Grammaire française Participe passé

bonjours à tous.. :)



Que pensez-vous de l'ortographie de cette résumé?
Auriez vous la gentillesse de vérifier mon résumé svp?
Merci de votre réponse.



Selon A. Rimaud l'écrivain se sert de la poésie pour explorer sa propre conscience ainsi que pour investiguer sur son esprit. Seulement un fois que l'esprit du poète est bien forme,celui la pourra aboutir à une autre fonction important de la poésie ;la révélation des concepts inconnus en dépassant les apparences. De mémé F.Ponge et H.victor se rejoignent sur le but de la poésie :la poésie aspire à guider l'humanité. Une art d'écrire d'une objet pour favorir la progression de l'âme pour l'un,union avec les lecteurs qui confie au poète la mission d'orienter l'histoire pour l'autre. Alors que pour certains la démarche poétique est un comme un fine , pour autres un moyenne.
Selon A. Rimaud la poésie permet l'écrivain découvrir son âme, au delà des impératifs esthétiques ou moraux, par l'expérience des de les formes et des bouleversement des tous les sensations toujours en gardant la maitrise de soi.
De mémé f.Plonge et H.victor se rejoignent encore un fois. Plus précisément ,selon le premier.,la poésie est un travail qui comporté un élaboration précis et ordonne des idées, selon le deuxième est une travail qui induit à une renouvèlement persistant de sa propre expression mais qui est élaboré grâce à l'inspiration naturale par choses de la vie réel. Cette démarche permettra de dépasse tout ce qu'on a entendu décrire en révélant l' incroyable .Alors que certains poète utilise cette démarche afin de composer un poète. F.Ponge défini la poésie comme une moyenne pour exprimer les détaillés d' un chose

Réponses

  • bonjours à tous.. smile
  • Celeste.wikki a écrit:
    bonjours à tous.. smile


    Que pensez-vous de l'ortographie de cette résumé?
    Auriez vous la gentillesse de vérifier mon résumé svp?
    Merci de votre réponse.

    La poésie est un art qui consiste à évoquer et à suggérer les sensations, les impressions, les émotions les plus vives par l'union intense des sons, des rythmes, et en particulier par les vers. Quatre documents proposent un éclairage à ce sujet. L'extrait d'une lettre d'Arthur Rimbaud à Paul Demeny (15 mai 1817) qui livre une vision approfondie sur la façon d'être du poète. De même Victor Hugo a travers un extrait de fonction du poète (1840 ?)nous montre le rôle du poète en société. (Cela fait deux documents...)

    Selon Arthur Rimbaud, l'écrivain se sert de la poésie pour explorer sa propre conscience et faire des recherches sur son esprit. En effet, une fois seulement que l'esprit du poète est bien formé, celui-ci  pourra aborder une autre fonction importante de la poésie : la révélation des concepts inconnus qui dépassent les apparences. Au contraire Francis Ponge et Victor Hugo décrivent la poésie comme la lumière qui aspire à guider l'humanité. Plus précisément, selon Francis Ponge, la poésie est un art d'écrire une objet pour favoriser la progression de l'âme ? et selon Victor Hugo elle représente une véritable union avec les lecteurs, le poète se donnant la mission d'orienter l'histoire ? Bien que pour ces écrivains l'art poétique soit considéré comme une fin , pour d'autres, il est considéré comme un moyen.

    Notamment (liaison d'idées ?) Arthur Rimbaud définit la poésie comme le moyen par lequel l'écrivain découvre et rénove ? son âme, en dépassant les impératifs esthétiques ou moraux. En effet cette découverte est acquise par l'expérience de toutes les formes et par tous les bouleversements des sensations. Le but de ce processus artistique permettrait alors à l'écrivain de dépasser tout ce qu'on a entendu décrire en révélant l' incroyable.
    Plus exactement, cette découverte, d'après Victor Hugo, demande un travail rigoureux car elle comporte une élaboration précise et ordonnée des idées. De même, selon Francis Ponge, la poésie est un travail qui induit un renouvellement persistant de sa propre expression, créé grâce à l'inspiration naturelle des choses de la vie réelle ??.


