Fiches méthode Bac de français 2020

Bac de français 2013, séries S et ES - Commentaire
Objet d’étude : le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours

Sujet complet
Lire le corrigé du commentaire (par Jean-Luc)

Vous commenterez l’extrait de Jean Giono (texte C) :
Texte C - Jean Giono, Un Roi sans divertissement, 1947

Mme Tim est la femme du châtelain de Saint-Baudille. Autour d’elle s’organisent des fêtes familiales dont le narrateur garde le souvenir.

[…] Mme Tim était abondamment grand-mère. Les filles occupaient aussi des situations dans les plaines, en bas autour.
À chaque instant, sur les chemins qui descendaient de Saint-Baudille on voyait partir le messager et, sur les chemins qui montaient à Saint-Baudille, on voyait monter ensuite des cargaisons de nourrices et d’enfants. L’aînée à elle seule en avait six. Le messager de Mme Tim avait toujours l’ordre de faire le tour des trois ménages et de tout ramasser.
C’étaient, alors, des fêtes à n’en plus finir : des goûters dans le labyrinthe de buis1; des promenades à dos de mulets dans le parc ; des jeux sur les terrasses et, en cas de pluie, pour calmer le fourmillement de jambes de tout ce petit monde, des sortes de bamboulas2 dans les grands combles3 du château dont les planchers grondaient alors de courses et de sauts, comme un lointain tonnerre.
Quand l’occasion s’en présentait, soit qu’on revienne de Mens (dont la route passe en bordure d’un coin de parc), soit que ce fût pendant une journée d’automne, au retour d’une petite partie de chasse au lièvre, c’est-à-dire quand on était sur les crêtes qui dominent le labyrinthe de buis et les terrasses, on ne manquait pas de regarder tous ces amusements. D’autant que Mme Tim était toujours la tambour-major4.
Elle était vêtue à l’opulente d’une robe de bure5, avec des fonds énormes qui se plissaient et se déplissaient autour d’elle à chaque pas, le long de son corps de statue. Elle avait du corsage et elle l’agrémentait de jabots de linon6. À la voir au milieu de cette cuve d’enfants dont elle tenait une grappe dans chaque main, pendant que les autres giclaient autour d’elle, on l’aurait toute voulue. Derrière elle, les nourrices portaient encore les derniers-nés dans des cocons blancs. Ou bien, en se relevant sur la pointe des pieds et en passant la tête par-dessus la haie, on la surprenait au milieu d’un en-cas champêtre, distribuant des parts de gâteaux et des verres de sirop, encadrée, à droite, d’un laquais (qui était le fils Onésiphore de Prébois) vêtu de bleu, portant le tonnelet d’orangeade et, à gauche, d’une domestique femme (qui était la petite fille de la vieille Nanette d’Avers), vêtue de zinzolins7 et de linge blanc, portant le panier à pâtisserie. C’était à voir !
1 Buis : arbuste.
2 Bamboula : fête.
3 Combles : espaces compris entre le dernier étage de la demeure et le toit.
4 Tambour-major : grade militaire (sous-officier qui commande les tambours et les clairons d’un régiment) donné ici, de façon plaisante, à Mme Tim qui commande tout.
5 Bure : étoffe de laine brune.
6 Jabots de linon : ornements de tissu qui s’étalent sur la poitrine.
7 Zinzolins : tissus d’un violet rougeâtre.
Mots clés :
«13456710

Réponses

  • Bonjour, je sors du bac et je viens de voir un corrigé type du plan du commentaire qui était attendu, ce qui me fait douter... J'ai fait I- Le portrait d'une mère/femme de caractère et en II- La version féminine de Dionysos. Vous pensez que ça peut être accepté ? :)
    Merci !
  • mais que viens faire dionysos ?

    voici mon plan, qu'en pensez vous ?

    I. Un edescription personnelle
    A. presence du narrateur
    B. qui dresse un tableau de la scène
    C. un éveil des sens

    II. Un hymne au bonheur
    A. un cadre bucolique
    B. Abondance de la scène

    III. Un portrait des enfants de la nature
    A. description nuancée de la femme
    B. des enfants heureux

    je stresse trop et j'aimerais votre avis..
  • Moi j'ai :

    I)Madame Tim, personnage centrale
    a)Un personnage attentionné
    b)Une femme "tambour-major"
    c)Une Grand-Mere désirée

    II)Une garderie animée
    a)Des activités incessantes
    b)Une population abondante
    c)Des lieux élogés

    Je pense avoir bien réussit...
  • JehanJehan Modérateur
    Qu'est-ce que c'est au juste, des lieux "élogés" ?
  • *Je pense que par lieu élogé, elle entend élogieux, c'est-à-dire en faveur de quelque chose.

