Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour,

Tous les sujets se ressemblent un peu et beaucoup de personnes ont partagé mes angoisses, mais je tenais à créer un nouveau sujet afin que vous m'éclairiez plus précisément.

Je suis en Terminale ES dans un lycée de province et le portail Admission Post-Bac ouvrant le 20 janvier (dans une semaine), il faut que mes vœux d'orientation se précisent.

Je prépare les concours de Sciences-Po (comme beaucoup, je le sais bien), uniquement le concours commun et Bordeaux (pensant qu'il est inutile pour moi de tenter Paris, de plus financièrement je ne peux pas me le permettre) mais j'ignore si je les réussirai (je suis une prépa dans mon lycée, depuis 2 ans, mais la concurrence est rude)... Mes profs me disent de ne pas être aussi défaitiste mais je préfère ne pas trop y croire, du moins pas en 1ère année post-bac...

J'ai alors envisagé d'intégrer une CPGE A/L.
Pourquoi pas une B/L ou une économique et commerciale voie économique ?
Parce que je suis trop mauvaise en maths.

J'ai des bonnes notes partout (je dois être 3ème de ma classe, sans être brillantissime non plus) sauf en maths où je sombre littéralement (désintérêt, lacunes, bref, j'avoue ne pas y mettre spécialement du mien non plus).
J'adore les langues (j'étudie 3 langues vivantes, en revanche je ne fais ni latin, ni grec), et la philo (16 de moyenne), ainsi que l'histoire, je suis aussi très bonne en éco mais malheureusement, sans maths rien n'est envisageable dans le supérieur.

Bref, je me demandais si je pouvais être acceptée dans une CPGE littéraire A/L sachant que j'aurai un bac ES à la fin de l'année ? Étant donné que les L sont prioritaires...
Je ne vise pas de grandes prépas. Je pensais au lycée Gay Lussac à Limoges.

Également, si j'échoue de nouveau au concours Sciences Po après ma prépa, ainsi qu'au concours ENS (je crois que c'est ceux-ci auquel on peut prétendre ?), que faire ?
D'autant plus que, dans mon esprit, les grandes écoles sont vraiment inaccessibles (je ne m'imagine ni énarque ni normalienne).

Je suis un peu perdue quant aux débouchés...

Dois-je me diriger ailleurs ou est-ce la classe prépa A/L est envisageable ? Est-ce que j'aurai du retard par rapport aux élèves issus de la filière L ? Quels sont les débouchés possibles après deux années de CPGE ?

Un grand merci par avance pour votre aide, j'espère trouver des réponses ici.

Réponses

  • Titania91Titania91 Modérateur
    Bonsoir HomoPlebis,

    Je te souhaite de réussir le concours d'entrée à Sciences Po mais tu fais bien de prévoir un filet de secours car même avec une bonne préparation, il n'y a aucune garantie.

    Tu peux tout à fait intégrer une prépa A/L : le fait que tu viennes de ES et que tu n'aies jamais fait de latin ni de grec n'est absolument pas un problème. D'ailleurs les L ne sont en rien prioritaires, les dossiers sont jugés sans à priori de filière. Pour ce qui est du "désavantage" à venir de ES par rapport à des L, il n'y en a pas vraiment : ils auront forcément un petit + mais en soi ce que l'on fait en lycée - que ce soit en méthodo ou en connaissances - n'a plus grand choses à voir avec le travail en prépa. Dis toi que vous repartez tous plus ou moins à égalité.