    J'ai du mal à suivre le fil des idées d'un paragraphe à l'aiutre et je ne comprends pas (ou mal) certaines phrases...
  • Bonjours à tous, :)


    Que pensez-vous de l'ortographie de cette résumé?
    Auriez vous la gentillesse de coriger mon résumé s'il vous plaît?
    Voilà:


    ''Peuples! Ecoutez le poète! Ecoutez le rêveur sacre'' cite Victor Hugo dans un recueil de poèmes et plus particulièrement dans le poème fonction du poète publie en 1840.
    À travers cette poème, il vise à livrer un réflexion sur son rôle. Effectivement il privilège l'importance du poète en le parangonnant à la véritable lumière que aspire à guider l'humanité en donnant l'espérance. Plus précisément. Selon lui, l'écrivain, un être différent des autres ,est capable de déchiffrer les signes de l'avenir et de les traduire dans un poème pour les hommes afin de conduire l'humanité vers le progrès. État donne que les peuple ,au contraire, n’en sont pas capable, ils doivent lire les œuvres.

    Personnellement, je n'adhère pas à cette vision qui confie au poète une mission humanitaire. De Fait, mon expérience de lecteur me suggère de attribuer à la poésie autre deux principales fonctions dans la société de aujourd'hui.

    J'estime, en premier lieu, que dans un actualité où le profit personnel, la bêtise, le choc des cultures, l’omniprésence des médias et des gouvernements font apparaitre le sentiment des humains insignifiant la poésie contient encore plus intérêt car elle pousse à soulevé des réflexion et engendrer des prises de conscience. . Aussi A. Rimbaud dans ''Lettre à Paul Demeny'' en 1817 rejoint ma opinion sur le rôle de la poésie en définissant la poésie comme moyenne de développer son propre esprit.

    Ensuite dans un contexte où les organismes de pouvoir travaillent durement pour annihiler le cerveau à la population. C'est également essentiel pour les hommes se servir de la poésie afin de préserver notre propre identité en stimulant l'imagination et en évadant de la réalité. En plus, elle procure du plaisir aux lecteurs grâce à son travail sur les procédés poétiques, le rythme, les sonorités comme rappelle le poète C.Baudelaire. Cependant, la société actuelle refus de far use de la poésie, car elle se permet de voit le poète et la poésie come quelque chose d’accessoire, du joli, voire abstrait.



    Vous avez des idee pour la conclusion ?
  • JehanJehan Modérateur
    Que pensez-vous de l'orthographe de ce résumé?
    Auriez-vous la gentillesse de corriger mon résumé s'il vous plaît?
    Voilà:

    ''Peuples! Ecoutez le poète! Ecoutez le rêveur sacré ! '' écrit Victor Hugo dans un recueil de poèmes et plus particulièrement dans le poème "Fonction du poète" publié en 1840.
    À travers ce poème, il vise à livrer une réflexion sur son rôle. Effectivement, il privilégie l'importance du poète en le définissant comme une véritable lumière qui aspire à guider l'humanité en donnant l'espérance. Plus précisément, selon lui, l'écrivain, un être différent des autres, est capable de déchiffrer les signes de l'avenir et de les traduire dans un poème pour les hommes, afin de conduire l'humanité vers le progrès. Étant donné que les peuples, au contraire, n’en sont pas capables, ils doivent lire les œuvres.
    Personnellement, je n'adhère pas à cette vision qui confie au poète une mission humanitaire. De fait, mon expérience de lecteur me suggère d'attribuer à la poésie deux autres principales fonctions dans la société d'aujourd'hui.
    J'estime, en premier lieu, que dans une actualité où le profit personnel, la bêtise, le choc des cultures, l’omniprésence des médias et des gouvernements font apparaître les sentiments humains comme dérisoires, la poésie a encore plus d'intérêt car elle vise à susciter des réflexions et à engendrer des prises de conscience. . Aussi A. Rimbaud dans ''Lettre à Paul Demeny'' en 1817 rejoint mon opinion sur le rôle de la poésie en la définissant la poésie comme un moyen de développer son propre esprit.
    Ensuite, dans un contexte où les organismes de pouvoir travaillent activement à endormir le cerveau de la population, il est aussi essentiel pour les hommes de se servir de la poésie pour préserver leur propre identité en stimulant leur imagination et en s'évadant de la réalité. En plus, elle procure du plaisir aux lecteurs grâce à son travail sur les procédés poétiques,
    le rythme, les sonorités, comme rappelle le poète C.Baudelaire. Cependant, la société actuelle refuse de faire usage de la poésie, et se permet de voir le poète et la poésie comme de l’accessoire, du joli, voire de l'abstrait.