    Bonjour, pour ma part j'ai fais ceci:

    Comment l'auteur a travers cet extrait montre la vie paisible et joyeuse d'une famille en contradiction avec un société archaïque et querelleuse ?
    I- une scène joyeuse de vie à la campagne
    1) décor campagnard
    2)une famille nombreuse et uni
    3) une famille joyeuse

    II-Mme Tim: une figure maternelle
    1) une femme attentionné et douce
    2) une femme imposante et puissante

    Cl: scène paisible de vie à la campagne avec une famille joyeuse en contradiction avec une société lié au bouleversement et aux guerres.
    Ouverture: la figure maternelle de John steinbeck

    Qu'en pensez-vous ?
  • Bonsoir, moi j'ai comme plan :

    Problematique : comment apparaît madame Tim dans cet extrait de roman ?

    I Une femme présentée comme extraordinaire à travers le regard du narrateur

    A) Une femme puissante, qui domine l'action et l'intrigue
    B) Une femme riche
    C) Un narrateur nostalgique et admiratif

    II Une scene et des portraits réalistes

    A) la stratetegie de l'auteur pour parvenir à rendre la situation réelle
    B) l'auteur, un homme physionomiste

    Ouverture : le chef d'œuvre inconnu Balzac : portrait également réaliste mais contrairement à Mme Tim qui est présente comme une héroïne, le vieillard est présenté comme un être inquiétant , qui suscite le trouble

    Alors qu'en pensez vous ? Je stresse beaucoup
  • sosososo Membre
    Bonjour, voilà mon plan. J'aimerai votre avis car je suis en panique total !!!!!!

    I- Portrait d'une femme ordinaire
    1) Une identité
    2) description réel à travers ses vêtements
    3) évocation de ses habitudes

    II- Portrait d'une femme à figure maternelle
    1)Figure de jovialité et générosité
    2)Figure d'autorité
    3) Figure d'une femme admirée de tous


    Merci de me dire ceux que vous pensez :) (je pense m'avoir completement planter :/ )
  • Bonjour!
    Après avoir regarder les corrigés je me suis aperçue que je n'ai absolument pas fait ce qu'il fallait.

    J'ai d'abord fais une problématique beaucoup trop vague : " En quoi cet extrait est il caractéristique du roman ? "
    Et mon plan catastrophique:

    I)- Une grande présence de la description
    a)- Des enfants nombreux
    b )- un portrait de Mme Tim qui exprime la féminité

    II ) - Impression du réel
    a )- un cadre champêtre
    b)- un narrateur proche du lecteur

    J'aimerais savoir si malgré que j'ai complètement rater cette composition, la note sera vraiment basse ?
    Merci de votre réponse.
  • Bonjour, une toute petite question, dans "tout ramasser", tout est-il un pronom indéfini de la totalité ? Je ne suis pas sûre de moi. Merci
  • Bonjour, ton plan Soso m'a l'air complet et il reprend tous les éléments des corrections que j'ai lues. Mais qu'as tu mis dans la partie "Une identité"?. Pour ma part, je suis assez inquiet car mon plan est assez étranger aux éléments de correction, si quelqu'un pouvait me donner son avis...:
    Problématique: Comment Mme Tim et ses fêtes créent-elles un monde aux caractéristiques utopiques et étranges ?


    I]Mme Tim
    A)Un portrait
    B) L'être, métaphore du lieu

    II]Un monde heureux
    A) Un monde idéal et un cadre pastoral
    B) Des caractéristiques utopiques

    III]Les limites
    A) Un air militaire
    B) Une déshumanisation des enfants.

    Ouverture sur l'oeuvre d'Huxley : Le meilleur des mondes car c'est une utopie détournée du XXème siècle

    Après coup, et surtout après avoir discuté avec quelques camarades, mon plan me paraît quelque peu tordu, quelqu'un a t-il un avis à m'apporter ? Merci d'avance.
  • mel-sol34 a écrit:
    Bonsoir, moi j'ai comme plan :

    Problematique : comment apparaît madame Tim dans cet extrait de roman ?