    Il n'y a pas que le concours de Normal Sup que l'on peut tenter à l'issue d'une prépa : tu peux présenter entre autres (et sache que les khâgneux réussissent très souvent) les écoles de commerce via un concours qui nécessite une petite préparation en khâgne (notamment une épreuve de contraction de texte). En tous cas les écoles de commerces intègrent de plus en plus de profils sachant parler et rédiger en bon français et possédant une solide culture générale ;)

    Si tu as d'autres questions...
    Une ancienne khâgneuse ;)
  • Autre chose : ne pars pas battue d'avance ! Si tes profs te disent d'être moins défaitiste, c'est probablement à raison ! Ton billet transpire le manque de confiance en soi, alors qu'apparemment il n'y a pas lieu de s'alarmer, si ? Tu es troisième de ta classe, et hormis les maths tu sembles avoir un bon niveau, alors ? Si je peux te donner un conseil ce serait d'avoir un état d'esprit plus positif, et de prendre confiance en toi ;)
  • Je pense que tu te poses les mauvaises questions, avant de trouver les moyen d'arriver à une fin il faut connaître cette dernière.
    Une prépa n'est pas une fin en soi et la plupart des personnes qui en sortent se retrouvent en L3.
    Il faut plutôt te chercher une perspective d'avenir selon tes passions, tes inclinaisons et tes envies, et dans un second temps t'intéresser aux moyens d'y parvenir.
  • ... Et en même temps, sans remettre aucunement en cause la pertinence de ton propos ComteDeValmont, on n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans... :)
  • Tu as le profil indiqué pour les IEP. Tu peux aussi aller en fac de droit après ton bac. Le droit offre des débouchés variés, donc pas de raison de t'inquiéter pour ton avenir.
    En ce qui concerne les prépas littéraires A/L, je pense que tu peux viser bien plus haut qu'une hypokhâgne modeste. Il me semble que les très bons L ne sont prioritaires que dans les prépas prestigieuses, si j'en juge d'après le site de Henri IV qui mentionne expressément la filière L pour ses prépa A/L. Malgré cela, tu ne devrais pas trop t'en faire, car la série L ne représente plus qu'environ 10% des lycéens et assez peu d'entre eux vont en prépa après leur bac. Il y a donc largement la place pour les lycéens issus des filières ES et S, sinon beaucoup de prépas littéraires auraient déjà mis la clef sous la porte...
  • Merci pour vos réponses!

    Pour répondre à ComteDeValmont, je n'ai malheureusement aucune idée précise pour l'avenir.

    D'ailleurs, ma professeure d'économie me dit qu'il est bien dommage de s'engager dans des études littéraires car cela ferme plus de portes.

    Je vous avoue être encore plus perdue, elle me dit que la voie économique dans mon cas est tout-à-fait envisageable, mais quand je vois 8 heures/semaine de mathématiques en CPGE ECE je pense que je ne tiendrai pas, dans le sens où j'ai des difficultés (rattrapables, certes) donc je crois que mon niveau n'est pas suffisamment solide par rapport aux exigences en classe prépa, tandis que je suis bel et bien certaine d'avoir un attrait plus fort pour les matières littéraires.

    Elle m'a aussi dit que je devais prendre confiance en moi (^^) car je n'avais pas suffisamment l'esprit "concours" (puisque j'envisageais Sciences-Po), c'est-à-dire je-suis-la-meilleure-je-vais-écraser-tout-le-monde.

    Et Titania91, merci pour ton message, je me demandais tout simplement comment tu as vécu tes années de prépa et comment tu t'es réorientée ensuite.
  • naenae Membre
    Si ça peux te rassurer : j'ai fais un bac ES et j'avais été acceptée en A/L (je ne sais plus où, étant donné que je n'y suis pas allée.) Des anciens camarades de terminale ES avec des moyennes bien moins bonnes que la mienne avaient aussi été acceptés (en Province, certes)
    Bref, je voulais te dire que je ne penses pas que tu as à t'inquiéter pour une admission en A/L. Concentre toi donc sur tes préparations de concours ;)

