Anthologie poétique sur la place et la fonction du poète

Bonjour,

Je suis en classe de première et je dois constituer une anthologie de textes poétiques sur la place et la fonction du poète aux 19 et 20ème siècles. Je compte faire 3 parties. Dans la première (Terminée) je définis ce qu'est le poète. (Une âme troublée, qui souffre, qui aime, une âme incomprise) dans la seconde partie je souhaite déterminer la fonction du poète. (Il souhaite faire passer un message, une vérité, il est comme un envoyé divin qui vient sur terre pour les hommes, son but est d'aider l'humanité) dans la dernière partie, je donne des exemples des messages qu'il souhaite faire passer. (Inéluctabilité de la mort, Beauté du monde (de la nature en particulier), Fuite du temps ... )

C'est la seconde partie qui me pose problème, je manque de poèmes et c'est la raison pour laquelle je demande votre aide. (Inutile de me proposer "Fonction du poète" de Hugo ou "L'albatros" de Baudelaire)

Merci d'avance.

Réponses

  • Tu pourrais peut-être parler des poètes "voyants" comme Rimbaud, et des poètes engagés (Hugo en politique, puis Eluard pour la Résistance).
  • Oui c'est une très bonne idée, Merci.
  • Bonjour à tous.

    Actuellement en première L dans le sud, notre prof nous a demandé de constituer une anthologie poétique.

    J'ai donc plusieurs thèmes où je dois choisir trois poèmes, mais il y en a un où je bloque.

    Il faudrait que je trouve trois poèmes sur le rôle du poète.

    J'ai déjà trouvé "La fonction du poète" d'Hugo, mais après je n'en trouve plus.

    Si vous pouviez m'aider au plus vite, ce serait parfait.

    Merci d'avance.
  • LaoshiLaoshi Membre
    La lettre du voyant

    A Paul Demeny
    à Douai

    Charleville, 15 mai 1871.
    .....
    Je dis qu'il faut être voyant, se faire voyant.
    Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens.Toutes les formes d'amour, de souffrance, de folie; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n'en garder que les quintessences.
    Ineffable torture où il a besoin de toute la foi, de toute la force surhumaine, où il devient entre tous le grand malade, le grand criminel, le grand maudit, - et le suprêmeSavant ! - Car il arrive à l'inconnu ! Puisqu'il a cultivé son âme, déjà riche, plus qu'aucun ! Il arrive à l'inconnu, et quand, affolé, il finirait par perdre l'intelligence de ses visions, il les a vues ! Qu'il crève dans son bondissement par les choses inouïes et innommables: viendront d'autres horribles travailleurs; ils commenceront par les horizons où l'autre s'est affaissé !

    Arthur Rimbaud (1854 ; 1891)
  • Si tu élargis à la figure du poète ...
    " Un bon poète n'est pas plus utile à l'Etat qu'un bon joueur de quilles."
    François de Malherbe (1555-1628),

    APOLLINAIRE G., Alcools, « Les Sapins ».

    BAUDELAIRE C., Les Fleurs du mal, « L’Albatros ».

    BAUDELAIRE C., Les Fleurs du mal, « Le Cygne ».

    CORBIERE T., Les Amours jaunes, « Le Crapaud ».

    GAUTIER T., España « Le Pin des landes ».

    HUGO V., La Légende des siècles, « Le Crapaud ».

    ROUBAUD J., Le lombric
  • ZoooZooo Membre
    Bonsoir,
    Je dois réaliser une anthologie poétique de 7 poemes sur le thème du rôle et de la fonction du poète. Il faut impérativement qu'il y ait 3 siècles différents et 3 formes différentes. Pour l'instant, j'ai trouvé ces poèmes et j'aimerais savoir s'ils rentrent bien Dans le theme.
    Guillaume apollinaire, Les sapins, XXe siècle
    Charles Baudelaire, L'albatros, XIXe siècle
    Alfred de Musset, La nuit de Mai, XIXe siècle
    Théophile Gautier, Le pin des Landes, XIXe siècle
    Roubaud, Le lombric, XXe siècle
    Eugène Guillevic, Le menuisier, XXe siècle
    Tristan Corbière, Le crapaud, XIXe siècle
    Mais j'ai deux problèmes : Premièrement, il m'en faut un d'un autre siècle et je l'échangerai avec un de ceux la, je verrai lequel. Deuxièmement, je n'ai pas arrêté de chercher les formes poétiques mais je n'arrive pas à savoir si il y en a bien trois différentes...
    Merci d'avance pour votre aide.
  • Le Poète
    …………………………………………………….
    …………………………….. Pour lui
    L’ombre du cabinet en délices abonde.
    S’il fuit les graves riens, noble ennui du beau monde,
    Ou si, chez la beauté qui l’admit en secret,
    Las de parler, enfin il demeure muet,
    Il regagne à grands pas son asile et l’étude :
    Il y trouve la paix, la douce solitude.
    Ses livres, et sa plume au bec noir et malin,
    Et la sage folie, et le rire à l’œil fin.

    André Chénier
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.