Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonsoir à vous :)

Je me présente rapidement : je suis en L3 de Philo, après être passé par une prépa littéraire.
Je suis arrivé à l'université avec l'envie de préparer le concours de professeur des écoles à l'issue de ma licence...
Cependant, les choses ne sont pas si simples.
Vous allez peut-être trouvé ça étonnant, mais c'est l'épreuve de mathématiques qui m'effraie beaucoup.
Il va falloir me remettre à niveau, mais pas seulement. Puisqu'il s'agit d'un concours, qui d'ailleurs a changé (maintenant, l'épreuve de maths, à l'écrit, est centrale et compte 40 points, avec le français), il ne suffit pas d'être bon, mais de réellement maîtriser les connaissances, parfaitement.
Ainsi, je commence sérieusement à m'interroger sur mes possibilités d'avoir un concours qui exige des compétences que je n'ai pas, à l'heure d'aujourd'hui, et qu'il va me falloir retrouver. Je lis de nombreux témoignages de personnes qui expliquent clairement que les "littéraires" se trouvent en grande difficulté face à ce concours, qui réussit très bien aux scientifiques.
Alors, quelqu'un aurait-il quelque chose à me conseiller, à me confier vis-à-vis de mon inquiétude ? Ou bien, ai-je raison, et faudrait-il que je m'oriente vers un concours qui corresponde à mes compétences ?
Je pense au CAPES de lettres modernes, car je ne désire pas enseigner la philosophie, et qui, vraisemblablement, me correspondrait peut-être mieux... ?
Là aussi, qu'en pensez-vous ? J'avais un enseignant de Philosophie qui me disait qu'il était accessible aux étudiants de philosophie.

Merci d'avance de vos réponses ! :)
J'ai réellement besoin d'avis expérimentés qui sauront me dire là où est le risque.
Je sais que dans ce monde de concours, il s'agit d'avantage d'être stratégique, d'utiliser ses points forts, et qu'il ne vaut mieux pas croire que "parce qu'on est motivé, on y arrivera", même si c'est parfois plus simple de se dire cela. :rolleyes:
Mots clés :

Réponses

  • ça dépend quel étudiant de philosophie mais dans l'absolu oui, c'est accessible.
    De toute façon si tu as envie de le passer, cela signifie que tu te voies prof de lettres donc tu en es sûrement capable.
    Après les concours ça se prépare bien sûr. Si tu veux passer le CAPES de lettres modernes et pas celui de philo, il serait peut être judicieux de faire plutôt ton master en littérature comparée qu'en philosophie (ne serait-ce que pour les cours car plein de projet de mémoire de philo pourraient quasiment être effectués en lettre et vice versa).
  • Etudiant de philosophie très littéraire... ^^

    D'accord, donc ça veut dire qu'il est possible d'entrer en Master de Lettres après une licence de Philosophie ?

    Est-ce que tu sais quelles sont ses principales difficultés ?
  • Je ne sais pas si c'est possible mais je pense (dans certaines universités certainement).

    Non, je ne sais pas les difficultés d'un tel parcours, c'est propre à chacun.

    Moi aussi je suis étudiant en philosophie très littéraire et j'ai choisi de faire un master de philosophie et passer les concours de l'enseignement en philosophie parce que j'estime que ce n'est pas antithétique et que si la littérature dépasse la philosophie, cette dernière lui donne bien plus de saveurs et de significations.
  • C'est très juste ce que tu dis, mais je trouve cependant que lorsqu'on se sait davantage littéraire, il est parfois difficile de s'accorder avec les méthodes, les codes de la philosophie.
    La littérature semble tellement moins contraignante, sur certains points.
  • Oui, enfin il y a tellement de courant en philosophie.
    Et moins contraignante je ne sais pas...
    J'ai été dans une fac très "rude" pour ma licence de philosophie (beaucoup de philo analytique) et une fac très "cool" pour mon master (qui aime bien les liens philo/littérature philo/art ect...)
    Je trouve pour ma part que l'existentialisme est à un point de tension entre les deux (certains profs n'étaient pas d'accord avec moi mais c'est une intuition que j'ai depuis longtemps et que j'explore dans mon travail de mémoire).

    En tout cas tu peux tenter de t'inscrire en master de littérature comparée l'an prochain et si tu as déjà un projet (même vague) c'est encore mieux.
  • Bonjour
    je ne sais pas si je suis sur la bonne page mais je cherche des avis qui puissent m'aider à me positionner.
    Voilà, ça fait plus de 10 ans que je n'ai pas enseigné ( mon expérience étant faite à l'étranger, dans une autre vie!), j'ai eu en France, un master 2 FLE.
    Je souhaite revenir dans l'enseignement du français mais j'hésite à me positionner sur les concours CRPE ou CAPES LM? Sachant qu'il m'est difficile de revenir à la révision des matières scientifiques ( maths), peut-être le CAPES est plus accessible vu qu'on se concentre sur une seule matière?
    Que me conseillez-vous?
    Je doute beaucoup de mes capacités.
    Merci d'avance.
  • On se concentre sur une seule matière mais de manière beaucoup plus approfondie, littéraire et technique ! La plupart des personnes qui se présentent au CRPE sont à l'aise dans une matière mais doivent se remettre à niveau dans les autres domaines. Nous ne connaissons pas ton niveau ni tes études précédentes, donc difficile à dire. Tu dois aussi comparer les deux métiers qui sont quand même nettement différents. Les salaires aussi.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.