    Et j'appuie d'ailleurs ce que tout le monde dit déjà. Si tes profs te disent de prendre confiance, écoute les !
    Personne ne t'obligera à changer de personnalité et de devenir celle-qui-écrase-tout-le-monde-pour-réussir, c'est juste une question de ne pas se fragiliser.
    Si je pouvais te faire part de tout le temps que j'ai perdu en sur-doutant mes capacités ! L'humilité c'est une chose, mais il ne faut pas trop douter de soi même non plus, prends confiance.
  • Je me présente, je suis une ancienne HK de Gay Lu venant d'un petit lycée de province, j'étais également une ES fâchée avec les mathématiques qui n'a pas pu aller en BL…
    Alors rassure-toi, les L ne seront pas meilleurs que toi ! En effet, certains une culture littéraire plus importante que les ES/S, toutefois cela ne fait pas tout (la preuve, la leader de la HK l'an dernier était une ES suivie de près par une S). Tes connaissances de ES t'aideront également, notamment en anglais de civilisation, en géo ou bien même en philo.
    Gay Lussac est un bon lycée avec de bons professeurs (excellent professeur d'histoire!), c'est un lycée à taille humaine où tu pourras être aidé par tes professeurs. Cela dépend des gens (voire de la promo) mais en général, tout le monde s'entraide. Il n'y aura pas de compétitions comme dans certaines grandes prépa parisiennes…
    Concernant les débouchés il ne faut pas se faire de soucis. Même si la AL peut parfois donner l'impression d'une prison quand on vient de ES (malheureusement, on se fiche un peu de l'actualité et de nos chers domaines de prédilection que sont les SES), avoir fait une prépa reste valorisée (même en n'ayant fait qu'une année). Je n'ai pas choisi de faire une deuxième année et j'ai été acceptée dans deux doubles licences à Paris 1. De plus, à Gay Lu, il existe un module spécifique pour les étudiants souhaitant passer les concours des IEP (MAIS ATTENTION : il ne faut surtout pas se contenter de ce module soit disant génial, seulement 3 élèves ont été reçus cette année, 3 excellents élèves qui ont beaucoup travailler à côté… Le module sert surtout à guider les élèves dans leurs révisions).
    Bon, voilà voilà, si tu as d'autres questions n'hésite pas. J'étais encore dans cette prepa il y a un peu plus d'un mois donc tous les souvenirs sont encore frais :)
    Bon courage pour la suite :cool:

    PS: les grandes écoles ne sont pas inaccessibles, il faut juste savoir laquelle préparer et s'y pencher le plus tôt possible.
  • Je reviens sur ce sujet bien des mois après, je vous remercie encore une fois pour vos nombreuses réponses ! Il est donc temps pour moi de faire un bilan de ce qui s'est passé depuis : j'ai passé le concours de Sciences-Po Bordeaux, et j'ai été recalée (j'ai eu 9/20 dans toutes les matières, Histoire/géographie, anglais et culture générale). J'ai également passé le concours commun où j'ai également été recalée, j'ai obtenu 8/20 de moyenne et ait été classée dans les 3000 ou 4000 premiers sur 10 000 candidats. Je ne sais d'ailleurs pas trop quoi penser de ce classement... J'ignore si je peux espérer une forte progression lorsque je repasserai le concours l'année prochaine. Je suis un peu déçue, c'est normal, mais je n'avais suivi "que" une préparation dans mon lycée, je me préparais à côté mais j'ai quand même privilégié mon année de Terminale, du coup mon échec n'est pas particulièrement surprenant.

    J'ai obtenu mon baccalauréat E.S. avec la mention très bien (à ma grande surprise, étant donné que je suis mauvaise en mathématiques, finalement j'ai obtenu 12/20 donc j'ai limité la casse et mes notes dans les autres matières m'ont permis d'obtenir ladite mention).

    J'ai donc été acceptée à mon premier vœu, en hypokhâgne A/L au lycée Gay-Lussac à Limoges (j'avais demandé Montaigne à Bordeaux, Blaise Pascal à Clermont-Ferrand et Pierre de Fermat à Toulouse en deuxième, troisième et quatrième vœu).

    Je ne regrette pas du tout ce choix, j'ai le sentiment d'avoir fait le bon choix même si, inévitablement, j'appréhende ma rentrée et j'ai peur de ne pas avoir le niveau, d'être moins cultivée que les autres. J'ai choisi la dominante Histoire/géographie me permettant ainsi de valider des crédits universitaires en Histoire/géographie et en philosophie, car en cas d'échec (encore !) à Sciences-Po, j'envisageais donc l'enseignement mais hésite encore entre ces deux disciplines (il paraîtrait que la filière philosophie est bouchée, est-ce vrai ?)...

