Fiches méthode Bac de français 2021

bonjour,
pouvez voue m'aider à trouver la réponse à ma problématique: quelle est l'image de l'homme?
mes pistes :
sa double nature:
-la grandeur de l'homme
-la misère de l'homme

D'où vient la grandeur propre à l'être humain? Qu'est-ce qui le différencie des animaux, des végé¬taux, des autres organismes présents dans l'univers? C'est à cette question que répondent ces
célèbres fragments où Pascal montre que la misère de l'homme est inséparable de sa grandeur.

- L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser; une vapeur, une goutte d'eau suffit pour le tuer. Mais quand' l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, puisqu'il sait qu'il meurt et l'avantagea que l'univers a sur lui. L'univers n'en sait rien.
Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C'est de là qu'il nous faut relever et non de l'espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien pen¬ser : voilà le principe de la morales.

- Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie.

- Roseau pensant.
Ce n'est point de l'espace que je dois chercher ma dignité, mais c'est du règlement de ma pensée. Je n'aurai pas davantage en possédant des terres. Par l'espace l'univers me comprend et m'engloutit comme un point : par la pensée je le comprends.

-La grandeur de l'homme.
La grandeur de l'homme est si visible qu'elle se tire même de sa misère, car ce qui est nature aux animaux nous l'appelons misère en l'homme par où nous reconnaissons que sa nature étant aujourd'hui pareille à celle des animaux il est déchu d'une meilleure nature qui lui était propre autrefois.
Car qui se trouve malheureux de n'être pas roi sinon un roi dépossédé. Trouvait-on Paul Émile' malheureux de n'être pas consul? au contraire tout le monde trouvait qu'il était heureux de l'avoir été, parce que sa condition n'était pas de l'être toujours. Mais on trouvait Persée si malheureux de n'être plus roi, parce que sa condition était de l'être tou¬jours qu'on trouvait étrange de ce qu'il supportait la vie. Qui se trouve malheureux de n'avoir qu'une bouche et qui ne se trouverait malheureux de n'avoir qu'un oeil? On ne s'est peut-être jamais avisé de s'affliger de n'avoir pas trois yeux, mais on est inconsolable de n'en point avoir.
Blaise Pascal, Pensées, écrites avant 1658, première édition posthume, 1669.
Mots clés :

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Baba,

    Tu pourrais poursuivre ta réflexion sur la double nature :
    - appartenance à une nature animale et à une nature spirituelle,
    mais aussi
    - l'homme, un être doué de pensée, de raison (conscience psychologique et conscience morale), capable d'appréhender ce qui le dépasse,
    - conduit à réfléchir à son destin, à sa place dans l'univers,
    - percevant une déchéance (l'homme chassé du paradis terrestre par le péché),
    - désirant posséder mieux que sa condition terrestre mortelle.

    L'image de l'homme est bien celle d'un être qui n'a pas en lui-même sa propre raison d'exister , qui souffre donc d'insatisfaction et d'inquiétude métaphysique.
  • babababa Membre
    bonjour

    merci pour toutes ces indications..et de m'accorder de votre temps...

    je n'arrive pas à établir un plan car les éléments se tiennent...nn?

    sa pensée→ assure sa grandeur→ capable de réfléchir sur son destin + d'appréhender ce qui le dépasse + avantage sur l'univers par la pensée

    mais → assure sa misère → permet comprendre sa déchance ( il est déchu d'une meilleure nature : syllogisme homme/animal)
    + l'univers détient un avantage matériel

    pouvez vous m'aider....je nage complètement aïe aïe...
    merci
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Baba,

    Tu analyses les textes dans leur ordre d'apparition, tu ne peux donc mettre en lumière la volonté apologétique implicite du converti Pascal.
    Il est vrai que c'est difficile !
    Voilà un plan possible.

