Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour,
Je m'interroge concernant le concours du CELSA : quand on vient de khâgne, vaut-il mieux passer le concours du CELSA ou passer par la BEL? Comment faut-il être classé pour avoir accès au CELSA (admissible, sous-admissible… ou autre)?
Des témoignages aideraient grandement.
Bonne soirée.

Réponses

  • Bonsoir,

    il faut être admissible à Lyon et dans les bons sous-admissibles à Ulm.
    Le concours externe, si tu le prépares bien, n'est pas trop difficile. Il est assez pointu mais les trois personnes de mon lycée qui l'ont passé et qui n'étaient pas particulièrement brillant l'ont eu, en se préparant spécifiquement à ce concours (quitte à délaisser un peu la khâgne).
  • Bonjour,

    Je m'interroge également: Vaut-il mieux faire une hypokhâgne/Khâgne B/L ou A/L pour passer le concours du CELSA? Je me demandais si quelques notions en sciences sociales et en économie sont indispensables pour cette voie.

    tounta, dans quelle filière es-tu actuellement?
  • SPQR, ce que tu dis n'est pas exact: je connais plusieurs personnes, cette année, qui ont été admissibles ou admises au CELSA, et tous étaient sous-admissibles à Lyon (pas forcément bien classés en plus).
    Pour le concours externe, je n'en sais pas plus. Mais je ne connais personne de khâgne qui ne soit pas passé par la BEL (c'est tout de même fait pour ça). Cependant cela existe apparemment, mais ce doit être de moins en moins fréquent.
  • Bonsoir,
    je vois que les avis divergent… mais si tu connais des gens qui ont été pris en sous admissibles pas si bien classés à l'ENS Lyon, c'est une bonne nouvelle.
    Le risque de ne pas être pris au CELSA étant non nul, il me semble dommage de délaisser la khâgne, la BEL pouvant quand même déboucher sur d'autres écoles.
    Ce qui serait intéressant c'est de connaître les résultats ENS qu'ont eus ceux qui ont passé le concours CELSA… les khâgneux ont un taux de réussite de l'ordre de 10% via le concours spécifique (chiffres CELSA). Et je ne sais pas ce qu'il en est pour ceux qui avaient coché le CELSA dans la BEL.
    D'autres témoignages?
    Bonne nuit
    tounta
  • Je vais peut-être dire une ânerie mais... Ne serait-il pas possible de passer les deux ?
  • bonjour, j'ai eu la même idée que toi,mais non, il faut choisir :/ . bonne journée.
  • tounta a écrit:
    Bonsoir,
    je vois que les avis divergent… mais si tu connais des gens qui ont été pris en sous admissibles pas si bien classés à l'ENS Lyon, c'est une bonne nouvelle.
    Le risque de ne pas être pris au CELSA étant non nul, il me semble dommage de délaisser la khâgne, la BEL pouvant quand même déboucher sur d'autres écoles.
    Ce qui serait intéressant c'est de connaître les résultats ENS qu'ont eus ceux qui ont passé le concours CELSA… les khâgneux ont un taux de réussite de l'ordre de 10% via le concours spécifique (chiffres CELSA). Et je ne sais pas ce qu'il en est pour ceux qui avaient coché le CELSA dans la BEL.
    D'autres témoignages?
    Bonne nuit
    tounta

    J'en ai même vu quelques-uns qui n'étaient même pas sous-admissibles à Lyon cette année. ;)
  • Aucune des personnes que je connais au CELSA n'a eu besoin d'être admissible à l'une ou l'autre ENS (et certaines n'ont pas non plus été sous-a).
  • Sohanelle a écrit:
    SPQR, ce que tu dis n'est pas exact: je connais plusieurs personnes, cette année, qui ont été admissibles ou admises au CELSA, et tous étaient sous-admissibles à Lyon (pas forcément bien classés en plus).

    Je confirme !

    Je pense qu'il vaut mieux passer par la BEL (c'est fait pour comme ça a été dit alors pourquoi s'en priver !).
  • Au temps pour moi alors, nos profs nous avaient rabâché que le concours externe était un meilleur plan que la BEL, qui nécessitait d'être sous-a.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.