Grammaire française Participe passé

Bonjour tout le monde!

Je trouve des difficultés à apprendre pourquoi exactement on dit en certaines phrases: J'ai changé d'avis et non: J'ai changé l'avis.. ou encore: J'ai usé de quelque chose et non: J'ai usé quelque chose.. Pourquoi la préposition 'de' suit le verbe même s'il s'agit d'un complément d'objet direct? par exemple= Il a changé la méthode. cette phrase contient un sujet+verbe+CDD.. Et bien,pourquoi on dit: Il changé de méthode...

J’espère que ma question était plus au moins comprise et claire:) Je vous remercie d'avance et je vous souhaite une très bonne journée! :)
Mots clés :
«1

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    Il y a des nuances de sens selon la construction.
    Quand il y a la préposition de, on ne peut plus parler de COD, mais de COI.
    Un même verbe, selon ses emplois, peut être selon les cas transitif direct (avec COD) ou transitif indirect (avec COI).
    • user quelque chose = abîmer ou consommer complètement quelque chose en l'utilisant.
    On use un vêtement en le portant longtemps.
    Il a usé les piles de son appareil photo.
    • user de quelque chose = utiliser quelque chose.
    Il a usé de sa force pour obtenir ce qu'il voulait.

    • changer quelque chose : modifier quelque chose, transformer quelque chose.
    La fée a changé la citrouille en carrosse.
    • changer de quelque chose : remplacer une chose qui nous appartient par une autre chose de même nature.
    Il a changé de méthode, il a changé de chemise.
  • Je vous remercie Mr Jehan pour ta précieuse explication! C'était simple et clair :)
    J'ai encore juste une petite question si vous me permettez :) Dans ton deuxième exemple (il a usé de sa force): c’est ce qu'on appelle= l'article partitif, n'est ce pas?

    Donc, pourquoi dans le dernier exemple, on dirait pas: il a changé de LA méthode? pourquoi l'article est-il supprimé? J’espère que je suis pas trop curieux et ennuyeux par mes questions :D Merci d'avance encore une fois Mr Jehan :)
  • Bonjour,

    Moi, j'ai une autre question à propos de la fonction de " de ".
    Il peut être soit inclus dans un groupe prépositionnel ou indice de l'infinitif.....
    Mais, qu'est ce que cela veut dire indice de l'infinitif?
    merci d'avance
  • tifanny a écrit:
    Mais, qu'est ce que cela veut dire indice de l'infinitif?

    Trouvé dans un autre message de ce forum :
    a écrit:
    La conception la plus répandue est celle de l’”indice d’infinitif”: avec quelques variantes parfois, on parle de préposition “sans aucune valeur sémantique”, dont le rôle serait simplement de “permettre à l’infinitif d’acquérir une fonction dans la phrase”...

    À lire ici.
  • merci beaucoup :D
  • JehanJehan Modérateur
    Uhassan-dream a écrit:
    Dans ton deuxième exemple (il a usé de sa force): c’est ce qu'on appelle= l'article partitif, n'est ce pas?
    Non, il s'agit bien de la préposition de, suivi du GN "sa force"...
  • D'accord, Je vous remercie :) et j'ai encore un petite question si vous la permettez :) Dans quelques cas, on dit= créer de LA richesse, et dans autres, on dit= créer de richesse.. Quelle est la différence? ou encore dans certaines phrases: apprendre de LA langue et apprendre de langue.. Et bien sure, les verbes dans ces deux cas sont appelés= verbes transitifs indirect, n'est ce pas?

    Je suis vraiment désolé pour mes questions qui sont un peu trop, mais je voudrais que ça soit assez clair pour moi :) Et merci d'avance Mr Jehan :)
  • En réponse à ta question, les deux phrases : créer de la richesse ou créer la richesse sont toutes deux grammaticalement correctes, mais ont une signification différente :
    dans le premier cas est utilisé un déterminant qualifié de partitif (de la). Les déterminants partitifs constituent une troisième forme de la famille des articles hybrides (de la, du, de l' et des) et qui, à la différence des articles définis (la, le, les) et indéfinis (une, un et des) apportent des informations vagues sur :
    1/ nom qualifié de comptable (élément divisible qui peut être compté comme l'ananas ou les cerises exemple : j'ai acheté de l'ananas ou je mange des cerises, combien en mange-t-il ? combien en a-t-il vendu; informations respectivement vagues sur le nombre et la quantité.
    2/ nom non comptable (que l'on ne peut compter ou indivisible tels la nourriture, la richesse, pain : je lui ai donné du pain, j'ai acheté de la nourriture et du blé).
    3/ nom abstrait ( exprime une qualité, un état, un sentiment ou tout ce que l'on ne peut toucher comme l'amour, courage, amitié, affection .... du courage soldats, c'est de l'amitié dont on besoin,etc.).