    1 - la double nature de l'homme
    2 - d'où l'écartèlement et les insatisfactions
    3 - appel au dépassement : vers l'infini malgré la finitude de la condition humaine
  • babababa Membre
    bonjour

    merci encore pour cette aide...

    je ne vois vraiment comment je peux répondre à ces 2 axes:

    2 - d'où l'écartèlement et les insatisfactions
    3 - appel au dépassement : vers l'infini malgré la finitude de la condition humaine

    dans cet axe
    2 - d'où l'écartèlement et les insatisfaction ici dois je parler de sa déchéance et s faiblesse par rapport à l'univers...

    j'arrive pas du tout a établir un plan complet...


    baba
  • Bonjour à tous!
    Je suis étudiante en français et j'ai deux dissertations à faire pour lesquelles je ne sais vraiment pas comment m'y prendre, surtout pour effectuer le plan. En effet, dans notre pays l'exercice n'est pas exactement le même que chez vous. Nos dissertations sont très souvent guidées par des consignes et on n'a même pas besoin de se tenir le plan pour rédiger quoi que ce soit.

    Même si j'ai lu 36 fois les consignes pour rédiger une dissertation cela me pose beaucoup de problèmes, surtout pour trouver les idées et les classer dans le plan. Alors, les sujet des 2 dissertations et mes proposition des plans.


    ˝L’ homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Expliquez et commentez.˝


    - thèse : L'homme est faible dans le sens physique (il est sujet aux maladies, il vieillit,...) et dans le sens moral. Mais il est pensant, grand dans le sens intellectuelle : grâce à son savoir-faire qu'il a acquis, il sait braver la nature.

    - l'antithèse: Son savoir-faire peut nuire à la nature.

    - synthèse:


    Et le deuxième sujet:
    ˝Pour moi, la cuisine est un art, au même titre que la sculpture ou la peinture.˝ Qu'en pensez-vous de cette définition?
    Ici je ne sais pas quel plan serait-il bon d'utiliser. Mais j'y mettrais peut-être :
    - La fonction de l’art
    - la fonction de la cuisine
    - La cuisine est un art: Chef cuisinier doivent toujours inventer de nouveau plats pour rester les meilleurs (les étoiles de Michelin); le but des plats préparer n'est pas seulement de se rassasier mais aussi de stimuler les papilles, de découvrir la culture d’un pays par exemple.
    - La cuisine n'est pas un art: L'art est très souvent institutionnalisé, la cuisine ne peut pas l'être. On ne peut même pas la conserver comme les œuvres d'art dans les musées par exemple.
    -
    --> Et après tous s'arrête :( Je vous serais infiniment reconnaissante de chaque bon conseil et de chaque proposition.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Commençons par le 2e sujet.
    La formulation du sujet heurte le sens commun. Pour la majorité des personnes, la cuisine n'est pas un art, mais une simple activité domestique.
    Ta dissertation va donc discuter du bien-fondé de cette affirmation.
    Si tu es d'accord avec cette affirmation, tu vas avoir un plan du type Oui - Non - dépassement
    En 1 - Oui la cuisine est un art parce qu'il y faut de l'inspiration, de l'inventivité....
    En 2 - Mais elle ne l'est pas quand il s'agit de faire réchauffer un plat, de répondre seulement au besoin de se nourrir...
    En 3 - Le plus difficile, le dépassement, la voie moyenne ; Ici, à quelles conditions la cuisine peut accéder à l'art, ou plutôt à un statut culturel. Ses réalisations sont en effet éphémères....

    Le 1er sujet est plus philosophique. Pour Pascal, la pensée est le propre de la condition humaine. L'homme est le seul être qui sait qu'il va mourir. Cette conscience fait sa grandeur car elle le fait échapper aux déterminismes biologiques, elle l'ouvre à une transcendance.
    "L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature; mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser: une vapeur, une goutte d'eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt, et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien.
    Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C'est de là qu'il faut nous relever et non de l'espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser: voilà le principe de la morale."
    Ici encore, il faut appliquer le schéma accord ou désaccord avec la thèse.
    Si accord 1 - Oui ; 2 - Non ; 3 - dépassement
    Si désaccord 1 - Non ; 2 - Oui ; 3 - dépassement
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.