Différence entre "c’est" et "c’était" dans une phrase

Bonjour,

C’est ce qu’éprouvait Jerry ou c'était ce qu’éprouvait Jerry. Je ne vois pas vraiment de différence entre ces deux phrases (entre c'est ou c’était), et est ce que ça choque si on utilise parfois les deux dans un texte ? ou est ce que c'est une erreur de temps. Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce serait sympa

Merci d'avance

Réponses

  • Bonjour :)

    En règle générale, il me semble que l'on doit continuer au même temps :

    C'est cette fille que j'adore

    C'était cette fille que j'adorais

    Mais je peux me tromper :/
  • tiddad a écrit:
    Bonjour,

    C’est ce qu’éprouvait Jerry ou c'était ce qu’éprouvait Jerry. Je ne vois pas vraiment de différence entre ces deux phrases (entre c'est ou c’était), et est ce que ça choque si on utilise parfois les deux dans un texte ? ou est ce que c'est une erreur de temps. Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce serait sympa

    Merci d'avance

    Bonjour...
    Voici une triste histoire...

    Il y a deux ans, Jerry s'est séparé de sa bien-aimée et éprouvait un afferux mal au coeur.

    1) Il y a un ans, Tom s'est séparé de sa bien-aimée et était accablé de tristesse.
    Je dis maintenant de Tom : "C'était ce qu’éprouvait Jerry".


    2) Ce matin, Tom s'est séparé de sa bien-aimée et est accablé de tristesse.
    Je dis à Tom : "C'est ce qu’éprouvait Jerry".


    C'est ce que je pense.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Cette distinction est excellente, Hwang.
    Malheureusement, rares sont les locuteurs et les scripteurs qui la font. D'une manière générale, "c'est" prend très souvent la place de "c'était" dans ce genre de phrase sans impliquer de réelle nuance de temps.
  • Voilà, la valeur polytemporelle(?) ou imtemporelle(?) du verbe 'être' ! ;)

    J'apprends toujours beaucoup de toi ; merci, lamaneur !
  • tiddad a écrit:
    Bonjour,

    C’est ce qu’éprouvait Jerry ou c'était ce qu’éprouvait Jerry. Je ne vois pas vraiment de différence entre ces deux phrases (entre c'est ou c’était), et est ce que ça choque si on utilise parfois les deux dans un texte ? ou est ce que c'est une erreur de temps. Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce serait sympa

    Merci d'avance

    Bonjour...
    Voici une triste histoire...

    2) Ce matin, Tom s'est séparé de sa bien-aimée et est accablé de tristesse.
    Je dis à Tom : "C'est ce qu’éprouvait Jerry".


    C'est ce que je pense.

    "est accablé" est un présent passif => Je dis à Tom : "C'est ce qu’éprouve Jerry".

    Pour l'accord de "c'est", il faut surtout se fier au sens :
    C'est la femme qu'aimait Jerry, elle est toujours cette femme, même si Jerry ne l'aime plus.
    C'était la femme qu'aimait Jerry, mais elle est morte. Histoire encore plus triste !
  • Anne345 a écrit:
    [...]
    "est accablé" est un présent passif => Je dis à Tom : "C'est ce qu’éprouve Jerry".

    Pour l'accord de "c'est", il faut surtout se fier au sens :
    C'est la femme qu'aimait Jerry, elle est toujours cette femme, même si Jerry ne l'aime plus.
    C'était la femme qu'aimait Jerry, mais elle est morte. Histoire encore plus triste !

    Bonjour, Anne.

    Merci pour ton commentaire.

    Et, ce que j'ai voulu exprimer, c'est (c'était ?) :

    "Ce matin(à dix heures), Tom s'est séparé de sa bien-aimée et est accablé(maintenant, à seize heures) de tristesse."

    Je dis(maintenant, à seize heures) à Tom : "C'est(ce = ta douleur mentale) ce qu’éprouvait Jerry".

    Veuille excuser mon mauvais français, je t'en prie. :)

    Cordialement.
  • Bonjour,

    Merci pour vos réponses. :) Ça reste assez subtil, c’est ou c’était ne change pas grand-chose finalement.

    Bonjour,

    C'est donc possible d'utiliser c'est ( à de rares occasions) dans un texte imparfait passé simple ?

    Merci
  • JehanJehan Modérateur
    Tout à fait.

    Commentaire de la grammaire Riegel :
    C'est [...] varie en temps et en mode, mais le présent est souvent maintenu, notamment en contexte passé.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.