    Merci beaucoup Sapienta pour ton témoignage ! Je suis un peu rassurée, parce qu'il ne reste qu'un mois avant la rentrée et j'avoue être angoissée. Je n'ai pas terminé de lire toutes les lectures de la liste (mon mois de juillet a été chargé) et je me demande si je serai à la hauteur.

    Et effectivemment, lorsque j'ai été à la réunion d'information à Gay-Lussac fin juin, j'ai vraiment eu une très bonne impression des professeurs (surtout d'Histoire/géographie et de latin !) et il est vrai que l'ambiance y paraissait assez familiale. Je suis ravie que tu puisses confirmer ces impressions...

    Merci pour la précision sur le module I.E.P. ! Ayant eu l'expérience du concours, je sais un peu mieux à quoi m'attendre, du coup je pense que j'approfondirai de mon côté surtout en culture générale... Les profs que j'ai eu pour ma préparation dans mon ancien lycée donnaient des pistes, sans approfondir forcément, et les sujets au concours commun sont assez bateaux, la difficulté est donc là : on croit que le sujet est simple et on cite tous les mêmes références, des références basiques (Marx, etc.). Je verrai bien comment cela se passe. (;

    Encore merci à vous ! Je pense désormais pouvoir être une membre active sur ce forum, puisque j'ai choisi de poursuivre des études littéraires !
  • Alors sois la bienvenue !
  • J'étais également en dominante Histoire/Géographie, n'hésite pas à prendre la dominante philo en plus. Je m'explique, tu auras 2H de géographie le vendredi matin en plus (c'est de la cartographie) et 1H de philo en plus (heure qui était également réservée à la préparation de la question contemporaine pour les IEP) donc c'est tout à fait faisable !

    Il ne faut pas croire que la philosophie est une matière sans aucune débouchée… il est vrai que c'est une matière principalement destinée aux étudiants souhaitant devenir enseignant toutefois il existe une licence absolument génialissime pour tous les passionnés de philo et de sciences politiques : la double licence philo/scpo de Paris 1 (c'est une filière très sélective comme toutes les doubles licences mais venant de prépa, on a déjà plus de chance !)

    N'hésite donc pas à prendre ces deux dominantes (de plus, si tu as de la chance, tu auras peut-être la super khâgne qui semble être un peu comme toi => une passionnée de philo, d'histoire et de sciences politiques).

    Vraiment, il n'y a pas de quoi stresser plus que la normale pour ton premier jour de rentrée :)
    Sur ce, félicitations et bienvenue à Gay Lu !

    PS: pas d'inquiétude pour les lectures d'été, j'imagine que vous avez les Balzac à lire pour les khôlles… Lis-les bien et un résumé détaillé suffira pour préparer la khôlle (si tu as besoin d'aide pour quoique ce soit tu peux m'envoyer un MP, j'ai encore tous mes cours de HK avec les super résumés qui t'assurent une bonne note en khôlle ;) )
  • Merci Artz !

    Il n'existe pas d'option (ou dominante) philosophie, je suppose que tu parles du cours de soutien en philosophie ? Le prof de Gay-Lussac a conseillé aux élèves des filières S. et E.S. de le suivre, j'avais donc songé à le faire, si j'en avais le temps (on nous a aussi dit que beaucoup d'heures de cours se chevauchaient et qu'il était compliqué de prendre deux options, aller en soutien Histoire, au module I.E.P., en E.P.S., etc.). Mais puisque tu m'en parles, je vais essayer de m'y tenir !

    En parlant des doubles-licences, comment fait-on pour y postuler (en sortant de prépa, s'entend) ? Il s'agit d'une étude du dossier scolaire, d'un entretien oral ?

