Grammaire française Participe passé

Bonjour à tous !

Je me pose une petite question de typographie. Dans une référence bibliographique, il peut arriver que l'on indique par exemple : "Dupont et al."
Bien entendu, "al." signifie "alii" (autres).

Il peut arriver que cette abréviation soit située juste avant une virgule : "Dupont et al., 2005". Dans ce cas, est-il vraiment nécessaire de conserver le point juste avant la virgule ? Je trouve cela très laid. Est-ce que la virgule ne pourrait pas suffire : "Dupont et al, 2005" ? Que dit le code typographique à ce sujet, s'il en parle bien sûr ? :rolleyes:

Réponses

  • Si le mot abrégé termine la phrase, le point abréviatif se confond avec le point final ou bien, le cas échéant, avec les points de suspension. Il n’annule cependant aucun autre signe de ponctuation.
  • Vous ne répondez pas du tout à ma question. :rolleyes:

    Je ne posais pas en effet la question du point abréviatif avant le point final ou des points de suspension, mais avant une virgule.
  • Lisez jusqu'au bout :
    Anne345 a écrit:
    Si le mot abrégé termine la phrase, le point abréviatif se confond avec le point final ou bien, le cas échéant, avec les points de suspension. Il n’annule cependant aucun autre signe de ponctuation.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Spalding, évitez les lectures superficielles avant d'être désagréable avec un interlocuteur !
    Le paragraphe final cité par Anne indiquait : "Il n’annule cependant aucun autre signe de ponctuation."
  • Le passage cité se rapporte manifestement au point abréviatif avant le point final ou des points de suspension. Je répète donc que ma question concernait le point abréviatif avant une virgule.

    Si vous ne pouvez pas répondre à ma question, inutile de poster quoi que se soit dans ce sujet. Cela vous évitera de perdre votre temps, et de me faire perdre aussi le mien. En toute amitié, bien sûr... :P
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Eh bien l'amitié que nous avons pour vous nous porte à vous conseiller de relire tout ça à tête reposée, éventuellement après l'avoir transcrit en orthographe simplifiée si cela vous facilite la compréhension ! :lol:
    En tout cas, dans La Ponctuation maîtrisée, Raymond Jacquenod écrit d'une manière comparable : « Le point abréviatif exclut le point final. […] le point abréviatif n’exclut pas l’emploi des signes de ponctuation autres que le point […] En revanche, le point abréviatif se confond avec les points de suspension. »
  • Quel sens de l'humour admirable, Lamaneur ! Je dois dire que je n'ai encore jamais rien lu d'aussi drôle. Là, vous atteignez, je crois, les sommets de votre participation à ce forum... :lol:

    Sinon, il n'était peut-être pas indispensable de voler au secours de la malheureuse Anne, alors qu'elle n'avait manifestement pas répondu à ma question. Elle est de toute façon capable de se défendre toute seule ! Cela dit, tout le monde sur ce forum aura apprécié votre esprit chevaleresque. À quand le mariage ? :P

    Sinon, je constate que personne n'a encore répondu à ma question précise : "n'exclut pas " n'est pas une réponse. Si ma question est par ailleurs insoluble, rien ne vous interdit bien sûr d'aller voir ailleurs. Vous avez sûrement des choses beaucoup plus intéressantes à faire... :rolleyes:
  • Il est vrai que le passage cité ne parle pas d'une éventuelle disparition du point abréviatif devant un signe de ponctuation quel qu'il soit, mais de l'inverse. Mais ce n'est même pas le reproche que vous me faites !
    La réponse est alors :
    Ce point (abréviatif) se maintient entre l'abréviation et toute ponctuation, sauf le point final et les points de suspension avec lesquels il se confond.
    (Mémento typographique, Editions du Cercle de le Librairie)
    Je suis trop bonne...
  • C'est votre interprétation personnelle de la phrase citée, que je rappelle ci-après (en gras) :
    Si le mot abrégé termine la phrase, le point abréviatif se confond avec le point final ou bien, le cas échéant, avec les points de suspension. Il n’annule cependant aucun autre signe de ponctuation.

    Cette deuxième phrase indique que le point abréviatif n'annule pas une virgule placée juste après. J'en déduis donc que cette virgule doit être conservée. Mais il ne s'ensuit pas pour autant que ce soit le cas du point abréviatif lui-même.

    Vous n'avez donc toujours pas répondu à ma question. Mais je ne vous remercie pas moins chaleureusement pour vos louables efforts... :)
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Par définition, le point abréviatif est un point, pas une virgule ni quoi que ce soit d'autre !
    Est-ce que le Ramat sera suffisamment clair à vos yeux : « Le point abréviatif disparaît devant le point final et les points de suspension. Il subsiste devant les autres signes de ponctuation. » ?
    Bref, il se maintient (comme dans la référence d'Anne) ou il subsiste.
    Cela est clair dès le début. S'il n'y a plus de point abréviatif pour une abréviation qui en comporte normalement une, l'abréviation n'est plus correctement écrite. Point.
  • Comme cela, c'est en effet plus clair. Merci, Lamaneur. Je constate avec plaisir que vous faites des progrès spectaculaires à mon contact ! ;)

    Cela dit, un point avant une virgule est très disgracieux. Plutôt que "et al., 2005" en reprenant mon exemple, j'écrirais donc "et alii, 2005" sans abréger ou bien encore "et autres, 2005". :rolleyes:
  • Condescendance, en plus de la misogynie récurrente ?
    Mais au moins nous aurons révisé quelques éléments typographiques et je sais maintenant comment j'écrirai Quel c... !
  • Quel manque d'humour et quelle grossièreté, chère Anne ! Vraiment, vous m'attristez... Prenez donc exemple sur Lamaneur ! :lol:

    Cela dit, il me parait un peu tard pour refaire votre éducation. Ce n'est pas en tout cas moi qui m'en chargerai. Et vous êtes aussi si belle quand vous vous mettez en colère ! À très bientôt, pour de bien agréables moments entre nous... :P
  • JehanJehan Modérateur
    En tout cas, quel c... ondescendant ! :P

    Écrivez donc et abrégez donc comme il vous semblera le plus judicieux.
    Vous pourrez ensuite nous présenter un nouveau superbe projet de réforme : celui des règles typographiques...
  • Quand on me le demande aussi gentiment, je ne peux pas résister longtemps... :P

    Attendez-vous donc très bientôt à de nouvelles propositions révolutionnaires qui vous émerveilleront, je n'en doute pas... :)
  • JehanJehan Modérateur
    Voilà qui nous promet bien des joies, en effet... ;)

    En attendant, pour votre question, j'ai trouvé ceci :
    Le point abréviatif est toujours collé au signe qui le précède et suivi d'une espace.
    En toute logique, on devrait donc écrire :
    "Dupont et al. , 2005"
    Mais comme par ailleurs il est précisé qu'on ne doit pas mettre d'espace avant la virgule, le problème reste entier.
    D'autant que votre solution consistant à supprimer le point abréviatif ne facilite pas vraiment la reconnaissance de "al" et de son statut d'abréviation, comme l'a fait remarquer Lamaneur.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Spalding a écrit:
    Quel manque d'humour et quelle grossièreté, chère Anne ! Vraiment, vous m'attristez... Prenez donc exemple sur Lamaneur ! :lol:
    Dieu me préserve ! Je préfère encore la place d'Anne !
    704658books.png
  • OK, je pense que ce problème a été bien éclairci grâce aux contributions de tous !

    S'agissant de nos échanges personnels, je suis amateur ! Mais utilisons plutôt nos boites du forum... ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.