    règles syntaxiques relatives à l'emploi des articles partitifs :
    nom masculin singulier commençant par une consonne : du pain
    nom féminin singullier commençant par consomme : de la viande
    nom féminin singulier commençant par une voyelle : de l' de l'amour
    nom féminin ou masculin au pluriel : des pommes
    prolongement de la réflexion :
    uhssan, sache que l'utilité de cette distinction est de remplacer le nom précédé de l'article partitif par le pronom personnel invariable en
    j'ai acheté du pain, j'ai en acheté
    j'ai des livres j'en ai des livres
    Enfin la distinction entre noms comptables et non comptables relève de la grammaire. cette distinction n'est pas plausible dans les autres sciences telle l'économie où le mot richesse peut être exprimée en revenu quantifiable ou mesua

    avis à toute personne souhaitant améliorer son niveau de langue : ni les forums internet ni les Français eux-mêmes ne vous seront utiles. apprenez les règles de base en respectant les étapes suivantes :
    nature des mots (substantif, adjectif, adverbe, pronom, verbe...)
    fonction des mots (COI,COD, complément de l'adjectif du nom de l'adverbe, attribut du complément, CC, sujet, attribut, épithète...)
    nature des propositions (complétive, relative, conjonctive...)
    fonction des propositions (COD, COI, CC, Attribut, Complément de l'adjectif...)
    concordance des temps

    sites utiles :
    www.aidenet.eu
    www.connectigramme.com
  • JehanJehan Modérateur
    Tarikadzine a écrit:
    En réponse à ta question, les deux phrases : créer de la richesse ou créer la richesse sont toutes deux grammaticalement correctes
    Primo, ce ne sont pas deux phrases.
    Secundo, Uhassan ne proposait pas "créer la richesse" (correct) mais "créer de richesse" ce qui est incorrect en tournure affirmative; c'est seulement correct en tournure négative : "ne pas créer de richesse"
    nom féminin singulier commençant par une voyelle : de l' de l'amour
    Sauf que "amour" au singulier est masculin...
    En fait, on emploie de l' avant un nom commençant par une voyelle ou un h muet, que le nom soit masculin ou féminin : de l'or, de l'eau, de l'huile...
    ni les forums internet ni les Français eux-mêmes ne vous seront utiles.
    Merci, Tarikadzine, c'est gentil pour nous... :P
  • Merci beaucoup à vous Tarikazedine et Jehan! :) Mais Jehan, vous avez dit que:
    Secundo, Uhassan ne proposait pas "créer la richesse" (correct) mais "créer de richesse" ce qui est incorrect en tournure affirmative; c'est seulement correct en tournure négative : "ne pas créer de richesse...
    Mais, pourquoi alors on dit: Changer d'avis??? vous avez expliqué que '"changer" dans ce cas est transitif indirect, n'est ce pas? et bien, ne peut-on pas modifier le verbe 'créer' à un verbe transitif indirect en y ajoutant le 'de'?
    Et encore, une toute petite question qui me dérange.. est-ce qu'il y a en français- une liste de verbes spécifiques qu'on peut transformer en 'verbes transitif indirect' en leur ajoutant le 'de'? Et pour rendre ma question assez claire... pour quelquse verbes, ils sont d'origine verbes transitif direct comme:(changer, user...) mais on peut leur ajouter la préposition 'de' et ainsi, ils deviennent des verbes transitifs indirects.. Ce n'est pas autorisé pour tous les verbes ou quoi exactement? Comme j'ai dit avant, je le redis encore une fois, je m'excuse pour mes questions qui semblent un petit peu stupides, mais c'est normal, car je ne suis pas français :D

    Merci d'avance :)
  • JehanJehan Modérateur
    On ne peut effectivement pas transformer créer en verbe à COI introduit par "de", à la différence de changer ou user.