    I Une femme présentée extraordinaire aux yeux du narrateur

    A) Une femme riche
    B) Une femme puissante
    C) Un narrateur admiratif (la nostalgie n'intervient manifestement qu'à la toute fin)

    II Une scène et des portraits réalistes (attention à ce mot !)

    A) Une scène proche du réel (= réalisme) (j'ose croire que tu pensais à l'effet de réel) (tu t'éloignes de ta problématique)
    B) Physionomie de Mme. Tim
    Cette partie est succincte. La partie finale d'un commentaire est censée être subtile en dévoilant l'enjeu du texte de l'auteur.

    Ouverture : le chef d'œuvre inconnu Balzac : portrait également réaliste mais contrairement à Mme Tim qui est présente comme une héroïne, le vieillard est présenté comme un être inquiétant , qui suscite le trouble < le point commun qu'est le réalisme des textes est bien trop faible pour lier les deux personnages, d'autant plus que Balzac se sert dans le mouvement réaliste alors que Giono ne s'inscrit que dans une culture populaire, en marge des mouvements littéraires de son temps, et qu'une ouverture induit vers le futur, non vers le passé. Balzac et Giono ne sont pas du même siècle !

    Alors qu'en pensez vous ? Je stresse beaucoup < J'ai l'impression que tu as mélangé le réalisme, le procédé littéraire (appelé effet de réel), et le réalisme, mouvement littéraire. Ta première partie est bonne et le reste est confusion.
    Si tu as bien répondu à la question corpus et bien rédigé les deux exercices que sont la question et le commentaire composé, tu peux espérer une note assez bonne.
  • I. Le portrait d'une femme ambivalente

    A. L'opulence et l'abondance dans un cadre réaliste
    B. Le portrait détaillé d'une figure maternelle (généreuse, riche, exubérante, respectée) (J'ai remarqué que ses domestiques portent des noms de noble, comme quoi elle est vraiment très respectée!)

    II. Un portrait où grandeur et décadence s'accorde pour conférer un caractère extraordinaire à cette femme.

    A. Une femme dirigitante aux pouvoirs divins (tambour major; atmosphère de mystère plane autour du "long corps de statue"
    B. Une femme qui éclipse et meprise les autres personnages objet de distraction (enfant animalisé mis à l'état d'objet pour la divertir (voir le titre)) un peu à la manière de Pascal

    Ccl : Femme ambivalente mais cette figure maternelle est importante dans le Château de ma mère de Pagnol et dans Vipère au poing (deux conceptions différente)
  • Bonjour, j'aurai une toute petite question. Dans la phrase "Le messager de Mme Tim avait toujours l’ordre de faire le tour des trois ménages et de tout ramasser." (Jean Giono), quelle est la nature de tout. J'ai mis que c'était un pronom indéfini de totalité, mais je ne suis pas sûre de moi... Merci !!! Tout en sachant que le mot réfère aux petits enfants de Mme Tim.
  • Qu'entendez vous par une assez bonne note ?
  • Bonjour,

    Moi j'ai fait
    I/ Un tableau de la joie
    1)les personnages
    2)l'atmosphère
    3)l'épique

    II/un souvenir organisé
    1)La présentation
    2)le déroulement
    3)la description

    III/ une scène de film, cinéma ?
    1)L'effet de réel
    2)La phrase finale

    voilà vous pouvez me donner votre avis ? Merci
  • 75A75A Membre
    Pour ma part , j'ai fait un plan basé sur le realisme :

    Comment cet extrait montre-il le realisme?

    I.Une description realiste
    1.des souvenirs tres precis
    2.Un tableau vivant

    II.le symbollisme du personnage
    1.la figure maternelle
    2. femme pendant le seconde guerre mondiale

    est ce bon ?
  • Pour ma part j'ai parlé de l'hypothypose (le tableau vivant)
  • 75A75A Membre
    Anastasiaa a écrit:
    Pour ma part j'ai parlé de l'hypothypose (le tableau vivant)

    *hypotypose

    j ai fait la meme chose !! =D
  • mel-sol34 a écrit:
    Qu'entendez vous par une assez bonne note ?
    Qui relève de la mention " Assez Bien ". Je ne juge cependant qu'à ton plan de commentaire composé posté ici tel quel, en tant que simple lycéen.
  • je le trouve bien moi!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.