    Je n'ai corrigé que l'orthographe et parfois la forme.
    Je ne jugerai pas du fond, mais je me permettrai quand même une remarque.
    Je n'ai pas bien compris pourquoi tu n'adhères pas à la façon de voir de Hugo.
    Car ce que tu développes ensuite ne s'y oppose pas clairement.
  • Bonjour , ''Peuples! Ecoutez le poète! Ecoutez le rêveur sacré ! '' écrit Victor Hugo dans le poème "Fonction du poète" publie en 1840.
    Je voulais juste savoir pour les guillemets pourquoi on a pas les fermées et publie est ce que ce n'est pas publié ?
    merci d'avance !
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Oui Halim, c'est bien "publié" et non "publie".
    Je n'ai pas bien compris ta première question. Les guillemets dans
    ''Peuples! Ecoutez le poète! Ecoutez le rêveur sacré ! ''
    sont bien fermés, mais il est vrai qu'on pourrait (je crois) supprimer l'espace qui est à la fin avant le guillemet fermant :
    ''Peuples! Ecoutez le poète! Ecoutez le rêveur sacré !''
    ou alors, écrire avec des guillemets français qui, eux, demandent bien l'espace :
    « Peuples! Ecoutez le poète! Ecoutez le rêveur sacré ! »
  • Je vous remercie monsieur, maintenant, ça devient très clair !
  • JehanJehan Modérateur
    halim a écrit:
    Je voulais juste savoir pour les guillemets : pourquoi ne les a-t-on pas fermés ? Et "publie", est ce que ce n'est pas "publié" ?


    Oui, j'avais oublié la faute à "publié". J'ai rectifié. Merci...
  • Je vous remercie messieurs pour vos remarques et corrections !
  • comme je modifie mon texte vous auriez la gentillesse de le re-voir s'il vous plaît?


    voilà:

    ''Peuples! Écoutez le poète! Écoutez le rêveur sacré !''écrit Victor Hugo dans le poème "Fonction du poète" publié en 1840.
    À travers ce poème, il vise à livrer une réflexion sur son rôle. Effectivement, il privilégie l'importance du poète en le définissant comme une véritable lumière qui aspire à guider l'humanité en donnant l'espérance.
    Personnellement, je n'adhère pas à cette vision qui confie au poète une mission humanitaire. De fait, mon expérience de lecteur me suggère d'attribuer à au poète dans l'actualité une fonction révélatrice de l’homme et un fonction distractif.
    J'estime, en premier lieu, que dans une actualité où le profit personnel le choc des cultures, les médias et les gouvernements hypocrites font apparaître les sentiments humains comme dérisoires, la poésie a encore plus d'intérêt car elle vise à susciter des réflexions et à engendrer des prises de conscience. Aussi A. Rimbaud dans ''Lettre à Paul Demeny'' en 1817 rejoint mon opinion sur le rôle de la poésie en la définissant la poésie comme un moyen de développer son propre esprit.
    Ensuite, je considère aussi que le poète en tant que créateur de poésie est le responsable de l'évasion des lecteurs de la vie quotidien. Effectivement, à travers l'art poétique le poète contribue notamment au développement du sens de la vie ainsi que la stimulation d'imagination chez le lecteur.
    En conclusion,la poète remplit à mon avis ainsi une fonction primordiale même si souvent lui vient qualifie un rôle accessoire voire superflue de part de la société.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Celeste.wikki a écrit:
    De fait, mon expérience de lecteur me suggère d'attribuer à au poète dans l'actualité une fonction révélatrice de l’homme et un fonction distractif.
    J'estime, en premier lieu, que dans une actualité où le profit personnel le choc des cultures, les médias et les gouvernements hypocrites font apparaître les sentiments humains comme dérisoires, la poésie a encore plus d'intérêt car elle vise à susciter des réflexions et à engendrer des prises de conscience. Aussi A. Rimbaud dans ''Lettre à Paul Demeny'' en 1817 rejoint mon opinion sur le rôle de la poésie en la définissant la poésie comme un moyen de développer son propre esprit.
    Ensuite, je considère aussi que le poète en tant que créateur de poésie est le responsable de l'évasion des lecteurs de la vie quotidien. Effectivement, à travers l'art poétique le poète contribue notamment au développement du sens de la vie ainsi que la stimulation d'imagination chez le lecteur.
    En conclusion,la poète remplit à mon avis ainsi une fonction primordiale même si souvent lui vient qualifie un rôle accessoire voire superflue de part de la société.
    Tous les passages en gras sont à corriger, pour des fautes d'accord, des mots oubliés, des virgules oubliées, etc.
    Le dernier passage en italique est incompréhensible. À revoir.
    Le premier passage en italique risque de faire sourire. Rimbaud, mort longtemps avant toi, a peu de chance de te rejoindre ou de rejoindre ton opinion. Il vaudrait mieux dire quelque chose comme : Rimbaud, dans ''Lettre à Paul Demeny'' en 1817, exprimait déjà l'opinion, qui est aussi la mienne, selon laquelle ...
  • JehanJehan Modérateur
    Entre parenthèses et en vert, ce sont simplement des commentaires sur ce que tu as écrit.
    Personnellement, je n'adhère pas à cette vision qui confie au poète une mission humanitaire. De fait, mon expérience de lecteur me suggère d'attribuer à au poète dans l'actualité (Que veux-tu dire ? Poète actuel ? Poète confronté à l'actualité ?) une fonction révélatrice de l’homme et une fonction distractive
    .
    en la définissant la poésie comme un moyen de développer son propre esprit.
    Ensuite, Je considère aussi que le poète en tant que créateur de poésie (Pourquoi préciser que le poète est créateur de poésie ? C'est le sens même du mot...) est le responsable de l'évasion des lecteurs hors de la vie quotidienne. Effectivement, à travers l'art poétique, le poète contribue notablement au développement du sens de la vie (S'évader de la vie quotidienne permet-il vraiment d'acquérir un meilleur sens de la vie ?) ainsi qu'à la stimulation de l'imagination du lecteur.
    En conclusion, le poète remplit ainsi à mon avis une fonction primordiale même si souvent la société lui attribue lui vient qualifie un rôle accessoire voire superflu de part de la société.
  • J'avais entrepris de corriger ce texte posté en doublon sur un autre sujet, mais entre temps, il a été supprimé et je n'ai évidemment pas pu poster mon travail, qui s'est perdu... Ce n'est pas agréable ! :(
  • JehanJehan Modérateur
    Je t'accorde que ce n'est pas agréable.
    Il m'est d'ailleurs arrivé il y a peu une mésaventure analogue , après une longue correction.
    En tout cas, je ne suis pas l'auteur de la suppression du doublon, que je n'avais même pas vu.
    Cela dit, pour celui qui supprime le doublon, difficile de deviner que quelqu'un est en train de le corriger au même moment...
  • que pensez-vous de mon poème pour une amie?
    quelles grosses fautes ai-je commises?
    merci de me répondre
    travail de seulement 2 h apprenti poète
    cette amie a 31 ans, elle a perdu ses 2 parents en l'espace de 5 ans
    j ai 41 ans