    Et assez peu de verbes, je pense, se comportent comme changer et user (tantôt suivis d'un COD, tantôt suivis d'un COI introduit par de, avec un sens différent).
    Peut-être existe-t-il une liste de tels verbes.
    Je chercherai cela. Je te tiens au courant.
  • Il paraît que tu es plus ingrate que je ne l'imagine. pour ne plus l'être, je te conseille de suivre scrupuleusement les conseils que j'ai cités dans le message précédent.

    Dans un an, tu sauras ce qu'une phrase signifie.
  • JehanJehan Modérateur
    Pourquoi qualifier Uhassan d' "ingrate", surtout si c'est un garçon ? Pourrais-tu expliquer en bon français le sens que tu donnes ici à ce mot ? Je comprends mal son emploi dans ta phrase.

    D'autre part, tu aurais dû écrire : "Il semble que tu sois" et non "Il paraît que tu es"
    "Il paraît que tu es" signifie en effet "on prétend que tu es", "le bruit court que tu es"...

    Alors, nous te remercierons pour tes conseils, mais sans forcément les suivre "scrupuleusement"..
  • ingrate que tu es !

    Cours de grammaire :

    A l'instar du verbe être, paraître et sembler sont des verbes copules catégorisés en fonction de l'idée exprimée :

    l'apparence : sembler, paraître, considérer comme, avoir l'air, etc.
    continuité : demeurer, rester
    désignation :être élu, être désigné pour, être déclaré, etc.
    appellation : s'appeler, se nommer
    idée d'état : devenir, tomber, retomber, se faire, etc.

    ces verbes sont intransitifs et ont la particularité d'introduire un attribut du sujet.

    L'attribut peut être :
    - un nom commun : Son fils est médecin (l'article indéfini peut être omis, voir conditions d'omission de l'article)
    - un adjectif : Son fils demeure ingrate;
    - un participe passé : il est déclaré perdu
    - adjectif verbal à ne pas confondre avec participe présent : elle a l'air exigeant
    -un adverbe à valeur adjectivale : Ce livre est bien
    - un infinitif : Souffler n'est pas jouer. Cette voiture est à vendre;
    - une proposition subordonnée complétive : la construction grammaticale n'est en principe valable que pour sembler, paraître.

    remarque sur la proposition subordonnée complétive :
    il convient de souligner que paraître exprime la certitude, aussi est-il indispensable d'utiliser le mode indicatif pour le verbe de la proposition subordonnée complétive attribut : il paraît que tu es plus ingrate que je ne l'imagine (l'analyse logique fait ressortir trois propositions :
    il paraît (proposition principale)
    que tu es plus ingrate (proposition subordonnée complétive attribut)
    que je ne l'imagine (proposition conjonctive circonstancielle de comparaison; le mot ne est explétif sans fonction grammaticale, l' pronom neutre mis pour cela).

    sembler exprime l'incertitude, d'où la nécessité d'utiliser le mode subjonctif pour le verbe de la proposition subordonnée complétive attribut

    paraître, c'est apporter une valeur certaine à la qualification.

    cherche d'autres arguments, va y en chercher d'autres.
  • JehanJehan Modérateur
    ingrate que tu es !
    Comme je suis un garçon, disons que ce sera plutôt "ingrat".
    Mais je n'ai toujours pas compris pourquoi tu nous qualifies ainsi, Uhassan et moi.
    Pour ma part, je suis enseignant retraité, j'ai enseigné pendant trente ans, et ce n'est pas toi qui vas me donner des leçons de grammaire française...
    Il était inutile de nous écrire un aussi long message pour nous rappeler tout ça.
    Crois-tu que je l'ignorais ?
    D'autant plus que tu te contentes d'analyses qui ne sont pas des arguments, et n'ont pour l'essentiel aucun rapport avec mes remarques précédentes, mis à part peut-être le sens de "paraître".
    paraître, c'est apporter une valeur certaine à la qualification.
    cherche d'autres arguments, vas-y en chercher d'autres.

    Désolé, mais l'expression "Il paraît que" (verbe 'paraître" en emploi impersonnel) signifie bien "On dit que", "On prétend que", et non pas "Il est certain que". Certaines subtilités du français semblent encore t'échapper, manifestement, malgré ta louable intention de nous corriger.

