatif c'est (c'était...), quand on choisit de le faire accorder en nombre, s'accorde avec le régime dudit présentatif (ici, "des camions").

    Cela dit, le singulier et le pluriel sont également tolérés; on trouve les deux accords dans cet exemple : Ce n'était pas seulement mes yeux qui admiraient. C'était aussi les vôtres (R. Dorgelès).

    Donc, pour le crochet grammatical du droit à l'ami érudit, ce n'est pas gagné ! ;)
  • mdmaxmdmax Membre
    Merci! J'ai perdu deux bières dans l'histoire... :D
  • Mais êtes-vous certains qu'il ne s'agit pas d'un pronom démonstratif rendant impersonnel le type de la phrase ? comme le pronom Il dans Il était des gens du beau monde. Cela donnerait donc C'était des gens du beau monde.
  • JehanJehan Modérateur
    Le présentatif "Il est" est effectivement invariable en nombre.
    Il était un petit navire.
    Il était des gens du beau monde.


    Mais il est notoire que le présentatif "C'est" peut varier en nombre.
    Le possible accord au pluriel est même considéré comme plus soutenu que la forme au singulier :
    C'est un petit navire.
    C'est des gens du beau monde ou Ce sont des gens du beau monde.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.