    Pensée Nocturne

    Juste des mots, bien réfléchis,
    En ce début, ce mois d’année,
    Sous le regard, d’amis si pleins,
    Sous un cœur blanc, sans la neige,
    Il est très bon, de partager.

    Ce beau cadeau, une tragédie ?
    Ame battue, ou colmatée ?
    Mon doux hasard, quel lendemain ?
    On prend des ans, que sais-je ?
    Ni Prévision, ni destinée.

    A JESSICA, un message
    Ma conviction, mon seul esprit,
    Incantation, vent d’énergie,
    En nous voilà, avantages.
  • jeannoah a écrit:

    Pensée Nocturne

    Juste des mots, bien réfléchis,
    En ce début, ce mois d’année,
    Sous le regard, d’amis si pleins,
    Sous un cœur blanc, sans la neige,
    Il est très bon, de partager.

    Ce beau cadeau, une tragédie ?
    Ame battue, ou colmatée ?
    Mon doux hasard, quel lendemain ?
    On prend des ans, que sais-je ?
    Ni Prévision, ni destinée.

    A JESSICA, un message
    Ma conviction, mon seul esprit,
    Incantation, vent d’énergie,
    En nous voilà, avantages.

    Bonjour, amateur d'écriture poético-ludique, je ne me dresse pas face à vous comme un spécialiste de la matière :)... mais me permets néanmoins de vous présenter quelques pistes éventuelles de relecture, concernant votre travail empreint d'une sensibilité patente.

    Les octosyllabes ne me semblent pas tous respectés, mais cela n'est peut- être pas un impératif pour vous, ce qui demeure [entendable] acceptable à mon sens.

    Certaines virgules m’apparaissent superflues, notamment aux vers 3 et 5 pour la première strophe (idem vers 7).

    Majuscule à "Prévision" vers 1o, s'agit-il d'une référence ?

    "amis si pleins" : finalement, l'expression me titille un peu mais ce doit être personnel ? Lapidaire, elle me fait maladroitement penser à du Rabelais : amis si remplis [de vin ou de bonne chère]... Vouliez-vous insister sur l'idée d'amis entiers ? Pleins de quelle matière ou consistance ?