    Désolé pour mon ignorance, mais tu parles de la khâgne Ulm ou la khâgne Lyon ? ^^
    J'ai bien peur de ne pas réussir à passer en khâgne, enfin bon, ne partons pas défaitiste, je verrai bien comment l'année va se passer... J'envisage la double-licence dont tu m'as parlé à l'issue de mon année d'hypokhâgne, en plus des concours des I.E.P...

    Oui, nous avons une khôlle sur trois romans balzaciens (moi qui suis totalement en retard dans mes lectures, lire Le Lys dans la Vallée me prend des heures et des heures, je me demande si j'aurai le temps de lire mes livres de culture antique...) !
    Je t'envoie un M.P. pour te demander quelques conseils sur cet exercice qu'est la khôlle, et qui m'angoisse !

    Encore merci pour tous ces renseignements qui me permettent d'envisager un peu plus sereinement ma rentrée en HK.
  • Je t'assure, la dominante philosophie existe bien. Or, la dominante philo impose une autre dominante (par exemple, on peut prendre spé anglais/philo ou bien lettre moderne/philo). Je t'assure, lorsqu'on y est c'est tout à fait faisable.

    Je suis allée en prépa pour passer les IEP à la base, comme toi. En fin de compte, je ne me voyais pas suivre toutes les options, travailler à côté et travailler pour la prépa. Je te parle de mon cas mais d'autres ont réussi à tout assumer. Un conseil, inscris-toi dans chacune des options et arrêtes-les (à partir de la Toussaint) si tu vois que ça te fait trop.

    Concernant la double licence, c'est uniquement sur dossier. Il faudra te rendre rapidement sur le site de Paris 1 vers février/mars afin de voir quelles sont les modalités d'inscription pour ne pas rater les dates de dépôt de dossier. Il faut savoir que Histoire/ScPo c'est 4 000 demandes pour 100 places donc il vaut mieux préparer un plan B, au cas où.

    A Limoges tu es dans une Khâgne Classique, soit Khâgne Ulm. La différence avec la moderne c'est qu'en KH tu seras contrainte de passer une épreuve de langue ancienne alors qu'en KH Moderne (KH Lyon) il n'y a pas de latin mais des heures d'histoire en plus (y compris de géo).

    Ne commences pas à te faire de soucis pour la KH. Il est vrai que lors des premiers DS on peut se prendre une sacré claque (permets-moi l'expression). Par exemple, ma première note en histoire : 8. Pour qqun n'ayant eu que des 18 de moyenne au lycée, ça fait très mal, mais ça nous force à travailler. En fin de HK, j'étais à 12 de moyenne, ce qui n'est pas mal du tout :)

    Je ne peux pas te parler de culture antique, mon professeur a pris sa retraite donc tu en auras un tout beau tout neuf !
    Concernant les romans balzaciens, nous en avions 4 et personnellement je n'en avais lu que 2 (oui c'est mal mais finalement j'ai eu 10) puis tu auras les vacances pour lire le ou les derniers qui te resteront.
    Le meilleur conseil que je puisse te donner pour le français c'est de réviser ta grammaire. Vous aurez une interrogation/mini DS et je t'assure qu'avoir une première bonne note rassure beaucoup :)

    Pour l'EPS, je ne te conseille pas de t'imposer cela. Fais-le si tu en as vraiment envie seulement ^^
  • Merci pour la précision sur la dominante philosophie ! Visiblement je n'avais pas compris les explications à propos des options en hypokhâgne, j'avoue que j'étais une perdue pendant la réunion d'information... J'en reparlerai aux profs à la rentrée !

    Ton témoignage quant au module I.E.P. n'est pas très rassurant ! J'espère pouvoir m'y tenir...

    Je vais me renseigner pour la double-licence, effectivement c'est une filière très très sélective ! Je vais prévoir des plans de secours...

    Ah, la fameuse interro sur la grammaire ! Je n'ai pas encore plongé le nez là-dedans, je compte m'y mettre dès la semaine prochaine... Qu'est-ce qui est le plus important à réviser, selon toi ? En quoi consistait ce D.S. ? Des exercices ?

    Quant à l'E.P.S., je n'avais pas vraiment l'intention d'y aller de toute façon :D
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.