Gérondif / participe présent

S'il est facile de différencier la participe présent du gérondif au niveau de la forme verbale, la différence au niveau de leur emploi respectif se présente comme un véritable casse-tête chinois. Pourquoi? Tout siimplement, parce que ces deux modes ont pratiquement les mêmes valeurs (simultanéité, cause...). Dans la phrase suivante:

Il s'est mis à boire; il croyait pouvoir tenir le coup à travers l'alcool.

Qu'est-ce qui justifierait l'emploi du gérondif ou du participe présent?
L'emploi de quel mode serait-il fautif ici?

Est-ce le sens global de la phrase qui aiderait mieux ici? Ou tout simplement le style?

Merci d'avance pour vos réponses
«13

Réponses

  • kayouxkayoux Membre
    Chers tous,

    Dans la phrase suite, à quel mode (gérondif ou participe présent) doit-on mettre l'expression soulignée?

    "Je l'ai vu chanter et danser, pendant qu'il était à table avec nos invités."

    Ma proposition est: en étant à table avec nos invités.
  • Bonjour,
    Un ami étranger doit rédiger un court texte. Il m'a demandé de le corriger. Il a écrit: "ma famille était à la gare, en m'attendant avec un bouquet de fleurs". Je lui ai conseillé d'écrire: "ma famille m'attendait à la gare avec un bouquet de fleurs". Il trouve que c'est effectivement mieux. Mais, il ne comprend pas pourquoi, dans sa phrase, le gérondif n'est pas approprié. Et, je n'arrive pas à le lui expliquer. Quelqu'un pourrait-il m'aider? A la rigueur, le participe présent aurait pu convenir ("ma famille était à la gare, m'attendant avec un bouquet de fleurs") mais, selon moi, pas le gérondif. Pourtant, je ne sais pas pourquoi.
    Bonne soirée.
  • Bonsoir,
    Il me semble que le participe présent exprime une action alors que le gérondif exprime plutôt une circonstance (de l'acte décrit par le verbe).
    Bonne nuit.
  • Bjr,
    Merci pour cette réponse.
    Depuis mon post, je me suis renseigné sur la question mais... quand je compare les modalités d'utilisation du participe présent avec celles du gérondif, je trouve souvent les mêmes choses.
    D'ordinaire, je ne me pose pas la question. Je "sens" quand il faut que j'utilise l'un ou l'autre. Mais, pour l'expliquer à mon ami, j'ai besoin d'autre chose que de... sensations.
    La distinction "action/circonstance" est intéressante. Mais, dans la phrase de mon ami, je n'arrive pas vraiment à opérer cette distinction. Pourtant, je sens que, dans cette phrase, le gérondif ne convient vraiment pas.
    Merci.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Ta question est très intéressante. J'y ai réfléchi à plusieurs reprises dans la journée, mais je n'ai pas trouvé de réponse simple. C'est énervant !
  • ma famille était à la gare, en m'attendant avec un bouquet de fleurs.
    Le gérondif et le participe présent peuvent exprimer tous les deux le temps (concomitance), mais aussi, la cause, le moyen ou la condition. Mais le participe est une forme adjectivale du verbe, donc toujours rattachée d’une manière ou d’une autre à un groupe nominal, la famille dans l'exemple cité.
  • Bonjour,

    Dois-je écrire :

    1/Il ne pouvait pas comprendre les mots sortants de la bouche qui grimaçait ainsi.

    ou

    2/Il ne pouvait pas comprendre les mots sortant de la bouche qui grimaçait ainsi.

    Est-ce bien un participe présent dans le premier cas et un gérondif dans le second?
  • Dans la première phrase (sortants), ce serait un adjectif verbal. Dans la seconde (sortant), c'est un participe présent. Le gérondif est toujours précédé de en.

    C'est la seconde qui est correcte : il ne pouvait pas comprendre les mots sortant de la bouche qui grimaçait ainsi. Il ne s'accorderait pas dans : il ne pouvait pas comprendre les paroles sortant de la bouche...
    Souvent la présence ou non d'un complément permet de les différencier :
    Voici la députée sortante.
    Voici la députée sortant de sa voiture.
  • Merci pour ces explications !
  • dec4dec4 Membre
    Bonjour à tous,

    Je me trouve face à une phrase qu'il faut compléter avec un gérondif ou un participe présent.

    ___ (pouffer de rire), les spectateurs regardaient le prestidigitateur sortir une cigarette du nez d'une grosse dame.

    D'après la correction et ce que je mettrais sans y penser, c'est un participe présent qu'il faut utiliser.
    Lorsque je commence à réfléchir si c'est un participe ou un gérondif, je commence à douter.
    C'est le même sujet, n'est-ce pas? Alors, pourquoi donc un participe présent?

    Merci bien de m'aider,

    dec4
  • Bonsoir,
    J'ai une petite question : peut-on mettre un 's' au gérondif lorsque le sujet d'une phrase est au pluriel ?
    Par exemple, est-ce que je peux écrire : "Les enfants dormantS, je partis me reposer." ?
    Thanks. :)
  • Non, cela n'est pas possible.
    Le participe présent reste ici invariable.
    Et d'ailleurs en français on n'aime pas trop le participe. On préfèrera écrire : Comme les enfants dormaient , je partis me reposer.
  • Merci de ta réponse Gabiana ! :D
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Mais, naturellement, on écrit quand même "Les sept Dormants d'Éphèse".
  • Bonjour.

    Une question, qui est très simple, s'il vous plait.
    Le soleil en baissant, et rapprochant le moment décisif, fit battre le cœur de Julien dʼune façon singulière.

    Le 'rapprochant' est-il vraiment participe présent ?

    J'avais oublié de vous remercier d'avance. :/

    Merci, d'avance. :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.