    Tu aurais mieux fait d'employer par exemple "Il apparaît que tu es ingrate".
    (Verbe "apparaître" en emploi impersonnel)

    Mais tu ne nous as toujours pas dit pourquoi tu utilises cet adjectif "ingrate" et le sens que tu lui donnes ici.
  • je suis désolé Monsieur,

    Vraiment, j'ai cru qu'il s'agissait d'une adolescente effrontée. je suis désolé Monsieur.

    Quant à votre remarque, vous avez raison; l'exemple que j'ai donné du verbe paraître est à la forme pronominale (occasionnelle). néanmoins, ce dont j'eus voulu rendre compte, ce fut le rapport entre verbe exprimant certitude est utilisation du subjonctif.

    Merci pour toutes ces remarques Monsieur

    en ce qui concerne la phrase impérative : va y en cherche d'autres

    cette construction rassemble deux pronoms personnels invariables (y en) et le semi-auxiliaire aller+verbe. par conséquent, la règle de traits d'union et la lettre s ne sont utilisées ni l'une ni l'autre.

    Merci Monsieur
  • JehanJehan Modérateur
    Personne ici n'a été effronté, ni Uhassan, ni moi...
    Et "ingrat" ne signifie nullement "effronté".
    Je ne comprends toujours pas pourquoi tu as employé ce mot.
    l'exemple que j'ai donné du verbe paraître est à la forme pronominale (occasionnelle)
    Non, pas tout, ce n'était pas la forme pronominale; le verbe paraître n'existe d'ailleurs pas à la forme pronominale ("se paraître" n'existe pas).
    ce dont j'ai voulu rendre compte, c'est le rapport entre verbe exprimant certitude et utilisation du subjonctif.
    Je n'ai pas dit le contraire...
    en ce qui concerne la phrase impérative : va y en chercher d'autres
    cette construction rassemble deux pronoms personnels invariables (y en) et le semi-auxiliaire aller+verbe. par conséquent, la règle de traits d'union et la lettre s ne sont utilisées ni l'une ni l'autre.
    Analyse fausse. Le verbe aller n'est pas ici employé comme semi-auxiliaire (futur proche); il a son sens plein de "se rendre", "se déplacer", et l'infinitif qui suit exprime le but pour lequel on se déplace.
    La phrase signifie : Va dans cet endroit (pour) en chercher d'autres.
    Le pronom en est complément de l'infinitif, le pronom adverbial y (= dans cet endroit) est complément du verbe aller.
    En conséquence, la règle du s et du trait d'union s'applique bien ici en ce qui concerne y :
    Vas-y en chercher d'autres.
    Mais où fallait-il que j'aille en chercher ?
  • Peut-être existe-t-il une liste de tels verbes.
    Je chercherai cela. Je te tiens au courant.
    Okay, merci bien Mr Jehan! :) je serai en attente ;) Et je suis vraiment désolé si mon sujet a déclenché du malentendu entre vous et Mr Tarikazedine! En fait, je suis un jeune Marocain de 24 ans, et c'est,en raison, de mon intérêt à apprendre le français que j'insiste à poser ce genre de questions :)

    Merci d'avance Mr :)
  • JehanJehan Modérateur
    Uhassan, tu n'as pas à être désolé, tu n'y es vraiment pour rien ! :)
    Et c'est normal que tu poses de telles questions.

    À la réflexion, je ne pense pas que des verbes tels que tu les cherches soient si nombreux, et ma recherche de liste, pour l'instant, n'a pas donné grand-chose.

    Voilà tout de même un autre cas : servir.
    • servir quelqu'un (COD) = satisfaire en apportant une boisson ou un plat.
    Le barman sert les clients.
    • servir quelque chose (COD) = apporter une boisson ou un plat.
    Elle sert le café à ses invitées.
    • servir de (COI) = "être utilisé comme" , "remplacer" :
    Ce gros arbre abattu sert de passerelle pour traverser la rivière.
  • Okay, Je vous remercie pour votre énorme effort à expliquer :) Je l'apprécie vraiment :)

    Merci à vous Mr Jehan et veuillez me tenir au courant s'il y a de nouveaux verbes qui viennent à ton esprit.. :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.