    Pourriez- vous m'expliquer dans le texte l'emploi de la formule "Mon doux hasard" ? Est- ce du style interjectif avec l'introduction d'une idée poétique nouvelle, sans rapport avec l'allégorie précédente ?

    Bien à vous.
  • merci de la réponse
    c'est travail fait en 2h les mots venaient assez facilement
    quelles octosyllabes ne sont pas respectées ?
    tout à fait d'accord sur les virgules
    prévision majuscule erreur de frappe
    "amis si pleins" ... de bons sens d'humanité d'amour de raison de logique......
    "mon doux hasard" dans le sens de ma philosophie qui raconte que l'on est qu'à moitié maitre de son avenir j'improbabilité du temps mais conscient qu'on est en partie responsable de ses choix et de ses conséquences sans vouloir tout essayer de comprendre
    dois-je poursuivre dans l'écriture? Est-ce trop idyllique ? puérile? dénoué de sens? je n ai relu essentiellement que l orthographe
    Est-ce que l'absence de verbes ou très peu est préjudiciable?
    si vous avez remarqué j ai démarré mon poème avec la première lettre de chaque vers qui forme "Jessica mon amie"
    l'ordre et les idées me parvenaient logiques
    ma sensibilité vient en partie de mon travail hospitalier et des valeurs éducatives de respect et de bienveillance
    cordialement j-louis w
  • JehanJehan Modérateur
    quels octosyllabes ne sont pas respectés ?

    Attention, ce sont les syllabes prononcées qui comptent.
    Une syllabe en e compte avant une consonne à l'intérieur d'un vers, mais pas à la fin.

    Sous/ un/ cœur /blanc,/ sans /la /neig(e), : 7 syllabes

    Ce /beau/ ca/deau,/ u/ne/ tra/gé/die ? : 9 syllabes

    On /prend/ des/ ans,/ que/ sais-j(e) ? : 7 syllabes

    A /JES/SI/CA,/ un /mes/sag(e) : 7 syllabes

    En /nous /voi/là, /a/van/tag(e)s. 7 syllabes

    PS- Je n'ai pas compris la signification du dernier vers...
  • ^^ Oui, le décompte des syllabes est à parfaire pour répondre aux canons de la versification française.

    En effet, le dernier vers est sibyllin.
    jeannoah a écrit:
    dois-je poursuivre dans l'écriture?
    Toujours ! :D
    jeannoah a écrit:
    Est-ce trop idyllique ? puérile? dénoué de sens? je n ai relu essentiellement que l orthographe
    Non, pour ma part la lecture de votre poème n'est pas dénuée d'intérêt (mais je fais souvent un très mauvais censeur :)). Onirique, romantique et sensitif : qui sait ?
    L'expression "mois d'année" peut être qualifiée de redondance.

    Comme vous le précisez, il s'agit d'un premier jet (écriture émotionnelle) : je conserve toutefois une impression ténue liée à une construction située dans l'accumulation allégorique, source de saccades pour la compréhension de l'ensemble alors que la forme possède quant à elle un rythme... disons "chaloupé" !
    Je m'explique désormais cela par l'emploi de l'acrostiche.
    jeannoah a écrit:
    Est-ce que l'absence de verbes ou très peu est préjudiciable?
    L'absence de verbe ne doit pas rebuter. De très belles œuvres usent de phrases nominales ; citons ce soir le poème intitulé "Walcourt", de Verlaine http://www.poetica.fr/poeme-748/paul-verlaine-walcourt/ dont vous pouvez lire les nombreuses analyses afin d'approfondir votre travail.
    C'est la raison pour laquelle j'ai parlé précédemment de style interjectif, bien que votre écriture emploie des points d'interrogation et non d'exclamation.
    jeannoah a écrit:
    si vous avez remarqué j ai démarré mon poème avec la première lettre de chaque vers qui forme "Jessica mon amie"
    En toute franchise, je ne l'avais pas relevé : c'est dire finalement les limites de mon esprit critique ! :D

    "Les détails font la perfection, et la perfection n'est pas un détail."
    jeannoah a écrit:
    ma sensibilité vient en partie de mon travail hospitalier et des valeurs éducatives de respect et de bienveillance
    Félicitations et bonne continuation !

    @ Jehan, pourriez-vous me donner votre avis sur la tournure de la phrase : "amis si pleins" ? Je comprends pourtant que l'utilisation de "plein de" n'est pas obligatoire...
  • merci pour toutes ces précisions
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.